Jump to content
Tchoutchou

M.I.A. | Matangi/Maya/M.I.A. (documentaire sortie le 21/9 en UK)

Recommended Posts

Le 3ème album de la chanteuse d'origine Indienne M.I.A. (de son vrai nom Mathangi "Maya" Arulpragasam) devrait sortir cet été. Pour le moment, il s'appelle Mission.Impossible.Area et la chanson Space Odyssey (disponible sur son MySpace) devrait y figurer.



9 janvier, sur Rap-Up.com:

Citation
mia-jimmy-choo-4-475x313.jpg

M.I.A. has never been one to follow trends, and on her first album since giving birth to her son, she’s got a few surprises in store, including one very unusual collaboration.

After five months of work, the “Paper Planes” singer tells Rolling Stone that she is putting final touches on the follow-up to 2007’s Kala, due this summer.

This time around, M.I.A. worked mainly with Baltimore producer Blaqstarr. “[He] simply makes music that sounds good, and I needed that,” she tells the magazine. “I definitely needed to come to music on this album, to make music. I don’t want it to be gimmicky or silly or hipstery.”

The mother of one describes the as-yet-untitled album as “honest.” “I just want to be real, whatever that is,” she explains. “Even if my songs are shit, and if I have flaws and if I’m confused, if I offend people or if I don’t offend people, I might try to work it out in public, just so you know that it’s OK to think, that thinking’s not a dirty word.”

Fans can look forward to more singing, in addition to rapping, from the 34-year-old Brit. “I just stopped singing on the last one because I put more emphasis into production, so I was more about making beats and sang less on my last album.”

Among the new tracks are “I Fight the Ones That Fight Me” and “I’m Down Like Your Internet Connection,” which features Filipino Verizon workers singing on the hook. “I was having issues with my cable and wireless, and I was on the phone [with tech support] for three hours, and I thought, ‘Maybe this needs to be part of my music, could you just learn these lyrics and sing it down the phone to me?’ Ten phone calls later, I have Internet that sticks and a song.”

 


EDIT 5 juin; 13h05:

En fait, l'album s'appellera /\/\ /\ Y /\ (son vrai prénom est Maya) et sortira le 13 juillet!

MAYA.jpg
1. The Message
2. Born Free
3. Meds And Feds
4. Lovealot
5. Tequilla
6. It Is What It Is
7. XXXO
8. Tell Me Why
9. Story Told
10. Space

 

  • Like 4

Share this post


Link to post

ah cool ravi de son retour j'avais acheté son précédent opus quand il est sorti y'a pas mal d'année maintenant, je suis content qu'elle devienne de plus en plus connu elle est très doué

(au fait elle a vécu adolescente en Inde mais en fait elle est d'origine tamoul sri lankaise, elle avait fuit le sri lanka avec sa famille pour des problèmes de sécurité :) et de nationalité elle est donc anglaise vu qu'elle est née à Londres)

Share this post


Link to post

Ah ma chanteuse préférée, enfin une de mes favorites plutôt ^^ j'ai ses deux premiers albums qui sont excellents et bien evidemment j'attend le 3ème avec impatience :).J'aime tout chez elle son look, sa musique, ses featurings. :crazylove:

Share this post


Link to post

Le producteur/DJ Diplo (qui lui a produit Bucky Done Gun, Paper Planes, et d'autres chansons de Santogold) a parlé du nouvel album de M.I.A. à MTV.com.

 

Il sortira probablement en juillet plutôt que juin. Il dit que l'album est "bizarre" et "cool" et c'est un mix entre du gospel, du punk, du Animal Collective, de Motown, etc. :crazylove:

 

On Monday, blogs began noticing M.I.A.'s growing slate of summer festival gigs, which seemed to lend credence to earlier reports that she'd be releasing the follow-up to her Kala album in the coming months.

 

And according to producer Diplo, who worked on the album, that's very much the case. Though it's looking more like the record will see the light of day in July, rather than June as had been speculated. But that's not all he told MTV News when we caught up with him last weekend in Austin at South by Southwest.

 

"[The album] is cool. I think that she's just wrapping up the mixing and stuff. I was in New York on Thursday, before I came here, I was mixing down the last single for it," Dip explained. "It's a record I did for her that's sort of ... you can't even [explain] what it would sound like. It's sort of like an Animal Collective/ gospel/ giant-drum record. And she's singing on it. I think you might expect some rap/club music, but nothing on there. It's more of a heavy record. All kinds of different sounds. We did, like, a punk thing. ... It's weird."

 

That assessment seems to be in line with what M.I.A. told British mag NME earlier this year, saying that her new album is "really odd" and "more musical" and features "no gimmicks." And according to Diplo, those ambitions have made for a very interesting collection of songs.

 

"It's definitely more 'vibe-y,' I think. We'll see if people like it," he smiled. "My job is to kind of pull it together and make something of it."

 

Diplo singled out the track he had just finished mixing — a song called "Tell Me Why" — as a favorite, and said that the still-untitled album is very much an ambitious, deeply personal effort for M.I.A.

 

" 'Tell Me Why' is great," he said. "It's a big, kinda giant-sounding record. ... It sounds like some Wall of Sound, Motown kind of thing. It's just me and Switch producing the album, and Blaqstarr did a couple of tracks, too. There are no surprise producers. No guest stars. It's just her on it. She's got a good attitude about it. She's excited for people to hear it."

http://www.mtv.com/news/articles/1634509/20100323/mia__4_.jhtml

Share this post


Link to post

Le premier extrait est Born Free et le clip est visible dans la partie clips :) bon après je ne sais pas si y'a un topic chiffres de vente donc je le poste ici mais Born free est 31ème sur Itunes Espagne ^^

Share this post


Link to post

En fait, l'album s'appelle /\/\ /\ Y /\ (comprenez Maya). Et XXXO a leaké et c'est plutôt sympa (largement plus supportable que Born Free)

Share this post


Link to post

La chanson est tubesque. Par contre, j'ai rarement vu une pochette aussi moche. Encore plus hideux que le "Blackout" de la Britney c'est dire.

Share this post


Link to post

C'est vrai que les 2 morceaux n'ont un peu rien à voir ! J'ai au final peut être une préférence pour Born Free, XXXO fait un semblant commercial et presque facile. D'ailleurs, je me surprend à aimer la vidéo de Born Free, alors que je n'apprécie guère Gavras. Ca met bien en valeur la chanson.

Share this post


Link to post
Guest Stan

Entre la pochette du single et celle de l'album mon cœur balance.

Mon dieu que c'est moche ...et pauvre visuellement :lol: .

 

J'aime beaucoup Xxxo sinon , le refrain est vraiment sympa. Hate d'écouter la suite. ^^

Share this post


Link to post



  • Sujets récents

  • Messages

  • Similar Content

    • By Mateusz Gładki
      Polonais Lady Gaga et ses "Bad Girls".
       
      Qu'en pensez-vous?
       

    • By Rebecca Carlson
      Donna Summer (1948-2012)


       



       

      Avant-propos: je découvre qu'il n'y a jamais eu de topic consacré à Donna Summer (excepté peut-être un consacré à Crayons). Ça me semble être une lacune. Je décide d'y remédier. Sans placer Donna Summer sur un piédestal, je tente de montrer que sa discographie ne se résume pas à une bonne poignée de tubes disco, mais que - surtout grâce à son génial mentor Giorgio Moroder - cette même discographie fût par plusieurs aspects déterminante dans l'évolution de la musique électronique.



      ...


       

      Discographie:


       

      Lady of the Night (1974)



      Love to Love You Baby (1975)



      A Love Trilogy (1976)



      Four Seasons of Love (1976)



      I Remember Yesterday (1977)



      Once Upon a Time... (1977)



      Bad Girls (1979)



      The Wanderer (1980)



      I'm a Rainbow (1981)



      Donna Summer (1982)



      She Works Hard for the Money (1983)



      Cats Without Claws (1984)



      All Systems Go (1987)



      Another Place and Time (1989)



      Mistaken Identity (1991)



      Christmas Spirit (1994)



      Crayons (2008)


       

      Les étapes clés:


       

      Disco-style


       

      Love to Love You Baby: après un premier album pop-folk plutôt anecdotique (Lady of the Night), le duo de producteurs Bellotte-Moroder décident de changer de direction et de créer pour leur protégée un son disco - alors de plus en plus populaire. De cet album, on se souvient surtout l'épique morceau de près de 17 minutes qui occupe intégralement la première face: "Love to Love You Baby". Morceau ultra-chaud et scandaleux (il contient une vingtaine d'"orgasmes"), "Love to Love You Baby" est aussi le premier grand succès de Summer).


       



       

      L'album suivant, A Love Trilogy, reprend la même structure: première face intégralement réservée à "Try Me, I Know We Can Make It" et seconde face contenant des chansons au format plus standard. De A Love Trilogy, on retiendra surtout l'éternel "Could It Be Magic".


       



       

      La même année, en novembre 1976, paraît l'album concept (le premier d'une série), Four Seasons of Love. Comme son titre l'indique, chaque chanson est dédié à une saison.



      ...


       

      Le sommet


       

      En mai 1977, Donna Summer, toujours épaulée par l'éternel duo Bellotte-Moroder, édite I Remember Yesterday: un nouvel album concept qui, à titre personnel, est peut-être mon préféré (avec Once Upon a Time...) A travers ce disque Summer "rend hommage" à la musique de chaque décennie toujours sur fond de disco. On commence par un disco inspiré par la musique des années 40 ("I Remember Yesterday"), on parcoure en chanson chaque décennie en passant notamment par de la pop-soul 60s à la Supremes sur le joli "Back in Love Again", et on achève notre périple par ce qui se veut être "la musique du future"...



      ... En l'occurrence, "I Feel Love" qu'on ne présente plus...



      ... On ne s'en rend peut-être pas compte quand on l'écoute aujourd'hui distraitement et après l'avoir entendu des milliers de fois, mais cette chanson représente une étape importante dans l'évolution de la musique électronique. Inventant carrément le style de Hi-NRG (tempo rapide et esthétique, sonorité froide), "I Feel Love" est de la pré-house, de la prè-techno, de la pré-rave. C'est le morceau zéro.



      Alors en plein enregistrement de la mythique Trilogie Berlinoise avec David Bowie, Brian Eno - un des grands nom de l'expérimentation électronique des 70s - entend ce morceau et tombe sur le cul (ouais!). Dans une interview, Bowie reporte ceci: "One day in Berlin ... Eno came running in and said, 'I have heard the sound of the future.' ... he puts on 'I Feel Love', by Donna Summer ... He said, 'This is it, look no further. This single is going to change the sound of club music for the next fifteen years.' Which was more or less right."


       



       

      Toujours en 1977, à la fin de l'année, est publié le double-LP Once Upon a Time...: un nouvel opus concept sans pause (Confessions on a Dance Floor-style!) qui raconte l'histoire d'une Cendrillon moderne. Conscients d'être très populaire dans le milieu gay, de nombreux titres sonnent très LGBT ("Queen for a Day", "If You Got It, Flaunt It", etc.)



      Non content de son coup de maître "I Feel Love", Moroder décide de consacrer une face entière à cette "musique du future" très froide: cela donne la face b du premier disque avec les géniaux et expérimentaux "Now I Need You", "Working the Midnight Shift" et "Queen for a Day". L'album ne contient pas de hit majeurs, cela dit; la force de ce disque se joue plus sur la continuité.


       

      L'année suivante, Donna Summer enregistre "Last Dance" pour le film Thank God It's Friday.


       



       

      En 1979 est l'année de sortie de ce que beaucoup considère le magnum opus de Summer: le double-LP (encore!) Bad Girls. Avec cet album, le duo Bellotte-Moroder comprend qu'exploiter la corde disco ne pourra pas se faire éternellement. 1979, c'est l'année de la suprématie du punk avec London Calling des Clash. Porté par l'extraordinaire premier single "Hot Stuff", savant mélange de dance funky, de disco, et de bon rock, et perçu comme un des meilleurs up-tempos de tous les temps, Bad Girls rencontre un succès commercial et critique très large, et même sans précédent. Grâce aux autres petites bombes qui vont grimper les charts ("Bad Girls", la ballade "Dim All the Lights", chanson composée intégralement par Donna elle-même) ou encore les superbes "Our Love" (repris récemment par Peaches), "Sunset People" ou encore "Lucky", Donna Summer avec ce disque est au sommet. Forcément à partir de là, l'avenir, c'est la chute.


       



       

      1979: "No More Tears (Enough Is Enough)" en duo avec Barbra Streisand et un best of sort avec "On the Radio" en inédit.



      ...


       

      Avant la chute


       

      En 1980: départ de Casablanca et arrivée chez Geffen. Parution de The Wanderer, excellent album à l'influence new-wave toujours sous la houlette de ses deux fidèles acolytes.



      (pour plus d'infos: voir Nobody Knows That I'm New Wave)


       



       

      L'année qui suit, enregistrement d'un nouveau et bon double-LP electro avec Bellotte et Moroder. La maison de disque refuse de le publier: il faut s'ouvrir à d'autres producteurs, dit-on. Le double LP au titre très gay, I'm A Rainbow, ne paraîtra qu'en 1996.


       

      C'est donc en 1982 que se fera le retour de Donna Summer après The Wanderer et pour l'occasion, elle troque donc sa fidèle équipe pour Quincy Jones qui lui concocte un album (éponyme) sympa mais sans réel éclat. Il ne produira qu'un seul réel hit (quoique mineur comparé aux sommets d'il y a quelques années): "Love Is in Control (Finger on the Trigger)".


       

      L'année 1983 est la dernière grande année de Donna Summer avant une chute lente et douloureuse: parution de l'album She Works Hard for the Money dont le premier single-titre rencontrera un grand succès worldwide.


       



       

      ...



      La chute


       

      Durant le reste des années 80, Donna Summer ne brille certainement pas par ses succès critiques ou commerciaux: Cats Without Claws, All Systems Go ou l'horrible Another Place and Time (ce dernier produit par Stock Aitken Waterman) sont à oublier, c'est bien plus à cause d'une controverse très lourde qu'on parlera d'elle: cette supposée déclaration sur les homosexuels et le SIDA, nous n'y reviendrons pas.


       

      Dans les 1990s: un album original Mistaken Identity et un album de chants de Noël, Christmas Spirit: tous deux à oublier.


       

      Longue absence. Retour en 2008 avec Crayons, un album dance/pop-R&B produit notamment par Greg Kurstin. L'album n'a pas rencontré le succès commercial escompté, mais a bénéficié de quelques critiques assez positives dans la presse.


       



       

      Un soir de mai 2012, fin de l'histoire, contre toute attente est publié dans la presse l'annonce de son décès. Confusion générale. On ne veut pas y croire. L'info est relayée un peu partout. Elle est finalement confirmée. La grande et belle histoire de la dance music a perdu un de ses grands noms.


    • By Phunk Spector
      http://www.youtube.com/watch?v=2uYs0gJD-LE&feature=player_embedded
×