Jump to content
Myron

Olivia Ruiz - Discographie

Votre album préféré ?  

25 members have voted

  1. 1. Votre album préféré ?

    • J'aime pas l'amour
    • La femme chocolat
    • Miss météores
    • Le calme et la tempête
    • A nos corps-aimants
  2. 2. Votre single préféré ?

    • Paris
      0
    • J'aime pas l'amour
    • Le tango du qui
    • Les vieux amoureux
    • J'traîne des pieds
    • La femme chocolat
    • Non dits
      0
    • Goûtez-moi
    • Thérapie de groupe
    • Elle panique
    • Belle à en crever
    • Les crêpes aux champignons
    • My lomo and me (je photographie des gens heureux)
    • Je m'en fiche (L.A Melancholy)
    • Volver
    • Mon corps, mon amour
    • Dis-moi ton secret
  3. 3. Votre cover préféré ?

    • J'envoie valser (Zazie)
    • Pienza en mi (Luz Casal)
    • Marcia baila (Rita Mitsouko)
    • L'accordéoniste (Edith Piaf)
    • Putain de toi (Georges Brassens)
    • Mala vida (Mano Negra)
    • Couleur menthe à l'eau (Eddy Mitchell)
    • You got me (The Roots)
      0
    • La non-demande en mariage (Georges Brassens)
    • Siffler sur la colline (Joe Dassin)
      0
    • Les Marionnettes (Christophe)
    • Milord (Edith Piaf)
    • Because the night (Patti Smith)
      0
    • L'escalier (Los Carayos)
    • Noir c'est noir (Johnny Hallyday)
      0
    • La fille du Père Noël (Jacques Dutronc)
      0


Recommended Posts

Olivia Ruiz est une artiste française, auteur- compositeur – interprète, un savant mélange entre le rock barré des Rita Mitsouko et le réalisme éclatant des Têtes Raides.

Après un passage par la Star Academy première saison en 2001, elle signe avec la maison de disque Polydor et publie J’aime pas l’amour en 2003, un premier album hétéroclite qui mêle variété française, pop, rock et chanson réaliste.

 

Elle connaît ensuite un vif succès avec La Femme chocolat, son deuxième album en 2005, avec près de 900 000 disques vendus en 2006/2007. A la suite de ce succès en bacs, elle rafle deux trophées aux Victoires de la musique en 2007, ceux de la meilleure interprète féminine et de la meilleure tournée (devant Diam’s notamment).

Elle propose ensuite un album/dvd live suite à sa tournée triomphale. Chocolat show sort en fin d’année 2007. Puis, un an plus tard, une version espagnole du deuxième album (avec quelques titres du premier) sort en Espagne.

 

Après le succès et la reconnaissance de ses pairs, voici Miss météores qui voit le jour en 2009. Un album plus brut, souvent considéré comme son meilleur album (par les fans), pour lequel Olivia écrit pour la première fois tous les textes. C’est un nouveau succès en poche pour la chanteuse car il se vend à plus de 300 000 copies en France.

En 2010, elle propose un second album/dvd live, suite à sa tournée des zéniths, Miss météores live (45 000 exemplaires).

 

 

En novembre 2012, Le Calme et la tempête fait son apparition avec le sous-estimé My lomo and me (Je photographie des gens heureux). Malgré un soutien médiatique moins important et un seul single exploité (le clip de Volver, deuxième extrait, pas vraiment officiel, n’étant sorti qu’en juillet 2013), l’album se vend à 100 000 exemplaires.

Suite à une nouvelle tournée à succès, Olivia se retire quelques mois de la scène pendant lesquels elle réalise son premier court-métrage et accorde la priorité à sa vie personnelle.

 

En 2015, Olivia donne naissance à son premier enfant et elle revient l’année suivante avec A nos corps-aimants, un album pop correct et homogène, dans lequel elle réalise une ode à la féminité. Elle signe un album peut-être plus accessible que le précédent dans lequel on retrouve davantage sa patte et son univers. Mon corps, mon amour est le premier extrait, un single frais, simple et radiophonique.

Elle défend actuellement les chansons de ce dernier album en tournée avec l’énergie et l’enthousiasme qui la caractérisent.

 

Voici quelques titres-phares d’Olivia :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=j1WBIdKkVp0

 

  • Like 11

Share this post


Link to post

Je ne connais que très peu Olivia Ruiz, mais j'aime énormément ce que je connais. Avec ma mère, on écoutait en boucle une compil' qu'on s'était fait, avec La Crêpe aux Champignons (une de celles qui m'ont le plus marqué), La Femme Chocolat, Elle Panique, J'traine des Pieds...tous les singles quoi (avec une ou deux pistes d'albums).

 

J'ai voté le dernier album dans le Sondage car c'est vraiment le seul sur lequel je me suis penché, et je suis sûr que je loupe des choses cool dans ses albums précédents.

Je le trouve vraiment particulière comme artiste, et sa voix est reconnaissable entre mille. J'ai beaucoup d'affection pour elle malgré le fait que je connaisse que très peu de sa carrière.

 

J'ai aussi beaucoup aimé ses titres sur l'album de Dionysos, La Mécanique du Cœur.

 

PS : J'apprécie énormément la présentation, simple, mais efficace.

 

  • Like 4

Share this post


Link to post

Moi je ne connais pas la discographie d'Olivia à part les singles, que j'écoute juste à la radio, mais pas les derniers...

 

Moi j'aime bien l'EP qu'elle a fait avec le Red Star Orchestra... D'ailleurs, je crois que cet "album" était sorti à Noël avec un livre pour enfants... Je n'ai que ces morceaux et sa reprise de la dame du X ème dont je ne connais même pas l'originale ! Mais je l'écoute pas souvent car je la trouve trop triste...

  • Like 1

Share this post


Link to post

Ah Olivia...ça rappelle pas mal de souvenirs.

Je l'ai vraiment découverte comme tout le monde, avec J'traîne les pieds. Je l'avais vue vite fait dans la Star Ac', mais ne regardant pas l'émission, je n'ai pas prêté attention à elle. Je savais qu'elle avait une voix particulière, c'est tout. Pour le 1er album, je n'était même pas au courant qu'il existait. A l'époque, je croyais bêtement que La Femme Chocolat était son premier. Pourtant il contient des titres que j'aime beaucoup, comme J'Aime Pas L'Amour ou Pas Si Vieille.

Bref, qu'est ce que j'ai pu l'écouté cet album! Il me rappelle mes études et les gens que j'ai rencontré à l'époque (et que je ne vois plus depuis des années). Je suis tombé sous le charme du personnage et de l'univers (Goûtez-Moi ♥). Miss Météores n'a fait qu'enfoncer le clou (Mon Petit A Petit, je l'ai écoutée en boucle!). J'ai, ensuite, acheté le dvd de la tournée, et c'est juste parfait. J'y ai découvert une vraie bête de scène. Puis et sortit My Lomo And Me (Je Photographie Des Gens Heureux), et je n'ai pas accroché du tout. A la limite du rejet total, et je ne me l'explique pas encore aujourd'hui, parce que c'est pas si mauvais que ça. Du coup, je suis passé complètement à côté de l'album (même si j'avais bien aimé Volver, à la sortie du clip), que je n'ai découvert, finalement qu'il y a 2-3 mois, grâce à sa dernière tournée et la découverte de la chanson Question De Pudeur, que j'adore. Le dernier album m'a finalement ramené à Olivia, et je n'ai pas l'intention de la lâcher une nouvelle fois.

  • Like 3

Share this post


Link to post

602498125090.jpg

 

Je l'ai découvert après le raz de marée de La Femme Chocolat et j'en retiens principalement ça justement, c'est un peu les premiers cailloux semés, il y a déjà quelque chose de fort dans l'identité et la force de proposition mais ce n'est que par la suite que s'affirmeront les véritables traits de son univers. Il y a quelques petites choses qui ne vont pas mais c'est ce qui le rend magnifiquement imparfait. Parmi les incontournables, je garde la chanson titre, pour le pied de nez, Le Tango du Qui, mais d'avantage pour ces versions live incroyables, Petite Fable, pour le message, De Toi à Moi et Pas si Vieille, pour la naissance d'une grande interprète. 13/20

 

 

602498336724.jpg

 

Dès le début, What the Fuck ? Été 2006, c'est quoi ce truc à base de boîte à musique et de beatbox qu'on entend en boucle sur les ondes ? Olivia Ruiz. J'ai mis un moment avant de sauter sur l'album et là, quelle découverte ! C'est simple, y'a autant d'influences et de références que l'on veut : La Mano Negra, Tom Waits, Le Yukulele Club de Paris, Nougaro, Niagara, rock, flamenco, chanson réaliste...Tout est si différent que c'en est presque bancal, mais en même temps c'est ce qui aura rendu cet album culte et qui caractérisera la patte Ruiz par la suite. J'ai également pu découvrir sur scène un truc dingue, inattendu et délectable, j'aurai toujours une frustration vis à vis du grand public qui ne connaît pas cette facette hyper punk qu'elle a sur scène. Allez, s'il fallait citer quelques titres : Quijote et La Petite Valse de Narbonne Plage pour le contraste et les premiers pas d'auteur-compositeur de la dame. La Petite Voleuse pour la puissance d'interprétation, Thérapie de Groupe pour le condensé de références musicales dingues et Je te Quitte (De toi à moi II) pour les frissons. 16/20

 

 

600753169278.jpg

 

Ou comment faire aussi bien, mais au centuple. C'est simple, j'ai du le rayer tellement je l'ai trouvé abouti, fou et en prolongement de qui pouvait manquer sur La Femme Chocolat, j'y découvre une véritable plume et une patte Dionysos (pas si omniprésente que certains le pointe) plutôt bienvenue. Ça me replonge aussi dans l'époque de la fièvre Ruiz, c'était un peu la reine de la chanson française sur cette ère et parmi les joyaux de la couronne : Mon Petit à Petit, juste ça déjà. Les Crêpes et Belle à en Crever dans la catégorie méga tube, La Mam' car la conteuse d'histoires absurdes et le refrain en anglais façon School's Out d'Alice Cooper, ça marche, Spit the Devil pour le petit côté jazzy sobrement bien utilisé sur l'EP qui a suivi ou encore Le Saule Pleureur parce que, même sans jouer dans cette cour, elle arrive quand même à foutre les poils de temps en temps. 18/20

 

116464277.jpg

 

Underatted à mort ! Là, on entre dans une période plus amère pour moi. Je ne comprendrai jamais le "rejet" de cet album. Bon 100.000 exemplaires en 2012, ça reste un succès, mais c'est à cette époque que le vent à tourner sans que je comprenne pourquoi. Je ne vais pas m'étaler sur ce ressenti mais quand même, il me reste des questions. Disque torturé, moins accessibles et plus expérimentales, même si l'essence est toujours là, et bien c'est pour moi le masterpiece de sa discographie, il est audacieux, palpable, sobre et complexe à la fois. C'est devant cet amalgame d'incompréhension que naît la pierre angulaire d'une carrière. Notons, My Lomo & Me pour l'immense carton internationale mais en fait non, Le Calme et la Tempête et Volver pour l'intensité, Question de Pudeur pour la frénésie et l'hommage à mamie Pépita, Ironic Rainbow parce que ces 3 minutes 18 secondes sont justes dingues et La Llorona, dans la collection cultissime. 18/20

 

 

1027033.jpg

 

