Jump to content


  • Sujets récents

  • Messages

    • ALZ 100% Album Dispo

      Compte certifié
       
      @Alonzopsy4
       22 hil y a 22 heures
      Plus
      Amel Bent x Alonzo 
      Le titre « Rien » est disponible partout https://amelbent.lnk.to/Rien
      Bientôt le clip sur vos écrans @amel_bent 
       
    • Jusque maintenant j'écoutais la grande Aretha en streaming. Hier, j'ai décidé de commencer à acheter sa discographie en physique :    - A brand new me with Royal philarmonic orchestra - Aretha in Paris ❤️ - Aretha Franklin sings the great diva classics - Aretha Franklin - Greatest Hits   Le reste viendra progressivement selon ce que je trouve ici et là.   J'ai aussi pré commandé le nouvel album du groupe Alpines "Full Bloom" qui sort le 16/11 prochain. J'ai pris le vinyle jaune et le cd. Le pack comprend également des goodies dont un t shirt manches longues.  
    • Aretha était en négociation depuis des années pour le biopic, elle voulait avoir un oeil sur la production et le script. J'espère que le movie se fera (et il se fera c'est certain) mais j'espère qu'ils ne respecteront pas ce qu'Aretha voulait. C'est à dire parler uniquement de ses grands succès, de faire un film à sa gloire et nier ses blessures, ses crises, ses addictions et ses peines. Ce film m'a toujours fait peur de son vivant. Son autobio From These Roots est un navet (400 pages de "je ne dis rien" ou "vous ne saurez pas"). Elle voulait écrire la suite mais ne s'est finalement jamais lancé dans un second volet. Le livre qui donne une vision je pense la plus proche de la réalité est la biographie de David Ritz. Aretha voulait porter plainte contre lui pour diffamation mais le livre est sérieux, documenté, renseigné et donne une image assez claire de la femme qu'elle était. Une femme que le succès a effrayée, qui a lutté toute sa vie contre ses peurs, sa timidité et son manque de confiance en elle.    L'article de L'Obs est assez nauséabond. La faire passer pour une fille à papa catapultée, une femme sous influence, une diva capricieuse et stupide, une paysanne idéalisée par une Amérique aussi bête qu'elle, une piètre auteur-compositeur et une musique mainstream apportée sur un plateau pour vendre, c'est aussi réducteur que ridicule. On ne parle pas d'une petite héritière hein, de Paris Hilton, ni des artistes aseptisés de la Motown ou de Beyoncé ou même de Whitney Houston. C'était aussi et surtout une créatrice. Elle a crée le son que d'autres espéraient créer et elle régnait en maitre sur sa musique. Et puis Think, Call Me, Day Dreaming, Rock Steady, Spirit In The Dark, Dr.Feelgood, Since You've Been Gone, Good to me as i am to you. C'est elle : paroles et musiques. Elle a écrit et composé des dizaines de chansons et une bonne dizaine de hit ultimes. Pas sur qu'il y ait beaucoup d'auteurs de chansons avec autant de succès. Ce qui est intéressant, c'est qu'elle s'en moquait d'être reconnue en tant qu'auteur ou pianiste. Tout ce qui l'intéressait, c'était le chant. Elle n'avait pas le snobisme de beaucoup d'interprètes (le syndrome du "non je ne chante que ce que j'écris sinon je ne peux pas vivre le texte"). Elle ne se souvenait quasi même plus des titres qu'elle avait elle-même écrits. Oui, elle a fait des reprises aussi, mais reprise au sens le plus noble du terme, elle reprenait les chansons des autres et les faisaient siennes (sérieusement quel rapport avec le Respect d'Otis Redding et la sienne ou sa version de Bridge Over Trouble Water de S&G ou Come Back Baby de Ray Charles?).    Ce qui a fait son succès planétaire, c'est un schéma très simple : 1- elle arrive avec des chansons sous le bras, des reprises et des compos 2- Jerry Weller lui en propose d'autres qu'elle accepte ou pas 3- elle se met au piano et commence à recréer un arrangement  4- le band se cale là-dessus, chacun propose ses trucs 5- Aretha dirige les choeurs 5- le disque est quasi enregistré dans les conditions live (en quelques jours ou quelques semaines)
      On est loin de la caricature de l'Obs. Là où je ne suis cependant pas les médias américains, c'est sur son travail. Je ne suis pas sur qu'elle travaillait beaucoup en amont. Elle n'a jamais appris le piano (sauf les techniques classiques à la fin de sa vie), jamais appris à chanter. Elle n'échauffait pas sa voix avant d'enregistrer, elle improvisait souvent en studio les arrangements et les choeurs, l'interprétation venait naturellement. Elle avait vraiment un don. Son tour de force a été de réussir haut la main là où Sarah Vaughan, Nina Simone, Etta James, Mahalia Jackson, Ella Fitzgerald, Dinah Washington ou Billie Holiday ont peiné. Etre la première popstar noire féminine. La première chanteuse noire à vendre en masse et s'exporter avec des chansons puissantes, efficaces, vitaminés, parfaitement produites et qui s'inscrivaient dans l'air d'une époque en soif de liberté. J'avais été choqué de voir le faible impact médiatique de la mort d'Etta James ou de voir que Mavis Staples ne remplit à Chicago (sa propre ville) que des salles de 1000 personnes. Je suis très heureux de voir l'émulation autour de sa disparition.    Mon regret restera toutes ses opportunités manquées et les projets avortés. Elle a refusé I Am Coming Out et Upside Down finalement proposés à Diana Ross, refusé This Will Be (le plus grand tube de Natalie Cole), refusé d'enregistrer en premier Son of a Preacher Man (popularisé par Dusty).J'aurais adoré voir le documentaire Amazing Grace qu'elle a toujours verrouillé. J'aurais aimé qu'elle enregistre un album de musique classique  comme elle voulait le faire, qu'elle sorte son livre de cuisine, qu'elle nous sorte un dernier album inspirée avec des bons musiciens soul et qu'elle revienne à ses premiers amours. Et puis une dernière tournée en Europe, ça aurait été le top ! J'aurais aimé la voir à Londres, à l'Olympia. Elle adorait la France, Paris, elle a essayé d'apprendre le français toute sa vie ! Elle est morte à 76 ans et pourtant trop tôt ! Elle avait encore tant de choses à apporter au monde de la musique !
    • Et puis il y a pleins de titres qui passent à la fois sur Chérie et sur RFM...
  • Similar Content

    • By Lemedia
      [Sélection Pure Charts] : Ibrahim Maalouf présente son nouvel album Levantine Symphony N°1


       
      Retour du trompettiste Ibrahim Maalouf avec Levantine Symphony N°1 qui sort le 14 septembre 2018. L’album rassemble différentes inspirations et se veut fédérateur.
      Ibrahim Maalouf s’est donné le défi de dépasser le cliché des unions communautaires en cherchant des éléments musicaux, rythmiques, mélodiques et harmoniques qui unissent ce riche ensemble éclectique.

       

    • By Vendetta
      Pas du tout désolé de poster ça deux mois après sa sortie, le monde est passé à côté d'un immense tube :
       

×