Jump to content
Validation Nouveaux Comptes Read more... ×
Thallio

TALES FROM THE LOOP

Recommended Posts

Tales from the Loop est une série américaine basée sur le livre de Simon Stalenhag diffusée sur Prime Video et produite par Amazon. 

Composée de 8 épisodes, elle nous présente un petit village se trouvant à proximité d'une machine nommée The Loop" (La Boucle) dont la fonction est d'explorer les plus grands mystères de l'univers.

Un récit fantastique, profond et poignant sur la condition humaine.

Le générique est magnifique, les acteurs excellents. 

Un gros coup de cœur pour moi, je vous le conseille vivement.

 

  • Like 5

Share this post


Link to post

Oui excellente série, la délicatesse de la musique de Philip Glass magnifie l'ensemble, ça faisait un peu conte SF, la très bonne surprise de cette année ! 

  • Like 2

Share this post


Link to post

Magnifique série.

L’avant dernier avait des allures de LOST. Peut-être mon préférée de la saison. 
 

L’ambiance est captivante. C’est une sorte de Black Mirror mais avec des technologies monstrueuses (enfin ça relève plutôt de l’ordre divin à ce stade) mais dans un monde très « basique ». Rien à voir avec le nôtre. On ne sait pas vraiment où se situer, aucun repères temporels. C’est très étrange et déstabilisant mais on s’y fait très vite. Et comme « Black Mirror », on explore surtout les conséquences sur les personnages de la série. Et c’est là que ça devient très très beau. Tout en émotion. On survole le thème du deuil sur multiples formes la mort, l’enfance, la disparition, le temps qui passe et ses conséquences (l’épisode 3 est assez bien écrit sur ce sujet, l’idée est chouette)...


Chaque personnage accepte la situation et comprenne que c’est leur destin, leur expérience du loop à vivre. Les dialogues sont très beaux. L’épisode 5 sur le poids que porte l’homme pour sa famille est magnifique. Le 6 exploite également bien plus qu’on ne le pense, c’est vraiment bien écrit. Le troisième (malgré un ton un peu cucul) sur le temps qui se fige fait rêver mais on revient vite à la réalité. Le reste des épisodes sur la famille de Loretta sont tout aussi bon. Le dernier avec le petit adorable Cole est poignant, ça boucle à merveille cette saison 1. 
 

Une bouffée d’air frais. Si je devais lui trouver un défaut, ce serait que tout les personnages sont un poil bien trop triste. Ça manquait un peu de relief sur les traits des personnages. Ils se ressemblent tous.
 

Il restent encore pleins de mystères. La mère de Loretta, la maison hantée, les différentes structures... Mais on peut également s’arrêter là.
 

Premier coup de coeur de 2020. :throb: 
Ça remontait à Watchmen je crois le dernier. Ça fait du bien. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Il y a 5 heures, Hamlet a dit :

Magnifique série.

L’avant dernier avait des allures de LOST. Peut-être mon préférée de la saison. 
 

L’ambiance est captivante. C’est une sorte de Black Mirror mais avec des technologies monstrueuses (enfin ça relève plutôt de l’ordre divin à ce stade) mais dans un monde très « basique ». Rien à voir avec le nôtre. On ne sait pas vraiment où se situer, aucun repères temporels. C’est très étrange et déstabilisant mais on s’y fait très vite. Et comme « Black Mirror », on explore surtout les conséquences sur les personnages de la série. Et c’est là que ça devient très très beau. Tout en émotion. On survole le thème du deuil sur multiples formes la mort, l’enfance, la disparition, le temps qui passe et ses conséquences (l’épisode 3 est assez bien écrit sur ce sujet, l’idée est chouette)...


Chaque personnage accepte la situation et comprenne que c’est leur destin, leur expérience du loop à vivre. Les dialogues sont très beaux. L’épisode 5 sur le poids que porte l’homme pour sa famille est magnifique. Le 6 exploite également bien plus qu’on ne le pense, c’est vraiment bien écrit. Le troisième (malgré un ton un peu cucul) sur le temps qui se fige fait rêver mais on revient vite à la réalité. Le reste des épisodes sur la famille de Loretta sont tout aussi bon. Le dernier avec le petit adorable Cole est poignant, ça boucle à merveille cette saison 1. 
 

Une bouffée d’air frais. Si je devais lui trouver un défaut, ce serait que tout les personnages sont un poil bien trop triste. Ça manquait un peu de relief sur les traits des personnages. Ils se ressemblent tous.
 

Il restent encore pleins de mystères. La mère de Loretta, la maison hantée, les différentes structures... Mais on peut également s’arrêter là.
 

Premier coup de coeur de 2020. :throb: 
Ça remontait à Watchmen je crois le dernier. Ça fait du bien. 

Tout à fait @Hamlet, tu as résumé ça comme un pro. Et puis la musique est tellement belle et touchante... 

  • Like 1

Share this post


Link to post

Je n’ai vu que les deux premiers épisodes donc je sors vite de ce topic, mais j’aime beaucoup et la fin du deuxième épisode m’a brisé le cœur. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Il y a 18 heures, Shiva* a dit :

Je n’ai vu que les deux premiers épisodes donc je sors vite de ce topic, mais j’aime beaucoup et la fin du deuxième épisode m’a brisé le cœur. 

Je te laisse continuer, je suis sûr que tu vas adorer. J'attends ton point de vue avec impatience. 

Share this post


Link to post

×