Le petit dernier qui n'a rien à envier à ses grands frères. D'ailleurs, la passerelle entre Miss Météores et ANCA aura été plus digeste je pense. On retrouve quelque chose de plus lisible, je m'attendais d'ailleurs à ce que les radios et les médias lui réouvrent les grandes portes. Echec. Mais pas échec artistique au contraire. On est dans une direction encore une fois nouvelle, le précédent posait les questions, celui-ci y répond, c'est un album de femme, plus homogène, plus réfléchi, mais toujours surprenant, tiens Mon Corps Mon Amour, personnellement je n'avais pas vu venir cette bombe, Âme en Dentelle m'a fait bondir la première fois sur son refrain explosif, les vocalises chelous de Dis moi ton Secret aussi, Tokyo Eyes m'a laissé dubitatif au début, mais en fait, quel morceau ! Paranoïaque Transcendantal est juste magique avec son refrain scandé tel un sortilège, et Le Blanc du Plafond pour Annika and the Forest. Allez, 5e claque ! 18/20

 

 

Ce qui me marque le plus dans sa carrière, qui en est au stade intermédiaire, disons Reptincel pour les plus 90's d'entre nous, c'est cette continuité mais à la fois ce renouvellement permanent, pas d'un album à l'autre nécessairement mais au sein du même album en fait, chaque piste est une surprise et je trouve que plus elle avance, plus l'expérience studio s'enrichit, elle qui détestait ça autrefois. J'essaye de rester objectif (rires) mais y'a quelque chose chez cette nana, j'en vois pas deux et je me languis du jour où elle sera reconnue à sa juste valeur (à nouveau), un peu plus de prises de risques pour la suite pour compléter cette excellente discographie ;)

 

  • Like 8

Share this post


Link to post

Je découvre cette bombe :

 

 

Le Calme Et La Tempête est un excellent album, je te conseille de l'écouter. Les bonus (Le Pirate et Calella) font parti des meilleures pistes aussi.

  • Like 4

Share this post


Link to post

J'ai du mal à digérer les albums, je me disperse pas mal dans sa disco mais j'ai déjà une petite liste de chansons que j'aime bien :

 

De l'air (ça représente pas trop son univers mais ça me touche pas mal)

J'aime pas l'amour

Je traine des pieds

La Petite Valse de Narbonne plage

Les crêpes aux champignons

Belle à en crever

Spit the devil

Peur du noir

Volver

LA Melancholy

Le calme et la tempête

My lomo & Me

Ironic rainbow

Larmes de crocodile

Question de pudeur

Crazy christmas

Le pirate

I Need a child

Mon corps mon amour

La dame-oiselle

Âme en dentelle

Paranoïaque transcendantale

Tokyo Eyes

 

J'ai envie de découvrir ses dvd aussi, j'ai vu un coffret sur amazon, ils sont de bonne qualité ?

 

51c6VFSNIML.jpg

 

  • Like 1

Share this post


Link to post

Les deux dvd live sont de qualité. Olivia parvient à retranscrire à merveille sur scène chacun de ses albums. Après, j'ai une préférence pour Miss Météores live car la mise en scène y est plus développée.

  • Like 1

Share this post


Link to post

Miss météore est bien rock je suis surpris. Je suis entrain de succomber à sa musique. Les crêpes aux champignons, belle à en crever, spit the devil, mon petit à petit sont trop bons.

  • Like 2

Share this post


Link to post

Son 1er album est une vraie pépite , j'aime tous les morceaux.

 

Les autres albums je les trouve fades et mous alors que sur scène c'est une tuerie . C'est une artiste de scène .

  • Like 1

Share this post


Link to post

Vitrier est un vrai ovni j'adore. :mdr:

 

Moi je la trouve pas mou en studio, il y a toujours 3 titres bien rock et péchus pour monter un peu l'ambiance. Par contre, au début, j'ai eu du mal avec son image de campagnarde qui chante sur son tonton, son grand père et sa boulangerie.

Mais après plusieurs écoutes de la Femme chocolat, je rentre enfin dans son univers. J'adore ce mixe entre rock, musique latine et de la douceur.

  • Like 1

Share this post


Link to post

Avis d'ensemble sur la carrière de Olivia dans l'ordre de mes préférences en album :

 

1.

 

116464277.jpg

 

Cet album est son meilleur, il est tourmenté bien plus que les autres, on a de la nouveauté. On s'éloigne un peu de l'univers de son fiancé de l'époque, le coté très rock est un peu mis de côté. L'ensemble sonne comme un film.

Je suis surpris par le son plus électronique sur les larmes de crocodile ou la virtuosité de question de pudeur (ce titre plus rock, plus fou possède un petit style junkie xl). Pour moi, ce sont LES deux grands titres de l'album.

Impossible de passer à coté de Volver, ce refrain espagnol est exquis, perfection, Olivia est une grande interprète.

J'accroche aussi au sombre Ironic rainbow, la voleuse de baiser, le calme et la tempête (couplet dynamique/refrain doux, le combo parfait).

Mon petit chat, le pirate sont aussi très bons.

 

Il y a une grande cohérence dans cet album, j'adore les textes mais surtout l'interprétation, la beauté et la maturité de sa voix. Le son est aussi très moderne et original, il y a pas que les textes et tant mieux. En même temps, l'ambiance est sombre. Et quand je pense que c'est elle qui est derrière ce projet à l'écriture et la composition, je ne peux que saluer ce travail de titan.

100 000 ventes c'était vraiment pas mal pour ce petit bijoux.

 

Les + : Pirate, Volver, Question de pudeur, Les larmes de crocodile, Le calme et la tempête, Ironic rainbow, My lomo & moi.

Les - : Le duo avec son papa, Crazy christmas, LA Melancholy (belle chanson mais ça ressemble trop à l'album miss météore et ça met du temps pour décoller).

 

9/10

 

2.

 

600753169278.jpg

 

Album très dynamique et rock, ça surprend pour du Ruiz, on perd pas son style dans le même temps. Mais vers la piste 9 ou 10 ça s’essouffle un peu avant de terminer en beauté sur la perle Peur du noir.

Ce qui est sympa c'est la courte durée des titres, il y a de l'efficacité malgré son contenu varié.

Le début de l'album envoie du lourd jusqu'aux titres 7 ou 8, chaque chanson arrive à me surprendre. Elle panique représente très peu le disque à mon avis.

En ballade, j'admire la chanson finale mais aussi La saule pleureuse et miss météore. Dans les gros titres puissants il y a Mon Petit à petit, belle à en crever, les crêpes aux champignons. Encore une fois, on retrouve un style campagnard sur Spit the devil mais elle offre autre chose à l'interprétation de ce titre, elle est bonne en anglais.

 

Les + : Mon Petit à petit, Les crêpes aux champignons, belle à en crever, miss météore, La Saule pleureuse, peur du noir, Spit the devil.

Les - : Quedate, la mam (rien de surprenant pour du ruiz), don't call me madam

 

8/10

 

3.

 

1027033.jpg

 

Je lance la première piste et hop c'est la méga grosse claque, mon corps mon amour est un chef d'oeuvre, une des plus grandes chansons de Olivia. Je trouve que ce titre mérite à lui seul un achat, c'est l'arbre magique de cet album. La petite déception c'est qu'on trouve pas une bombe similaire dans le disque, on part dans un autre style plus calme, dommage.

Mais malgré ça, on a tellement de perles. Il y a des nuits rappelle l'ancienne Olivia, j'aime ce style planant, calme et sa voix me touche beaucoup.

Avec Âme en dentelle, je m'attendais à une énième chanson avec un Ukulélé et bien non, c'est surprenant et ça déménage, le refrain est original, excentrique et puissant à la fois.

La dame-oiselle commence de la plus belle façon possible, j'adore le petit son qui démarre ce titre, l'émotion est là, le texte me touche encore plus, on a là une des plus grandes chansons de l'année et de la carrière de Olivia. C'est un peu son "J'envoie valser" mais en mieux.

J'accroche aussi à dis moi ton secret très rock et fidèle à la dame, le blanc du plafond est plus produite à mon avis mais elle reste si belle.

Rien à dire sur les 4 derniers titres surtout sur paranoïaque transcendantale (qui me donne envie de voyager en Espagne). Tokyo eyes est un bon ovni.

 

Les + : paranoïaque transcendantale, La dame-oiselle, Ame en dentelle, Mon corps mon amour, dis moi ton secret, le blanc du plafond.

Le - : Nino mi nino

 

Quand je pense que le chroniqueur de on est pas couché a osé dire que le son de l'album était cheap :o, c'est tout le contraire.

 

8/10

 

4.

 

602498336724.jpg

 

Son plus grand succès, un album qui était jusque là difficile d'accès pour moi car je déteste l'univers campagnard de la miss. C'est un album varié et très familiale, la tracklist est pas parfaite (les titres dynamiques arrivent trop tard, on a le temps de se faire chier).

Mais néanmoins, l'album est un délice (même si je préfère la voir sur des sons sombres, électroniques, latins ou rock).

Premier coup de cœur : I need a child, une petite bombe avec un univers agréable, je me vois bien mettre ça pendant le ménage ou dans ma chambre le soir pour me relaxer. Ce titre apporte un plus dans cet album surtout après la femme chocolat (morceau un peu trop entendu).

Second coup de cœur : La petite valse de Narbonne plage, en voilà un titre de campagnarde très réussi, sa voix sur ce titre et cette petite musique chaloupée :crazylove:.

Cabaret blanc est sympa aussi, la petite voleuse est drôle :mdr:, elle sauve ce titre avec sa voix et son interprétation (ce qui est à toi est à moiiiiii).

Vitrier est l'ovni du disque, c'est rafraîchissant et original, on s'attend pas à ce refrain de dingue, vivement que je découvre ça en live dans le dvd du chocolat show.

 

Et puis l'album offre trois titres rock mais ils arrivent tard dans l'ordre des chansons. J'ai une préférence pour Goutez moi (que ça déménage en live ça doit être épique) et quijote (son meilleur titre espagnol pour moi).

 

7/10

 

Les + : Goutez moi, quijote vitrier, la petite valse de Narbonne plage, je traîne des pieds, I need a child, cabaret blanc.

Les - : Non dits (je détestais ce titre à 16 ans, aujourd'hui ça passe mieux mais il casse l'ambiance), la femme chocolat (ça représente pas l'album et j'en fais une indigestion), Thérapie de groupe (pas mauvais mais j'aime pas quand elle raconte sa vie de famille avec son papi andré, son tonton louis et son pain de campagne, c'est un peu le deuxième je traîne des pieds en moins bien).

 

Dernier :

 

602498125090.jpg

 

Je le pensais meilleur, j'ai du mal à me retaper cet album après avoir connu le reste de sa discographie, on voit tout de suite la différence. Il sonne plus impersonnel et générique (pour du olivia ruiz bien sur). Mais surprise j'adore le titre "de l'air" pourtant c'est la chanson la plus générique de son répertoire, paradoxe.

Sur énervé je comprend pas les arrangements sur sa voix, ça peut paraître trop produit. Pas si vieille est cheap mais sa voix sauve le truc. Qui somme nous ? et Petite fable sont sympa mais il y a mieux dans le même genre dans la femme chocolat.

Il reste les deux grosses bombes : Le tango du qui ambiance cirque assurée mais en live ça a l'air plus prometteur et enfin le titre de Juliette j'aime pas l'amour (pareil je veux le voir en live).

 

5.5/10

 

Les + : J'aime pas l'amour, de l'air (ça fait très débutante de la star ac j'adore), le tango du qui.

Les - : La fin de l'album que je trouve fade, énervé.

 

Je m'attendais à entendre des choses très similaires ou à apercevoir un manque d'évolution entre les albums, ben enfaîtes non, Olivia passe au niveau supérieur à chaque fois sans livrer le même album. On retrouve quelques similitudes (la chanson avec le papa, la ballade au ukulélé, la chanson rock) mais voilà mon corps mon amour ne ressemble à aucune chanson de la femme chocolat. Les larmes de crocodile ne ressemble pas à ses premiers albums.

  • Like 3

Share this post


Link to post

Plutôt d'accord avec toi dans ton classement - je n'ai pas encore écouté le dernier par contre - le 1er ne me plaît pas, sa voix est trop nasillarde et les chansons pas assez modernes (trop style rétro)

  • Like 1

Share this post


Link to post



×