Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Cinéma > "Dope" : une fable foudroyante, burlesque et pleine de vie produite par Pharrell Williams
Cinéma
mercredi 04 novembre 2015 10:49

"Dope" : une fable foudroyante, burlesque et pleine de vie produite par Pharrell Williams

Après avoir enflammé Cannes et Deauville, la comédie "Dope" débarque aujourd'hui au cinéma. Co-produit par Pharrell Williams et Forest Whitaker, le film nous embarque pour une aventure effrénée sur fond de hip-hop. Un petit bijou !
Crédits photo : Affiche du film
« C'est de la dope ! » Non, en argot américain, le mot "dope" ne se rapporte pas à un stupéfiant comme on l'utilise par chez nous, mais décrit plutôt une situation ou un mec cool. C'est aussi le titre de la nouvelle comédie de Rick Famuyiwa, à découvrir en salles à partir d'aujourd'hui. L'histoire retrace celle de Malcolm, un geek fan du hip-hop des années 90 qui vit à Inglewood, un quartier chaud de Los Angeles. Au cours d'une soirée underground, le jeune lycéen noir va se retrouver mêlé à un trafic de drogue et devenir dealer malgré lui...

Chose assez rare pour être soulignée, ce petit bijou indépendant fait l'unanimité partout où il passe. Encensé au festival de Sundance, "Dope" a soufflé un vent de fraîcheur à Cannes, où il était présenté durant la Quinzaine des Réalisateurs, avant d'euphoriser le festival du film américain de Deauville, où il a raflé le Prix du Public. La presse est dithyrambique : pour les Inrocks, "Dope" est « la comédie qui va vous rendre accro » tandis que Première lui décerne carrément « la Palme d'or de la coolitude » !

Pharrell Williams, l'homme de l'ombre


Alors, quelle est la recette miracle de "Dope" ? Un savant mélange d'humour décomplexé, d'euphorie et de groove, pour commencer. Le long-métrage, qui enchaîne les séquences cultes à un rythme effréné, s'évertue à dynamiter les codes des drames afro-américains où gangs, trafics de drogue et échec scolaire composent bien souvent un tableau sombre. S'il ne se veut pas revendicatif, le cinéaste traite le sujet avec une spontanéité bienvenue qui pourrait presque être interprétée comme de l'ironie déguisée. Sa morale empreinte de cynisme est en effet là pour rappeler que derrière les situations cocasses et les personnages désopilants (Tony Revolori, aperçu dans "The Grand Budapest Hotel") se cache une réalité sociale.

Néanmoins, point d'ambiance plombante au menu ! "Dope" tire sa force de la richesse et diversité musicales qu'il propose. Chapeautée par Pharrell Williams, qui co-produit le film avec Forest Whitaker et signe quatre titres inédits, la bande originale offre un bel hommage à l'âge d'or du hip-hop en conviant les figures mythiques de Nas, Public Enemy, Naughty by Nature ou A Tribe Called Quest. Les rappeurs A$AP Rocky, Tyga, Kap G, Vince Staples et l'actrice/chanteuse Zoë Kravitz font d'ailleurs une apparition. Les mélomanes et nostalgiques seront conquis !

Découvrez la bande-annonce du film "Dope" :
Yohann RUELLE

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Les papys du rap font de la résistance ! Les papys du rap font de la résistance !
  • Les morts qui gagnent le plus sont chanteurs Les morts qui gagnent le plus sont chanteurs

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP