samedi 20 juin 2009 0:00

Tigane en interview

Tigane sort son premier album intitulé "Hédonisme". Deux ans après avoir été finaliste de "Nouvelle Star" face à Julien Doré, le jeune chanteur est ainsi de retour sur le devant de la scène. Son opus permet de découvrir son talent dans des chansons faites sur mesure et qui se montrent très réussies. Tigane nous parle d'"Hédonisme" mais aussi de son parcours. Interview.
Bonjour Tigane, pourquoi as-tu appelé ce premier album "Hédonisme" ? (Nikolas Lenoir, journaliste) ?
Tigane : Je cherchais un titre pour l’album et je ne trouvais pas. C’est vraiment difficile de trouver le nom juste que l’on veut donner à un disque. Le mot "Hédonisme" a été un déclic car il signifie aimer le plaisir. Cela correspond pleinement à la tonalité de l’album car il véhicule des messages positifs. Ce disque me ressemble vraiment car je suis quelqu’un qui aime se faire plaisir.

Tu es monté la première fois sur scène à l’âge de onze ans. Comment est né ce parcours aussi précoce ?
Ce n’est pas un choix. Il y avait un studio d’enregistrement dans ma ville de Canteleu. On me disait que je chantais bien, que je devais y aller et j’ai donc commencé à fréquenter ce studio. On m’en ensuite proposé de monter sur scène pour la fête de la musique et depuis, j’ai toujours continué. Cette première scène a été un déclic.

Qu’est-ce-qui t’a ensuite motivé à monter sur la scène du Pavillon Baltard ?
« C'est un tremplin formidable. »
Le fait que ce soit un tremplin formidable m’a beaucoup motivé. Une telle vitrine est intéressante pour un artiste qui débute. C’est une émission dans laquelle il y a des vrais talents. J’étais un débutant en commençant cette aventure et j’y ai appris beaucoup de choses.

Tu as sorti "Angélique" il y a quelques mois. Pourquoi avoir diffusé ce titre alors que le premier single de l’album est "Le temps d’une chanson" ?
Je vais être sincère. Ce n’était pas un choix venant de ma part. Il y a eu beaucoup de discussions avec la maison de disques et nous avons finalement décidé de ne mettre cette chanson que sur iTunes. Je voulais changer de single et je suis très content de faire découvrir mon album avec "Le temps d’une chanson". J’assume pleinement ce titre.

Comment définis-tu cette chanson ?
Elle est très fraîche et positive. Cela donne vraiment la pêche. L’été arrive et elle correspond pleinement à ce moment.

Retrouvez le clip de Tigane, "Le temps d'une chanson" :
Le player Dailymotion est en train de se charger...


As-tu déjà réfléchi au prochain single ?
Pas encore. Chaque chose en son temps mais j’ai déjà mon idée en tête. Je sais quel titre je souhaite défendre en deuxième single.

On retrouve des influences soul mais aussi pop dans ce premier album. Quelles touches musicales as-tu voulu y apporter ?
Je le définis justement comme un album de pop soul. La pop est très présente et j’ai également voulu que l’album ait un côté soul, avec des sons très motown. Le travail sur les percussions et les cuivres est important.

On retrouve également des balades sur ce disque. Quelles places leur accordes-tu ?
« Je me reconnais dans ce mélange des genres. »
J’ai pris beaucoup de plaisir à faire ces balades comme "Les jardins de la Seine" et "Fais confiance au temps". Je me reconnais dans ce mélange des genres et je trouve que cela définit bien ma musique.

Trouves-tu que la soul est sous-représentée en France ?
Amy Winehouse, Adele et Duffy entre autres ont permis d’ouvrir des portes même si cela reste à l’international. Cependant, il reste vrai que la soul en français existe peu. À la base, c’est une musique qui se fait en anglais et ce n’est pas évident d’en faire en français. On peut y arriver et du moment que c’est de la musique, on peut avoir un même ressenti.

On retrouve beaucoup de cuivres sur ton album, accentuant ainsi le côté chaleureux de tes chansons. Quelle rôle accordes-tu à ces instruments ?
J'y tenais car ce sont des instruments qui rendent en effet les chansons encore plus vivantes. Le fait de collaborer avec des gens qui ont travaillé avec Ray Charles et Barry White a été non seulement une aide dans cette direction mais surtout un honneur.

Comment as-tu choisi ton équipe pour ce disque ?
J’ai rencontré Yann Cortella et Marielle Hervé en premier lieu. Nous avons ainsi travaillé tous les trois au départ. Ils sont dans le métier depuis longtemps et m’ont ainsi présenté d’autres personnes qui ont intégré le projet dont celles dont nous parlions précédemment.

Tu n’as pas écrit de chansons sur ce premier album. Est-ce que cela a été difficile de confier tes textes à des auteurs ?
Je n’ai aucun problème avec le fait de ne pas avoir écrit mon premier album. Je ne voulais pas écrire pour simplement avoir une justification insensée. Certains ne considèrent que ça pour dire qu’un artiste a du talent. J’ai préféré confier ma vie à des auteurs et prendre le temps d’évoluer et de travailler ma plume. Mon but était de faire un beau premier album. Nous avons parlé des thèmes que je souhaitais aborder. Je suis très fier que des auteurs comme François Welgryn qui a écrit pour Sofia Essaïdi, Amel Bent…, Nery qui a travaillé avec Olivia Ruiz… aient collaboré à mon album. Je me reconnais dans leurs textes.

Envisages-tu d’écrire pour un prochain disque ?
« Dans quelques années, j'espère être auteur compositeur. »
Oui car c’est vraiment quelque chose qui me tient à cœur. Pour le deuxième album, je vais très certainement écrire et co-écrire les textes. Dans quelques années, j'espère être auteur compositeur. C’est en tout cas l’un des objectifs que je me fixe.

Quelles sont tes attentes avec ce premier opus ?
J’essaie déjà de ne pas me mettre trop de pression par rapport aux ventes et aux positions dans le top Albums. J’aimerais que les gens viennent écouter mon univers et si possible, faire un joli début de carrière.

L’édition 2009 de "Nouvelle Star" vient de se terminer. Quel regard portes-tu sur cette promotion ?
Pour être très honnête, j’ai été déçu par le niveau général. Par rapport aux autres années, cette promotion était en dessous. Je pense ne pas être le seul à le penser d’ailleurs.

Comment as-tu vécu ta défaite face à Julien Doré ?
« J'ai eu la possibilité de prendre mon temps pour cet album. »
Je l’ai bien vécue. La preuve en est "Hédonisme" qui est actuellement dans les bacs. J’ai eu la possibilité de prendre mon temps cet album. J’ai travaillé sans avoir de pression par rapport à certains délais et c’est une vraie chance. Ces deux ans m’ont également permis de rencontrer l’équipe qui m’accompagne sur ce disque.

Revois-tu certaines personnes de ta promo ?
Je continue à en voir pas mal en effet. Je pense notamment à Julie, Alex, Soma et Canelle. J’ai vraiment lié pas mal d’amitiés là-bas. "Nouvelle Star" est aussi une belle aventure humaine et le public ne s’en rend pas forcément compte.

Es-tu resté en contact avec Julien Doré ?
Je l’ai croisé quelques fois mais je savais déjà pendant le jeu que je ne le reverrai pas vraiment après. Nous avions un très bon feeling mais je savais que cela n’allait pas faire de nous de grands amis.

Quel message aimerais-tu transmettre au public et aux internautes ?
J’espère qu’ils vont venir découvrir l’album et qu’ils vont aimer mon univers. J’espère également qu’ils prennent soin d’eux et qu’ils profitent de la vie à fond.

Merci Tigane pour cette interview.
Merci pour ton soutien.
Pour en savoir plus, visitez son MySpace officiel.
Pour écouter et/ou télécharger le premier album de Tigane, "Hédonisme", cliquez sur ce lien.

Charts in France

Copyright © 2002-2024 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Politique de cookies Politique de cookies
  • Politique de protection des données
  • Nous contacter