Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Interview > Actualité de Bigflo & Oli > BigFlo & Oli en interview : "Une partie des rappeurs ne comprend pas notre délire"
Interview
samedi 10 novembre 2018 15:49

BigFlo & Oli en interview : "Une partie des rappeurs ne comprend pas notre délire"

BigFlo & Oli sont partout. Après le carton de l'album "La vraie vie", les deux frères toulousains s'apprêtent à sortir la suite "La vie de rêve" le 23 novembre. Dans les coulisses des MTV EMA 2018 à Bilbao, et avec les NRJ Music Awards en ligne de mire, les rappeurs se confient sur leur lien avec le public, leur image et les autres rappeurs.
Crédits photo : DR
Propos recueillis par Julien Gonçalves.

Gagner aux MTV EMA, c'est une belle rampe de lancement pour le nouvel album "La vie de rêve" qui arrive !
BigFlo : C'est génial de gagner ça juste avant. On est sur la fin de l'album précédent qui a vraiment beaucoup marché avec la tournée des Zénith, la Victoire de la Musique, les NRJ Music Awards. Et on repart directement sur les mêmes cérémonies avec le nouveau. On va voir comment on va se passer. Mais on est ultra comblés. Ce qui nous tarde c'est surtout que l'album sorte.

« Depuis deux ans, c'est allé très vite »
Vous n'avez pas l'impression parfois que ça va trop vite ?
Oli : Oui, surtout l'année dernière. Depuis deux ans, c'est allé très vite. Mais à la fois pas si vite. On rappe depuis qu'on a dix ans.

BigFlo : On est sur scène vraiment depuis qu'on a douze ans. Donc on final on est prêt. Ça faisait longtemps qu'on était prêt à tout ça. Nous, on attendait que ça !

Oli : Il y a plein d'infos, pleins de sentiments qui se mélangent...

BigFlo : Et puis le premier album on en parle pas souvent parce qu'il a beaucoup moins marché mais ça a été quand même un succès. On a fait platine (100.000 ventes, ndlr), on avait fait une tournée. Ça fait un moment qu'on est dans cette espèce de dynamique mais ça va.

« Les gens sont autant attachés à nous qu'à notre musique »
Comment vous analysez ce lien fort avec votre public ? C'est cette image de mecs cool et "normaux" que vous véhiculez ?
BigFlo : C'est difficile pour nous de dire ça parce qu'on est tellement pas objectifs.

Oli : Je pense que les gens sont autant attachés à nos personnes et ce qu'on représente qu'à notre musique. L'histoire est belle et ça touche tout le monde. On a aussi prouvé qu'on pouvait aller au bout de certains rêves avec un peu de travail, de sérieux et en restant respectueux et simples. C'est ça qui touche les gens.

BigFlo : Je pense que ce qu'ils aiment aussi c'est qu'ils savent qu'on kiffe pour de vrai. Là, ils savent qu'on kiffe être là, donc ça leur fait plaisir de nous y emmener.

Oli : Souvent, les artistes font semblant qu'ils s'en foutent un peu. Genre "Votez mais c'est pas grave". Alors que nous on est à fond.

BigFlo : On est des chiens nous ! Si on l'avait pas eu, on aurait été deg.

Oli : J'aurais pas pleuré toute la nuit mais c'est vrai que j'aurais été bien dégoûté.

BigFlo : On assume à fond le côté votes, la compétition-jeu de ces trucs-là. Je sais que chez les artistes, ça ne fait pas très classe mais nous on est là : "VOTEZ ! VOTEZ !".

Regardez le clip de "Nous aussi 2" par Bigflo & Oli :



Vous sortez une suite de votre précédent album "La vraie vie". C'est pas un peu risqué ? On dit souvent que les suites sont moins bonnes que les originaux.
BigFlo : Je sais ! (Rires) C'est une suite qui existe en elle-même. C'est pas comme un film où il faut avoir vu le premier pour connaître les personnages.

Oli : On avait vraiment envie pour le coup. On n'en pouvait plus de ne pas faire de sons. On était frustré, même si on avait sorti "La vraie vie". On avait encore des choses à dire à ce moment-là.

BigFlo : C'était une stratégie qui était prévue depuis longtemps. On avait fait la chanson sur "Papa", on savait qu'il y aurait la chanson "Maman" dans l'autre. Il y a des choses qui sont assez complémentaires.

« On est toujours là, on n'a pas suivi les effets de mode »
Vous collaborez avec Soprano ou Tryo sur le prochain album. Le grand écart !
Oli : Ça c'est BigFlo et Oli !

BigFlo : On adore ça. On adore être tout terrain, faire des feats avec des gens qui sont improbables. Là où on ne nous attend pas, c'est ce que je préfère. On a Naâman et Kassam et qui sont de la scène indé-festivals, un peu plus pointus. On a Black M et Sopra qui font partie des artistes les plus mainstream. On a Tryo qui sont des anciens de quarante piges, qui sont nos tontons du game. C'est marrant !

Oli : On marche aussi à l'humain !

BigFlo : (moqueur) On marche à l'humain ! (Rires)

Oli : Non mais c'est vrai ! Au-delà de la musique, ce sont des gars qui nous ont touchés. Ce sont des rencontres exceptionnelles.

Dans le milieu hip-hop, vous vous sentez un peu à part ? Quand on regarde les paroles de "Nous aussi 2", on voit que ça vous amuse de cultiver cette image des vilains petits canards du rap...
BigFlo : Au début, ça nous énervait un petit peu, on avait un peu du mal à le vivre. Et au final on s'est rendu compte que c'était une force de fou. Mine de rien, ça va être notre troisième album, ça fait quatre ans que ça marche bien pour nous. On est toujours là, on n'a pas suivi les effets de mode. Je pense qu'une partie de nos compères du rap ne comprend pas trop le délire BigFlo & Oli. Mais aujourd'hui ils respectent. Avant, ils trouvaient ça débiles.

Oli : On a transformé ce qui pouvait être une faiblesse en force. On en rajoute un peu en disant "Les rappeurs détestés de tes rappeurs préférés". Ça nous fait marrer.

BigFlo : Mais bon c'est de la blague hein !
Julien GONCALVES
Retrouvez toute l'actualité de Bigflo et Oli sur leur page Facebook officielle.
Ecoutez et/ou téléchargez les titres de Bigflo et Oli sur Pure Charts.

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Que devient... Ricky Martin ? Que devient... Ricky Martin ?
  • Clips : quand les stars se mettent à nu Clips : quand les stars se mettent à nu

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP