Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Flashback Top 50 > Flashback Top 50 : qui était n°1 en mai 1988 ?
Flashback Top 50
samedi 09 mai 2015 17:05

Flashback Top 50 : qui était n°1 en mai 1988 ?

Premier tube d’un des plus grands artistes français de ces 35 dernières années, retour de deux stars des 60's et chanson dédié au prisonnier Nelson Mandela, Yannick Suiveng, spécialiste des charts et auteur du Dictionnaire des tubes en France, vous retrace les grandes lignes de cette période et vous dévoile le top 10 plutôt éclectique de ce mois de mai 1988.
Crédits photo : Pochette du single
Alors que le Top 50 devrait de nouveau s'offrir une vitrine télévisuelle disparue depuis bien trop longtemps, l'année 1988 permettait en tout cas à ce classement d'être au plus haut de sa forme, divulguant de façon hebdomadaire les 50 meilleurs titres du moment sur Europe 1, Canal +, dans la presse télé (Télé 7 jours) et au travers du magazine Top 50 que les ados achetaient pour retrouver l'actualité de leurs stars préférées.

Et en matière d'actualité, Florent Pagny la faisait bien évidemment puisque c'est lui que l'on retrouvait en tête de ventes en ce printemps 1988. Le chanteur lancé par le producteur Gérard Louvin marque les esprits avec "N'importe quoi", un premier succès qui aurait très bien pu être le dernier puisque l'artiste trouva toutes les peines du monde à s'imposer par la suite dans les charts. La commercialisation de "Laissez-nous respirer" et la reprise de "Comme d’habitude" suivirent l'engouement du premier 45 tours précédemment cité, mais le chanteur dût ensuite patienter 7 années avant de se retrouver de nouveau au plus haut des ventes, dévoilant au passage une autre facette de son talent ("Caruso" - 1994).




Glenn Medeiros, numéro 1 en mars et avril, se maintient sur la seconde marche, toujours adulé par les jeunes filles qui fondaient sous son charme, un peu comme le fit la chanteuse Elsa lorsqu'elle le rencontra lors d'une surprise organisée par Jean-Pierre Foucault sur le plateau de "Sacrée soirée". Un roman d'amitié nait de cette rencontre, une histoire d'amour d'après la presse de l’époque !
Le podium est complété par le "Zoulou blanc" Johnny Clegg, fervent défenseur de l’écologie et de la paix dans le monde, qui rendit hommage au combat de Nelson Mandela contre l'apartheid au travers du titre "Asimbonanga".

Au rayon nouveauté, le groupe Black marque les esprits avec sa ballade pop "Wonderful life", bientôt suivi par un autre très bon titre, "Sweetest smile", qui n'atteindra quant à lui qu'une modeste 38ème place. Colin Vearncombe et sa formation auraient très certainement poursuivi une belle carrière si un conflit avec leur maison de disques n'avait pas mis fin à leur collaboration.




Hormis les titres fantaisistes "Étoile des neiges", repris en version rock par des cheminots savoyards, et "La queuleuleu", devenu depuis un hymne des mariages et soirées kitschs en tous genre, deux artistes des 60's font un retour remarqué au court de cette année. France Gall connaît ses derniers gros succès avec l’album "Babacar", tandis que Demis Roussos réussit à imposer "Quand je t’aime", titre dont l'auteur et le compositeur n’est autre que Didier Barbelivien. Disparu en ce début d'année 2015, le chanteur surprit tout le monde avec les ventes de ce single malgré le désintérêt total des radios "jeunes" de la bande FM.

Le groupe pop-rock INXS referme ce top 10 avec son second plus gros hit (derrière "Original sin" - 1984), permettant aux Australiens d'imposer leur sixième album studio un peu partout dans le monde. Avec "Kick", Michael Hutchence et ses acolytes arrivent même à percer le marché américain qui jusque-là était resté plutôt réfractaire à leur égard. C’est même outre-Atlantique que les titres de cet album se comportèrent de la meilleure des façon puisque "Need you tonight" se classera numéro au Hot 100, suivit de "Devil inside" (top 2), "New sensation" (top 3) et "Never tear us apart" (numéro 7). Les voisins canadiens feront encore mieux puisque plusieurs de ces titres se retrouveront sur la plus haute marche des charts.




TOP 10 DE MAI 1988


(Attention, ce classement n’est pas le reflet des seules ventes, mais de l’ensemble des hit-parades représentatifs à l’époque)

1. Florent Pagny - "N'importe quoi"
2. Glenn Medeiros - "Nothing's Gonna Change My Love For You"
3. Johnny Clegg & Savuka - "Asimbonanga "
4. Félix Gray - "La gitane (ma tête tourne...)"
5. Bézu et La Classe - "La queuleuleu"
6. Demis Roussos - "Quand je t'aime"
7. Black - "Wonderful Life"
8. France Gall - "Évidemment"
9. Simon et Les Modanais - "Étoile des neiges"
10. INXS - "Need You Tonight"


Le "Dictionnaire des tubes en France", par Yannick Suiveng, est le premier ouvrage qui rassemble tous les hits classés dans notre pays !
1950-2010 : 60 ans de hits ! Un incontournable pour tous les fans des classements en France. A découvrir et/ou commander sur le site officiel !
Yannick SUIVENG

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Que devient... Sandy Valentino ? Que devient... Sandy Valentino ?
  • Que devient... François Feldman ? Que devient... François Feldman ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

  • Concours Patrick Fiori

    Patrick Fiori

    Gagne ton album "Promesse" !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP