Jump to content
Sign in to follow this  
Rachel Green

Feist - How Come You Never Go There

Recommended Posts

J'accroche toujours autant la chanson. Bon il se passe rien au milieu des fougères mais j'apprécie la simplicité du clip pour cette chanson. Puis bon, mettez moi un décor naturel et j'accroche. -_-

Share this post


Link to post

J'adore le clip. Je suis déjà fan de la chanson mais alors ce clip est la cerise sur le gateau.

Les ralentis, le noir et blanc toussa toussa, je fais pas d'étude en cinéma donc ma description s'arrêtera là mais c'est très réussi.

Share this post


Link to post

Aaah enfin le clip!

Depuis le temps que je l'attendais celui-là.

 

Pas déçu. Le clip colle parfaitement au titre. Et puis le bruit du vent vient ajouter une touche encore plus naturelle et touchante au morceau.

Seul petit point négatif : pour quoi elle nous a sorti cette improbable chevelure ? ....

Share this post


Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  



  • Sujets récents

  • Messages

    • Heu... Donc après l édition Normale, l édition Deluxe, voici qu est sortie une Edition Délice (lol).   Avec une version retravaillée de “À la Folie”, qui est toujours aussi perçante pour les oreilles. Bref, Money money money...
    • Il ne supporte pas le gosse entre ses réflexions, il le serre, appuie sur son visage puis lui fout une claque ! Puis la fin où il ne veut pas lâcher le gosse à son père   il comptait lui redonner deux/trois claques où le jeter dans l'eau je ne sais pas ??? C'est quand même hyper glauque comme comportement, de bout en bout, il fout la misère au bébé. Horrible. Et dans tout ça, le type c'est un représentant de l'église...    La réaction des gens autour... qui ne comprennent littéralement rien à ce qui se passe. Je trouve ça vachement impressionnant, ce temps de réaction décuplé face à un homme de foi. Et le gosse qui a dès le départ j'ai l'impression ressenti le machiavélisme de ce monsieur.   J'espère qu'il ne cache pas d'autres dossiers. Vraiment pas net...  
    • J'espère qu'elle aura au moins 80% d'avances pendant 3J...    
    • Il s'est quand même bien décoincé niveau aisance scénique ça fait plaisir à voir !
      Il a effectivement toujours du mal avec le début de Maria Maria, depuis le début de la promo, ce ne sont pas ses tonalités habituelles je pense. En tout cas en live Pour Oublier accroche direct... j'ai mon tube de l'été c'est bon merci ! 
    • Le mot de Mylene pour le couple Alizee-Gregoire Lyonnet (pour l’ouverture officielle de leur école de danse à Ajaccio ces jours ci)
  • Similar Content

    • By Rebecca Carlson
      Feist // Pleasure







      La Canadienne, ex-membre du collectif Broken Social Scene, a annoncé aujourd'hui son retour avec un cinquième album, Pleasure. Six ans (déjà!) après le bon Metals, on attendait impatiemment le retour de Feist, figure importante de la pop indé. Un retour discographique qui devenait de plus en plus palpable ces derniers jours, notamment suite à l'annonce de quelques dates de concert un peu partout (en Belgique, Suède, Autriche, Canada, ou aux USA, mais rien en France pour le moment).



      Ni la pochette, ni le single n'ont pour le moment été dévoilés. Ce n'est plus qu'une question de jours (d'heures?), car le petit frère des jolis Let It Die et autre The Reminder sortira le 28 avril prochain.



      01. "Pleasure"

      02. "I Wish I Didn't Miss You"

      03. "Get Not High, Get Not Low"

      04. "Lost Dreams"

      05. "Any Party"

      06. "A Man Is Not His Song"

      07. "The Wind"

      08. "Century"

      09. "Baby Be Simple"

      10. "I'm Not Running Away"

      11. "Young Up"





    • By Rebecca Carlson
      Peaches, la pornocrate moderne

      2006.



      All star line up for Peaches album
      The electro-clash star reveals all about her new record

      Peaches has roped in a host of stars to feature on her forthcoming third studio album, due out next April.

      Queens Of The Stone Age singer Josh Homme, ex-Hole drummer Sam Maloney and '80s songstress Joan Jett all put in an appearance on the follow up to 2003's Fatherfucker along with Canadian singer-songwriter Feist and Electrocute frontwoman Nicole Morier.

      Peaches told Rolling Stone: "The track "Giver" features Josh (Homme) on guitar. There's a solo that I could play but I couldn't play it like Josh. He learned it in a second, and was playing all over it. It's exciting that I'm branching out. I just want to make things harder. I want to go more hardcore. I just want to make things harder. I want to go more hardcore."

      The singer has been working with Beck producer Mickey Petralia in Los Angeles on the as-yet-untitled album.

      Earlier sessions of the LP were recorded in her own Berlin studio with Eagles Of Death metal singer Jesse 'The Devil' Hughes.

      Other songs set to feature on the record include "Hankie Code", "Stick It to the Pimp" and "Two Guys for Every Girl".

      Of the latter track, she said: "The lyrics are all real dirty about guys getting down with each other, and then I join in. Everybody fantasises about the two-girl thing - to hell! Guys gotta get sexy with each other!"

      Source: NME (2006)

      2009.




      Peaches - I Feel Cream


      Serpentine (I Don't Give A F*** Pt. II)
      Talk To Me
      Lose You
      More
      Billionaire
      I Feel Cream
      Trick Or Treat
      Show Stopper
      Mommy Complex
      Mud
      Relax
      Take You Out

      2011.

      Cazwell & Peaches - Unzip Me


      2012.

      Gomma All Stars feat. Peaches - Casablanca Remixes

      Free Pussy Riot

      Présentation de son premier film (Peaches Does Herself) au Toronto International Film Festival

      Burst!

       
      2015.
       
      Peaches sort un nouvel album, six après I Feel Cream. Extrêmement attendu, il s'intitule sobrement Rub et propose un retour vers un son plus minimaliste.
       

       
      Close Up (feat. Kim Gordon)
      Rub
      Dick in the Air
      Pickles
      Sick in the Head
      Free Drink Ticket
      How You Like My Cut
      Vaginoplasty (feat. Simonne Jones)
      Light in Places
      Dumb Fuck
      I Mean Something (feat. Feist)
×