Jump to content
Guest AngelHeart

Sinead O'connor - I'm not bossy, I'm the boss - 26/08/14

Recommended Posts

Guest VeniVidiVici

51HRoevuyhL.jpg
L'album de dix titres, produits par John Reynold, inclue 9 compositions originales et une reprise, la chanson "Queen of Denmark" de John Grant.
L'album est présenté par la chanteuse comme un ensemble de "chansons sur
l'amour et la perte, l'espoir et le regret, la douleur et de la rédemption, la colère
et de la justice".



Sinead O’ConnorHow about I be me (and you be you)?
01. 4th and Vine
02. Reason with me
03. Old Lady
04. Take off your Shoes
05. Back where you belong
06. The Wolf is getting married
07. Queen of Denmark
08. Very far from Home
09. I had a Baby
10. V.I.P.
http://www.youtube.com/watch?v=3jb2LOtshgs

  • Like 1

Share this post


Link to post

Nulle? Tu t'es trompé de topic Rell...

 

Je suis content de son retour, c'est une grande artiste, qui s'est un peu perdue, certes, mais qui est radicale dans ses choix et ça, c'est rare. Superbe voix, d'excellents albums dans sa disco: hâte d'écouter ça.

Share this post


Link to post

Je connais toute la disco de Sinéad, et je l'ai vue en concert il y a quelques années, alors je sais de quoi je parle.

Elle était formidable, innovante, audacieuse de 1987 à 1993. L'extrémisme politique, religieux, ethnique et musical ne lui a jamais réussi : aucun de ses albums de musique celtique n'a su convaincre les spécialistes et, à titre personnel, seul son album d'influence reggae m'a à peu près plu. En live, elle est dédaigneuse, elle regarde le sol et est clairement impolie. Généralement, elle meugle 2 chansons et se casse, pendant les festivals.

 

Il vaut mieux rester sur "The lion and the cobra" et "I do not want what I haven't got".

 

Et c'est quoi ce premier post en gras, police 14 et aux vidéos en bordel ? Ses premiers albums méritent mieux. Heureusement que je ne l'ai pas lu ...

Share this post


Link to post

Et bien tu vois que tu es capable d'argumenter un peu. C'est plus malin que "t'es nulle, casse toi": on est pas sur un topic de chanteuse pop en string.

Share this post


Link to post

Ses albums tiennent du génie, à part celui de reprises celtiques ! Et c'est assez différent de ce que j'ai pu entendre d'elle, mais les premiers extraits de cet album me plaisent énormément ! C'est assez poétique, avec de belles influences .. L'album sort quand ?

Share this post


Link to post
Guest VeniVidiVici
Ses albums tiennent du génie, à part celui de reprises celtiques ! Et c'est assez différent de ce que j'ai pu entendre d'elle, mais les premiers extraits de cet album me plaisent énormément ! C'est assez poétique, avec de belles influences .. L'album sort quand ?

 

05 mars

Share this post


Link to post
Guest VeniVidiVici

Sinead O'Connor - Take Off Your Shoes (live)

 

Sinead O'Connor - St John-at-Hackney (live)

Share this post


Link to post

Et bien tu vois que tu es capable d'argumenter un peu. C'est plus malin que "t'es nulle, casse toi": on est pas sur un topic de chanteuse pop en string.

 

dcr7ys.jpg

Share this post


Link to post

Que ça fait du bien de la ré-entendre dans ce registre. Elle a une voix qui me fait des choses^^

"Take off your shoes" est vraiment parfaite.

 

L'album sort le jour de mon BDay, si quelqu'un voulait m'offrir un truc...

 

EDIT: l'album sort le 5 mars finalement. Oubliez pour le cadeau du coup!

Share this post


Link to post
Guest AngelHeart

Article du 10/03

Les dix titres du nouvel album de Sinead O'Connor s'écoutent comme une définition encyclopédique de l'œuvre de la chanteuse ! Des chansons parlant d'amour et de perte, d'espoir et de regret, de souffrance et de rédemption, de colère et de justice.

Ça commence avec 4th & Vine où O'Connor, future mariée, a la tête qui tourne dans une sorte de danse de village communicative ; comme elle le dit en riant, c'est une des nombreuses "chansons de filles" de l'album. Il en va de même de l'enthousiaste Old Lady, une ballade punk au deuxième degré écrite au sujet de son béguin pour son ami Neil Jordan, le réalisateur de Crying Game, et de l'enjoué The Wolf Is Getting Married.

Sinead sort d'elle-même pour entrer dans la peau d'un nouveau personnage sur Back Where You Belong, une chanson d'amour adressée à son fils par un père mort à la guerre, rêveusement poignante, écrite à l'origine pour le film fantastique pour enfant sorti en 2007, The Water Horse (Le Dragon des mers). Tout aussi émouvante, I Had A Baby est chantée du point de vue d'un parent isolé, sur une pulsation techno murmurante. Il est clair que le thème de la douleur, émotionnelle et physique, projette une ombre assez large sur le nouvel opus de Sinead O'Connor. D'ailleurs le superbe Very Far From Home, une catharsis personnelle écrite et chantée par une mère de quatre enfants, évoque la solitude de la vie sur la route, alors que sur Reason With Me, O'Connor fouille encore plus loin dans l'obscurité, poussée par les témoignages personnels de vies réduites en morceaux par l'addiction.

Les sommets dramatiques de l'album sont incontestablement les deux chansons nées de la réaction passionnée d'O'Connor au Rapport Murphy sorti en 2009, une enquête du gouvernement irlandais sur les sévices sexuels subis par des enfants dans certains établissements scolaires catholiques du pays et couverts par la hiérarchie de l'Eglise. Sur Take Off Your Shoes, O'Connor se fait la porte-parole, comme elle le décrit, "du Saint-Esprit muni d'une Kalashnikov, dans le train qui l'emmène au Vatican. Ce qui nous amène au fascinant final aux allures d'hymne, VIP, dans lequel O'Connor retourne sa colère contre ses camarades musiciens irlandais d'envergure internationale, trop peureux pour intervenir et l'aider à s'en prendre au Pape.

Share this post


Link to post

×