Jump to content
Debbie

OrelSan - Basique

Recommended Posts

Le retour surprise avec un premier clip en guise d'apéritif, juste pour annoncer l'album.

 

 

On l'a connu plus en verve, mais je suis ravie de le savoir vivant.

  • Like 20

Share this post


Link to post

J'attends son retour en solo depuis des années. C'est un bon morceau pour se remettre dans le bain.

 

Je veux que son album défonce tout :throb:

  • Like 2

Share this post


Link to post

J'attends son retour en solo depuis des années. C'est un bon morceau pour se remettre dans le bain.

 

Je veux que son album défonce tout :throb:

 

 

Tu n'avais pas aimé les Casseurs Flowters ?

J'avais trouvé cet album absolument démentiel pour ma part. "Regarde comme il fait beau" et "Les putes et moi" me tuent toujours autant. :mdr::crazylove:

  • Like 1

Share this post


Link to post

Tu n'avais pas aimé les Casseurs Flowters ?

J'avais trouvé cet album absolument démentiel pour ma part. "Regarde comme il fait beau" et "Les putes et moi" me tuent toujours autant. :mdr::crazylove:

 

Ah si si, j'ai adoré l'album avec Gringe aussi, mais j'avais vraiment envie de le revoir en solo :throb:

 

Et "Les putes et moi", quel morceau dingue :mdr:

  • Like 2

Share this post


Link to post

Putain, le clip est énorme ! Visuellement c'est parfait, l'idée est simple et géniale.

Le morceau, bon...c'est pas du tout ma tasse de thé mais ça passe.

Share this post


Link to post

Le clip est cool mais c'est généralement le cas quand il y a beaucoup de monde dans les clips. Basique.

Le texte est nul et pas très recherché. Simple.

 

L'instru est excellente !

Share this post


Link to post

Cest du classique, il fait ce quil sait bien faire. Ça rappelle pas mal Bloqué sur la construction musicale. Cest pas ce quil a fait de mieux et le texte manque de fond, mais cest un retour quand même assez enthousiasmant parce ça annonce une tournée. La suite logique du chant des sirènes. Les fans de la première heure y en a de toute façon plus beaucoup dans son public.

  • Like 1

Share this post


Link to post



  • Sujets récents

  • Messages

  • Similar Content

    • By Mary J. Blige
      Ivy Sole
       
      Jeune américaine, chanteuse/rappeuse,
      Elle a sorti un album en septembre
      dans la veine de Noname ou de Smino
       
      Overgrown
       
      L'un des albums Urbains de l'année
       

       
       
       
       
       
       
       
    • By Mary J. Blige
      Wes Period
       
       
       
       
       
      Je le suis vais depuis 1 an a peu près,
       
       
      découvert sur SoundCloud avec le titre CHampagne Champion
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
      il a sorti son album en Janvier et je n'avais pas vu
       
       
       
       
       

       
       
       
       
       
      ça tient vraiment ses promesses, mélange RNB/RAP
       
       
      ça ressemble pas mal dans l'ambiance à ce que peut faire
       
       
      Chance The Rapper
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
      En 2015 il avait sorti cet EP
       
       
       
       
       

       
       
       
       
       
       
       
    • By Man on the Moon
      En l'espace de trois albums, le normand s'est imposé sur la scène urbaine francophone. Si ses débuts n'ont pas été sans polémique, l'enfant terrible prend son temps entre ses projets, mûri, cherche à calmer ses névroses, sur des textes où il laisse courir sa  plume acérée. Résultat, son deuxième album, Le Chant des Sirènes, lui offre la consécration tant public que professionnelle, et lui permet de décrocher deux Victoires de la Musique (Artiste révélation du public de l'année , Album rap ou musiques urbaines de l'année).
       

       
       
      Il met alors sa carrière solo entre parenthèse et se consacre aux Casseurs Flowters, duo qu'il partage avec son acolyte Gringe. L'aventure l'occupera pendant 5 ans, entre musique (ils publieront ensemble deux albums), tournée, cinéma (Comment c'est loin), et télévision (Bloqués, Casting(s), Serge le Mytho).
       

       
       
      Septembre 2017. Il prend tout le monde de court en publiant le clip viral de Basique, préfigurant son troisième projet solo, La Fête est Finie, qui sortira un mois plus tard. Désormais trentenaire, l'artiste se veut plus mature, posé, et propose un disque moins dépressif et pessimiste qu'à l’accoutumée. Le succès est colossal, et l'ensemble des pistes trustent les premières places des classements streamings. Entre sarcasmes, humour, et autodérision, il y dévoile ses difficultés à devenir un homme, au travers des paroles raisonnantes de vérité.
      Nouvelle consécration aux Victoires de la Musique 2018, où il repart avec 3 trophées (Artiste Masculin de l'année, Album de musiques urbaines de l'année, Clip de l'année pour Basique). Il s'embarque alors dans une tournée, à la rencontre de son public.
       

       
       
       
       
      Annoncée par Gringe lors d'une interview, un nouveau projet de 11 titres est attendu pour le 15 Novembre 2018. Qualifié d'épilogue à La Fête est finie, s'agira t'il d'une réédition, ou d'un nouveau disque? Quoi qu'il en soit, ce nouveau projet devrait confirmer le succès du dernier album, écoulé à plus 500.000 exemplaires (streaming inclus).
       
       
       
    • By Man on the Moon
      Indissociable de son acolyte Orelsan, avec lequel il a fondé les Casseurs Flowters en 2003, Gringe a dévoilé il y a quelques semaines son premier album solo, fruit de plusieurs années de travail.
      En effet, alors que l'autre moitié de son groupe cartonnait en solo, l'homme au bonnet s'aventurait sur Grand Écran (Carbone d'Olivier Marshal) , tout en participants à quelques projets musicaux.
       
      Ne se qualifiant ni comme acteur, ni comme rapeur, il aura fallut attendre 15 ans après ses débuts pour qu'il propose son premier opus solo. Enfin presque. Toujours habitué à être entouré, l'artiste de 38 ans originaire de Cergy Pontoise, a collaboré pour ce projet avec entre autres Orelsan, Vald, Nemir, et Léa Castel à laquelle il a confié la conception de l'album. Introspectif, voir autobiographique, il y aborde des sujets personnels comme la solitude, le démarrage d'une vie d'adulte, les problèmes familiaux, les addictions, la schizophrénie diagnostiquée de son frère, conférent à Enfant Lune une ambiance relativement sombre. Le nom même de l'album donne le ton, puisqu'il fait directement référence à la maladie génétique dont souffre certains enfants, les obligeant à fuir le soleil. Une fuite qu'il a souvent prise, les gens l'oppressant. L'enregistrement du disque le marquera tellement qu'il ressentira un "baby blues" une fois les sessions terminées. Nouvelle preuve (s'il en fallait), de la puissance de ce premier essai.
       
       

      1. Mémo
      2. Paradis noir (feat. DJ Pone)
      3. Je la laisse faire
      4. On danse pas
      5. Qui dit mieux (feat. Orelsan, Suik'on Blaze AD & Vald)
      6. Konnichiwa
      7. Jusqu'où elle m'aime (feat. Nemir)
      8. Déchiré (feat. Orelsan)
      9. Retourne d’où tu viens
      10. Pour la nuit
      11. Pièces détachées
      12. Scanner (feat. Léa Castel)
      13. LMP
      14. Karma (feat. Diamond Deuklo)
      15. Enfant Lune
       
       
       
       
       
×