Jump to content
Aliguiz

NÂDIYA nouvel album #Odyssée (1er trimestre 2019) // singles #Unity et #Nirvana

Recommended Posts

 

 

 

Nâdiya a été révélé par l'émission "Graine de Stars" en 1996, à la suite de ses 3 victoires dans l'émission elle enregistre le titre "Dénoue mes mains", sa carrière commencera réellement avec un duo sur le single de Stomy Bugsy "Aucun Dieu ne pourra me pardonner"...

Au cours de l'année 2001 Nâdiya sort son premier single solo "J'ai confiance en toi" puis "Chaque fois", tout deux extraits de l'album "Changer les choses". Le succès ne sera pas au rendez-vous, mais son album lui vaudra sa première nomination aux Victoires de la musique en 2002!

Il faudra attendre début 2004 pour que Nâdiya sorte un nouveau titre, "Parle-moi" sera le début d'une nouvelle ère remplie de succès avec l'incontournable "Et c'est parti" et "Si loin de vous". Le deuxième album "16/9ème" remportera même une Victoire de la musique en 2005 !

2006 commence avec la sortie du single "Tous ces mots", premier extrait de son 3ème album éponyme qui entrera #1 des ventes. Suivront deux autres singles, "Roc" et "Amies-ennemies", ce qui porte à six Tubes consécutifs pour Nâdiya en moins de 3 ans !

Son quatrième album "La source" sort fin 2007, il s'agit en fait d'un best-of agrémenté de 5 inédits, coup de mou dans les ventes pour cet album qui passera inaperçu.
Au printemps 2008 Nâdiya rejoint Enrique Iglesias sur son single "Tired of being sorry", pour une version franco-anglaise réservée au marché francophone. Le succès sera immédiat, le single se classera #1 des ventes durant 11 semaines et deviendra la meilleure vente de l'année en France ! La sortie de son cinquième album "Electron libre" suivra en fin d'année, bien que porté par deux autres singles dont "No future in the past" en duo avec Kelly Rowland l'album sera un échec.

Cela ne l’empêche pas de partir en tournée entre avril 2009 et janvier 2010 mais Nâdiya commence déjà à se faire discrète... Jusque fin 2011 avec sa participation à l'émission "Danse avec les stars" !
La machine semble relancée, un teaser est dévoilé avec un extrait d'un nouveau titre "Music" qui semble annoncer la sortie d'un nouvel album mais il n'en est rien. On ne sait toujours pas pour quelle raison ce retour a été enterré.
Depuis on a pu l'apercevoir quelques rares fois en tv, mais Nâdiya n'a pas arrêté la musique, elle continue de chanter lors de divers événements/concerts partout en France !

Fin juillet 2017, Nâdiya qui a désormais 44 ans annonce son grand retour, un nouveau single est annoncé en octobre il s'agit de "Unity" qui sortira deux mois plus tard. C'est le premier extrait de son 6ème album "Odyssée" qui sortira le 23 novembre 2018! Le 2ème extrait "Nirvana" vient d'être dévoilé...

 

 

. Découvrez le clip de #UNITY .

 

+ de 550 000 vues

 

 

. Découvrez #NIRVANA .

 

 

 

D I S C O G R A P H I E

 

 

2001. ALBUM -CHANGER LES CHOSES- || 15 000ex.

J'ai confiance en toi #38, Chaque fois #27

2004. ALBUM -16/9- || 500 000ex.

Parle-moi #2, Et c'est parti #5, Si loin de vous #6

2006. ALBUM -NÂDIYA- || 300 000ex.

Tous ces mots #2, Roc #2, Amies-ennemies #4

2007. ALBUM -LA SOURCE- || 25 000ex.

Vivre ou survivre #26

2008. ALBUM -ÉLECTRON LIBRE- || 20 000ex.

Tierd of being sorry (Laisse le destin l'emporter) #1

2018. ALBUM -ODYSSÉE- SORTIE LE 23 NOVEMBRE

Unity, Nirvana

 

 

+ de 850 000 albums vendus // + de 1 800 000 singles vendus

 

1 Victoire de la musique

 

 

 

 

 


  • Like 27

Share this post


Link to post

Oh yeahhhhh super topic Aliguiz ♥ Et puis le logo NADIYA c'est toi qui l'a refait ? " on ne l'a que blanc sur fond bleu marine dans ses officiels lol " bravo :crazylove:

 

Bah sur le teaser , ce n'etait pas le même qui avait été publié par erreur sur youtube , les plan sur les panneaux lumineux de l'exterieur de l'institut du monde arabe et les plan de Nâdiya n'y étaient pas du tout , je pense qu'il s'agit là de modification de dernière minutes et tant mieux car elle est beeeeelle :crazylove:

 

Puis Teaser U aujourd'hui , sortie le 1er Décembre ..... Ca veut dire qu'on aura surement les teaser N - I - T et Y d'ici là ?! :blush:

 

Serieux si ce titre ne passe pas en radio , c'est à n'en plus comprendre , il y a tout les ingrédients :crazylove: Musicalement parlant , à voir la mélodie chant et les paroles maintenant :)

  • Like 1

Share this post


Link to post

Franchement j'attendais pas autant du teaser, je trouve que ce que l'on voit et entend est dans l'air du temps, je suis vraiment ravis! Elle rayonne aussi ca fait plaisir.

  • Like 1

Share this post


Link to post

Je trouve que le titre fait très "DJ Snake". C'est dans l'air du temps, mais ça serait dommage qu'elle revienne avec des titres copiés sur d'autres. Je suis tout de même intrigué par ce qu'elle va proposer.

Belle présentation Aliguiz.

  • Like 1

Share this post


Link to post

En effet mais bon hâte d'entendre le mélange avec sa voix, par curiosité.

C'est vrai que plus tard ce genre de musique sera typique des années 2010

Share this post


Link to post

Je dis OUI. OUI. OUI.

Le teaser m'a vendu du rêve... et je comprends mieux le showcase à l'IMA maintenant.

Vivement le 1er Décembre! :throb:

  • Like 1

Share this post


Link to post

Je n'y croyais pas du tout à ce retour, mais je change complètement d'avis grace à ce teaser qui est assez prometteur!

Après c'est toujours la même chose, pour que ça fonctionne il faut que les radios suivent. Electron Libre a floppé car aucune radio ne diffusait No Future in the Past, qui était pourtant tubesque à l'époque.

  • Like 2

Share this post


Link to post

Je suis content de ce retour, maintenant j'attends de voir ce qu'il en est musicalement. Visuellement, en tout cas, c'est travaillé comme d'habitude avec elle!

  • Like 1

Share this post


Link to post

Je ny crois pas une seule seconde, le grand public ne voudra clairement pas écouter du Nadiya en 2017/2018, quand on voit le forcing qua du faire Léa Castel pour avoir un tout petit succès de son dernier, très bon, single !

Tout ce quon peut lui souhaiter cest de faire un petit tube à la Amine, rien dautre, sa carrière étant bien loin derrière elle.

Share this post


Link to post

Nadiya ?! En voilà une dont je ne m'attendais absolument pas à un retour ! Et j'en suis ravi, j’adorais Nadiya ! :crazylove:

Impatient de voir ce que cela va donner.

  • Like 1

Share this post


Link to post



  • Sujets récents

  • Messages

    • Le live de E&E à C à vous est magnifique. P*tain mais vite, qu'elle annonce une date "Proche et Intime" pour PARIS!!!
    • Moi qui pensais qu'elle allait atteindre, voir dépasser les 250K en mettant le paquet de promotion pour la réédition... 
    • J'ai dit décevantes PAR RAPPORT à tout ce qu'il y a autour : énorme succès du film, gros succès du single qui porte le film et du coup la BO, médiatisation à fond du film et de la BO...etc. C'est le phénomène cinéma et soundtrack de cette fin d'année, et beaucoup voyaient l'album rester dans le top 5 UK très aisément jusqu'à Noël.   Elle revient de loin, suite aux ventes UK pas très très folles des deux précédents opus, donc ce n'est pas non plus un énorme exploit de dépasser les ventes de ces derniers. C'est à souligner en effet, ça fait toujours plaisir, mais encore une fois, objectivement, les chiffres UK (tout comme le chart-run de l'album ces dernières semaines) pour cette BO sont loin d'être aussi excellents que ceux qu'on peut voir ailleurs.   On le voit, l'album fonctionne quasiment partout grâce à tout ce contexte "phénomène" de cette fin d'année. Donc oui je persiste à dire que #16eme au Top Albums UK à mi décembre en plein milieu des ventes achats de Noël, c'est décevant contrairement à un paquet d'autres marchés où les scores de l'album sont le parfait reflet du film qui fonctionne aussi. Ça été dit au dessus, outre manche, en Irlande, l'album est par exemple #01. D'où l'incompréhension de ce positionnement-album dans les charts UK, où le succès du film et des titres sont aussi présents.   Et je n'ai pas dit que les ventes des BO doivent à tout prix être comparées à celles du succès justement incomparable de The Greatest Showman, qui est l'album le plus vendu de l'année à l'international.
    •  Fuck Them all /   L’amour naissant / Tous ces combats /  Paradis inanimé /  C’est dans l’air (-) Sans contrefaçon / Souviens toi du jour / Looking for my name / Eaunanisme (--) Rever / Dessine moi un mouton / Nous souviendrons nous  (---) Désobéissance / Libertine  (----) C’est pas moi (-----)
    • Sophie Fustec, connue en solo sous le nom de La Chica ou La Chica Belleville (en hommage au quartier où elle a grandi) est une chanteuse, musicienne et artiste franco-vénézuélienne. Fortement inspirée par sa double culture, elle décrit sa musique comme un "collage" de diverses influences allant du folklore du Venezuela, le pays d'origine de sa mère, à l'électro pop expérimentale. Après avoir fait partie des live bands d'artistes comme Pauline Croze, Yael Naim ou Mayra Andrade et s'être fait connaître dans la scène underground parisienne en tant que chanteuse du groupe 3SomeSisters, celle qui était jusque là connue sous son nom de naissance décide de se lancer en solo fin 2015 en se faisant appeler "La Chica" et en publiant un intriguant 1er single accompagné par un clip représentant bien son univers artistique et visuel :       1 an et demi après la sortie de ce titre sort son 1er EP intitulé lui aussi "Oasis", qui lui permet de se faire un nom dans les médias branchés en France mais aussi au Mexique, où elle a une fanbase assez importante. En 2018, elle sort 3 titres (Drink, Sola et Addict) qui annoncent son 1er album, autoproduit via Kisskissbankbank, prévu pour le 8 février 2019 qui aura la particularité d'être presque entièrement en espagnol, un choix original dans notre scène indie, mais qui peut payer au vu de la "hype" qu'a cette langue ces derniers mois !      
  • Similar Content

    • By Endless
      Tout d'abord, INNA c'est quoi ?


      C'est + de 10 millions de disques vendus dans le monde (et oui vous ne rêvez pas, pour ceux qui en douteraient ) + d'1 milliard de vues sur Youtube Des Grosses Collaborations (pour préciser certaines sont restées dans l'ordi) 4 albums 40 singles dont : Des Tubes Et (surtout) des Flops Revisitons donc son parcours :

      En 2008, INNA se fait connaître sous le nom d'Alexandra, en participant à un concours pour représenter la Roumanie à l'Eurovision. Elle interprète Goodbye sa première collaboration avec Play&Win (des DJ producteurs de dance/house).
      Malheureusement, l'Eurovision ne l'a rappellera pas.


      La même année elle sort son 1er single Hot qui ravage les clubs et les classements du monde entier :
       
       

      I. Hot : L'ère du succès



      Son 1er album du meme nom HOT , sort en 2009 et 1 an plus tard grâce à la signature de plusieurs contract dans des labels important (aux Etats-Unis , Royaume uni etc..) il sort 1 an plus tard en France et a travers le monde, cet album devient un classique, il sera son plus gros succès et sera porté par 5 singles : Hot, Love, Amazing, 10 minutes et Déjà Vu


      Inna aura d'ailleurs beaucoup de succès avec cet album en France (+ de 500 000 disques vendus albums et singles confondus)
      on en entendra parler assez longtemps et deviendra la nouvelle favorite des radios.
      Un sixième single, d'abord issu d'une Ré-édition, deviendra alors son plus gros tube, voire "tube planétaire", il s'agit du fameux Sun is Up




      Tout le monde connait les paroles par coeur, elle est hymne de toutes les soirées et la réponse à toutes les questions (Vous dites "Inna" on vous répond "Sun is up" ) mais nous découvrirons ensuite que cela n'était quéphémère

      II. I Am The Club Rocker : Une fan base baptisé et le début des mauvaises surprises



      Après la vague Sun is Up, Inna sort le lead single du nouvel album Club Rocker qui fera moins d'échos que le single précédent et ne sera pas aussi bien accueilli. Elle est ensuite remixé pour un featuring avec Flo Rida
       
       
       
       
       
       


      Une rumeur disait que l'album s'intitulé au départ "Powerless" mais Inna dément en disant que le nom provient d'une citation de la chanson : I Am Club Rocker
      Elle appellera ensuite ses fans les "Club Rockers" et effectuera sa 1ère tournée mondiale dont quelques concerts en Amérique. Elle connaîtra un énorme succès au Mexique, elle y est devenue une Queen.

      Inna et son équipe font les "premières" erreurs en dévoilant l'intégralité de l'album sur YouTube et en sortant en 2nd single
       
      (dévoilé en 2010 en meme temps que Sun is Up)


      L'album sort le 24 octobre 2011 en France et n'a pas eu le même succès que Hot (15 000 exemplaires vendus)
      Le 4ème single Endless (Coucou) passera inaperçu sauf en Roumanie car le clip à été fait pour une association qui lutte contre la violence conjugale


      Ce sera
      qui clôturera l'ère, Le clip fait polémique pour plagiat de tim burton :



      III. Party Never Ends : Le début d'un fiasco



      A ce jour, Party Never Ends est son plus gros projet et son meilleur en terme de "qualité". Inna a su nous prouver qu'elle savait faire autre chose que sa dance habituelle produite par Play&Win.
      Dans cet album Inna a travaillé avec des producteurs comme Dj Frank E , Shermanology, Thomas Troelsen, Afrojack etc. Et contient des collaborations avec Daddy Yankee et le groupe mexicain Reik.
      Mais à l'heure actuelle nous ne savons toujours pas qui a été le lead car tout a commencé par la publication d'une nouvelle chanson intitulé Caliente début 2012
      Inna créée alors la surprise en dévoilant quelques extraits de son 3 ème album en décembre 2012 annonçant l'album pour le printemps 2013 et la sortie du single More Than Friends en featuring avec Daddy Yankee et connaîtra un gros succès dans les pays latinos.



      Inna annonce par la suite que l'album contiendra 24 titres et fait un décompte sur son site officiel. Quelques jours avant la sortie de l'album son équipe fait encore l'erreur de dévoilé l'intégralité de l'album, il est très bien reçu chez les fans et sortira ensuite sous plusieurs éditions et sera porté par les singles Be My Lover Et In Your Eyes
      Cependant, malgré qu'ils sont soutenus par des clips plutot bons, ces 2 singles connaîtront un échec.
       
       
       

      L'album ne sortira pas en France pour des raisons encore inconnues, la seule supposition et que son équipe à décidé de nous boycotter depuis la "non-existence" de promotion en France.
       
       
       
       
       
       


      IV. Summer Days/INNA (album éponyme) : la Creuse




      Tout commence en 2014, lorsqu'Inna signe dans une des plus grosses maisons de disques Warner Music elle annonce d'abord la sortie de Cola Song en Avril (qui par ailleurs était censé être une chanson pour la coupe du monde)
       
       
       
       
       


      Ce single a reçu un bon accueil, on ré-entend un peu Inna sur les radios locales et ce titre cartonnera en Espagne où il sera certifié platine et le clip a même dépassé les 100 millions de vues



      Quelques mois plus tard, elle sort Good Time un featuring avec Pitbull qui ne ressemble pas du tout a ce qu'elle fait d'habitude, une chanson plus pop. Une démarche que les fans n'ont finalement pas apprécié car le single a reçu un mauvais accueil, passera inaperçu et fera peu de vues.
       
       
       
       
       


      Afin de faire patienter ses fans, Inna propose de sortir un EP Summer Days composé de 6 titres durant l'été pour teaser son 4ème opus et par la suite ils figureront dessus (Dispo
       
      )

      Après Summer Days, elle sort en novembre 2015, un single plus sombre Diggy Down qui sample une instru de Marian Hill
       
       

      En juillet elle sort un 4 ème single Bop Bop en featuring avec Eric Turner qui passe une nouvelle fois inaperçu
       
       
       
       
       


      Inna, annonce le même mois la sortie de son 4 ème album au japon il est d'abord intitulé Body and The Sun et est composé de 19 titres
      Elle a ensuite précisez que l'édition internationale sort en septembre et serait différente, elle l'intitule "INNA"
      Finalement, l'album est repoussé a octobre 2015 et contient 3 inédits.
      Elle sortira ensuite en single Yalla et Rendez Vous (à l'occasion des 1 millards de vues sur sa chaîne YouTube)
       
       
       
       
       

      L'album est disponible partout en streaming et téléchargement légal
       
       
      V. Nirvana : une énième tentative qui a porter ses fruits
       
       

       
      Avant de l'annonce de son nouvel album Inna a sorti plusieurs chansons depuis l'été 2016 ,
      ,
      et
       
      La grosse surprise arrive en fevrier 2017 lorque qu'Inna sort Gimme Gimme, on l'a re-entend enfin à la radio et surtout dans les clubs français (notamment dans le top club NRJ)
       
       
      Et il se passe egalement la même chose lors de la sortie de Fade Away en collaboration avec le DJ Sam Feldt et de la sortie de son Summer anthem Ruleta
       
       
      L'album sera t-il à la hauteur et Inna retrouvera t-elle le meme succès qu'en 2008 ? Réponse le 11 Decembre
    • By Rebecca Carlson
      Pixies // Head Carrier
       
       



      Head Carrier
      Classic Masher
      Baal's Back
      Might as Well Be Gone
      Oona
      Talent
      Tenement Song
      Bel Esprit
      All I Think About Now
      Um Chagga Lagga
      Plaster of Paris
      All the Saints


      Un peu plus de deux ans après leur grand comeback discographique (Indie Cindy), Pixies nous reviennent avec un sixième opus intitulé Head Carrier. Si Kim Deal n'a pas participé à cette réunion, le groupe de Black Francis s'est trouvé enfin une nouvelle bassiste en Paz Lenchantin (A Perfect Circle, Queens of the Stone Age).
      L'album sort le 30 septembre, et le groupe assurera une tournée d'abord européenne, puis mondiale, dans les semaines et mois qui suivront.
       

      Um Chagga Lagga

      https://www.youtube.com/watch?v=DUdWbv5fWvA


      Tenement Song

      https://www.youtube.com/watch?v=-SLgXBLQA2M


      Talent

      https://www.youtube.com/watch?v=-BREFFQi8U0
       

      Head Carrier

      https://www.youtube.com/watch?v=8qGvy2NhvCQ
       
       
       
      L'album a leaké il y a quelques jours. J'avais été très déçu par Indie Cindy, que je trouvais finalement assez fade et à des années lumières de leurs mythiques premiers disques (sortis entre 1987 et 1991). Ce Head Carrier me plaît clairement plus. Sans atteindre les sommets de jeunesse, on y retrouve l'esprit du groupe originel, et leur son si original.
      Coups de coeur particuliers pour "All I Think About Now" (chanté par Paz Lenchantin), "Head Carrier" et "Oona".

       
    • By Rebecca Carlson
      RISE & FALL OF DAVID BOWIE


      CARTE D'IDENTITÉ

      Nom: David Robert Jones, dit "David Bowie"
      Sexe: ♂
      Naissance: 8 janvier 1947, Brixton, Grand Londres
      Décès: 10 janvier 2016, Manhattan, New York
      Métier: musicien, acteur, producteur, arrangeur



      Premiers pas dans le Cirque de la Vie (1947-1968)

      David Jones est né et a passé son enfance dans la banlieue londonienne. Ses premières années sont entourées d'un voile de mystère, David se confie peu mais avoue avoir passé une enfance simple et sans vague au milieu de Peggy et John, ses deux parents et de son demi-frère, Terry, atteint de problèmes mentaux. À 15ans et suite à une bagarre avec son ami George Underwood, Dave reçoit un grave coup à l'œil gauche qui change définitivement son apparence physique, laissant une pupille dilatée en permanence. Cette particularité physique va grandement contribuer à sa légende. C'est aussi à cette époque que David, choisissant un pseudonyme pour ne pas être confondu avec le chanteur Davy Jones, enregistre ses premières chansons, de qualité moyenne, influencées par le blues, le rock'n'roll et le jazz.




      Space Oddity et The Man Who Sold The World (1969-1970)

      Publié en 1969 et produit par le mythique Tony Visconti (T.Rex, Thin Lizzy, etc.), Space Oddity, le deuxième album studio de Bowie, s'inscrit parfaitement dans la tradition folk rock/rock prog qui passionnait l'Angleterre à la fin des années 1960. La chanson-titre est un hymne et son premier succès. "Space Oddity" est encore aujourd'hui associé aux premier pas sur la lune de l'été 1969 dans l'esprit des Anglais qui découvraient l'incroyable odyssée sur la BBC.

      Mais l'artiste se cherche, hésite. Il s'essaie (avec succès) à ce qui passe à la radio. Ainsi, il sera extrêmement influencé par le hard rock de Led Zeppelin et le heavy metal de Black Sabbath pendant la composition de The Man Who Sold The World (qui demeure encore aujourd'hui, son album le plus lourd). L'album, dont la pochette où il pose en robe choquera les Américains et sera remplacée par le dessin d'un homme tenant une arme à la main (oui, les Ricains préfèrent les armes aux robes), baigne dans une ambiance poisseuse de folie ("All The Madmen") et Bowie parodie même le heavy metal le plus fracassant sur "She Shook Me Cold". Les artistes de la génération grunge (principalement Kurt Cobain) n'ont jamais caché leur amour pour cet opus souvent sous-estimé.

      Albums: David Bowie (1967), Space Oddity (1969), The Man Who Sold The World (1970)

      Titres majeurs: "Space Oddity" (SO), "Memory Of A Free Festival" (SO), "The Width Of A Circle" (TMWSTW), "All The Madmen" (TMWSTW), "The Man Who Sold The World" (TMWSTW)

      Le coup de cœur de Rebecca: "Wild Eyed Boy From Freecloud" (SO)



      Let's get Glam! (1971-1974)

      Début 1971, Marc Bolan (du groupe T.Rex), grand ami d'enfance de Bowie et protégé de Tony Visconti, invente sur le plateau de Top Of The Pops le glam rock. Mort de trouille pour la première de son groupe sur un grand plateau, Marc se maquille les yeux de paillettes et s'habille de façon excentrique (pour se viander devant tout le monde, autant le faire excentriquement, n'est-ce pas ?). Résultat : la prestation du bouillonnant "Hot Love" est aujourd'hui légendaire et a lancé la T.Rex Mania.

      David adore. Il a trouvé sa voie : le glam lui aussi. Ne nous y trompons pas : le glam rock de T.Rex est très différent de celui de Bowie. Avec T.Rex, le glitter rock est plus brute, plus sexuel, pré-punk. Bowie, lui, le rend plus folk, plus pop et plus sophistiqué. Mais David prend chez T.Rex le culte de l'esthétique, du passé et du futur (il faut éviter le présent), de la science-fiction, les grandes orchestrations classieuses, le côté androgyne, mélancolique et théâtral, la maîtrise du crescendo. La chanson qui illustre le mieux le glam rock de Bowie est selon moi, "Rock 'n' Roll Suicide", dont le texte est inspiré par Baudelaire et par le "Jef" de Jacques Brel.

      En décembre 1971, Dave a 24 ans et publie Hunky Dory, ce que certains considèrent encore comme son meilleur album. Il rend hommage à ses principales influences, musicales ou non (Bob Dylan, Andy Warhol, Velvet Underground ou encore Nietzsche). L'opus est parfait et se révèle comme une véritable collection de perles pop imparables et indémodables. Tout est à sa place, même les grandiloquences (même si on en a marre d'entendre "Life On Mars?" dans les pubs pour produits de vaisselle ou un peu partout à la radio ou dans les films, qui peut contester qu'il s'agit d'une des plus grandes chansons pop de l'histoire ?)

      En 1972, est publié l'album-signature de Bowie, The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars, album concept qui lui servira de base pour sa première grande tournée. Ziggy Stardust est aussi parfait que Hunky Dory. Il est évidemment difficile de parler des grands albums, car la musique se suffit à elle-même et les mots pour l'expliquer s'avèrent très vite dérisoires. Je dirai simplement que Dave pousse le glam rock à son paroxysme, mêlant une musique rock hautement théâtrale à cette histoire tragique de Ziggy Stardust, le rockeur extra-terrestre. En écrivant cet album considéré comme l'un des meilleurs de tous les temps, il se fait, par la même occasion, le porte-parole d'une génération anglaise totalement désabusée. Les Golden Sixties sont mortes et enterrées et la fuite vers les imaginaires cosmiques semble la seule voie vers un bonheur aveugle. À la fin de l'année, il produit les mythiques Transformer de Lou Reed et All The Young Dudes de Mott The Hoople.

      Aladdin Sane (1973), enregistré durant la tournée, continue d'emprunter le chemin glam, mais David durcit quelque peu le ton avec un son plus brut (l'influence des Rolling Stones en est pour quelque chose). Il s'agit de l'album de "The Jean Genie", dont le riff de guitare rappelle Jacques Dutronc, de "Drive-In Saturday", de "Time", son morceau le plus théâtral qu'il qualifie de « cabaret burlesque » ou de "Aladdin Sane", morceau de free jazz illustrant l'entrée dans la folie. Toujours en 1973, le Londonien sort Pin Ups, album de reprises (de Pink Floyd aux Mojos et Brel en face b).

      Diamond Dogs, et sa couverture ultra-célèbre dont les testicules du chien-Bowie ont été censurés (réalisée par l'artiste bruxellois Guy Peellaert), voit le jour en 1974. L'album-concept inspiré par l'apocalyptique roman 1984 de George Orwell, est réussi mais moins indispensable que les précédents. Il contient "Rebel Rebel", le pré-disco "1984" et (surtout) la triade homosexuelle à la forme sonate "Sweet Thing/Candidate/Sweet Thing (Reprise)". Après cet album, Bowie, qui commence à se droguer, sent que la machine glam s'essouffle et qu'il doit évoluer.

      Albums: Hunky Dory (1971), The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars (1972), Aladdin Sane (1973), Pin Ups (1973), Diamond Dogs (1974)

      Titres majeurs: "Changes" (HD), "Life On Mars?" (HD), "Queen Bitch" (HD), "Starman" (TRAFOZSATSFM), "Ziggy Stardust" (TRAFOZSATSFM), "Rock 'n' Roll Suicide" (TRAFOZSATSFM), "Aladdin Sane" (AS), "The Jean Genie" (AS), "Lady Grinning Soul" (AS), "Sorrow" (PU), "Rebel Rebel" (DD)

      Le coup de cœur de Rebecca: "Five Years" (TRAFOZSATSFM)



      Soul blanche (1975-1976)

      Bowie se taille en Amérique où il découvre la soul dans les quartiers chauds où il fréquente la communauté noire. En 1975, il publie Young Americans qui offre un nouveau son, inspiré par la soul (blanche dans sa bouche car il n'aura jamais le savoir-faire des Noirs pour cette musique) et le funk. L'album, qui contient le célèbre "Fame" co-écrit avec John Lennon, se classe en tête des charts noir-américains, une première pour un album écrit par un blanc de peau.

      En 1976, Bowie est complètement accro à la cocaïne et s'invente un nouveau double, le Thin White Duke. Durant l'écriture et l'enregistrement de Station To Station, il souffre de troubles psychiques graves. Pourtant, David Junkie n'a jamais aussi bien chanté et aussi bien écrit. Station To Station, bien que souvent sous-estimé, et ne contenant que six titres (pour un total de plus de 38 minutes), est considéré par une base rebelle de fans comme son meilleur album. Beck et Rebecca Carlson font partie de cette fan-base. L'opus démarre par la chanson-titre de 10 minutes et fout un grosse claque dans la gueule de l'auditeur. Les cinq morceaux qui suivent sont splendides, longs mais jamais trop longs, débordant de swing et de solos de guitare: l'écoute des imparables "Golden Years", initialement composé pour Elvis Presley (qui l'a refusé; dommage, le "King" aurait eu au moins une bonne chanson dans sa répertoire), du funky "Stay" ou de "TVC15", composé selon la technique cut-up et doté d'une guitare détonante, suffit à s'en convaincre.

      Albums: Young Americans (1975), Station To Station (1976)

      Titres majeurs: "Young Americans" (YA), "Fame" (YA), "Station To Station" (STS), "Golden Years" (STS), "Wild Is The Wind" (STS)

      Le coup de cœur de Rebecca: "Station To Station" (STS)



      La Trilogie Berlinoise (1977-1979)

      Fin 1976, Bowie prend un nouveau départ. Il arrête la coke, et part en Allemagne, où la scène électronique krautrock le fascine : Kraftwerk, Neu!, etc. Il prend dans ses valises Tony Visconti, qui produira l'album qui résultera de ses expérimentations et s'entoure de l'avant-gardiste Brian Eno comme conseiller et avec lequel il composera le légendaire et terrifiant "Warszawa" (le groupe Joy Division avait décidé initialement de s'appeler Warszawa en hommage au morceau). En janvier 1977, paraît Low. Une claque. L'album n'est en aucun cas un album à tubes, est difficile d'accès et est mal reçu par la critique. Pourtant, Low, mélangeant funk, art rock et ambiant, est un bouleversement : il bat Brian Eno sur son propre terrain. La première face du disque se compose de morceaux de funk-rock expérimentaux mélangeant guitare froide et électronique; la deuxième face, elle, se compose de plages instrumentales apocalyptiques, les nappes glaciales de synthé prenant alors définitivement le dessus sur les guitares. Avec les années, le disque a acquis une fan-base extrêmement solide et a été totalement réhabilité par la critique qui considère aujourd'hui Low comme un album majeur et fondateur. Alors que Q Magazine, le cite comme le meilleur de Bowie et l'un des meilleurs albums britanniques de l'histoire, le très exigeant Pitchfork classe Low à la première place de son classement des meilleurs albums des années 1970.

      La même année, Bowie sort l'album "Heroes" (avec les guillemets pour marquer l'ironie), avec Robert Fripp à la guitare, surtout connu pour sa chanson-titre bien que les autres morceaux ne soient pas très accessibles. Lodger, plus facile mais toujours de qualité, sort dans les bacs en 1979 et montre l'influence de la world music qu'Eno expérimente au même moment avec les Talking Heads.

      Durant cette période, Daddy Dave compose et produit les deux meilleurs albums d'Iggy Pop, The Idiot (1977) et Lust For Life (1977), eux aussi régulièrement classés parmi les plus grands albums des années 1970.

      Albums: Low (1977), "Heroes" (1977), Lodger (1979)

      Titres majeurs: "Be My Wife" (L), "Warszawa" (L), "Heroes" (H), "Beauty And The Beast" (H), "Look Back In Anger" (Lg), "Boys Keep Swinging" (Lg)

      Le coup de cœur de Rebecca: "Always Crashing In The Same Car" (L)



      Scary Monsters (And Super Creeps) (1980)

      Scary Monsters (And Super Creeps) est un album de transition. La galette, que nombreux considèrent comme le dernier chef-d'œuvre de David Bowie, prend le meilleur des expérimentations berlinoises et le meilleur de ce que l'artiste offrira dans les années 1980. Les morceaux, influencés par la new wave et le post-punk, sont donc plus faciles d'accès que ceux issus de la période berlinoise et sont écrits sur le format pop. Les singles "Ashes To Ashes" et "Fashion" font partie de ses plus grandes chansons pop. Quant à la pièce "Teenage Wildlife", elle est selon l'artiste l'une de ses plus grandes réussites.

      Albums: Scary Monsters (And Super Creeps) (1980)

      Titres majeurs: "Ashes To Ashes" (SC), "Fashion" (SC), "Scary Monsters (And Super Creeps)" (SC)

      Le coup de cœur de Rebecca: "It's No Game (part.I)" (SC)




      David Superstar (1981-1988)

      Entre 1980 et 1983, beaucoup de choses ont changé dans l'industrie du disque. MTV a vu le jour, le clip vidéo s'est développé, le culte de l'image s'est intensifié, la musique respecte de plus en plus le format pop, tuant ainsi l'innovation. Un album comme Station To Station en 1983 serait impensable. David Bowie – tout comme Lou Reed, Serge Gainsbourg, les Rolling Stones et bien d'autres – va petit à petit perdre le contrôle de son image. Il s'entoure du producteur à la mode, Nile Rodgers, du grand guitariste américain Steve Ray Vaughan et écrit Let's Dance. Bowie, à coups de tubes dance, devient une superstar. L'année suivante, il publie Tonight, un album moyen composé majoritairement de reprises. En 1987, il touche le fond avec Never Let Me Down, le pire album jamais écrit.

      À cette époque, David Bowie, presque quarantenaire, cesse d'innover. Il préfère les duos avec Queen, Tina Turner et Mick Jagger, qui vont lui assurer de quoi payer ses dettes, aux expérimentations. Les adorateurs des années 1970 sont en pleine déprime. Il est loin le temps de la liberté artistique pour les héros du rock. Led Zeppelin a finalement bien fait de s'arrêter en 1980.

      Albums: Let's Dance (1983), Tonight (1984), Never Let Me Down (1987)

      Titres majeurs: "Let's Dance" (LD), "Modern Love" (LD), "China Girl" (LD), "Blue Jean" (T), "This Is Not America" (inédit), "Absolute Beginners" (inédit)

      Le coup de cœur de Rebecca: "Loving The Alien" (T)



      L'hésitation (1989-1993)

      Bowie hésite… et pense à arrêter la musique pour se consacrer à la peinture. En 1989, il se reprend en main et décide avec Reeves Gabrels de lancer un groupe de hard rock, Tin Machine. Il rencontre un succès public et critique honorable mais n'étonne pas, n'étonne plus. Bowie met fin au projet dés 1991. À côté des Pixies, de Sonic Youth ou de Nirvana, Bowie n'est qu'un ringard.

      Black Tie White Noise paraît en 1993, son premier album solo depuis six ans. L'album voit un retour vers la soul et la dance et contient un excellent featuring avec Al B. Sure!, à savoir la chanson-titre et un excellent single dance "Jump They Say". Cependant, Bowie n'est plus Bowie. Cet opus est mineur.

      Albums: Tin Machine (1989), Tin Machine II (1991), Black Tie White Noise (1993), The Buddha Of Suburbia [bO] (1993)

      Titres majeurs: "Jump They Say" (BTWN), "Black Tie White Noise" (BTWN)

      Le coup de cœur de Rebecca: "Black Tie White Noise" (BTWN).



      Le sursaut expérimental (1994-2000)

      En 1994, Nirvana reprend "The Man Who Sold The World" lors de leur MTV Unplugged et relance, par la même occasion, l'intérêt autour de Bowie. Il n'est plus ce quadragénaire démodé qui chante « Let's dance, put on your red shoes and dance the blues », mais un artiste admiré par la jeune génération rock, qui avoue lui devoir beaucoup. C'est à ce moment que Bowie décide de réunir en un album ce qui a fait son succès critique et sa légende : l'album-concept avec la création d'un nouveau personnage, Nathan Adler, l'expérimentation, la collaboration avec Brian Eno, l'ambition et le côté sci-fi. Il s'intéresse au rock industriel et à Nine Inch Nails (l'admiration pour Trent Reznor est réciproque). C'est le son qu'il veut pour son prochain album. Vu qu'il est un touche-à-tout de génie et que c'est dans l'innovation qu'il excelle, l'opus qui découle des sessions est une réussite. Outside ne contient pas de gros tubes, mais tout comme pour Low, c'est la cohésion et la rigueur de l'album dans son ensemble qui le rend aussi fort. Certains morceaux ont une couleur très pop, "I Have Not Been To Oxford Town" ou "We Prick You", d'autres sont extrêmement difficiles, ardus et presque mystiques, "A Small Plot Of Land" ou "Voyeur Of Utter Destruction".

      En 1997, Bowie pousse l'industriel à son paroxysme en s'essayant avec grand succès à la jungle et la drum and bass. Earthling, qui constitue un pari osé, est, par beaucoup, considéré comme son meilleur album depuis Scary Monsters (And Super Creeps). La même année, il fête son 50ème anniversaire sur scène au Madison Square Garden de New York et invite Lou Reed, Drave Grohl, Trent Reznor, Billy Corgan, Sonic Youth, Robert Smith et tant d'autres à le rejoindre.

      L'année 1999 sera moins fructueuse pour Bowie. 'Hours…' est un album fantôme : plus facile et moins intéressant. Le mélancolique single "Thursday's Child" est cependant une jolie et honnête petite réussite.

      Albums: Outside (1995), Earthling (1997), 'Hours…' (1999)

      Titres majeurs: "The Hearts Filthy Lesson" (O), "Hallo Spaceboy" (O), "Little Wonder" (E), "I'm Afraid Of Americans" (E), "Thursday's Child" (Ho)

      Le coup de cœur de Rebecca: "Dead Man Walking" (E)



      Néoclassicisme (2001-2012)
       
      Au début des années 2000, Reeves Gabrels s'en va et Tony Visconti revient à la production. Bowie amorce un nouveau cycle, que l'on appelle 'néoclassique'. Il s'éloigne, en effet, de l'électro qui a marqué ses années 1990 en demi-teinte et revient à un rock mature doté de jolie orchestrations. Le très bon single "Slow Burn", avec Pete Townshend, autre vétérant du rock anglais, à la guitare, esquisse ce nouveau départ néoclassique et reçoit une nomination aux Grammy Awards. Heathen (2002) est un succès. Il reprend avec "Cactus" également les Pixies, groupe qu'il a toujours adoré. L'année suivante, il publie Reality, album honnête dans la continuité de Heathen. Se produisant aussi bien avec David Gilmour qu'en compagnie d'Arcade Fire et TV On The Radio, Bowie est la jonction entre le prestigieux passé de la musique rock et son avenir. Depuis 2003, David Bowie se fait, cependant, rare. Il n'a plus rien sorti de nouveau (jamais dans sa carrière, il ne s'est écoulé autant de temps entre deux albums, Reality (2003) et un nouvel opus qu'on nous promet et qui ne semble pas venir). Certains disent qu'il souffrirait d'un cancer du foie, qu'il serait malade. Il est vrai qu'en 2004, il avait déjà dû annuler les dernières dates de son Reality Tour pour raisons médicales. Un fracassant retour à la réalité pour le rockeur extra-terrestre.

      Albums: Heathen (2002), Reality (2003)

      Titres majeurs: "Slow Burn" (Ht), "Never Get Old" (Rl), "New Killer Star" (Rl)

      Le coup de cœur de Rebecca: "Cactus" (Ht)
       
       
       
      Les dernières années (2013-2016)

      Contre toute attente, le matin de son 66ème anniversaire, David Bowie livre un nouveau single, accompagné d'un clip, "Where Are We Now?" et annonce la sortie d'un nouvel album intitulé The Next Day (2013). C'est le premier opus depuis vingt ans. Acclamé par les critiques et par de nombreux fans, le disque montre un Bowie reprenant là où il s'était arrêté avec Reality, toujours accompagné de Tony Visconti à la production. L'album produit quatre singles et se voit nommé aux Grammy et aux BRIT Awards.
       
      La même année, The Next Day est réédité avec un cd supplémentaire contenant des nouveaux morceaux et des remixes. Productif à nouveau, David Bowie livre l'année suivante des chansons inédites pour la sortie d'un nouveau best, Nothing Has Changed.
       
      Fin 2015, un nouvel album, intitulé Blackstar, est annoncé pour le 8 janvier 2016, jour de son 69ème anniversaire. Il est décrit comme très expérimental, mélangeant art rock, free-jazz et électro. Le premier extrait, la chanson-titre, mélange ces différentes influences et déroute autant qu'elle fascine. Précédé par la sortie d'un second single, "Lazarus", du nom du pièce co-écrite par Bowie, Blackstar sort début janvier et rencontre un très grand succès critique, décrit comme son meilleur album depuis au moins vingt ans. De plus, les fans qui avaient trouvé The Next Day un peu trop classique se réjouissent de revoir un Bowie (apparemment) en pleine forme et expérimentant encore.
      Trois jours après la sortie de l'album, c'est la consternation: David Bowie est annoncé mort... Il luttait contre un cancer depuis dix-huit mois, sans que l'information ait été révélée. Pluie d'hommages, larmes, nostalgie et... musique... Ziggy Stardust, The Thin White Duke, Nathan Adler, Major Tom, les différents personnages sont morts avec l'homme. Celui qu'on appelait "légende vivante" a perdu son qualificatif. Salut, l'artiste !
       
      Albums: The Next Day (2013), Blackstar (2016)
       
      Titres majeurs: "Where Are We Now?" (TND), "The Stars (Are Out Tonight)" (TND), "The Next Day" (TND), "Blackstar" (B), "Lazarus" (B)
       
      Le coup de coeur de Rebecca: "I Can't Give Everything Away" (B)
    • By Fabolous
      2014 | IN THE LONELY HOUR
       

      Allemagne: 17-EC
      Australie: 2-3-EC
      Autriche: 15-EC
      Belgique F: 12-EC
      Belgique W: 30-EC
      Irlande: 2-2-EC
      Italie: 71-EC
      Japon: 188-EC
      - 435 ex.
      Nouvelle-Zélande: 2-EC
      Pays-Bas: 5-16-EC
      Suisse: 3-EC
      UK: 1-EC
      - 101 752 ex.
       
      Monde: 4-EC
      - 128 000 ex.
       
      Singles:
       
      Lay Me Down
      UK: 134-//
      Re le 23/02/2014: 46-60-90-//
      Re le 01/06/2014: 114-EC
      - 23 000 ex
       
       
      Money On My Mind
      Allemagne: 14-13-18-18-15-11-12-16-22-21-26-25-37-44-52-48-51-EC
      Australie: 76-59-57-61-51-55-87-//
      Autriche: 61-53-36-22-15-12-11-22-27-34-31-59-52-//-62-EC
      Belgique F: 44-33-35-20-18-22-21-28-27-24-30-32-42-//
      Danemark: 20-23-21-28-27-23-21-18-22-25-//
      Espagne: 41-43-33-37-35-43-44-49-//
      France: 138-99-45-57-46-36-32-36-31-35-41-37-EC
      Irlande: 4-8-11-12-14-15-20-20-28-29-49-60-50-44-33-33-EC
      Nouvelle-Zélande: 30-12-14-17-16-20-24-24-//
      Pays-Bas: 93-//-//-//-//-//-//-95-73-64-59-45-38-39-38-40-46-35-33-45-EC
      Portugal: 38-45-//-//-//-//-50-50-44-//
      Suède: 57-48-38-33-30-28-26-27-25-22-20-18-21-EC
      Suisse: 63-44-32-21-22-29-17-19-21-34-32-40-45-51-30-EC
      UK: 1-2-5-10-10-12-14-16-18-22-25-29-36-30-26-EC
      - 401 821 ex.
      USA: 119-EC
       
      Monde: 22-27-29-33-34-36-34-//
      - 592 000 points.
       
       
      Stay With Me
      Allemagne: 39-36-33-EC
      Australie: 22-8-8-7-9-8-EC
      Digital: 21-7-7-7-9-8-EC
      - Disque d'Or pour 35 000 ex.
      Autriche: 57-62-EC
      Belgique F: 35-30-EC
      Canada: 52-54-53-15-20-19-21-21-10-EC
      Irlande: 1-1-1-EC
      Nouvelle-Zélande: 14-4-1-1-2-EC
      - Disque d'Or pour 7 500 ex.
      Pays-Bas: 30-37-EC
      Portugal: 36-46-EC
      Suède: 60-33-31-EC
      Suisse: 42-42-28-EC
      UK: 1-2-EC
      - 182 625 ex.
      USA: 101-68-//-93-67-78-69-49-31-19-EC
      Digital Songs: 37-17-//-//-22-41-39-28-18-10-EC
       
      Monde: 27-7-8-EC
      ​- 491 000 points.
       
      I'm Not The Only One
       
      UK: 93-EC
      - 2 326 ex.
       
      Leave Your Lover
       
      UK: 109-EC
      - 2 134 ex.
      USA: 92-//
      Digital Songs: 37-
       
      Like I Can
       
      UK: 172-EC
      - 1 338 ex.
       
      Make It To Me
       
      UK: 193-EC
      - 1 193 ex.
       
       
×