Jump to content
Sign in to follow this  
Savior

DJ Khaled - I'm The One (feat. Justin Bieber, Quavo, Chance The Rapper...)

Recommended Posts

Sign in to follow this  



  • Sujets récents

  • Messages

    • Comment j’ai vécu les sorties    Anamorphosee :  album acheté à sa sortie en octobre mais déballé uniquement à Noël. C’est un achat curiosité, je ne connais rien de Mylene à part XXL qui est passé un matin au club Dorothée. Donc pas vraiment d’attente. Mais j’ai accroché desuite.   Live a Bercy : Premiere grosse sortie de Farmer, après un an et demi à passer l’album studio. C’est le rêve : découverte de la VHS puis du CD (ou l’inverse), ce live va marquer pour moi LE personnage Farmer comme je le conçois toujours aujourd’hui. Ça brille, y’a des paillettes, des plateforme shoes, du vernis en inox, c’est complètement kitsh et décalé même à l’époque. Je me souviens encore de mon anniversaire début mai, une boum ou je passais le single live en boucle. A l’epoque Désenchantée (Live) est un single qui passe en boucle sur NRJ dans une version spéciale coupée.    Innamoramento : Après une année 98 vide de chez vide, sans aucune news ni Internet. Mon seul contact avec les news de Mylene : le Mylene Farmer international fan club tous les trimestres. J’ai plein de correspondants fans à qui j’ecris (Je dois avoir encore des classeurs entiers de courrier lol). Je suis super impatient. La veille de la sortie Mylene est en interview événement sur NRJ, avec 5 chansons de l’album diffusée en intégralité à l’heure la plus importante (18 ou 19 je sais plus). Je suis au collège, je me rappelle la surprise dans la voiture à la sortie ! Et ma bataille pour récupérer une PLV présentoir.   Mylenium Tour : Je suis en seconde je crois, je profite d’une heure d’étude ce mardi ( a l’époque les sorties étaient le mardi) pour aller récupérer les supports. Je suis super excité ! Je me rapelle de mes économies qui ont fait que je pouvais pas tout prendre parce qu’il me semble que tout sortait le même jour : VHS, cd, collector + single live en 3 formats (single maxi et vinyl). Bref, je me rapelle qu’il y a la queue devant le Leclerc pour avoir le cd ok est une vingtaine à attendre et pourtant je suis dans une ville moyenne. Je me rappelle essayer de tout mettre dans mon sac de cours pour cacher. Une fois revenu au lycée « voyons montre t as quoi dans ta poche » et je me rapelle que tout le monde c’était moqué de moi ... « Mylene Farmer ahahah ». Mais sortie excitante.   Les mots : Sortie événementielle aussi. Premier Best of de Mylene, premiers sites internet. On connaissait pas le visuel de l’album : les seuls visuels étaient tout zébrés sans la photo de Mylene dessus. Découverte géniale, Jsuis au Max de ma fan attitude.   Avant que l’ombre  : Quand cet album sort, nous n’avons eu aucun album studio de Mylene depuis 6 ans, mis à part le best-of 4 ans auparavant. Pas vu Mylene sur scène depuis 6 ans aussi (vue en 99 pour moi). Et surtout les forums internet se sont démocratisés, sur les forums de Mylene il y a jusqu’à 800 membres connectés en même temps (voir plus je sais plus) : c’est la folie. Mais bon je suis passé de ado à adulte, j’ai 20 ans, j’ai d’autres centres d’intérêts, je revends ma collection etc ... Un album que j’ai pas tellement apprécié à l’epoque, je me plaignais de Boutonnat et de toutes ces instrus pourris avec ses batteries version « pots de conserve » , que sa façon de composer avait changer depuis Alizée etc ... Puis avec le temps j’apprecie Beaucoup cet album.   Avant que l’ombre à Bercy :  Première fois que je n’achete pas le collector. Mais je suis quand même ravi de retrouver le live en DVD.   Point de Suture :   Déjà emballé par Slipping away deux ans avant, je suis toujours actif sur les forums. Je me rapelle que ce disque sort en plein mois d’août. Des souvenirs ensoleillés, de boîtes de nuits, d’ete, de fêtes. Quand l’album sort c’est le coup de foudre immédiat. Je ne jette rien dans l’album il passe en boucle. Je me rapelle du leak (Grace aux russes je crois, le premier leak que j’ai vécu, car j’avais attendu pour Avant que l’ombre). Une des meilleures périodes de fan pour moi cet album ! Une efficacité indéniable !   Tour numéro 5 :   Je me rapelle accompagner une amie en magasin pour trouver le collector pour elle. Un tel souvenir des concerts 2009, qu’il est impossible de rivaliser avec une captation.   Bleu Noir : A l’annonce de Redone c’est l’effervecense, premier album sans Boutonnat. Je suis un peu déçu car j’ai adoré le précédent. Je me rappelle de mon accueil en demi teinte. J’aime beaucoup le côté planant de Moby, le côté punchy de Redone. Mais je passe complètement à côté des compositions d’Archive qui ne sonnent pas du tout Mylene Farmer (en tout cas les celle que j’aime). Première déception et premier détachement aussi (puis en couple, etc , de nouveaux centre d’intérêts ...) Je n’ecoute jamais ce disque.   2001-2011 : A la sortie de « Du temps » , je me rapelle avoir attendu dans mon lit et là j’accroche de suite au morceau. Je ne suis pas plus choqué que ça pour l’instrumental de Be me. Les fans critiquent ce best of « du pauvre » comparé au premier. Moi j’aime beaucoup tout ces titres pops légers et efficaces.   Monkey Me : l’album de la rechute. Je me rapelle de la sortie de « A l’ombre » mis en ligne vers 6h du matin ... j’etais comme une pile. Dès la première écoute, et sans vraiment rien attendre. C’est le coup de foudre. Je me remets à collectionner, je l’ecoute en boucle, j’ai le frisson. J’aime son côté dance, j’aime l’enregistrement des voix. Ce disque va tourner non stop sans exagérer pendant 3 ans sans me lasser (2012 a 2015). Je suis content, je ne passe presque aucun titre. Je les décortique au casque, en voiture, chez moi, en soirée avec mes amis. Bref depuis Innamoramento, c’est la première fois qu’un disque tourne autant. Très déçu de Timeless, je garde par contre un souvenir assez amer de ce concert qui pour moi n’arrive pas à la cheville de mes souvenirs du Tour 2009.   Timeless : rien a dire    Interstellaires :  Au départ hypé et super emballer par le nom de Martin K (on dit qu’il a bossé pour Tatu ou Gaga, qui font des chansons pop puissantes et efficaces) : je m’emballe. Je me rapelle de ma première écoute du leak au casque, assis au bord de mon lit. Je suis à la fois désemparé et dépité. Je n’aime pas cette nouvelle façon de chanter différente (ou alors dans la façon d’enregistrer), je n’aime pas les arrangements, je n’aime rien de cet album. Je suis vraiment dégoûté et surtout déçu. Il est sorti en novembre 2015, ensuite un mois après je me rappelle avoir vu Madonna à Bercy, et je crois que mis à part 2/3 tentative je n’ai jamais réécouté ce disque.   Désobéissance : on annonce Feder, je m’ecxcite en pensant à Lordly, je me dis que ce sera mieux que MartinK. Puis Rolling Stone sort. Et la c’est la débandade , je trouve le titre mollasson, pas efficace. Puis à force de l’écouter je me ravise. Puis oui, puis non. Puis j’aime puis « il manque un truc ». Idem à la sortie de « Sentimentale » que je trouve creuse au possible, peu puissante. Puis je me ravise, puis non. C’est la première fois où je me dis « si c’était pas Mylene Farmer, j’écouterais ça ? » Le duo avec LP sauve la mise. Il a pour moi (hormis la voix) l’équilibre : très bonne production et côté entêtant et radiophonique.  Au final je sais quand même que le frisson n’est plus le même. J’attends du coup Désobéissance avec une certaine fatalité que oui ce sera bien produit mais peut-être pas destiné à le plaire  et une excitation vraiment minime comparé au frisson que me procurait Farmer jusqu’en 2012. Le frisson que j’avais des l’intro ou les nappes de synthé. Et en même temps je suis content qu’elle ose se « moderniser » et tenter de nouvelles choses.  On verra !
    • Mais encore fois qu'est ce que l'artiste à avoir là-dedans ? Elle est signé en major, le choix des extraits dépend entièrement de la maison de disque. On a souvent pointé du doigt le manque d'éclectisme des extraits qui sont mis en lumière, ne reflétant pas l'ensemble de ses albums, mais ça semble clairement illustrer une volonté de la major avant tout puisque l'offre créative proposée par Nolwenn sur ses albums reflète justement l'inverse. L'un des plus beau doigt d'honneur de sa maison de disque, c'est quand même "Je ne serai jamais ta parisienne".  Moi le premier, j'aurai souhaité voir "Sur mes lèvres" exploité mais s'en prendre à elle, alors qu'elle a fait tout le boulot qui faut en studio, je ne comprends définitivement toujours pas.  
    • vu qu'il a écrit pour leroy et zaz il a forcément une "reconnaissance" dans le petit milieu. Il y a des artistes qui arrivent à avoir des succès en écrivant pour les autres. Ils peuvent s'entêter à vouloir en avoir en solo, mais les places sont rares. 
    • Quand Hugo recoit le S.E.X.T.O de Julia,on voit écrit 15H27 sur son portable,et quand il l'attrape,il est 15H26. Et la date est le Samedi 24 Mars !  
    • Third Eye +25 Girl with one eye -30 June +10 Over the love +5 Make up your mind +25 Patricia +20 Seven Devils +15 Delilah +25 Hardest of Hearts +25 My boy builds coffins -20
×