Jump to content
Validation Nouveaux Comptes Read more... ×

This topic is now closed to further replies.

Sign in to follow this  
quinao

Miossec

Recommended Posts

à moins que je l'ai zappé il me semble qu'il n'y a pas de sujet le concernant (comment ça se fait d'ailleurs :o )

 

Donc Christophe de son petit nom vient de sortir son sixième album intitulé "l'étreinte" et le premier single qui en est extrait est "la facture d'électricité"

 

Quelques infos sur le personnage et son oeuvre trouvé sur son site officiel:

 

Christophe Miossec en quelques dates :

 

1964 : Naissance à Brest le 24 décembre.

1986 : Arrête ses études en DEA de sciences politiques, après une maîtrise d'histoire.

1994 : Rencontre le guitariste Guillaume Jouan.

1995 : Album Boire (Pias).

1997 : Album Baiser (Pias).

1998 : Album A prendre (Pias). Naissance de son fils Théo.

2000 : Enregistre son 4e album, «le Détruit, insatisfait».

2001 : Album Brûle (Pias).

2004 : Album 1964 (Pias).

2006 : Album L'Etreinte (Pias).

 

et de la même source la bio du dernier opus

 

Nouvel album : L'ETREINTE

 

Sortie le 21 aout 2006

 

Entamée il y a plus d’un an, déflorée (en partie) lors d’une mémorable (mini) tournée bretonne en septembre 2005, prolongée en studio ces derniers mois par goût du jeu, cette Etreinte n’a rien eu de furtive. Loin d’être un geste sans chaleur et un album de plus (le sixième, quand même, depuis Boire sorti en 1995), elle constitue le résultat fiévreux d’un pont aérien européen construit au fil des rencontres et des amitiés. Après 1964, l’élégant album d’il y a deux ans, Jean-Louis Piérot hérite une nouvelle fois de la casquette de réalisateur (l’autre, c’est Miossec lui-même). Le guitariste anglais Robert Johnson, compagnon de tournée, est rejoint par un Gallois, le batteur Ian Thomas. Ensuite, comme Miossec vit à Bruxelles, il y a enregistré au studio ICP et a sympathisé avec une flopée de musiciens belges archi-doués.

 

Stef Kamil Carlens de Zita Swoon est ainsi venu donner de la voix comme les trois sœurs de Radio Candip. Parmi d’autres collaborateurs, Pierre Gillet et Olivier Bodson qui possèdent chacun quatre mains. Mais aussi un trio de cuivres et une vraie section de cordes dirigée par le violoniste Nicolas Stevens (vu, comme le violoncelliste Jean-François Assy, sur la tournée de l’Imprudence d’Alain Bashung)… Et on n’oubliera pas la Hollandaise Fay Lovsky qui a manié aussi bien la scie musicale, le thérémine que la mandoline, ni le batteur Denis Benarrosh pour deux dernières prises de batterie enregistrées au studio Labomatic de Dominique Blanc-Francard, responsable d’une grande part du mixage de l’album.

 

Si bien entouré, Christophe Miossec laisse respirer comme jamais ses chansons et celles que les autres lui ont données. Gérard Jouannest, le mari de Madame Gréco et ancien bras droit de Brel, lui a en effet offert “30 ans” une composition au piano (« un fantasme » pour Christophe) clôturé par un solo de bugle. Robert Johnson, lui, a écrit une tendre berceuse (“Bonhomme”). A côté de cela, Miossec s’est approprié des musiques des Valentins (“ Le loup dans la bergerie ”, interprétée avec la chanteuse Skye) ou de Daran (“L’Amour et l’air”). Et puis il a beaucoup écrit (huit chansons, seul ou avec Jean-Louis Piérot). « J’ai voulu prendre de l’assurance en tant que compositeur mais aussi travailler avec ceux avec qui j’avais envie. L’idée était que cela puisse partir dans tous les sens ».

 

Entre le swing de “Maman” et la ballade finale de “Bonhomme”, il y a effectivement du mouvement dans son univers. Deux morceaux dépassent même les cinq minutes, autre nouveauté pour quelqu’un qui, dans le passé, a toujours eu peur d’en faire trop. « Au lieu de l’enregistrer en une semaine, on a pris le temps de varier les couleurs. Et si cela peut paraître incohérent, c’est pour moi une qualité. Je ne voulais pas me replier sur mon petit fond de commerce geignard. Ce disque, je l’écoute au casque le soir et je me dis : merde, pour une fois, c’est réussi ! Car c’est le disque le plus musical et léger que j’ai pu faire. De la variété dans le bon sens du terme ». L’accroche pop de "La facture d’électricité", le premier single de L’Etreinte, est là pour le prouver !

 

Enfin, pour marquer définitivement la différence, Miossec a demandé au peintre Paul Bloas, ami brestois de plus de 20 ans et responsable de pochettes pour Noir Désir et Serge Teyssot-Gay, de mettre en images cette vraie métamorphose. Plus qu’inspiré, Paul a réalisé 500 dessins. Avant de se préparer à la prochaine tournée (où il y aura aussi du neuf), il ne vous reste plus, maintenant, qu’à embrasser ce Miossec régénéré.

 

 

Vu l'adoration que je lui voue je sais que cet album va me combler (je viens juste de l'acheter et ça va tourne déjà en boucle). C'est le genre de chanteur qu'il faut écouter plusieurs fois avant de pouvoir exprimer ce que l'on ressent

 

 

http://www.christophemiossec.com/

 

5413356231144.jpg

Share this post


Link to post

vous vous en foutez de miossec, c'est pas grave je continue toute seule :D

 

il sera en concert à la cigale le dimanche 3 décembre à 19h30

Share this post


Link to post

J'aime assez, mais sa nouvelle chanson m'a malheureusement vite saoulé ... je viens seulement de découvrir cet article, donc t'inquiete pas pour les messages, il y en aura, même un peu plus tard !

Share this post


Link to post
Guest jon67

Je ne connais pas vraiment cet artiste mais ca ma l'air intéressant ce qu'il fait comme musique.As tu des liens pour écouter?Mais pas le site de la Fnac car ca marche pas chez moi pour écouter les extraits sur ce site.

Share this post


Link to post
Guest jo

Bon je donne mon point de vue...j'ai toujours detesté ce qu'il fait... :D

Share this post


Link to post

je viens d'acheter l'album, il est vraiment pas mal, j'avais deja bien aimé le précédent et chuis pas deçus par celui la

Share this post


Link to post
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

×