Jump to content
Sign in to follow this  
Licorice Marceau

Halsey • "If I Can't Have Love, I Want Power"

If I Can't Have Love, I Want Power  

11 members have voted

  1. 1. Vos titres favoris ?

    • The Tradition
    • Bells in Santa Fe
    • Easier than Lying
    • Lilith
    • Girl is a Gun
    • You asked for this
    • Darling
    • 1121
    • honey
    • Whispers
    • I am not a woman, I'm a god
    • The Lighthouse
    • Ya'aburnee
    • People Disappear Here
    • Nightmare (Reprise)
    • Gasoline (Live Reimagined)
  2. 2. Comment trouvez-vous l'album ?

    • L'album est génial, très original !
    • Bon, intense.
    • Pas terrible, il n'y a que quelques bons trucs.
    • Pas bon, très peu inspiré.
      0


Recommended Posts

wf06.png

 

tmp_ftGNTB_0d1eaea3a44898f9_LP-H_COVER_FINAL-FINAL.jpg

 

The Tradition

Bells in Santa Fe

Easier Than Lying

Lilith

Girl is a Gun

You asked for this

Darling

1121

honey

Whispers

I am not a woman, I'm a god

The Lighthouse

Ya'aburnee

 

People Disappear Here

Nightmare (Reprise)

Gasoline (Live Reimagined)

 

Après avoir annoncé une grossesse en Novembre 2020 et annulé le reste de sa dernière tournée du au COVID en Janvier dernier, nous nous attendions à ce qu'Halsey profite de la situation pour élever son enfant en toute tranquillité. Mais elle a préféré nous en mettre plein la vue et être là où on ne l'attendait pas. Nous avons découvert cet été tout ce qui entoure ce nouveau projet de manière progressive, en commençant par un compte Instagram à l'esthétique indicatif de la direction visuelle. Puis le nom de l'album et ses producteurs ont été annoncés. Une bombe est lâchée pour les plus musicophiles : Trent Reznor et Atticus Ross, 2 membres actifs du groupe américain Nine Inch Nails, sont les producteurs exécutifs de l'album.

 

Sur la liste vient ensuite la pochette de l'album, dévoilée par le biais d'une séquence au Metropolitan Museum Of Art où Halsey se ballade dans une tenue pour le moins marquante, au milieu de différents tableaux de la Vierge et de son enfant. Et enfin, LE point d'orgue que personne ne soupçonnait, un film d'horreur accompagne l'album. Film de 53 minutes qui est diffusé au cinéma les 25, 26, 27 et 28 Août dans le monde entier (et pourtant pas de séances en France). Il est dirigé par Colin Tilley et écrit par Halsey. Le 29 Août une performance livestream digitale sera disponible en partenariat avec Moment House.

 

Tout ce travail a été réalisé en grande partie pendant la grossesse de la chanteuse. Sa grossesse l'a d'ailleurs énormément influencé, l'album devait d'abord être sur notre "mortality and everlasting love and our place/permanence", mais son impact émotionnel "introduced new themes of control and body horror and autonomy and conceit".

 

Après cette montée d'adrénaline pendant 2 mois, nous arrivons au jour J.

Qu'en est-il ?

 

449f1c2a0c1532e3ffbbe92b766ae870ad5f10dc

 

💘

  • Like 10

Share this post


Link to post

De base je ne suis pas spécialement fan d'Halsey. Au départ je la trouvais fausse, surtout lorsque qu'elle a cartonné avec Closer. Quelque chose le dérangeait chez elle, sans savoir trop quoi... Ceci dit Badlands était quand même un projet très intéressant je dois avouer. J'ai donc écouté son deuxième album hopeless fountain kingdom avec curiosité. Surtout avec ce titre si intrigant. Malheureusement je n'ai pas accroché, à l'exception de trois / quatre chansons. Il y avait l'univers mais le son manquait de reliefs pour ma part. Avec Manic c'est l'inverse j'ai craint le pire avec les singles au départ (alors que Without Me s'est avérée être un grower, j'aime tellement cette chanson !) et finalement l'album s'en est très bien sorti. Je l'écoute encore pas mal. Mais là encore il aurait pu gagner en profondeur. Je le sens un peu décousu par moment. 

 

Pour revenir à IICHLIWP je suis complètement sous le charme ! Outre le génialissime et trippant I'm not a woman, I'm a god, je retiens de plus en plus de chansons. En fait quasi l'intégralité de l'opus m'a conquis. L'ouverture tout en mélancolie sur The Tradition, avec son refrain entêtant, puis l'enchaînement sur Bells in Santa Fe est juste magique. Il y a une tension qui s'installe progressivement. Ensuite vient l'explosion avec Easier than Lying qui est juste démente ! Sa façon de poser, énervée, sur les refrains. Je suis en transe carrément ! Lilith avec son côté hip hop vient calmer le jeu. D'ailleurs la tracklist est vraiment bien fichue. Comme avec l'enchaînement 1121 / honey qui marche très bien également. Cette dernière aurait pû servir de single aussi car un peu plus accessible. 

 

Bizarrement j'ai un peu plus de mal avec Girl is a Gun. Plus pop, et c'est peut-être pas ce que j'attends d'elle sur cet album. La chanson n'en reste pas mauvaise pour autant.

 

Tout ça pour dire que l'album s'écoute très bien dans son ensemble. Il a une vraie identité, là où je la perdais par moment dans ses précédents opus. Que ce soit musicalement ou visuellement elle frappe fort. D'ailleurs j'ai vraiment hâte de voir le film qui promet d'être d'une esthétique très léchée au vu des trailers. 

 

Et puis de savoir qu'elle a participé au financement de son projet me fait penser qu'elle aime vraiment son art et qu'elle n'est peut-être pas aussi fake que je me l'imaginais. Une artiste quoi, une vraie !

  • Like 2

Share this post


Link to post

The Tradition - Très bonne introduction à l'album ! On ressent une vraie tension au travers de la chanson.

Bells In Santa Fe - Je suis moins fan de ce titre qui est assez redondant. Le titre aurait gagné en efficacité à être plus court.

Easier Than Lying - Je préfère les couplets que les refrains. Et j'aurai aimé que les refrains soient moins en mode "Je fait du bruit pour faire du bruit". J'adore la fin par contre qui pour le coup décolle vraiment.

Lilith - Ça aurait pu être sympa mais ça tourne en rond.

Girl Is A Gun - C'est un bordel cette chanson. J'aime pas du tout... La prod est messy.

You Asked For This - En fait je trouve que la mélodie ne va pas du tout avec la prod. Les deux semblent vouloir prendre une direction différente et aucun ne vient se compléter. On en ressort juste avec un mal de crâne.

Darling - Pour le coup j'aime beaucoup ! Une jolie piste qui vient calmer l'ensemble. Ça fait du bien ! Une production qui prend le temps de s'installer et de prendre de l'ampleur au fur et à mesure de la chanson et qui n'est pas tout simplement balancée comme ça.

1121 - Premier coup de cœur instantané de l'album ! Il était temps ! J'aime tout dans ce titre. Une jolie progression dans le titre. Juste parfois la prod étouffe un peu trop sa voix.

Honey - Pas fan.

Whispers - J'aime beaucoup cette piste ! Elle y installe une vraie ambiance !

I Am Not A Woman, I'm A God - Un vrai bop. Ça sera sûrement le prochain single exploité. J'adore ! Deuxième coup de cœur de l'album ! J'aurai aimé que l'album ressemble plus à ce genre de son.

The Lighthouse - J'accroche pas forcément. À voir avec le temps.

Ya'arbunee - Encore une fois, je suis assez partagé. J'aime beaucoup et en même temps j'aurai aimé un peu plus.

People Disappear Here - Ce titre aurait mérité une place sur la version standard ! Il est vraiment très bon ! J'aime beaucoup l'ambiance qu'il amène.

Gasoline (Live Reimagined) - Pourquoi ? J'adore 'Gasoline', mais pourquoi mettre ce morceau en bonus sur cet album ? La nouvelle version est vraiment bonne en tout cas ! Je préfère l'originale mais celle-ci est vraiment cool !

Nightmare - Un vrai bop. J'aurai aimé que l'album soit plus dans cette veine là. Où elle gueulait cette, mais où il y avait une mélodie forte. Là où, dans certaines chansons, c'est juste du bruit pour moi.

 

Bien-sûr, je ne vais pas m'arrêter à une seule écoute. On verra dans une petite semaine si je change d'avis mais pour l'instant, je suis assez déçu. Je m'attendais à mieux. On verra avec le temps et à tête reposée.

 

Share this post


Link to post

Après quelques jours d'écoutes, j'apprécie pas mal l'album et ce que je trouve être ses 2 facettes. J'aime énormément les ups (Easier than lying, You asked for this, honey, Girl is a Gun, I am not a woman I'm a god, People Disappear Here, Nightmare (reprise)) et les titres moins énervés (Bells in Santa Fe, 1121, Whispers, The Lighthouse). 4 titres me font défauts cependant : The Tradition (assez linéaire), Lilith (pareil), Darling (niaise) et Ya'aburnee (je n'arrive pas trop à savoir où elle nous emmène...).

 

Mais l'album est assez intense, pas SI tordu et imprévisible qu'elle nous le vend, mais il marque un tournant dans sa carrière ça c'est sûr. Il n'y a pas autant de ruptures et de surprises qu'elle ne le dit, mais il y a une ambiance qui ressemble bien à ce qu'Halsey aime faire ressentir. Il me tarde vraiment de voir le film ainsi que sa performance au Moment House. Je n'ai pas tant de choses à dire sur l'album bizarrement, il y a beaucoup de choses à écouter en ce moment donc j'ai du mal à vraiment l'intégrer. Surtout que ce n'est pas un album qui j'écouterais personnellement en toutes circonstances, son obscurité et sa tension ne rendent pas son écoute de tout repos. Il permet de se défouler c'est cool haha.

 

Toute petite critique : je m'attendais à une utilisation un peu plus éraillée/braillée de sa voix, comme sur les refrains de Nightmare. Mais peut-être que sa grossesse l'empêchait de trop pousser sur la voix. ^^

  • Like 1

Share this post


Link to post

J'ai voulu voir le moyen-métrage servant de support visuel à l'album pour me faire une appréciation définitive (il est dispo en straming), mais finalement mon avis n'a pas tellement changé depuis la première écoute.

J'ai été très surprise que Ross et Reznor produisent cet album, donc ça éveillait ma curiosité, vu que Halsey ne m'a jamais marquée, et que je n'aime pas particulièrement sa voix.

 

Ma première impression c'est que c'était très bien produit, on reconnait pas mal la patte des 2 gars de NIN sur certains passages, mais comme pour le projet How to Destroy Angels de Reznor pour sa femme, ça aurait été tellement mieux si vocalement ses prods étaient portées par une voix féminine qui a du chien : je pense à une Kat Von D, une Jehnny Beth et surtout Karen O (avec qui la paire Ross/Reznor avait commis une géniale reprise de Immigrant Song de LedZep).

La voix de Halsey est trop banale pour donner du relief aux atmosphères inspirées de l'indus, même si je l'ai préférée dans cet album que dans es précédents. D'ailleurs j'aime beaucoup les ups de ce disque, et j'ai trouvé dommage que Nightmare et People disappear here soient en bonus, j'aurais bien viré des fillers du genre Darling, Lilith ou Honey et mettre ces chansons à la place.

 

Pour ce qui est du film, j'ai été globalement déçue. Les 2 gars de NIN étaient les compositeurs parfaits pour une atmosphère oppressante, pesante et inquiétante, or au lieu d'avoir quelque chose qui s'inspirerait d'un It follows ou Midsommar, on a plutôt l'impression que Halsey s'inspirait des films de froufrous de Sofia Coppola (Marie Antoinette) et qu'elle présente la collection automne-hiver de Vivienne Westwood. C'est dommage, car il y a du budget dans les costumes, les figurants, les décors naturels, les jeux de lumière, mais c'est comme si elle n'assumait pas totalement le concept (les joies et horreurs de la maternité).

Et toutes les chansons ne sont pas utilisées dans le film (il ne me semble pas avoir entendu The Tradition) : elles sont mixées différemment que sur l'album où les compos des 2 R sont un peu en sourdine pour que les paroles de Halsey servent de voix off.

 

Je salue tout de même la direction qu'elle a prise, et l'importance de se tourner vers des compositeurs de talents. Et elle défend très bien l'album dans le mini-concert du Moment House (a-t-elle prévu une tournée ?) :

 

 

 

Share this post


Link to post
Sign in to follow this  

×