Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Flashback Top 50 > Flashback Top 50 : qui était n°1 en février 1970 ?
Flashback Top 50
samedi 21 février 2015 15:47
22

Flashback Top 50 : qui était n°1 en février 1970 ?

Flashback Top 50 se penche ce mois-ci sur les tubes de février 1970. Cloclo et Johnny, habitués des hit-parades, côtoient de jeunes artistes qui évoluent dans le métier depuis seulement 3 ou 4 ans. C'est le cas de Nicoletta, Michel Polnareff ou bien encore des Aphrodite's Child, dont son leader Demis Roussos vient de nous quitter. Le tout est résumé par Yannick Suiveng, spécialiste des charts et auteur du Dictionnaire des tubes en France.
Crédits photo : Pochette du best-of d'Aphrodite's Child
Les Aphrodite's Child confirment en ce début de décennie tous les espoirs portés sur leur talent. Ce groupe, qui connut les honneurs de la première place des charts français grâce au tube "Rain and Tears" en 1968, réitère cet exploit avec "It's five o'clock", morceau qui mit de nouveau en avant la voix haut perché de Demis Roussos, chanteur ô combien charismatique. L'artiste, qui nous a quittés le 25 janvier dernier, doit beaucoup à notre pays. Demis a beau avoir poussé la chansonnette sous le soleil égyptien d'Alexandrie durant sa jeunesse, puis joué de divers instruments dans plusieurs formations grecs, c'est bien en formant les Aphrodite's Child avec Vangelis et Lucas Sideras que ce jeune homme barbu aux cheveux longs marqua les esprits.

Demis avant Roussos


Toute une génération de français sera fasciné par ses mélodies pop, teintées d'arrangements psychédéliques plus que répandus à cette époque. Et c'est à cause des événements de mai 68 que cette bande de copains se retrouva coincé à Paris, alors qu'ils projetaient de se rendre à Londres afin d'enregistrer quelques titres au "royaume" de la musique. Bloqués dans la capitale française, ils tentèrent de décrocher un contrat en poussant la porte des disques Philips, qui ne tarda pas à engager les trois garçons.

Après ce fameux "Rain and tears", la formation réalise deux autres hits, "End of the world" et "I want to live" avant que "It's five o'clock" ne boucle en quelque sorte leur discographie, puisque Vangelis prend par la suite ses distances en se lançant dans la musique new age et la réalisation de bandes originales de films - avec succès ("Les Chariots de feu", "Antarctica", "Blade Runner"). C'est ce départ qui pousse Demis à enregistrer ses prochains titres en solo. Les tubes sont anglophones jusqu'en 1976, puis enregistrés le plus souvent en français après cette date. Une période plus difficile s'installe jusqu'en 1988, année qui le verra revenir aux "affaires" avec "Quand je t'aime" qui atteindra la troisième place au Top 50, en dépit d'un refus de sa non-diffusion par les radios "jeunes" de la bande FM.

Écoutez "It's five o'clock" des Aphrodite's Child :



Jusque-là assimilé à un artiste confirmé, Joe Dassin deviendra une immense vedette au cours des années 70. "L'Amérique", "La fleur aux dents", "Taka takata", "Si tu t'appelles mélancolie", ou bien encore "L'été indien"... Non, la carrière de Joe Dassin n’avait pas encore atteint son apogée ! Le 45 tours "C'est la vie, Lily" rencontre pourtant un très beau succès commercial (avec "Billy le Bordelais" en face B). Ce titre ne fait pas parti de ses plus gros hits, mais contient une orchestration qui a plutôt bien tenue les affres du temps. Un bon petit coup de fraicheur et de légèreté malgré l'abord d’un thème plus que sérieux.

Écoutez "C'est la vie, Lily" de Joe Dassin :



Milchel Delpech se positionne à la 5ème place du classement de février 1970 (numéro 1 en janvier)... même s'il n'existait aucun hit-parade officiel à cette époque. "Wight is wight" est par exemple numéro 1 au classement du Centre d'information et de documentation du disque (CIDD), basé sur les ventes d’un panel de magasins, alors qu'il n'est que le 13ème choix des lecteurs du magazine Salut les copains...

Originaire de Courbevoie, Jean-Michel Delpech (de son vrai nom) débute dans la chanson en passant une audition pour les disques Vogue. En 1965, il est à l'affiche de "Copains-clopants", une comédie musicale qui lui permettra d'obtenir un premier succès. L'artiste devient très populaire et un grand nombre de ses chansons rejoindront le panthéon de la chanson française ("Les divorcés", "Pour un flirt", "Le chanteur"...). Une période de doute débouchera sur une longue dépression et l'éloignera des premières places. Il se tourne un temps vers le bouddhisme et rédige" L'homme qui avait construit sa maison sur le sable", sa biographie. Dans les années 90 et 2000, il tente plusieurs comebacks mais ne retrouve jamais le succès d'antan. En 2011, il est l'invité d'honneur de la tournée "Age tendre et têtes de bois" et fin 2012, il joue son propre rôle (une fausse biographie !) dans le film "L’air de rien", qui raconte les déboires d'un chanteur criblé de dettes.

Écoutez "Wight is wight" de Michel Delpech :



TOP 10 DE FÉVRIER 1970


(Attention, ce classement n’est pas le reflet des seules ventes, mais de l’ensemble des hit-parades représentatifs à l’époque)

1. Aphrodite's Child – It's five o'clock
2. Johnny Hallyday – Ceux que l’amour a blessés
3. Joe Dassin – C'est la vie, Lily
4. Michel Polnareff – Dans la maison vide
5. Michel Delpech – Wight is wight
6. Shocking Blue - Venus
7. Zanini – Tu veux ou tu veux pas
8. Jean-François Michaël – Adieu jolie Candy
9. Nicoletta – Ma vie c’est un manège
10. Claude François – Une petite larme m'a trahi


Le "Dictionnaire des tubes en France", par Yannick Suiveng, est le premier ouvrage qui rassemble tous les hits classés dans notre pays !
1950-2010 : 60 ans de hits ! Un incontournable pour tous les fans des classements en France. A découvrir et/ou commander sur le site officiel !
Yohann RUELLE
Ajoutez un commentaire
Invité
le 21/02/2015, 16:02
Citer
Commentaire supprimé par l'équipe de modération de Pure Charts.
Invité
le 21/02/2015, 16:07
Citer
N°1 en février 1970, sans aucune hésitation: M Pokora et Kendji.
Erreur MySQL: Table 'chartsinfrance-forum4.ibf_members' doesn't exist