Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Dossier spécial > Auto-tune : le mal musical du siècle ?
Dossier spécial
mercredi 03 août 2011 17:04
78

Auto-tune : le mal musical du siècle ?

Et si R2-D2 se mettait à la chanson ? Cela donnerait probablement le même effet que certains titres passés à la moulinette Auto-tune diront certains. Introduit dans le milieu musical à la fin des années 90, le phénomène, à son apogée de nos jours, est-il en passe de devenir incontournable ? Entre les pros Auto-tune et les radicalement contre, un débat qui ne fait que commencer. Après la pratique du sample très critiquée à son époque, Auto-tune serait-il le mal musical du XXIème siècle ?
Crédits photo : ABACA

Auto-tune ou le “photoshop des chanteurs


Initialement, l'Auto-tune est un programme informatique qui permet de corriger les défauts de la voix, et plus particulièrement les fausses notes. Le résultat est tel que même un piètre interprète peut chanter juste grâce à ce correcteur de fausses notes en temps réel. Quand on pousse les réglages à l'extrême, le traitement jusqu'ici transparent et naturel prend un caractère artificiel. L'Auto-tune est à ne pas confondre avec le Vocoder qui lui, permet de produire un son modulable métallique, en copiant le spectre de la voix.



L'Eldorado Auto-tune : les partisans


Crédits photo : Abaca
La première artiste à avoir fait usage de l'Auto-tune ouvertement est Cher, en 1998, avec le single qui fut d'ailleurs un véritable triomphe mondial, "Believe" (10 millions d'exemplaires vendus à travers la planète). Cet effet est d'ailleurs parfois appelé "Cher Effect" par les anglophones. Nombreux furent également les artistes issus du hip-hop à s'engouffrer dans la brèche. Aux États-Unis, la tendance est initiée par T-Pain, devenu depuis une sorte d'ambassadeur officiel du genre, et qui y voit là l'occasion de switcher du rap au r'n'b sans passer par la case "vocalises" (trop fastidieux ?). Il sera très vite suivi de Lil' Wayne, Snoop Dogg, Britney Spears et, à la surprise générale, Kanye West, même si tous ne l'utilisent pas à un degré similaire. Dans son album "808's & Heartbreak", Kanye en fait un usage quasi perpétuel, lui valant les railleries du milieu de la musique. En France, c'est l'auto-proclamé Duc de Boulogne, j'ai nommé Booba qui, toujours très informé de ce qui se fait outre-Atlantique, introduit le premier l'Auto-tune dans ses morceaux, notamment dans le titre "Illégal". L'imiterons par la suite Rohff ("Pas de héros", B.O du film "Mesrine"), ou encore Soprano ("Ça fait mal" avec La Fouine). Outre les artistes susmentionnés, le logiciel compte parmi ses partisans entre autres le chanteur Akon, will.i.am, la chanteuse Britney Spears et enfin Redman, sur l'album "Reggie Nobble 9 1/2", même si ce dernier invoque un étrange dédoublement de personnalité pour s'en justifier. « Je l’utilise sur mon nouvel album, je m’en fiche. C’est Reggie Noble qui compose l’album, pas Redman. Que ce soit clair. Reggie Noble s’en fout ! Il veut utiliser l’Auto-tune. Il veut faire un album pop. La différence entre Reggie Noble et Redman, c’est que cet album "Reggie Noble" est plus conceptuel. Il y a des concepts dedans, on y utilise l’Auto-tune, c’est un album pop. Je m’amuse dessus ». Pour sa part, le producteur et “chanteur” T-Pain a juré de ne plus jamais utiliser ce même Auto-tune qui l’a pourtant rendu si célèbre. Mais loin d'être inconscient, l'homme a plutôt choisi de passer au niveau supérieur, avec évidemment une idée derrière la tête… « Je jure dès à présent de ne plus jamais utiliser l’Auto-tune. » , déclarait-il. « Je prépare quelque chose qui je pense est beaucoup mieux, le "T-Pain Effect" ». Le chanteur s’associe ainsi à la société Izotope, spécialisée dans l’audio de haute qualité, pour créer son propre logiciel et ainsi concurrencer l’outil qui a fait son succès.

