Aller au contenu

Ça

clown horreur thriller disparition remake meurtre stephen king

  • Veuillez vous connecter pour répondre
164 réponses à ce sujet

#136
energy

energy

     

  • Membre
  • 7364 messages

Jai acheté le livre et je suis un peu dégoûté car c´est laffiche du film 2017 en couverture et je la trouve ratée cette affiche . Josais espérer tomber sur une ancienne édition mais non ^^ (ça change pas le récit mais bon)

Edit : je râle beaucoup je vais le rajouter dans ma description lol

 

Oui la nouvelle édition a repris l'affiche du film. Ils ont dit que c'était pour que les gens se repèrent plus vite lors de l'achat.

Je pense me procurer le livre mais une ancienne édition. Elles doivent surement être encore disponible sur Amazon
 



#137
Quinquinou

Quinquinou

     Water and a Flame

  • Membre
  • 2585 messages
  • Sexe :Homme

Je sens aussi la dérive qui consiste à prendre un type estampillé "bel homme " qui fait une "performance " pour  se rendre monstrueux...un rôle conçu pour être "attrape récompense" . Résultat, on voit tellement les coutures que ça casse tout . le "sexy"  colonise tout , j'ai l'impression.. 

 

le talent et la gueule de Tim curry sont tellement au dessus de ce puceau... 



#138
Solitaire

Solitaire

    ❤ Kim TaeYeon - 김태연 ❤

  • Membre
  • 3196 messages
  • Sexe :Homme
Désolé mais j'ai beau adoré Tim Curry mais sa prestation dans ÇA est très loins d'être meilleur que celle de Bill Skarsgard.
Les 2 sont différents mais les 2 sont aussi très bon.

하지만 잊으려 하면 그럴 때면    눈물이 맺히고 (눈물이 맺혀)
맺혀진 그 눈물 위로    다시 니가 흐르고 시간은 멈춰지고
애써 숨겨왔던 나의 마음이    조용히 고갤 들고
애타는 목소리로 다시 널 불러


#139
alexotique

alexotique

    smile or go to jail

  • Membre
  • 1516 messages

Je sens aussi la dérive qui consiste à prendre un type estampillé "bel homme " qui fait une "performance " pour  se rendre monstrueux...un rôle conçu pour être "attrape récompense" . Résultat, on voit tellement les coutures que ça casse tout . le "sexy"  colonise tout , j'ai l'impression.. 

 

le talent et la gueule de Tim curry sont tellement au dessus de ce puceau... 

 

Mais sérieux c'est quoi votre problème ? Il vous a rien demandé. C'est vous même qui comparez les deux performances alors qu'elles n'ont même pas à l'être puisque qu'ils jouent certes le même rôle mais la dimension de leur jeu est complètement différente l'une de l'autre.

 

Bill Skarsgard ne fait que son taff et il le fait bien. Je vois pas en quoi il mérite de se faire insulter de la sorte. Son jeu est bon, c'est un très bon acteur (pour l'avoir vu dans plusieurs films). Son jeu dans le film est avant tout un choix du réalisateur. Bill ne fait qu'appliquer les ordres de ce dernier.



Bref, sinon le film engrange plus de 573M de dollars dans le monde pour l'instant. Il dépassera certainement les 600M ce week-end.


"There isn't enough chamomile tea in the world to quell the rage in my heart."

 

Too far away to feel YOU


#140
Ray Of Light.

Ray Of Light.

  • Modérateur (modérateur)
  • 19577 messages
  • Sexe :Homme
Les commentaires de certains sont vraiment limite quoi, c'est qu'un film hein 😐

  ╚☆╝╚☆╝╚☆╝ Instagram ╚☆╝╚☆╝╚☆╝


#141
Foggy

Foggy

    N°1 au Top

  • Membre
  • 2371 messages

Je me permets de revenir sur les commentaires sur le comportement des gens en salle, parce que j'ai connu un peu la même expérience. Je sais pas si c'est typique du publique de films d'horreur (un public idiot? trop jeune ?) mais en tout cas j'étais scandalisé de l'attitude des gens lors de ma séance.

 

J'ai entendu dire qu'aux US les gens ne savaient pas se tenir mais j'ai fait le tour des cinémas européens et honnêtement à chaque fois les gens se tenaient bien. 

Mais cette fois-ci, mes amis et moi, on était choqués de l'attitude des gens: les gens parlent à haute voix, rigolent à chaque scène d'horreur et rigolent pour tout et pour rien. D'ailleurs, on a vite grillé que certains ne comprenaient même pas l'anglais car ils rigolaient à certaines scènes qui étaient censées être sérieuses...

 

Est-ce typique des films d'horreurs ? Parce que si c'est le cas, ça aura été la première et dernière fois pour moi, ça m'a honnêtement gaché le film. 


LF

 


#142
Shadowj85

Shadowj85

     

  • Membre
  • 3917 messages

C'est assez typique des films d'horreur ce genre de comportement. Les jeunes y vont en bandes et foutent le bordel. Certains cinémas refusent par exemple de diffuser certains films d'horreurs parce que ça tourne au foutoir. Le phénomène est connu et n'est pas nouveau. Ça dure depuis 4-5 ans déjà.

http://www.leparisie...014-4207645.php

http://www.20minutes...a-horreur-salle

 

Pour ma part j'ai vu le film et j'ai beaucoup apprécié. Me rappelant vaguement de l'ancien que je regardais quand j'étais petit, revoir un remake ne m'a pas dérangé, d'autant plus que le film est construit différemment. Je rejoins ce qui a été dit sur les acteurs, ils sont vraiment bon pour leurs jeunes âges notamment Berverly et Billy. J'ai passé un bon moment. Le film ne fait pas peur mais il y'a quelques scènes angoissantes et c'est plutôt ce que je recherche. Assez étonné de voir que

Spoiler

Par contre j'ai trouvé certains effets pas toujours très réussi:

Spoiler

 

Sur les comparaisons entre les clowns, je dirais que le précédemment se voulait plus enfantin et était sans doute plus expressif dans son jeu d'acteur. Le costume plus coloré rappelle davantage les clowns des cirques que le nouveau qui manque sans doute un peu de couleur et qui est peut être trop "effrayant" dés le départ. 



#143
The Flash

The Flash

    BS

  • Membre
  • 2293 messages
  • Sexe :Homme

Je me permets de revenir sur les commentaires sur le comportement des gens en salle, parce que j'ai connu un peu la même expérience. Je sais pas si c'est typique du publique de films d'horreur (un public idiot? trop jeune ?) mais en tout cas j'étais scandalisé de l'attitude des gens lors de ma séance.

 

J'ai entendu dire qu'aux US les gens ne savaient pas se tenir mais j'ai fait le tour des cinémas européens et honnêtement à chaque fois les gens se tenaient bien. 

Mais cette fois-ci, mes amis et moi, on était choqués de l'attitude des gens: les gens parlent à haute voix, rigolent à chaque scène d'horreur et rigolent pour tout et pour rien. D'ailleurs, on a vite grillé que certains ne comprenaient même pas l'anglais car ils rigolaient à certaines scènes qui étaient censées être sérieuses...

 

Est-ce typique des films d'horreurs ? Parce que si c'est le cas, ça aura été la première et dernière fois pour moi, ça m'a honnêtement gaché le film. 

 

J'ai vu le film dans le Queens et personne n'a bronché durant le film. 

 

Par contre j'ai été voir Conjuring 2 sur Paris c'était juste le bordel comme dans la première scène de Scream 2. Maintenant on va voir les films d'horreur après plusieurs semaines et en matinée pour être tranquille.

 

On a été voir Annabelle 2 un jeudi à 19h pendant la période scolaire, durant toute l'attente du film tu es en stresse de peur qu'un groupe de casos rentre et casse l'ambiance. Malheureusement un groupe de 6 mecs 15 - 18 ans est rentré, je me suis dis sur le moment c'est bon ça va pas crier comme avec les filles.

 

Durant la première demie heure ça a été puis ensuite c'était en mode "je suisdans mon salon". J'ai tenue à peine 5 min. J'ai été voir le vigile. Je lui ai demandé de venir avec moi dans la salle. J'ai montré le groupe en allant devant eux, le vigile leur a mi un coup de pression et pendant tout le reste du film on a entendu une mouche volée. :)



#144
Kelvin

Kelvin

    Kiss me hard

  • Membre
  • 3371 messages

J'ai été voir le film ce week-end sans vraiment connaître le téléfilm de base et sans avoir lu le livre, je n'avais aucune attente.

 

J'ai plutôt aimé le film. Même si je trouve que le clown passe un peu en second plan et qu'il y a beaucoup trop d'effets spéciaux grotesques, il a réussi à me faire sursauté quelques fois. Qu'est-ce que le film est long par contre, je me suis un peu ennuyé par moment, j'étais peut-être fatigué je sais pas, mais je l'ai trouvé très long. 

 

Aussi, j'aurai aimé voir un peu plus de morts (même si ce sont des enfants) ! 

 

Les points positifs du film sont le jeu des jeunes acteurs ! Chacun est bien mis en avant à sa façon avec sa propre histoire et c'est appréciable ! J'ai adoré la scène quand ils regardent les diapo dans le garage, une de mes préférées.

 

Sinon, l'ambiance dans le film était plus ou moins bonnes. Quelques bruits et rires par ci par là qui m'ont embêté mais c'était encore gérable. Ce que j'ai pas supporté ce sont les dizaines de personnes arrivant en retard et qui allument le lampes de poches pour trouver une place et qui restent plantées des secondes debout parce qu'ils n'en trouvent pas, j'ai cru que j'allais les claquer ! Cela semble anodin mais cela m'a flingué ma scène avec Georgie !



#145
Mîster Destiny

Mîster Destiny

    Les Années..

  • Membre
  • 1664 messages

Vu samedi de la semaine dernière à 22 heures à Châtelet.

 

Conditions idéales pour avoir un groupe d'ados bien chiant mais que dalle, juste un couple derrière moi qui se plaignait car ils avaient pas compris que c'était vost avec des "On est encore en France ou quoi", "Tout le monde est donc bilingue ici", un peu malaisant mais bon c'est les gens quoi.

 

Pour le film en lui-même, j'aurais sûrement apprécié y a  quelques années mais bon on va dire que je suis plus le public,je n'ai à aucun moment sursauté, pas de frayeur ou quoi, le clown ne m'a fait ni chaud ni froid en fait. Par contre quelques rires, j'ai trouvé le groupe d'ados attachant. J'ai préféré quand même la lecture du livre, j'ai l'impression que le film a été édulcoré mais bon en même temps si mes souvenirs sont intacts le livre est pas si grand public que ça, je me souviens d'un passage sur une masturbation (comment retranscrire ça à l'écran par exemple ?) ou alors je me trompe de bouquin, ça remonte...



#146
Bloody

Bloody

    Partie inutile

  • Membre
  • 10680 messages

Spoiler


#147
Konpooto

Konpooto

    Hide & seek in waterfalls ❤

  • Membre
  • 1697 messages
  • Sexe :Homme

Je trouve le film plutôt moyen mais je m'y attendais.

Quand le grand public en fait tout un foin c'est pas forcément bon signe.

Je ne connais ni le livre, ni le téléfilm du coup j'y suis allé avec un regard vierge et innocent.
Bon... je trouve l'histoire hyper mal foutue, mal expliquée (peut-on vraiment parler d'explications ?) si bien qu'à la fin de la séance on en sait toujours pas plus sur cette "entité clownesque". On ne sait pas d'où il vient, pourquoi il bouffe des gosses, comment le vaincre, pourquoi dans cette ville, pourquoi tous les 27 ans... Enfin bon bref.
Côté réa/effets spéciaux, rien à dire c'était vraiment très bien foutu, le rythme du film est aussi bien jaugé, on ne s'ennuie pas.

Les acteurs sont plutôt bons (mention spéciale à Beverly qui crève l'écran)

Mais voila, en dehors de bonnes idées ici et là, je n'ai pas ressenti de tension ni d'attachement pour cette bande de potes, limite j'avais vraiment envie qu'ils crèvent tellement le clown parait presque inoffensif au final (à part leur foutre les jetons, il en branle quand même pas une)

 

La scène d'ouverture reste la meilleure du film. Un peu triste pour un long métrage de 2h15.
En somme, un film sympa à voir chez soi mais pas au cinéma.


Love sucks, I just wanna touch
Getting down with bad boys picking me up
Got a lonely heart.


#148
Shadowj85

Shadowj85

     

  • Membre
  • 3917 messages

Bon... je trouve l'histoire hyper mal foutue, mal expliquée (peut-on vraiment parler d'explications ?) si bien qu'à la fin de la séance on en sait toujours pas plus sur cette "entité clownesque". On ne sait pas d'où il vient, pourquoi il bouffe des gosses, comment le vaincre, pourquoi dans cette ville, pourquoi tous les 27 ans... Enfin bon bref.
 

 

C'est la question que j'ai posé à ceux qui m’accompagnait à la fin du film. Il n'y a pas vraiment d'explication sur l'apparition du clown alors qu'il y'a toute une scène ou les enfants parlent des fondateurs de la ville. Mais je crois que cette explication n'est pas donnée non plus dans le téléfilm....mais je dois dire que je ne m'en souviens plus vraiment.

 

Quelqu'un pourrait-il nous éclairer? Le bouquin fournit il une explication? 



#149
Drew

Drew

    Stranger in the night

  • Membre
  • 11365 messages
  • Sexe :Homme

Ohhh Bloody qui était puceau du film d'horreur en salles  :mdr: ^^

 

Je ne connais ni le livre, ni le téléfilm du coup j'y suis allé avec un regard vierge et innocent.

Bon... je trouve l'histoire hyper mal foutue, mal expliquée (peut-on vraiment parler d'explications ?) si bien qu'à la fin de la séance on en sait toujours pas plus sur cette "entité clownesque". On ne sait pas d'où il vient, pourquoi il bouffe des gosses, comment le vaincre, pourquoi dans cette ville, pourquoi tous les 27 ans... Enfin bon bref.

 

Ce sera expliqué dans le "chapitre 2".

 

Je ne sais pas si tu as lu les pages précédentes du topic mais la 1ère grosse différence avec le livre, c'est que le livre joue, dès les 1ères pages, sur l'alternance entre leur vie d'adultes et leurs souvenirs d'enfants. En terme de narration, c'est plus fluide pour le film mais on perd pas mal de choses quand même et certaines scènes sont réécrites ou, effectivement, édulcorées (dans le livre, le lépreux propose de sucer (oui oui) Eddie pour l'attirer dans ses filets notamment).


It's hard to dance with a devil on your back, so shake him off, oh woah!

 

Chiffres de Ventes :   ARCTIC MONKEYS  /  DAFT PUNK   /   FLORENCE + THE MACHINE   /   GORILLAZ   /   JAIN   /

Chiffres de Ventes :   KINGS OF LEON   /   KODALINE   /  MUMFORD & SONS   /   VAMPIRE WEEKEND   /   VANCE JOY


#150
tristan_braxton

tristan_braxton

    Artiste amateur

  • Membre
  • 151 messages
Yaws4f.jpg

(Desole jai écrit mon avis pour mon facebook du coup je le remets ici)

Un drame plus qu'un film d'horreur.


Deux semaines après avoir vu le film, je publie enfin mon avis définitif !
Alors, comme toute critique elle est personnelle, et je n'impose ma vision à personne. J'attendais ce film depuis une quinzaine d'années, et j'ai été déçu. Très déçu.

Pour commencer, je fais partie de toute la génération qui a été marqué par le telefilm "Il est revenu" (oui je parle bien de toute une generation). Et si le film était tant attendu depuis de nombreuses années, il ne faut pas se le cacher c'est aussi et surtout à cause des traces encore présentes que le téléfilm a laissé..
Parce que non, la mention seule "adapté d'un livre de Stephen King" au cinéma ne suffit pas à attirer les foules, ce n'est pas forcément synonyme de succès (il n'y a qu'a voir les remakes de Carrie, ou les autres téléfilms issus de Christine, Cujo qui ont fait des bides monumentaux), et que ce téléfilm avait réuni a l'époque 20 millions d'américains (et plusieurs centaines de millions dans le monde entier).

Certains considèreront donc mon avis biaisé et illégitime, et bien non du coup car je me suis également plongé dans le livre.

1- Premier mauvais point : la direction artistique du film plutôt mauvaise

Le film essaie de surfer sur le succès du retour des années 80.
Youhou c'est cool on remets nos vieux jogging, nos vieux vélos BMX, on écoute des vinyls, c'est trop tendance. Ils essaient de surfer sur la vague revival 80's et "Stranger Things" (ils en prennent l'acteur principal carrément, allez-y servez-vous, c'est gratuit).
Dans 10 ans ce sera démodé à nouveau mais c'est pas grave.
Sauf que non, dans le livre/téléfilm c'est dans les années 50 que se déroule l'histoire, et ça aurait été interressant de proposer la même chose.
Le livre (et le telefilm) entretiennent une tension quasi permanente pendant toute la durée de l'aventure.
Ici, on arrache des bras pendant les 5 premières minutes, on sort du gore. Le film ne se démarque en rien des autres dernières productions, et du coup il ne fait pas peur. Il n'y a aucune tension, c'est surtout du jumpscare, c'est à dire des effets de surprise ou on est censé sursauté. Mais le reste du temps aucune tension ni suspense.
L'histoire des gamins, leurs blagues lourdingues, leurs première histoire d'amour, qui prends presque plus de place que tout le reste, on en oublie parfois leur peur, le clown ou autre, alors qu'on est censé se sentir observé presque traqué et mal à l'aise en permanence.
Pas besoin de voir un clown surgir de la cave ou arracher des membres : dans le telefilm une seule ombre, un seul rire crispé prenait à la gorge. Ici non l'histoire se concentre surtout sur le club des ratés, et leur amitié est presque touchante, on a souvent le sourire, et le problème est qu'en 2h15 le sourire ne nous quitte pas trop. L'humour prends très souvent le dessus.
Alors oui, ça donne un truc super sympa l'histoire de ces gamins qui grandissent ensemble, mais ce n'est pas ce que j'attends de l'adaptation.

Les effets spéciaux sont grossiers. Les personnages comme "le personnage dans le tableau" ou "le lépreux" sont extrêmement mal faits. On se croirait dans la série TV "Chair de poule" dans les années 90. Mais qui est sincèrement horrifié en voyant ça ? Je ne sais pas. Même un dessin animé comme Coraline, est plus dérangeant (à conseiller au passage).



1- Deuxième mauvais point : le clown.

Lorsque le clown apparaît pour la première fois, je me prépare déjà à me sentir mal à l'aise et retrouver cette ambiance malsaine et très particulière.. Et là, premiere deception : le clown en lui même.
Ce n'est pas un clown. Ah non du tout. Il a deux grande dents proéminentes qui font penser à Bugs Bunny, des joues qui font penser à René la Taupe, et il bave déjà comme un animal. Alors oui il a des yeux, une bouche mais il ressemble plus à une bête qu'à un homme. Et c'est là le problème. Le gros problème même.
Alors du coup je souris genre "c'est une blague", je regarde autour de moi, non, tout le monde est ultra concentré. Première apparition du monstre et gros pétard mouillé. Dans le reste du film, les scène les plus mal jouées ou ridicules seront essentiellement celles avec le clown malheureusement (je pense à l'une des scènes ou il danse, c'est super mal fait, il manque plus qu'un fond de makina et c'est parti pour le clubing).
Le clown décrit dans le roman de Stephen King au début n'est pas un monstre. Il le décrit comme " un clown comme au cirque, un mélange de Bozo et Clarabelle qui parlent à coups de trompes dans les émissions du dimanche matin" , mais surtout un clown au visage innocent avec je cite "des touffes de cheveux marrantes" et surtout "un "énorme sourire". D'ailleurs il précise que le petit Georgie passe son temps à sourire aussi car "c'était le genre de sourire auquel on ne peut que répondre". Dans le telefilm on l'entends rigoler. La musique de fête foraine est là, les senteurs de barbe à papa aussi ... Et "il tient des tonnes de ballons de toutes les couleurs".
Ca sent la FÊTE !!! Il y a une fête foraine dans les égouts ça donne envie d'y aller !

Dans le film de 2017, ce n'est pas la kermesse du tout : nous avons l'apparition d'un castor enragé dans les egouts maquillé comme Maléfique versus Joker qui va arracher le bras de Georgie sans perdre son temps. Paye ton suspense. Nous ne sommes mal à l'aise à aucun moment, car oui c'est un monstre et alors ? Qui aurait envie de suivre le mec dans les egouts pour récupérer son bateau franchement ? On capte direct qu'il est méchant alors qu'on est censé se faire avoir.
Il n'y a pas cette ambiguité, ce moment où l'on se demande si le clown sourit ou si il menace. Ce clown coloré, un peu freak vintage, qui faisait peur car justement : le contraste entre l'apparence enjouée du clown et sa véritable dangerosité était vraiment dérangeante, qui plus est, on s'attaque à une figure de l'enfance.
Le telefilm reprenait bien cet aspect du clown comme décrit dans le livre lors de ses premières apparitions : celui que n'importe quel enfant du monde avait déjà croisé dans une kermesse.
Et je suis désolé, c'est là que le jeu d'acteur de Tim Curry prends toute son ampleur, que ce soit dans les dialogues, l'intonation, les gestes, le regard. Le côté burlesque presque drôle avec cette ambiguité, ce moment où en un quart de seconde le sourire se transforme en menace. Il peut avoir vieilli autant que vous voulez, rien que de le faire apparaître derrière un drap, sans effets spéciaux, sans dialogue, tout en silence, faisait plus peur que n'importe quelle scène gore de la nouvelle mouture.
Juste là, debout, silencieux, un coucou en souriant, et j'avais peur pendant une semaine de me lever la nuit pour aller aux toilettes.
On ne joue plus du tout sur les même peurs.

Puis la musique ... Les New Kids on the block vraiment ? Le telefilm avait gagné l'Emmy award de la meilleure musique. Ici il y a un vrai manque musical.

3. Troisième mauvais point : le film de 2017 n'est pas plus fidèle au roman que la version de 1990

La version 1990 est une adaptation libre et pas forcément fidèle : tout comme la version 2017.
Alors il y a des choses plus fidèle, et en compromis d'autres moins.
Premier changement : le film se déroule dans les années 80, le livre et le telefilm dans les 50.
Et donc forcement tout un tas de changement dû aux deux époques différentes : le nouveau film le clown apparaît dans des diapositives. Dans le livre (comme dans le telefilm) c'était dans un livre ouvert.
Au lieu initialement de l'affronter au lance pierre, ils se servent d'un équipement pour abattre le bétail etc.
Le livre est adapté mais retransposé dans une nouvelle époque et ça en change forcement les codes.
De plus les peurs des enfants ne sont pas les mêmes : le tableau de la femme distordue n'existe pas dans le livre (je ne sais pas d'où ils sortent cette idée) alors que dans le roman c'est une momie qui apparaît (comme dans le telefilm).
Dans le livre un des enfants à la peur des loups garous : qui disparaît totalement de la version 2017.
Dans le livre, le corps du petit Georgie est retrouvé, il est mort et enterré. Son frère veux donc prendre sa revanche pour le deces de son frère. Alors que dans le film on ne sait pas trop, on le présente juste comme disparu.
Dans le livre un des enfants perds son père d'un cancer après avoir survécu à l'incendie du Blackspot et raconte à son fils ce qu'il a vu : un clown s'extraire des flammes. Clown qui lui fait revivre la scène dans ses cauchemars. Dans le film on devine rien de tout ça.
Dans le roman et le telefilm : Bervely se bats contre le clown, au même rang que les garçons. Alors que dans le film elle est mis en lévitation après avoir été enlevée par le clown.
(Et dans le téléfilm/livre la bataille est beaucoup plus psychologique, par exemple le fait que cest pas les coups qui tuent le clown mais labsence de peur. Vu que le héros simagine quil peut tuer le clown avec son inhalateur pour lasthme et « ça marche ». Tout comme la télépathie entre le clown et les enfants que je trouve super importante, la communication avec eux par lesprit, le non verbal. Toute cette partie psychologique très importante du bouquin non représenté en 2017.)
Le film se finit sur une scène d'amour. Ou les deux gamins s'ambrassent, alors que dans le livre ils font un gang bang et la salope de Bervely couche avec tout le monde. Les uns après les autres, pour sceller leur union.
Là non, le film se termine sur un baiser, je suis un peu ému, la salle se rallume.

Je ne sais pas ce que j'ai vu. Je n'ai pas eu peur, à aucun moment je n'ai été mal à l'aise, je n'ai pas ris non plus. J'ai juste été emu par le baiser final et ce n'est pas le genre d'émotion à laquelle je m'attendais en allant voir "ça".

Pour conclure, pour moi un film raté et complètement dispensable.




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 0 guests, 0 anonymous users