Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Spécial Eurovision > Actualité de Eurovision > Eurovision 2023 : privée d'organiser le concours, l'Ukraine est en colère
Spécial Eurovision
lundi 20 juin 2022 10:53

Eurovision 2023 : privée d'organiser le concours, l'Ukraine est en colère

Malgré la volonté du président Volodymyr Zelensky, l'Eurovision 2023 n'aura pas lieu en Ukraine pour des "questions de sécurité". Le ministre de la culture ukrainien dénonce cette décision : "Est-ce juste d'enlever ça à un pays qui se bat pour la démocratie ?"
Crédits photo : Bestimage
Imbroglio géographique et politique. Ce vendredi, les équipes de l'Eurovision ont annoncé que l'édition 2023 n'aura finalement pas lieu en Ukraine. Suite à la victoire du groupe ukrainien Kalush Orchestra, le président Volodymyr Zelensky a affirmé sa volonté d'accueillir le célèbre concours européen à Marioupol. Mais le pays étant toujours en guerre contre la Russie, les conditions ne sont pas réunies pour organiser l'Eurovision 2023 là-bas, évoquant notamment des « questions de sûreté et de sécurité » : « Le concours Eurovision de la chanson est l'une des productions télévisées les plus complexes au monde avec des milliers de personnes travaillant et participant à l'événement, et 12 mois de temps de préparation nécessaires ». En lieu et place de l'Ukraine, les équipes de l'Eurovision entament des discussions avec le Royaume-Uni, qui a fini deuxième du concours 2022 avec "Space Man" de Sam Ryder, afin de l'organiser là-bas.

Le player Dailymotion est en train de se charger...


"Les Ukrainiens le méritent"


De quoi faire sortir de ses gonds l'Ukraine. Dans un communiqué, le ministre de la culture ukrainien Oleksandre Tkatchenko indique que son pays « n'est pas d'accord avec la nature de la décision prise par l'Union Européenne de Radio-Télévision ». Au nom de son pays toujours en guerre, l'élu réclame « des négociations supplémentaires sur l'accueil de l'Eurovision-2023 en Ukraine » : « Nous exigerons de changer cette décision, car nous croyons que nous pourrons tenir tous les engagements que nous avons pris ». Selon lui, l'Ukraine a « rempli toutes les conditions » et « fourni des réponses et des garanties sur les normes de sécurité » pour organiser l'édition 2023 du concours. « Est-ce juste d'enlever ça à un pays qui se bat pour la démocratie au nom du monde civilisé ? » a-t-il conclu.

Pour l'heure, l'Eurovision n'a pas encore répondu aux critiques ukrainiennes. Mais qu'en est-il du côté britannique ? Boris Johnson préfère tempérer la situation. « Les Ukrainiens ont gagné le concours de l'Eurovision. Je sais que nous avons eu un résultat final fantastique, je sais qu'on a fini second et j'adorerais [que l'Eurovision] se déroule dans ce pays » indique le premier ministre anglais, de retour d'un voyage diplomatique à Kiev : « Mais, le fait est qu'ils ont gagné et qu'ils le méritent. Je pensent qu'ils peuvent et qu'ils devraient [l'organiser]. Kiev ou une autre ville ukrainienne sûre serait un lieu fantastique pour l'accueillir. J'espère que l'UER (Union européenne de radio-télévision) approuvera ça ». Boris Johnson finit en rappelant que le concours est « dans un an » : « Ça ira mieux quand se déroulera le concours de l'Eurovision et j'espère que les Ukrainiens l'organiseront car ils le méritent ». La balle est désormais dans le camp des organisateurs de l'Eurovision.
Théau BERTHELOT
Eurovision en interview
07/05/2022 - Dans une semaine, c'est le groupe Alvan & Ahez qui représentera la France à l'Eurovision 2022 avec sa chanson en breton "Fulenn". Leur rencontre, les paroles du titre, leurs chances de gagner, la pression, les critiques... Les quatre artistes se confient en interview à Pure Charts ...
Dans l'actu musicale

Charts in France

Copyright © 2002-2022 Webedia - Tous droits réservés