Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Clip > Actualité de Caroline Polachek > Clip "Bunny Is A Rider" : Caroline Polachek se perd dans le labyrinthe de son esprit
Clip
dimanche 01 août 2021 17:45

Clip "Bunny Is A Rider" : Caroline Polachek se perd dans le labyrinthe de son esprit

Un an et demi après son excellent album "Pang" et un duo avec Christine and the Queens, Caroline Polachek revient en grande forme avec le single "Bunny Is A Rider". Elle n'hésite pas à se transformer en Lara Croft pop pour explorer les recoins de son cerveau, dans un clip à découvrir sur Pure Charts.
Crédits photo : Capture d'écran YouTube
Caroline Polachek enchaîne les réussites. On avait laissé l'ancienne meneuse du groupe Chairlift en 2019 avec la sortie du formidable "Pang", premier disque à sortir sous le nom de Caroline Polachek, après Ramona Lisa et CEP. Emmené par "So Hurt You're Hurting My Feelings", "Ocean of Tears" ou "Hit Me Where It Hurts", l'album a confirmé le talent de la chanteuse new-yorkaise, en terminant dans bon nombre de tops musicaux de fin d'année, dont ceux du Guardian et de The Fader. L'année dernière, même si son actualité musicale a été plus discrète à cause de la pandémie, on a pu entendre sa joli voix sur "La Vita Nuova" de notre Christine and the Queens nationale. Désormais, Caroline Polachek semble bel et bien prête à ouvrir une nouvelle porte de son univers musical avec "Bunny Is A Rider", single amorçant son grand retour.

Le player Dailymotion est en train de se charger...


Labyrinthe et minotaure


Toujours entourée de Danny L Hearle (producteur pour Charli XCX ou Rina Sawayama notamment), Caroline Polachek dévoile une nouvelle chanson gorgée de riffs de basse irrésistibles et d'un texte aux multiples sens de lecture : « Bunny is a, bunny is a, a rider / Satellite can't find her / No sympathy, hmm / But I'm so non-physical / I do, I do, feel like the lady / I do, I do, fireworks blazing / I do, I do, heart is unbreaking / I do, I do, but don't drop my name ». Si on peut y voir une référence évidente à "Alice aux pays des merveilles", la chanteuse prévient, dans un communiqué, que « Bunny est glissante, impossible de mettre la main dessus » : « Peut-être que c'est un fantasme, peut-être que c'est une attitude. Mais tout le monde peut être Bunny, au moins pendant trois minutes et dix-sept secondes. La chanson contient une basse torride du producteur Danny L Harle, ainsi que la première apparition vocale de sa petite fille ».

Adepte de visuels qui ne laissent pas indifférent, Caroline Polachek frappe encore fort avec le clip de "Bunny Is A Rider". Telle une Lara Croft de la pop, dont elle reprend les codes vestimentaires, l'artiste évolue dans un labyrinthe composé de cartons, comme pour essayer de retrouver son chemin dans les recoins de son esprit, avant de faire face au Minotaure qu'elle va essayer de dompter. « "Bunny is a Rider prend place dans l'espace de stockage de mon cerveau. Dans ce labyrinthe, la caméra est le Minotaure mais je suis le matador donc le jeu commence. Mais comme je l'ai déjà dit, je peux me téléporter » ajoute l'artiste, jamais en manque d'originalité.
Théau BERTHELOT

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Ils se sont payés le luxe de refuser un tube ! Ils se sont payés le luxe de refuser un tube !
  • Que devient... le "bébé" de Nirvana ? Que devient... le "bébé" de Nirvana ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés