Jump to content
Follarse

OrelSan - La fête est finie

Recommended Posts

5d93b0dc0d52b2bfe73de98a6ccceaab.1000x10



S A N


L A F Ê T E E S T F I N I E


B A S I Q U E


T O U T V A B I E N


D É F A I T E D E F A M I L L E


L A L U M I È R E


B O N N E M E U F


Q U A N D E S T - C E Q U E Ç A S ' A R R Ê T E


C H R I S T O P H E feat. M A Î T R E G I M S


Z O N E feat. N E K F E U & D I Z Z E E R A S C A L


D A N S M A V I L L E , O N T R A Î N E


L A P L U I E feat. S T R O M A E


P A R A D I S


N O T E S P O U R T R O P T A R D feat. I B E Y I



:throb:


  • Like 10

Share this post


Link to post

Drôle, à la fois vulgaire et néanmoins poétique, insurgé et néanmoins amoureux, je ne jette rien de cet album. J'adhère 100%.

Merci à lui d’être...lui!

 

  • Like 2

Share this post


Link to post

Quel plaisir de retrouver "Stromae" sur "La pluie", l'instru est une immense réussite. Le texte est top aussi. TUBE TUBE !!!

 

Le refrain de Christophe, WTF :mdr:

 

Le featuring final, chapeau !

 

Paradis, Tout va bien, San, Zone... le tout me plait !

Share this post


Link to post

Je me suis écoutée dans l'idée de me remonter le moral. Echec cuisant.

Il est très gris, bien plus terne (volontairement) que ses autres albums. C'est pourquoi que ne suis pas convaincue par Christophe (sans doute un futur single) ou Bonne meuf, qui ressemblent à de piètre tentatives de ressusciter l'ancien OrelSan.

Le reste est beau, même si j'ai l'impression de sentir la patte Stromae un titre sur deux (surtout sur Tout va bien, tant sur le texte que sur les arrangements).

 

Mes coups de coeur : Tout va bien, Défaite de famille, San.

Bien joué. Cet album repose bien la différence entre son projet solo et les Casseurs.

Share this post


Link to post

Je l'attendais de pied ferme. L'album est excellent, on sent bien la différence et surtout l'évolution avec ses précédents, que ce soit en solo ou avec Gringe.

 

Morceaux préférés : "San", "Zone" avec Nekfeu, "Notes pour trop tard", "Paradis", "Dans ma ville" et surtout "Défaite de famille", monstrueux et pourtant du pur Orel.

 

Il a toujours eu une très belle plume, mais je l'ai rarement trouvé aussi juste et émouvant sur certains textes, notamment "Notes pour trop tard" ou encore "Paradis", une vraie déclaration d'amour, assez rare avec lui. Bref quasi rien à jeter. Hâte d'aller l'applaudir pour sa tournée :throb:

Share this post


Link to post

Album très sympa. Quelques déceptions notamment La Lumière qui est franchement nulle, ou encore les refrains du feat avec Stromae qui auraient mérité d'avoir plus de gueule. Des textes toujours très cool (Paradis, Tout Va Bien, Note pour trop tard...) et des bonnes surprises comme le feat avec Maitre Gims qui me faisait peur mais est finalement un moment super fun qui fait du bien dans cet album globalement très nostalgique.

Retour réussi en ce qui me concerne, nul doute que l'album va grow on me au fil des écoutes.

Share this post


Link to post

Je ne peux pas supporter Stromae, du coup j'ai peur d'écouter et de faire une réaction allergique -_-

 

J'ai adoré les deux premiers albums, Orelsan est une copie grossière mais en général, je trouve que bizarrement il s'en sort pas trop mal dans sa repompe... bon allez, j'espère que Stromae ne s'entend pas trop. :mdr:

Share this post


Link to post

Je ne peux pas supporter Stromae, du coup j'ai peur d'écouter et de faire une réaction allergique -_-

 

J'ai adoré les deux premiers albums, Orelsan est une copie grossière mais en général, je trouve que bizarrement il s'en sort pas trop mal dans sa repompe... bon allez, j'espère que Stromae ne s'entend pas trop. :mdr:

 

??? Orelsan une copie de Stromae? Dans quel monde?

Share this post


Link to post

Non pas du tout, mais Orelsan a calqué toute sa carrière post "Sale Pute" sur le travail de Fuzati du Klub des Loosers, et il le sait très bien puisqu'il y a 10 - 15 ans il a passé du temps avec leur bande quand il trainait encore dans le rap alternatif.

 

C'est une sorte de Fuzati moins dur et moins glauque dans les paroles, avec aussi quelques influences différentes, mais l'ensemble est vraiment très, très similaire. Certaines idées sont parfois même reprises telles quelles, il y a même certaines punchlines qui sont redites au mot près. Il sait très bien que Fuzati n'ira jamais l'emmerder vu qu'il n'a aucun poids commercial, le mec ne vit même pas totalement de sa musique.

Mais bref peu importe, perso j'adore les deux, Orelsan a un côté attachant que n'a pas du tout l'original et j'aime bien la façon dont il a renouvelé la formule.

 

Pour Stromae, j'en parlais juste parce que je ne peux pas supporter ce type, mais ça n'avait rien à voir.

  • Like 1

Share this post


Link to post

Bon retour d'une des révélations rares du rap français

 

Je suis pas très en forme pour un listing détaillé mais j'aime toujours ce côté décalé autant dans l'interprétation que sans les paroles

 

J'aime surtout Bonne meuf, Zone Christophe et Paradis

Share this post


Link to post

J'ai été déçu à l'écoute parce que j'aime principalement ses chansons mélancoliques et donc, au bout de 4 chansons, je me suis dit que l'album était parfait. Puis je n'ai plus rien aimé à part la dernière haha

 

Mais y'en faut pour tout le monde !

