Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Histoire d'un tube > Actualité de Depeche Mode > Histoire d'un tube : "Enjoy the Silence" de Depeche Mode (1990)
Histoire d'un tube
samedi 06 avril 2019 15:48

Histoire d'un tube : "Enjoy the Silence" de Depeche Mode (1990)

Au sommet du monde, Depeche Mode va marquer l'année 1990 avec l'album "Violator" et son tube imparable "Enjoy the Silence". Pure Charts décide de revenir sur l'histoire de ce tube... qui devait être au départ une ballade.
Crédits photo : Capture d'écran YouTube
La fin des années 80 marque un vrai questionnement pour Depeche Mode. Le groupe a été au sommet durant toute la décennie et a fini sa tournée 1988 avec un concert devant plus de 65.000 personnes en Californie. Conscients d'être devenus des superstars, le quatuor s'octroie quelques mois de pause avant de repartir en studio. Pour l'occasion, les Anglais réembauchent la même équipe que pour leur précédent disque "Music for the Masses". Mais les techniques de production changent et le compositeur Martin Gore apporte désormais ses maquettes de façon très épurées, afin que chacun puisse donner son avis. De ce nouvel enregistrement ressortiront neuf titres qui façonneront le cultissime "Violator". Il y aura tout d'abord "Personal Jesus". Avec son riff de guitare blues et ses paroles inspirées d'un livre de Priscila Presley, femme d'Elvis, Depeche Mode côtoie une nouvelle fois les sommets pour ce qui deviendra un de leurs plus gros tubes. Mais personne n'était préparé à la suite. En effet, alors que le titre est exploité pendant 6 mois, Depeche Mode vient réchauffer l'hiver 1990 avec "Enjoy the Silence", qui sort un mois avant l'album.

Découvrez la première version d'"Enjoy the Silence" :



Une modification bénéfique


Ce titre a d'ailleurs été celui sur lequel Depeche Mode a le plus travaillé durant cette session. Au départ, il devait s'agir d'un harmonium, selon la démo enregistrée par Gore. Mais le producteur Flood et le musicien Alan Wilder décèlent tout de suite l'énorme potentiel du titre et demandent à Martin Gore d'ajouter une mélodie à la guitare, tout en accélérant le tempo. D'abord peu enclin à cette modification, le compositeur se laisse porter, modifie sa démo et finit par créer ce qui deviendra un hymne mondial. En interview, Dave Gahan est catégorique : « Ça coulait tout seul. Tout semblait parfaitement coller. Nous n'avons rien forcé pour obtenir cela : c'est arrivé tout simplement, de loin un de nos plus grands moments ».

« All I ever wanted / All I ever needed is here in my arms / Words are very unnecessary / They can only do harm ». Comme beaucoup de titres précédents du groupe, les paroles de "Enjoy the Silence" ont un côté mystérieux qui laisse soin à l'auditeur d'y apporter sa propre interprétation. Certains y voient une recherche du silence, de la quiétude. D'autres le comparent à une simple relation amoureuse. Certains penchent plus pour une affiliation avec la drogue, Dave Gahan allant alors se transformer en véritable junkie au milieu des années 90. Les interprétations divergent mais le tube est là. La popularité du morceau gagnera par son clip, inspiré par "Le Petit Prince" et diffusé en boucle sur MTV. Signé de leur fidèle collaborateur Anton Corbijn, le clip montre Dave Gahan en habit royal se promener, une chaise longue à la main, dans des paysages désertiques : neige, pré ou le bord de plage à la recherche du calme et du silence.

Regardez le clip d'"Enjoy the Silence" :


Une autre vidéo promotionnelle connaîtra le succès... pour l'émission "Champs-Elysées" ! En playback, Depeche Mode joue son tube depuis le sommet du World Trade Center. "Enjoy the Silence" se classera à la sixième place des charts britanniques, une première pour le groupe depuis 1984. En France, il atteint seulement la neuvième place mais tourne en boucle. Il est même élu "single britannique de l'année" aux Brit Awards de 1991 tandis que le NME le qualifie de meilleur refrain jamais créé depuis "Touched By the Hand of God" de New Order, sorti trois ans plus tôt. Plus d'un million d'exemplaires du titre seront écoulés au total.

Introduit par ces deux énormes cartons, l'album "Violator" sort en mars 1990 et le succès est immédiat. Il s'en vendra plus de 9 millions de copies aux quatre coins du globe, dont 900.000 en France. Depeche Mode est alors l'un des rares groupes anglais à avoir cartonné aux Etats-Unis, et ce phénomène se ressentira lors d'une séance de dédicaces à Los Angeles. Alors que quelques milliers de fans sont attendus au grand maximum, ce sont 17.000 personnes qui rejoignent l'événement. Dépassé par la tournure de la situation, le groupe est obligé de s'extirper par mesure de sécurité, ce qui déclencha une mini-émeute. Les deux autres singles de l'album, "Policy of Truth" et "World in my Eyes" deviendront également des classiques immédiats de leur discographie. Depuis, "Violator" est entré dans la postérité tout comme ses singles. Devenu l'un des moments phares de chaque show, "Enjoy the Silence" est devenue l'une des chansons les plus jouées sur scène, aux côtés de "Never Let Me Down Again" et "Personal Jesus". Le titre, très populaire, connaît au moins deux célèbres relectures : une par le groupe de métal Lacuna Coil, une autre réorchestration de Linkin Park. C'est plus récemment Carla Bruni qui mettra à l'honneur le tube sur ses "French Touch". En 2008, c'est au tour de Coldplay de lui rendre hommage : dans une version alternative du clip de "Viva la Vida", Chris Martin revêt la tenue de Dave Gahan, comme un symbolique passage de flambeau.

Version live de "Enjoy the Silence" :
Théau Berthelot
Pour en savoir plus, visitez depechemode.com, ou leur page Facebook.
Écoutez et/ou téléchargez la discographie de Depeche Mode.
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos
Clip Depeche Mode - Should Be Higher
Depeche Mode
Clip Depeche Mode - Goodbye
Depeche Mode
Clip Depeche Mode - Broken
Depeche Mode
Clip Depeche Mode - Soothe My Soul
Depeche Mode
Clip Depeche Mode - Oberkorn (it's A Small Town)
Depeche Mode

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Ces artistes qui se mettent à nu pour leur disque Ces artistes qui se mettent à nu pour leur disque
  • Les 10 lives les plus désastreux en vidéos Les 10 lives les plus désastreux en vidéos

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP