Jump to content


  • Sujets récents

  • Messages

    • J'adore cette chanson, que j'ai découverte un peu par hasard. Les paroles sont top, l'intru...tout me plaît. Excellente petite chanson pop.
    • Je sais pas si elle a préparé cette interview en amont mais Nolwenn a l'air de s'être bien documentée sur différents sujets.  Franchement, cette fille est tout sauf une artiste creuse quand tu lis ces réponses sur l'éducation des enfants et le féminisme. Elle m'en bouche un coin et c'est pas facile.🤣 Elle a l'air aussi de bien suivre les conseils de sa/son pédiatre. 🙌 "Pas d'écran avant 3 ans"  Et pourtant...     Le concert privé France 2, ça me fait penser à une émission animée par Flavie Flament sur Tf1 il y a 15 ans où l'artiste faisait une suprise et rentrer chez un fan.  J'y crois moyennement à ces tirages au sort. A mon humble avis, l'heureux élu sera une personne de la famille d'un membre de la prod de France Tv. 🤣 @Ghostlynol Et pas de souci pour ton ménage, ils enverront une femme/homme de ménage pour organiser le lieu de tournage avant.   ça va être dur de soutenir les ventes de la semaine 3 s'il n'y a que Drucker et 20h30 Delahousse dimanche cette semaine. 
    • J'adore sa façon de parler d'Aretha. C'est fou quand même, Carey était la reine du monde en 1998, genre elle va chanter avec les backup singers ahah ! J'aime ces filiations musicales, ce respect d'une génération envers l'autre. En musique c'est frappant. Les Bieber vers Timberlake vers Jackson vers Brown. Ici Ariana Grande par exemple vers Mariah Carey vers Aretha Franklin vers Mahalia Jackson. Il y a toujours un respect terrible des chanteurs envers leurs ainés, j'ai rarement vu de contre-exemples. C'est aussi vrai au cinéma et en littérature d'ailleurs.  Hate de savoir ce qu'elle ne veut pas dire sur leur rencontre dans la vidéo. Aretha a refusé les répétitions, aucun souc pour chanter en live sans répétitions, elle me tue cette femme !
    • On pourrait inverser la question :   A quel autre artiste te fait penser des chansons comme Oops i did it again, Toxic, Gimme More, Crazy ou encore Overprotected?   Et là, tu tiens certainement ta réponse.
    • philochon, si l’album a bien obtenu le double platine comme tu le dis, ce n’est pas pour 600 000 mais pour 400 000, car quelques jours précédant la date du 6 Juillet 2006 (le 1er) les seuils de certification ont été revus à la baisse.
  • Similar Content

    • By Rebecca Carlson
      Meshell Ndegeocello

      (alias Me'Shell NdegéOcello)



      La soulwoman américaine Michelle Johnson est née à Berlin, en 68, d'un père lieutenant et saxophoniste. Black, lesbienne, et convertie à l'Islam, Michelle a dû apprendre à imposer son identité, ses choix - à s'imposer tout simplement.

      Son premier skeud, elle le balance en 1993: Plantation Lullabies, sorti chez Maverick (le label créé par Madonna). Certains diront qu'elle est à l'origine du mouvement neo-soul, ou - plus timidement - qu'elle a su donner à la soul une nouvelle dimension, "annonçant" les Joi, les Badu, les Hill et autres Scott.



      En 1994: elle remplace 2Pac sur "I'd Rather Be Your Lover" de Madonna (Bedtimes Stories): la partie rappée par Shakur remplacée à la dernière minute probablement à cause de ses démêlés avec la justice (#choixrisqué).


      If That's Your Boyfriend (He Wasn't Last Night) (clip réalisé par Jean-Baptiste Mondino - 1994)

       


      1996: Peace Beyond Passion (quelques singles, quelques music videos). 1997: elle joue de la basse sur un morceau du Bridges to Babylon des Rolling Stones.

      1999: Bitter (magnifique album gorgé d'amertume; peut-être son album le plus personnel).



      Leviticus: Faggot (1996)

       

      Who Is He And What Is He to You? (1996)

       

      Faithful (1999 sur Bitter; live en 2002)

       

      Bitter (1999)

       


      2002: Cookie: The Anthropological Mixtape et retour aux bases avec un son plus pêchu (Missy Elliott fout son grain de sel sur un titre). La même année, Meshell joue de la basse sur Under Rug Swept d'Alanis Morissette.



      GOD.FEAR.MONEY (2002)

       


      2003: Comfort Woman (les comfort women étaient durant la WW2 les esclaves femelles sexuelles des militaires japonais): retour à un son plus soft, chaud et sexy.

      2005: The Spirit Music Jamia: Dance of the Infidel: album aux accents jazz.



      Love Song #1 (2003)

       


      2006: The Article 3 (EP)

      2007: The World Has Made Me the Man of My Dreams: album très expérimental, difficile d'accès (mélange de soul, jazz, trip-hop, electronica, metal, rock, world), peut-être son meilleur skeud, un chef-d'oeuvre dans tous les cas, un de plus (aemulatio de la new-soul?: genre trop castrateur pour celle qui ne recherche pas le père).



      The Sloganeer: Paradise (2007)

       


      2009: Devil's Halo: nouveau succès critique.

      Novembre 2011: Weather.



      Tie One On (2009)

       

      Love You Down (2009 sur Devil's Halo; live en 2010)

       

      Dirty World (teaser) (2011)

       

      Chance (teaser) (2011)

       


      Octobre 2012: Pour une âme souveraine: A Dedication to Nina Simone (premier album de reprises pour Meshell).

      Juin 2014: Comet, Come to Me
       


      Please Don't Let Me Be Misunderstood (live en 2013)
       


       
      La carrière de Ndegeocello - bien que le succès commercial n'ait jamais vraiment été au rendez-vous - est couronné par un succès critique très important. Citée régulièrement dans les "incontournables", et source d'inspiration majeure pour toute une génération, Meshell a su créer un son perso, une 'marque', a su se diversifier. Loin d'être une artiste qui contemple la société de sa tour d'ivoire, elle participe fréquemment à des projets de sensibilisation au SIDA, à l'homophobie, etc. - que ces projets soient musicaux ou littéraires. Ce qui passera à la postérité: la vibe des morceaux, ces lignes de basse dévastatrices, ce groove, cette poésie subtile, cet engagement: cette identité.
    • By gorebabygore
      13, nouvel album d'Indochine à sortir le 8 septembre 2017 ; réalisé par Nicola Sirkis et Oli de Sat, mixé par Mick Guzauski et masterisé par Chab.
      Un opus annoncé comme plus électronique.
      Photos : Erwin Olaf
       
      Tracklist :
      01 Black Sky
      02 2033
      03 Station 13
      04 Henry Darger
      05 La vie est belle
      06 Kimono dans l'ambulance
      07 Karma Girls
      08 Suffragettes BB
      09 Un été français
      10 Tomboy 1 (en duo avec Kiddy Smile)
      11 Song For A Dream
      12 Cartagène
      13 Gloria (en duo avec Asia Argento)
      Bonus :
      14 Trump le monde
      15 13e vague
      L'édition collector contient six bonus en plus, dont quatre remixes.
      https://indochineofficiel.tumblr.com/post/163488000389/indochine-album-13
       
      Collaborations dans l'écriture :
      Mickael Furnon ("La vie est belle")
      Jean-Louis Murat ("Karma Girls")
      Chloé Delaume ("Suffragettes BB")
      Renaud Rebillaud ("Song For A Dream")
      Kiddy Smile ("Tomboy 1")
      Alexandre Anikine ("Gloria")
       
      Premier single "La vie est belle", au clip réalisé par Asia Argento :

       
      Extraits de "Station 13" et "Kimono dans l'ambulance" :

       

       
      13 Tour : Indochine repart en tournée dès février 2018


       
      Rééditions en digisleeve des douze précédents albums le 25 août 2017 ; toute la période 1982-1999 bénéfice d'une remasterisation effectuée par Chab.
×