Aller au contenu

The Velvet Rope (Janet Jackson) Vs Ray Of Light (Madonna)


  • Ce sujet est fermé Ce sujet est fermé
29 réponses à ce sujet

#1
Aury1814

Aury1814

     

  • Membre
  • 57 messages
  • Sexe :Femme
Ces deux artistes, je vous l'accorde sont tout à fait différentes, cependant je trouve intéréssant de faire un petit débat entre ce deux albums mythiques et touchants des deux Divas de la musique. D'une part, elle l'ont sorti à 4 mois d'écart (Octobre 1997 pour Jay et Février 1998 pour Madge), de l'autre ce sont deux albums particulièrement apprécié du grand public, se sont bien vendus, qui ont véritablement donné un tournant dans la vie des chanteuses : Janet sortait d'une dépression en composant ce très bel album, elle y parle de choses intimes, de ses peurs, de ses fantasmes, d'amour, de sexualité; Madonna était mère depuis peu de temps, a pris un virage à 180° et s'assagissait, parlait de sa propre mère également, la maternité, la religion, elle a surpris elle aussi tout le monde avec ce magnifique album. Je trouve quelque part que ces deux albums ont quelque chose en commun entre les chanteuses, sur le plan personnel.

Qu'en pensez-vous ?

A vous ! Et merci de développer pour que le topic ait de l'intérêt. Image IPB

LA COMMUNAUTE FRANCOPHONE DE JANET JACKSON

http://janet1814forum.com

http://www.facebook....814/43143434735

:: Friends come and Friends may go - My friends U real I know ! :: ALRIGHT

:: I could learn to like this, listen up ! :: NASTY


#2
Sm00th

Sm00th

     

  • Membre
  • 13939 messages
  • Sexe :Homme
Tu t'y es mal pris. ^^
Si tu veux vraiment mettre le boxon ici, il fallait faire un :
Velvet Rope (97) VS Butterfly (97) VS Ray Of Light (98) VS My love is Your Love (98)

#3
arnoraja

arnoraja

     

  • Membre
  • 10614 messages
  • Sexe :Homme
et bien me concernant c'est simple, pour les deux artistes concerné ces deux albums sont mes deux albums cultes, elles ont toute deux atteint leur sommet artistique avec ces albums (pour moi enfin) et à mes yeux ne l'ont jamais atteint à nouveau ... enfin pour janet peut etre le prochain sera-t-il très bon, j'attend de voir, quand à maman, et bien j'espère me tromper mais je doute qu'un jour proche elle nous refasse un album aussi bon que ROL ... Mais j'ai espoir tout de même ... Enfin pour resumé ces deux albums sont pour moi des classiques

#4
Aury1814

Aury1814

     

  • Membre
  • 57 messages
  • Sexe :Femme

Tu t'y es mal pris. ^^
Si tu veux vraiment mettre le boxon ici, il fallait faire un :
Velvet Rope (97) VS Butterfly (97) VS Ray Of Light (98) VS My love is Your Love (98)


c'est parce que cela ne m'est pas venu à l'esprit, je ne suis pas intéréssée par mariah carey et whitney houston. je ne connais pas spécialement leur carrière. je désire seulement un débat entre ces deux artistes.Image IPB

LA COMMUNAUTE FRANCOPHONE DE JANET JACKSON

http://janet1814forum.com

http://www.facebook....814/43143434735

:: Friends come and Friends may go - My friends U real I know ! :: ALRIGHT

:: I could learn to like this, listen up ! :: NASTY


#5
Casablancas

Casablancas

    Here is your signed armistice

  • Membre
  • 8237 messages
  • Sexe :Homme
Ces deux albums représentent exactement ce que j'écoutais à cette époque de leur parution et je les ai très souvent comparé (pas musicalement parlant) mais sur l'impact qu'ils engendraient sur les carrières respectives des deux chanteuses et sur la pop en général. Je trouve qu'il s'agit de deux albums marquant des années 90 et qui sont à l'origine du virage occasionné vers la fin des 90's.

The Velvet Rope : C'est le seul album de Janet que j'ai pu écouter et apprécier, elle a vite décliné par la suite (selon moi) dans un r&b qui m'était insupportable. (Jamais écouté Janet avant cet album). Mais The Velvet Rope avait mis l'accent très haut. Les singles extraits étaient de très haute qualité, avec des registres totalement différents (tant niveau musique que paroles, ces dernières étaient très profondes sur cet opus, alliant la sexualité, ses problèmes de jeunesse, les fléaux du monde ...) Dommage qu'elle n'est pas continué dans ce registre pop urbaine limite expérimentale par moments.

Ray of Light : Très clairement, j'ai commencé à m'interesser à Madonna à partir de cet album, tout ce qu'elle a fait avant Ray Of Light ne m'a jamais vraiment touché. Mais cet album était magistral. Très avant-gardiste, devenu limite branché aujourd'hui, des sonorités expérimentales pour le coup avant un ensemble de vidéos parfaiement maîtrisées. Ce que j'ai aimé dans cet album, c'est la diversité des sons, de l'interpretation aussi. Pour le coup, les singles les plus connus ne sont pas forcemment les meilleurs et ceux que j'écouterais aujourd'hui. Je retiens surtout Substitute for love, Swim, Nothing Really matters, To have and not to hold, Mer Girl, Ray Of light. Il y a une réelle délicatesse sur cet opus. Ce qu'elle n'a jamais pu refaire après. Cet album est pour moi son apogée. J'ai beaucoup aimé American Life par la suite, mais dans un registre totalement différent, et avec une interpretation beaucoup moins fine. Mais plus accrocheur peut être.

Voila, merci Aury, ça m'a donné l'occas de me réécouter les deux albums !

(et Smooth, je n'aurais été incapable de parler de Butterfly et My love Is Your Love (j'ai même du chercher pour voir à qui appartenaient ces albums !)

#6
Derf

Derf

    Derf Vador

  • Membre
  • 17159 messages
  • Sexe :Homme
Ces 2 albums sont effectivement les points d'orgue de la discographie de ces 2 chanteuses bien que, l'une comme l'autre, elles ont fourni des albums de qualité avant et après.

Ce qui est marquant c'est surtout les choix de single de lancement: "Got Til' it's Gone" et "Frozen". 2 titres expérimentaux pour des chanteuses totalement mainstream, c'était culotté. Aujourd'hui, oserait-elle encore faire ça?

Je me souviens très bien de ma 1ère écoute de "Ray Of Light", FNAC de Rennes, 1998. J'étais sur le cul. Après la douche froide "Erotica"+"Bedtime Stories" il fallait au moins ça pour me faire revenir dans ma fan-attitude madonnesque.
Vocalement, déjà, elle a fait un énorme pas en avant grâce à "Evita". Sans ce film, nous n'aurions pas eu de "Ray Of Light", j'en suis convaincu.
Merci aussi à Carlos Leon de lui avoir fait un enfant: elle a arrêté de tourner en orbite autour de son nombril et réalisé que l'entertainment c'est bien, le faire intelligemment, c'est mieux.
Au niveau des textes, elle est sorti des sempiternels « get on the floor » « dance with me » « come on dance » (...) pour de vrais textes, poétiques, profond. Moins de fun (foune ?), plus d'esprit.
Musicalement, elle a exploré des terrains inconnus et apporté à sa pop l'electro et le rock qui lui manquait. J'ose espérer qu'elle nous refera le même coup à nouveau mais, à l'écoute de "Celebration" je me dis que ce n'est pas gagné gagné.


Janet, c'est un cas différent. Quand on écoute "Control", "Escapade", "Black Cat" ou encore "Miss You Much", on ne peut pas nier qu'elle a su se créer un style avec des singles pas forcement si simple, si évident.
Son album post-"The Velvet Rope", "Janet", pose déjà les jalons de ce qui va suivre. "That's the Way Love Goes" et le sas avant "Got til' it's gone", "If" celui de "You"...bref, "The Velvet Rope" est juste plus introspectif mais, niveau arrangements et compositions, ces 2 albums s'inscrivent dans la même lignée.
Janet Jackson est totalement sous-estimée, dû à sa voix trop faible et ses show total-playback mais, en studio, elle mérite d'être réhabilité comme le reine du r&b, au même titre que Madonna est le queen de la pop.

Ces deux albums n'ont, à mon sens, rien d'autre en commun que d'être sortis à la même période et avoir apporté à leurs interprètes une crédibilité artistique et la faveur des critiques.

#7
Rebecca Carlson

Rebecca Carlson

    Le père de mes gosses s'est barré...

  • Membre
  • 6973 messages
  • Sexe :Femme

Je me souviens très bien de ma 1ère écoute de "Ray Of Light", FNAC de Rennes, 1998. J'étais sur le cul.


Ce doit être génial d'être fan d'un artiste avant même de découvrir son chef-d'œuvre ultime. :)
Ça ne m'est encore jamais arrivé; en tout cas, jamais consciemment.

J'aurais aimé aimer Madonna avant 98 et découvrir Ray Of Light; j'aurais aimé aimer les Smashing Pumpkins avant 95 et découvrir Mellon Collie & The Infinite Sadness; j'aurais aimé aimer Game Theory avant 87 et découvrir Lolita Nation; j'aurais aimé aimer Fleetwood Mac avant 77 et découvrir Rumours; j'aurais aimé aimer Gainsbourg et Françoise Hardy avant 71 et découvrir Histoire De Melody Nelson et La Question; j'aurais aimé.

Mes amis sont des garçons déguisés en filles.


#8
Shiva*

Shiva*

    Spinning the wheel

  • Membre
  • 13475 messages
Ces 2 albums ont une double importance à mes yeux : J'ai découvert ces 2 artistes avec ces disques, et ils ont eu une importance immense dans mon adolescence : ce sont probablement les albums que j'ai le plus écouté de ma vie, et qui ont le plus compté, avec HIStory de MJ et Stripped d'Aguilera.

Ils restent mes préférés dans leurs discographies respectives, pour leurs qualités, leurs richesses (textes et musiques), leurs introspections.

Importance charnière dans leurs carrières comme dans mon parcours musical. :throb:


#9
Rebecca Carlson

Rebecca Carlson

    Le père de mes gosses s'est barré...

  • Membre
  • 6973 messages
  • Sexe :Femme

[...] albums que j'ai le plus écouté de ma vie, et qui ont le plus compté, [...] et Stripped d'Aguilera. [...] dans mon parcours musical.


À vous lire depuis des années - et si je crois que les CIFeurs constituent un échantillon représentatif de la population, je pourrais presque comparer l'impact de Stripped d'Aguilera sur la Génération Y avec Nevermind et sa Génération X.
Sans aucunement me positionner, je m'interroge: quelqu'un pourrait-il m'expliquer ce que Stripped a apporté musicalement ou philosophiquement ou sociologiquement?

Mes amis sont des garçons déguisés en filles.


#10
cdeolive

cdeolive

     

  • Membre
  • 1465 messages
  • Sexe :Homme

À vous lire depuis des années - et si je crois que les CIFeurs constituent un échantillon représentatif de la population, je pourrais presque comparer l'impact de Stripped d'Aguilera sur la Génération Y avec Nevermind et sa Génération X.
Sans aucunement me positionner, je m'interroge: quelqu'un pourrait-il m'expliquer ce que Stripped a apporté musicalement ou philosophiquement ou sociologiquement?


Attends, c'est évident voyons! Ya le, euh, enfin, tu vois, ce qui fait que de toute façon, voilà, avec aussi le truc là, eh bien, franchement personne avant avait mis autant de, enfin, si, peut-ètre, mais moins de, enfin tu me comprends.Et puis il y a aussi tout ça, et le truc là qu'est super fort aussi.Non, franchement, c'est pour tout ce que je viens de dire que cet album est vraiment marquant et restera dans l'histoire!

#11
Rebecca Carlson

Rebecca Carlson

    Le père de mes gosses s'est barré...

  • Membre
  • 6973 messages
  • Sexe :Femme
Les cons qui m'ont collé les moins-un pourraient au moins répondre à la question que j'ai posé le plus innocemment (et accessoirement relire le message, et accessoirement être moins sur la défensive quand on se permet de poster sur un forum une question sans réelle valeur au sujet d'un album qu'ils apprécient encore plus que l'interprète elle-même.)

Alors, il est vrai que, si vous me le demandez, Stripped est pour moi une monumentale daube (20 titres quand même! enfin, il y a aussi quelques interludes inutiles...) Cependant, je ne nie pas qu'il puisse avoir eu un impact musical ou autre sur certains. Je demandais simplement en quoi exactement et quelques précisions; je ne juge pas car il n'y rien à juger... ! Ce sont vos goûts, ce sont mes questions.

Mes amis sont des garçons déguisés en filles.


#12
Derf

Derf

    Derf Vador

  • Membre
  • 17159 messages
  • Sexe :Homme
Rebecca, je crois que c'est vraiment HS pour le coup. Restons sur Janet "vs" Madonna et évitons, pour une fois, les Christina qui vont mener à des Britney, please.

#13
Angelus

Angelus

    Came 2 give ❤

  • Membre
  • 25649 messages
Des chansons comme Fighter, Beautiful, Can't Hold Us Down, Walk Away, I'm OK, Make Over, The Voice Within et Keep on Singin' My Song ont quand même des jolies paroles signifiantes... En plus, à mon avis, elle donne de l'émotion dans les chansons. Après, Rebecca, tu écoutes pas ce genre de musique, donc tu peux pas tellement dire que c'est de la daube.

Autrement, euuuh, y'a pas de sondage, mais je vote pour The Velvet Rope de Janet Jackson.

To be victorious you must find glory in the little things.

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////TUMBLR


#14
Rebecca Carlson

Rebecca Carlson

    Le père de mes gosses s'est barré...

  • Membre
  • 6973 messages
  • Sexe :Femme

Après, Rebecca, tu écoutes pas ce genre de musique, donc tu peux pas tellement dire que c'est de la daube.


Je ne vois pas vraiment ce que tu entends par "ce genre de musique". Pop? R&B?
Concernant la pop, je ne m'y étendrai pas: évidemment que j'écoute de la pop (tout dépend bien sûr de ce qu'on entend par pop). Quant au RNB, j'avoue qu'il ne s'agit pas là d'un de mes genres de prédilection, mais je l'aime tout de même beaucoup quand il est concocté avec intelligence: Prince (bien sûr), Lauryn Hill, Al B. Sure! (première époque), Sheila E., Fugees, et aussi un petit faible pour les groupes vocaux classiques Michiganais: Supremes et Martha Reeves & The Vandellas.

Quand bien même, le style dans lequel s'illustre un artiste n'a aucun droit sur le sens de l'objectivité. Ainsi, Aguilera aurait pu interpréter du métal hardcore, j'aurais quand même donné mon avis et jugé.

;)

Sur ce, je vais quand même répondre au sondage: désolé Aury pour le HS.
Je choisis Ray Of Light; The Velvet Rope est, quant à lieu, un album honnête (même s'il est en deçà de Rhythm Nation 1814, son meilleur), mais il m'est bien entendu impossible de ne pas opter pour le chef-d'œuvre de Madonna (et accessoirement, pour l'album qui m'a rendu fan à l'époque; j'étais très jeune, oui.)

Mes amis sont des garçons déguisés en filles.


#15
taxi driver

taxi driver

     

  • Membre
  • 827 messages
je suis completment d accord avec l auteur de ce post AURY

le debat si debat il y'a se fait entre madonna et janet jackson uniquement
( houston, carey, dion de cette époque vendent beaucoup de disques mais n innovent absolument pas et ne sont pas l objet de culte et d'interet comme ces 2 chanteuses )

j aime beaucoup the velvet rope de janet jackson.
c est un album magnifique pleins de doubles sens et de desirs refoulés qu elle expose pour la premiere fois. Elle a un look assez grave pour l epoque, mystique, sexy un peu tarée, piércée de partout. les textes sont tres recherchés, la prod impeccable et les visuels de clip bien foutus.

ray of light c est pareil pour madonna. elle evolue complétement dans sa musique et sa maniere d'etre. le clip frozen est un bijoux, sa voix est bien plus expressive et le travail de Orbit est exelent tout au long de l album il garde cette meme ligne de conduite . un peu de douceur lui va tres bien a la madonne

ces 2 albums font partis des meilleurs des années 90
je vote quand meme pour janet parce que je l'ai vu en concert à cette époque à New York et que sur scene tres franchement elle déchire. je vois personne en artiste femme sur scene ( performeur) pouvant l'egaler en toute objectivité.
Antisocial tu perds ton sang froid..





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 0 guests, 0 anonymous users