Jump to content

Recommended Posts

130304-banks-new.jpg

 

 

Celle-ci nest pas Suédoise, pour une fois : elle est Américaine, vit à Los Angeles, mais colle pourtant bien avec lunivers pop-électro moderne développé par de nombreuses Suédoises en ce moment (Faye, Beatrice Eli, etc.). Dans son tout nouveau clip pour

, on découvre Banks et son physique de mannequin évoluer en sous-vêtement sur fond dexplosions en noir et blanc : Bouh, encore une bimbo qui na que le physique pour elle et qui va finir décrépie à chanter lors des foires au boudin ?

 

 

On pardonne à Banks une telle utilisation de son image : moi aussi, si jétais gaulé comme elle, je montrerais mon nombril dans un clip vidéo, cest juste au niveau de ma voix que lauditeur serait surpris Et puis on lui pardonne parce quelle vient tout juste de débarquer dans le milieu, en atteste son profil facebook assez touchant :

 

Hello world! I like making connections outside of a computer screen. Twitter, Facebook and Instagram have never really been my thing. So my manager is going to run the Social Media stuff. If you ever want to talk call me (323) 362-2658 BANKS

 

Mais et la musique dans tout ça ? Eh bien cest évidemment là que ça devient vraiment intéressant : Banks a une voix très atypique qui se marie parfaitement avec les productions à la limite entre lélectro et le Rn'B. Plus écorchée sur Fall Over, elle se fait plus soul sur Before I ever met you : mais globalement, elle apporte une froideur quasi métallique à ses chansons de par sa voix grave une bonne surprise !

 

  • Like 14

Share this post


Link to post

Un nouveau titre : Warm Water. La prod est de Totally Enormous Extinct Dinosaurs... Ca m'emballe moins...

 

  • Like 1

Share this post


Link to post

J'avais donc pas vu ce topic, désolé d'en avoir ouvert un autre la concernant...

 

J'adore Waiting Game !

 

Warm Water est pour moi une grosse dinguerie. Le clip a d'ailleurs été dévoilé mais non posté donc je me permet :

 

  • Like 1

Share this post


Link to post

Warm Water est pour moi une grosse dinguerie. Le clip a d'ailleurs été dévoilé mais non posté donc je me permet

 

Le clip a été posté mais dans la partie "Clips" (je l'ai posté le 15 Juin dernier mais personne n'a commenté :mdr: ).

 

  • Like 1

Share this post


Link to post

De toute façon pour ce genre d'artiste moi perso j'arrête d'ouvrir des topics dans la partie clips parce que déjà que le topic officiel et prinicpal n'interesse quasi personne, dans la partie clip c'est peine perdu :mdr:

 

Mais merci d'avoir posté le clip dans la partie clip, d'ailleurs ça me fait penser que je n'y vais jamais... Dommage...

Share this post


Link to post

En ce moment j'écoute Waiting Game en boucle. J'aime vraiment l'ambiance du titre. J'ai découvert BANKS il y a peu et j'apprécie tout ce qu'elle fait pour le moment. Son univers musical est intéressant. Pour info, elle est en tournée avec The Weeknd septembre / octobre. De quoi lui faire un minimum de promo. Et je pense que le public de ce dernier pourrait s'y intéresser.

 

Sinon j'ai trouvé un remix sympa de Warm Water:

 

https://soundcloud.com/nickraymondg/banks-warm-water-snakehips

 

Et je ne crois pas que cette cover a déjà été poster non plus:

 

Share this post


Link to post

Le clip de Waiting Game est génial, j'adhère et adore vraiment à son univers.

C'est ma petite révélation du moment. J'accroche vraiment à ce qu'elle fait.

Share this post


Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Sujets récents

  • Messages

  • Similar Content

    • By Ray Of Light.
      ACTUALITÉ / AUDIENCES US





      LISTE DES SERIES TV RECONDUITES POUR 2017/2018




      LISTE DES SÉRIES TV ANNULÉS





    • By Charliiiie
      Natalie Prass est une jeune américaine de Nashville qui vient de sortir son premier album éponyme chez Spacebomb Records. Ce label est géré Matthew E. White, artiste et producteur américain auteur du très bon Big Inner en 2012.
       
      Dans la lignée de son producteur, Natalie Prass propose une sublime chamber-pop, c'est à dire de la pop baroque aux nombreux arrangements orchestraux et classiques : cuivres et cordes en folie.
       

       
      C'est une expérience solo qu'elle lance après quelques années à jouer dans le live band de Jenny Lewis (peut-être en même temps que Danielle Haim qui sait ? )
       
      Ce qui fait tout le charme de l'album à mon sens, outre la bonne prod', c'est sa voix ultra bouleversante. Elle n'est pas puissante, elle est même très aiguë et fragile mais qu'importe c'est d'une grande délicatesse et tout simplement magnifique.

       




       
      J'ai l'impression d'écouter la B.O d'un classique Disney des 60's dont Natalie serait la princesse ou la Mary Poppins, avec toute cette féerie et ce côté enfantin. Cependant le travail d'écriture, qui porte sur des amourettes douloureuses se rapporte plus aux plumes de la folk du style Sharon Van Etten ou Angel Olsen.
       

       
      L'assemblage de tout cela a vraiment de quoi (me) rendre fou.




      Site Web - Facebook - Twitter - Itunes - Soundcloud
    • By Charliiiie
      Trouver le parfait album pour son été c'est un challenge chaque année, mais en 2015 je crois que je vais m'arrêter pour le très particulier second album de La Luz. Formation américaine féminine de Seattle, malgré son nom exotique, et avec un son autant composé d'impuretés lo-fi/garage que de douceur et d'onirisme qui colle bien avec le mois d'août.
       
      Weirdo Shrine est un cocktail doux-amer aux ingrédients survoltés : mélodies surf-rock, harmonies vocales en mode doo-wop (ce dérivé du blues des années 50-60 qui donne des frissons), et ambiance western à la sauce Tarantino. Cerise sur le gâteau : le disque est produit par Ty Segall, qui est venu glisser ses pédales fuzz (dans tous les sens du terme) un peu partout.
       
      En résumé c'est la dose de fraîcheur idéale pour la canicule, c'est juste le parfait moyen de se sentir comme un vrai cow-boy pour se sortir de la chaleur du désert. Mais dans le désert, à la fin, l'histoire ne finit pas toujours bien. L'album a pour thème "weird love songs", et évoque bien souvent la mort, que La Luz, en 2013, avait échappé de près à la suite d'un accident de voiture. De quoi inspirer (au moins) tout un disque...
       
      Le disque est sorti vendredi chez Hardly Art, qui a également signé le Chastity Belt (qui surfe aussi mais sur une autre vague) et qui prépare le nouveau Protomartyr (post punk mais des mecs cette fois ci) pour plus tard dans l'année.
       


      01. Sleep Till They Die
      02. You Disappear
      03. With Davey
      04. Don’t Wanna Be Anywhere
      05. I Can’t Speak
      06. Hey Papi
      07. I Wanna Be Alone (With You)
      08. I’ll Be True
      09. Black Hole, Weirdo Shrine
      10. Oranges
      11. True Love Knows



      http://soundcloud.com/hardlyartrecords/la-luz-you-disappear

      http://soundcloud.com/hardlyartrecords/dont-wanna-be-anywhere

       

       
      Facebook - Twitter - Bandcamp - Itunes - Deezer
    • By Charliiiie
      Anna Burch, Américaine ancienne membre du groupe de Detroit Frontier Ruckus se lance en solo cette année. A l'image d'une Courtney Barnett ou d'un Kurt Vile, elle offre un rock très laid-back et superposé d'une voix cristalline à la Molly Rankin (Alvvays). Signée, chez Heavenly Recordings et Polyvinyl (en fonction des pays), elle sort l'album le plus cool de ce début d'année, avec sa collection de mélodies lo-fi sucrées qui surfent parfois sur de la beach-pop 60's. Parce qu'un peu de légèreté, ça ne fait pas de mal !
       
       

       



       
      http://soundcloud.com/polyvinyl-records/anna-burch-asking-4-a-friend-1



      Facebook - Site Web - Bandcamp - Soundcloud - Twitter
    • By Charliiiie
      Alliance mystique entre Cross Records (projet de Emily Cross et Dan Duszynski), et Jonathan Meiburg de Shearwater, Loma est un "supergroupe" américain inattendu qui sort son premier album éponyme le 16 février prochain chez le très réputé Sub Pop.
       
      Le résultat est peut-être le nouveau projet le plus excitant de ce début d'année. Le trio de choc offre une perle nu-folk d'une immense beauté, portée par la grâce d'Emilie au chant et une riche instrumentalisation, fouillée et parfois intrigante. Le disque est notamment enregistré dans une ambiance très nature, entre chant d'oiseaux et halètement de chiens.
      C'est doux, obsédant, inventif, et à l'image du sublime "Black Willow" ou du déroutant "Relay Runner", ça agit sur vous comme un sort susurré par Emily.
       
       










      Bandcamp - Facebook - Twitter - Itunes
×