Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > News musique > Actualité de Déjà Vu > Le groupe Déjà Vu dévoile son second album
News musique
lundi 11 janvier 2010 13:00

Le groupe Déjà Vu dévoile son second album

Le groupe lyonnais Déjà Vu a dévoilé son nouvel album, "Roulette Russe" chez MVS Records, porté par le premier single extrait, "Alison Gray". Si nous avions beaucoup aimé son prédécesseur, soyons honnête, ce dernier disque manque cruellement de mélodies, semblant obsédé de bout en long par une énergie trop débordante, ne nous laissant aucune trêve : décryptage.
En 2005, le groupe Déjà vu (joli pied de nez à leurs éventuels détracteurs) promettait de faire parler de lui ! C'est ce que nous lui prédisions alors également, et nous ne nous sommes pas trompés, ce dernier ayant enchainé les festivals ("Europe 2 Campus Tour"...), les concerts, notamment au Transbordeur et au Ninkasi Kao de Lyon – dont ils sont originaires (puis en tournée en France), les premières parties ou les co-plateaux, de Eiffel à The Bishops, en passant par Asyl, The Electric Soft Parade, Manu (ex-Dolly) ou encore Plastiscines.

Déjà vu, c’était avant tout (sur le premier album paru en 2006) du rock mélodique – ce qui manque d'ailleurs la plupart du temps à toute cette scène (inutile de préciser que si Téléphone, Police ou Nirvana ont réussi à s’imposer et passent encore sur les ondes, c’est que les mélodies étaient omniprésentes). Avec ce nouvel opus, "Roulette Russe", on perd les refrains accrocheurs de "Bientôt la mer" ou "30 millions d'amis" qui nous avaient tant plu sur le disque précédent. C'est donc une constante énergie (trop ?) débordante (les guitares toujours en avant) qui jaillit de la galette "Roulette Russe" (aux visuels toujours autant soignés), du premier au dernier morceau. Aucun répit pour l'auditeur - comme pouvait notamment le permettre "Mademoiselle" ou "Là où je m'enlise", sur le précédent. A cela s'ajoute, cela dit, des textes toujours aussi incisifs, dénonçant les travers de notre société de consommation, mais de manière ludique. Ce qui reste la force de cette formation issue du Rhône de la France : être engagée sans le paraitre. Comme l'atteste le premier single extrait, "Alison Gray".



Déjà Vu est née de la rencontre de ses quatre premiers membres en octobre 2004. L’année suivante, un CD 5 titres – "Le plan de carrière" - voit le jour afin d’être mis en vente à la fin de leurs concerts, très rapidement rejoint par un premier album éponyme, enregistré à Lyon et masterisé à Londres. En 2008, après l'enregistrement de "Roulette Russe", Jordi Brusa quitte le groupe. Le plein d'humour Mathieu Larue passe à la basse (sans oublier guitare et chœurs), le sexy Renaud Ponsot reste à la batterie et aux chœurs, la singulière voix de François Serin au chant - et à la guitare, et le groupe recrute la plus réservée Isaure Claire afin d'assurer des parties de clavier.

Fort d'un récent concert à La Flèche d'Or de Paris, le sympathique groupe Déjà Vu poursuit ses jours-ci sa tournée à travers notre hexagone. A suivre...

Thierry CADET
Pour en savoir plus, visitez dejavurock.com, ou le MySpace officiel.
Pour réserver vos places de concert, cliquez sur ce lien.
Pour écouter et/ou télécharger le nouvel album de Déjà Vu, "Roulette Russe", cliquez sur ce lien.
Visionnez l'un des teaser de l'enregistrement (2009) :


Visionnez le clip de Déjà Vu, "La grande évasion" (2006) :

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Ces stars US qui ne vendent pas si bien en France Ces stars US qui ne vendent pas si bien en France
  • Télé-crochets : qui sont les plus gros vendeurs ? Télé-crochets : qui sont les plus gros vendeurs ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP