Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Christine and the Queens > Christine and the Queens, féministe, publie un plaidoyer à l'intention des journalistes
C'est dit !
jeudi 15 octobre 2015 16:09

Christine and the Queens, féministe, publie un plaidoyer à l'intention des journalistes

Déçue par le traitement médiatique de ses deux derniers clips, Christine and the Queens s'adresse aux journalistes à travers un véritable plaidoyer féministe.
Crédits photo : ABACA
Féministe, Christine and the Queens ? Quelque part, oui. C'est en tout cas ce qu'elle vient d'affirmer sur Twitter, visiblement agacée par les chroniques écrites au sujet de ses derniers clips "No Harm Is Done" et "Paradis perdus", dont beaucoup mettraient davantage en avant le rôle qu'ont joué des hommes dans leur réalisation, à ses dépends. « C'est curieux comme la moitié des papiers qui relaient mes clips attribuent toujours mes idées aux hommes avec qui je collabore » a-t-elle tout d'abord posté sur son compte suivi par plus de 107.000 internautes, citant dans un premier temps le nom du graphiste, musicien et chanteur Woodkid, lequel a encouragé la Nantaise à réaliser elle-même le clip du single "No Harm Is Done". « Pour "No Harm Is Done", l'encouragement que m'a donné Woodkid devenait, en fonction du journaliste, un "coaching à la réalisation" » a-t-elle renchéri, se sentant donc dévalorisée alors que la vidéo affiche plus de 430.000 vues sur YouTube, trois semaines après sa mise en ligne.

Le talent de Woodkid est effectivement remarquable. Il a signé plusieurs vidéos pour illustrer les titres de son premier album "The Golden Age" (2012) et figure aux crédits de plusieurs clips de Lana Del Rey, Yelle ou Rihanna. La tentation était donc grande de l'associer à celui de Christine and the Queens... « L'idée originale du costume qui s'agrandit pour "Paradis" est la mienne, mais les papiers qui relaient le clip ne l'entendent pas ainsi » a ensuite écrit la chanteuse, en référence à la tenue rose pâle qu'elle porte dans son dernier clip "Paradis perdus", laquelle a été conçue par le créateur français Jacquemus.

"C'est extrêmement frustrant"


Tirant les enseignements de toutes ses lectures, l'interprète de "Saint Claude" défend son point de vue et laisse entendre que la société du 21ème siècle serait machiste. « Je me permets d'en parler ici, car c'est extrêmement frustrant de travailler son projet jusque dans les détails de ses clips et de comprendre par la suite qu'il suffira qu'un homme soit dans la pièce avec toi pour qu'il soit considéré à l'origine de tes idées » a-t-elle expliqué, concluant avec panache : « Au journaliste qui me demandait récemment si on avait encore besoin du féminisme en France, j'ai donc envie de répondre : oui ».

Un discours argumenté qui pourrait bien faire grand bruit, comme l'avait fait son coup de gueule en début d'année, suite à un différend avec l'hebdomadaire ELLE au sujet d'un choix de couverture. La photo que la chanteuse souhaitait voir en Une avait été jugée « trop guerrière ». Christine avait fait part de sa déception, espérant que les magazines féminins « s'ouvrent progressivement à d'autres visages, d'autres corps, d'autres attitudes ! ».
Jonathan HAMARD
Toute l'actu de Christine & the Queens sur son site officiel et sur sa page Facebook.
Ecoutez et/ou téléchargez l'album "Chaleur humaine" de Christine and the Queens.
Dans l'actu musicale

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Elles ont chanté Serge Gainsbourg Elles ont chanté Serge Gainsbourg
  • "Star Academy" 1 : que sont-ils devenus ? "Star Academy" 1 : que sont-ils devenus ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP