Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Nous y étions > Actualité de Beyoncé > Beyoncé déçoit à Bercy
Nous y étions
vendredi 26 avril 2013 10:55

Beyoncé déçoit à Bercy

Hier soir, Beyoncé donnait le deuxième concert parisien de sa tournée "The Mrs Carter Show World Tour". Un concert plombé par un son trop fort, un problème d'écran, mais surtout une setlist qui donnait l'impression que la diva n'avait pas assez de tubes à son actif et un manque d'implication de la principale intéressée.
Crédits photo : Abaca
Autant qu'une chanteuse, Beyoncé est une performeuse. Deux ans après, on n'a toujours pas oublié sa prestation fabuleuse aux Billboard Music Awards sur "Run the World", et son show au Super Bowl a mis (presque) tout le monde d'accord. Et bien sûr, personne ne niera qu'elle a l'une des voix les plus puissantes de la scène internationale actuelle, et qu'elle a écrit, produit et interprété des tubes internationaux, aussi bien en solo qu'avec les Destiny's Child. Quand la diva entre en scène à Bercy, hier, le public est donc à bloc et on frôle l'hystérie. Un simple mouvement d'épaule au son de "Run the World" suffit à mettre la salle en transe et la diva enchaîne ce tube avec "End of Time", autre temps fort de son récent album "4". On se dit qu'on est parti pour deux heures d'un show efficace, que Beyoncé va tout donner à son public et qu'on a hâte de voir la suite.


"If I Were a Boy" loupé, tous les hits coupés


Mais les choses commencent rapidement à se détériorer. Certes, la ballade "Flaws and All" est jolie comme tout et Beyoncé la dédie à son public, mais après deux titres uptempo, on aurait peut-être pu continuer dans l'énergie. Mais peu importe. On se rassoit, on attend la fin du premier d'une longue série d'interludes vidéo, et on assiste à l'un des plus gros ratés de la soirée, un mashup de "If I Were a Boy" avec le "Bittersweet Symphony" de The Verve. Queen B, toujours techniquement impeccable, se perd même sur le rythme ! On en est tout décontenancé ! Suit un "Get Me Bodied" un peu tronqué, un "Baby Boy" épileptique, avant "Diva", dont on aurait pu se passer et que Beyoncé coupe, là aussi. Car, étonnamment, en 2 heures de show, Beyoncé préfère chanter plus de titres, quitte à faire des choix incompréhensibles, plutôt que d'entonner ses tubes en entier. Là encore, on a du mal à comprendre. Sur les 23 titres interprétés par la diva, la plupart sont ainsi coupés !

Autre problème, on s'ennuie un peu. Beyoncé a sans cesse recours aux interludes vidéo, histoire de lui laisser le temps de se changer. Si les visuels sont indéniablement soignés, ils sont aussi un peu excessifs. C'est bien joli de se proclamer (lourdement) reine, encore faut-il assurer sur scène. Et la showgirl déçoit là aussi. Car elle n'assure pas la totalité de ses chorégraphies mais se retient pourtant de chanter sur la quasi-totalité de ses refrains uptempo. Pas un bout de "Crazy in Love" en dehors des couplets et de quelques cris, même sur les pré-refrains, alors qu'elle n'assure qu'une choré simplifiée. On ne l'entendra pas non plus sur les refrains de "Single Ladies". Chanter ou danser, il faut choisir, certes. Mais l'un ou l'autre est tout de même appréciable. L'attitude de reine est au rendez-vous, mais le show manque un peu de générosité.

Découvrez la bande-annonce du "Mrs Carter Show" :



Tant de singles oubliés


Et il manque aussi de tubes. Car Beyoncé a choisi de reprendre une multitude de titres bien sympathiques sur disque, mais qui tombent à plat sur scène. On pense à "Schoolin' Life" et "1+1" extraits de "4", ou, pire encore, à la ballade "Resentment" de "B'Day". On aime beaucoup "Freakum Dress", tiré du même album, mais la salle ne semble pas vraiment connaître ce titre même pas sorti en single. Les singles, eux, sont soit oubliés - "Best Thing I Never Had", "Ring the Alarm", "Green Light", "Check on It", "Deja Vu", "Listen", la liste est longue - soit loupés. "Naughty Girl" est plombé par un tableau trop lent, "Love on Top" n'a droit qu'à un couplet avant l'avalanche de refrains finale, et "Survivor" ne dure que 45 pauvres secondes. Mais qui a pu valider cette setlist ? Face au manque de tubes, Beyoncé aurait pu aller piocher dans le répertoire des Destiny's Child ! Un petit "Say My Name", "Independent Women" ou même un "Survivor" complet n'auraient pas été de trop.

L'enchaînement final "Crazy in Love", "Single Ladies", "Grown Woman" et "Halo", efficace, ne fait pas oublier les nombreux manquements d'un show dont les faiblesses reposent toutes sur Beyoncé - à l'exception de l'écran défectueux et du son trop fort, dont on ne lui tiendra pas rigueur. Du haut de son statut de star planétaire, la diva s'est fait plaisir avec un show qui la glorifie mais dans lequel elle donne finalement assez peu. On retiendra, parmi les bons moments, cette double ouverture sur "Run the World" et "End of Time" et un joli moment de communion avec le public sur "Irreplaceable", sans oublier de souligner la qualité de la mise en scène. Mais dans l'ensemble, "The Mrs Carter Show" s'est avéré long, mal pensé et parfois même ennuyeux. On attendait tellement de Beyoncé qu'on en ressort forcément déçu.
Charles DECANT
Retrouvez l’actualité de Beyoncé sur son site internet officiel et sur sa page Facebook.
Écoutez et/ou téléchargez l'album "4" de Beyoncé sur Pure Charts.
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos de Beyoncé :

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Les 10 lives les plus désastreux en vidéos Les 10 lives les plus désastreux en vidéos
  • Que devient... Ricky Martin ? Que devient... Ricky Martin ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés