Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'skinny legend'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Les Charts
    • Les Tops en France
    • Le Top Monde
    • Les Chiffres de ventes
    • Les Tops Persos
  • Only the Best
    • Chanson / Variété / Pop Française
    • Pop / Variété Internationale
    • Rock / Folk / Indé
    • Rap / R'n'B / Soul
    • Electro / Dance / House
    • Critiques
  • Universtars
    • L'actu des stars
    • Concerts
    • TV, Cinéma & Séries
    • Les Clips
  • Le Site
    • Pure Charts by Charts in France

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


AIM


MSN


Website URL


ICQ


Yahoo


Jabber


Skype


Pays


Ma(es) radio(s) préférée(s)


Ma citation préférée

Found 1 result

  1. 30 ans de carrière, plus de 250 millions de disques vendus dans le monde, record du plus grand nombre de singles classés en tête du Billboard Hot 100 pour un artiste solo, autant de Grammy Awards que d’octaves… On ne présente plus celle qui a inspiré de par sa voix incroyable et inimitable tout un pan de nouvelles figurantes de la scène Pop et R&B sur plusieurs générations. Icône pour certains, véritable légende pour d’autres, Mariah Carey — Mimi, “The Songbird Supreme”, la Reine de Noël, et plus récemment encore Skinny Legend™ — s’apprête à revenir sur le devant de la scène avec son premier vrai projet musical, quatre ans après la sortie de son 14ème album studio Me. I Am Mariah…The Elusive Chanteuse. Quatre ans. Quatre longues années riches en péripéties qui ont rythmé la vie et la carrière de la chanteuse alors en berne, marqués plus souvent de bas que de hauts et qui mettront les nerfs des fans à rude épreuve, pour les plus endurcis d’entre eux. Rétrospective sans plus attendre… 2014 ● L’échec commercial et sentimental ~ Son dernier album est un échec commercial, le plus important de sa carrière, malgré une réception critique positive et porté par le premier extrait “#Beautiful”, succès très confidentiel — selon la perspective choisie. Son mariage avec Nick Canon bat de l’ail depuis plusieurs mois et prend fin après 6 années de vie commune. Mariah se retrouve seule, fragilisée. Elle enchaîne les bourdes en concert et en plein direct à la télévision, sa carrière et sa vie privée sont alors au plus bas. C’était sans compter l’arrivée d’une nouvelle personne censée remettre de l’ordre dans tout ça… ~ Le début d’un long cauchemar ● 2015 Il est temps pour Mariah de se ressaisir et faire le ménage dans son équipe pour repartir sur de bases saines. Elle engage Stella Bulochnikov, sa nouvelle manager. Une femme de poigne qui fait mouche, auto-proclamée “dictateur russe” sur les réseaux sociaux, et qui compte bien remettre la carrière de Mariah sur les rails. Une relation professionnelle qui va très rapidement flirter avec le personnel. Les deux femmes deviennent inséparables, vivent ensemble, se déplacent ensemble, partent en vacances ensemble. La famille de Stella prend de plus en plus de terrain, tandis que les proches de Mariah se font jeter un à un. La carrière de Mariah est à ce moment-là cadencée par sa toute première résidence au Cæsars Palace, à Vegas, intitulée #1 to Infinity, épaulée par une compilation du même nom regroupant tous ses singles numéro un, et le single inédit “Infinity”. Le but étant pour Mariah de redorer son image de chanteuse alors bien écornée. Single inédit pour promouvoir la résidence à Vegas #1 to Infinity 2016 ● Le faux espoir ~ L’accélérateur est enclenché. Mariah perd du poids et se prépare pour sa toute première tournée européenne en 13 ans, le Sweet Sweet Fantasy Tour. L’occasion pour elle de renouer avec un publique qu’elle a négligé pendant bien trop longtemps. Autrefois peu motivée, c’est une Mariah étonnamment dynamique, joueuse, sûre d’elle et une voix en forme que l’on retrouve sur les quatre coins du continent, dont Paris. La tournée est un succès et donne de l’espoir pour les fans, la machine semble officiellement remise sur pattes. On apprend aussi qu’elle sera suivie par une équipe de cameramans pour les besoins d’un documentaire en 8 parties qui retracera la préparation de la tournée. Cet élan de positivité semble même se poursuivre pendant l’été à Vegas. Tout cela n’était en réalité qu’un leurre. Ce qui était vendu comme un documentaire alléchant en 8 parties n’était autre qu’une télé-réalité scriptée — Mariah’s World — sur la vie privée de Mariah, une idée largement sur-vendue par sa manager originaire et experte dans le milieu. Difficile de juger sans avoir vu les premières images, mais le doute sur les réelles intentions de Stella commencent à fleurir. Il faut dire que cette dernière paraît franchement avide de notoriété, cultive le mauvais goût et les grossièretés, et va même jusqu’à laisser sa fille la plus âgée de 12 ans gérer les réseaux sociaux de Mariah à sa place. Elle aime également de temps à autre vendre des histoires fabriquées mêlant romances aux médias pour garder Mariah sous la lumière. Sa famille, de manière générale, prend totalement le contrôle de sa carrière, l’isolant de tout et de tous. Une situation préoccupante et jugée toxique par beaucoup de fans malheureusement impuissants. Ces suspicions ne manqueront pas de se manifester. Mariah, lourdement influencée par cette mauvaise énergie, se transforme devant nos yeux en une personne méconnaissable et qui semble avoir totalement perdu la tête, tantôt désagréable, tantôt stone, plus vulgaire que jamais, le visage ravagé par la chirurgie esthétique, la voix qui se dégrade. Elle ne fait désormais parler d’elle plus que pour ses excès, le mode roue libre est activé indéfiniment sous le regard exaspéré de ses fans, jusqu’au fameux soir du 31 décembre où elle doit se produire devant des millions de télé-spectateurs à Times Square pour le nouvel an, une prestation qui va impacter sa carrière comme jamais… Chanson inédite pour la série télévisée Empire ~ Un puits sans fond ● 2017 1er janvier — Mariah commence l’année de la pire des manières qui soient en étant la risée du monde entier après une (contre-)performance catastrophique sur-médiatisée dans tout le globe. Elle annoncera suite à cela vouloir prendre une pause, loin des médias. De sages paroles qui ne résonneront pas bien longtemps. Mariah’s World fait sa première en début d’année et marque ce qui sera chez beaucoup la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Une télé-réalité à mille lieux de ce que nous promettait Mariah un an auparavant. Tout y parait faux et scénarisé, tandis que les épisodes de plus en plus gênants sont dignes des plus mauvais feuilletons télévisés jamais connus. “I Don’t”, le single servant à promouvoir Mariah’s World, peine à convaincre, tandis que son clip nous confronte à la dure réalité des choses : Mariah Carey est devenue la caricature du personnage qu’elle a elle-même construit. Single inédit pour promouvoir la télé-réalité Mariah’s World Déjà lourdement affectée par le nouvel an, elle devient la cible facile des médias et chaque faux pas sur scène deviendra viral à ses dépens. S’en suivra une lourde dépression passée sous silence, alors que la chanteuse gonfle à vue d’œil, ce qui lui vaudra également plusieurs moqueries. 2017 ne lui épargnera décidément rien. L’inespérée se produit lorsque Mariah décide enfin de se séparer en octobre de Stella et de toutes personnes lui étant associée. La raison ? Du détournement d’argent. Tout un processus de mise en confiance, de manipulation et d’isolement pour convaincre sa cliente de diversifier son activité dans des projets hautement lucratifs et toucher sa propre part d’argent au travers de commissions : concerts par dizaines, lignes de cosmétiques, films et télé-réalité… des projets indignes d’une artiste de sa stature qui ont participé à dévaloriser le nom “Mariah Carey”. La mascarade prend fin, le soulagement chez les fans est palpable, la transformation est quasi immédiate et donne l’impression d’avoir eu affaire tout ce temps à un clone. Elle confira d’ailleurs quelques mois plus tard que ces dernières années étaient les pires de sa vie et les effacerait si elle en avait la possibilité. Il est grand temps pour Mariah de s’entourer d’ondes positives, et ce ne sont pas les nombreuses fausses accusations, menaces et chantage de son ex-manager qui l’en empêchera ! Chanson pour la bande originale du film d’animation The Star 2018 ● La rédemption ~ L’heure de la rédemption a sonné ; Mariah prend son courage à deux mains et revient sur les lieux qui ont fait d’elle la risée du monde entier, et délivre le soir du nouvel an une prestation live sans couacs qui reléguera celle de 2017 au rang des mauvais souvenirs. Silhouette amincie, style assagi, nouvelle équipe de management chez Roc Nation et nouvel entourage — Mariah s’affiche bon-vivant, heureuse et en pleine santé. Elle révélera en avril souffrir de troubles bipolaires depuis 2001 suite à une dépression nerveuse dans un entretien exclusif accordé au magazine People. Une révélation aussi surprenante qu’inattendue : en réalité, son ex-manager fait secrètement pression et menace de dévoiler tous ses petits secrets à la presse. L’herbe coupée sous les pieds, Mariah en ressort vainqueur et plus forte, le grand publique lui témoigne son soutien. 2018 sonne aussi le début d’une toute nouvelle résidence — toujours au Cæsars Palace — The Butterfly Returns. Mariah y est ravissante, enjouée et vocalement en progrès. Plus question de s’éparpiller dans tous les sens, Mariah se recentre sur la musique et commence dès le début de l’année à travailler sur son 15ème album studio officieusement prévu pour novembre. Elle apprend de ses erreurs passées et se fait très discrète sur ce nouveau projet ; le processus de création ne traîne pas en longueur, le teasing est minimal. Cette fois-ci, c’est la bonne, Mariah semble fin prête à donner le coup d’envoi d’une vraie nouvelle ère, qui, on l’espère, se déroulera sans encombre ! We wish her well. Le premier extrait s’intitule “GTFO” — co-écrit et co-produit par Nineteen85 et Bibi Bourely —, une mise en bouche avant la sortie du premier single “With You” le 5 octobre, et il se murmure qu’une certaine personne en prendra pour son grade. Après tout, la Diva n’en est plus à son premier coup d’essai…
×