Share this post


Link to post

L'album m'a énormément plus. J'ai l'impression que chaque écoute est meilleure que la précédente. Les paroles (le point fort de l'album) tantôt poétiques, tantôt trash, sont empreintes d'une certaine nostalgie, qui caractérise encore une fois le disque, exutoire d'un trentenaire qui fait le point sur sa vie.

 

Je craignais un peu les featurings, croyant à un simple coup marketing qui allait sonner pompeux, mais ils subliment les pistes (mention spéciale à Nekfeu, et Ibeyi :throb:).

 

Parmi les pistes que je retiens : Paradis, Notes pour trop tard, Zone, La Pluie, et Défaite de Famille.

  • Like 4

Share this post


Link to post

Excellent de bout en bout. Je ne jette rien.

C'est acide, sensible, irrévérencieux, poétique, lucide, triste, drôle....

Chaque écoute me donne envie d'appuyer sur "Repeat".

  • Like 3

Share this post


Link to post

J'ai commencé à l'écouter aujourd'hui. J'en reparlerai plus tard lorsque je me serait fait mon opinion, même si apparemment, vous êtes presque tous d'accord pour dire que c'est pas mal.

Share this post


Link to post



  • Sujets récents

  • Messages

  • Similar Content

    • By Man on the Moon
      En l'espace de trois albums, le normand s'est imposé sur la scène urbaine francophone. Si ses débuts n'ont pas été sans polémique, l'enfant terrible prend son temps entre ses projets, mûri, cherche à calmer ses névroses, sur des textes où il laisse courir sa  plume acérée. Résultat, son deuxième album, Le Chant des Sirènes, lui offre la consécration tant public que professionnelle, et lui permet de décrocher deux Victoires de la Musique (Artiste révélation du public de l'année , Album rap ou musiques urbaines de l'année).
       

       
       
      Il met alors sa carrière solo entre parenthèse et se consacre aux Casseurs Flowters, duo qu'il partage avec son acolyte Gringe. L'aventure l'occupera pendant 5 ans, entre musique (ils publieront ensemble deux albums), tournée, cinéma (Comment c'est loin), et télévision (Bloqués, Casting(s), Serge le Mytho).
       

       
       
      Septembre 2017. Il prend tout le monde de court en publiant le clip viral de Basique, préfigurant son troisième projet solo, La Fête est Finie, qui sortira un mois plus tard. Désormais trentenaire, l'artiste se veut plus mature, posé, et propose un disque moins dépressif et pessimiste qu'à l’accoutumée. Le succès est colossal, et l'ensemble des pistes trustent les premières places des classements streamings. Entre sarcasmes, humour, et autodérision, il y dévoile ses difficultés à devenir un homme, au travers des paroles raisonnantes de vérité.
      Nouvelle consécration aux Victoires de la Musique 2018, où il repart avec 3 trophées (Artiste Masculin de l'année, Album de musiques urbaines de l'année, Clip de l'année pour Basique). Il s'embarque alors dans une tournée, à la rencontre de son public.
       

       
       
       
       
      Annoncée par Gringe lors d'une interview, un nouveau projet de 11 titres est attendu pour le 15 Novembre 2018. Qualifié d'épilogue à La Fête est finie, s'agira t'il d'une réédition, ou d'un nouveau disque? Quoi qu'il en soit, ce nouveau projet devrait confirmer le succès du dernier album, écoulé à plus 500.000 exemplaires (streaming inclus).
       
       
       
    • By Man on the Moon
      Indissociable de son acolyte Orelsan, avec lequel il a fondé les Casseurs Flowters en 2003, Gringe a dévoilé il y a quelques semaines son premier album solo, fruit de plusieurs années de travail.
      En effet, alors que l'autre moitié de son groupe cartonnait en solo, l'homme au bonnet s'aventurait sur Grand Écran (Carbone d'Olivier Marshal) , tout en participants à quelques projets musicaux.
       
      Ne se qualifiant ni comme acteur, ni comme rapeur, il aura fallut attendre 15 ans après ses débuts pour qu'il propose son premier opus solo. Enfin presque. Toujours habitué à être entouré, l'artiste de 38 ans originaire de Cergy Pontoise, a collaboré pour ce projet avec entre autres Orelsan, Vald, Nemir, et Léa Castel à laquelle il a confié la conception de l'album. Introspectif, voir autobiographique, il y aborde des sujets personnels comme la solitude, le démarrage d'une vie d'adulte, les problèmes familiaux, les addictions, la schizophrénie diagnostiquée de son frère, conférent à Enfant Lune une ambiance relativement sombre. Le nom même de l'album donne le ton, puisqu'il fait directement référence à la maladie génétique dont souffre certains enfants, les obligeant à fuir le soleil. Une fuite qu'il a souvent prise, les gens l'oppressant. L'enregistrement du disque le marquera tellement qu'il ressentira un "baby blues" une fois les sessions terminées. Nouvelle preuve (s'il en fallait), de la puissance de ce premier essai.
       
       

      1. Mémo
      2. Paradis noir (feat. DJ Pone)
      3. Je la laisse faire
      4. On danse pas
      5. Qui dit mieux (feat. Orelsan, Suik'on Blaze AD & Vald)
      6. Konnichiwa
      7. Jusqu'où elle m'aime (feat. Nemir)
      8. Déchiré (feat. Orelsan)
      9. Retourne d’où tu viens
      10. Pour la nuit
      11. Pièces détachées
      12. Scanner (feat. Léa Castel)
      13. LMP
      14. Karma (feat. Diamond Deuklo)
      15. Enfant Lune
       
       
       
       
       
×