Écoutez "I'm Sprung", succès de T-Pain, extrait de l'album "Rappa Ternt Sanga" (2006) :


On peut également citer Tupac sur le titre "California Love" et Teddy Riley du groupe Blackstreet qui à l'époque, en faisaient déjà usage sans soulever la polémique, bien plus modérément cependant.


Auto-tune ou le "Rap Robot" : les opposants


Crédits photo : Abaca
Face à la déferlante Auto-tune accusée de dénaturer la musique, Jay-Z ouvrait le début des hostilités en 2009, avec un titre plus qu'explicite, "The D.O.A : Death Of Auto-tune". Un titre comme un réquisitoire contre les utilisateurs du procédé, dénonçant les « rappeurs à voix de robot », même s'il s'est défendu par la suite de viser qui que ce soit en particulier, et encore moins ses amis Kanye, T-Pain et Lil' Wayne. Sur "D.O.A", Hov' ballade son flow lapidaire, parsemé ici et là de passages fredonnés d'une voix terriblement fausse, mais qui a tout du moins le mérite de pas être retravaillée. L'une des punchlines les plus édifiantes déclare carrément : « You're singing too much, get back to rap, you're T-paining too much ! », littéralement : « Tu chantes trop, reviens donc au rap, tu te T-painise trop ! ». Un extrait qui se passe de commentaires, avant de conclure, grandiose : « This is the death of Auto-tunes, moment of silence ». Le débat une fois ouvert, d'autres artistes ne tardent pas à rejoindre ce point de vue, dont Wyclef Jean, ex Fugees qui déclarait :« L'utilisation de l'Auto-tune est juste une façon de faire un hit du moment, mais ne pourra jamais se substituer au vrai talent ». Et pour bien enfoncer le clou, le MC haïtien y allait de sa parodie, accompagné de Nick Cannon (Monsieur Mariah Carey), sur le titre "Mr Auto-tune". Alicia Keys de son côté appuyait : « Je n'utilise jamais Auto-tune ou quoi que ce soit de ce genre. Ça ne me gêne pas que les autres le fassent, mais si je ne peux pas chanter une chanson moi-même, je ne l'enregistre pas ». Avec une voix comme la sienne cela dit... Même la jeune génération se fend d'une opinion sur le sujet. Dernièrement c'est le jeune B.o.B. qui livrait sa parodie, toute ressemblance avec un rappeur connu étant clairement volontaire.

Regardez le clip "Death Of Auto-Tune" de Jay-Z (2009) :



Colonel Reyel, Gary Fico, Zazie : les français s'y mettent aussi !


Malgré les nombreuses critiques, l'utilisation d'Auto-tune n'a de cesse de se démocratiser et semble être là pour durer, utilisé actuellement à outrance par Colonel Reyel, Gary Fico, ou même Zazie notamment sur l'un de ses derniers singles en date, "Être ou avoir". N'en déplaise aux détracteurs de la méthode, il faudra désormais compter avec - même s'il y a fort à parier que ce phénomène datera indéniablement les morceaux, les figeant dans le temps. Le mot de la fin revient à T-Pain qui affirmait : « Être un artiste aujourd'hui, c'est donner du spectacle aux gens, c'est ce qu'ils veulent. Le spectacle est un art, Auto-tune y contribue ».

Visionnez le clip de Colonel Reyel, "Celui" (2010) :
Bridget UGWE
Visionnez le clip de Gary Fico, "Tout, tout, tout" (2011) :


Visionnez le clip de Cher, "Believe" (1998) :

Ajoutez un commentaire
Invité
le 03/08/2011, 17:09
Citer
l auto tune c est pas seulement gommer les defauts c est comme le vocoderça peut donner un effet robotisé/ electrique interessant notamment avec l electro donc pas de conclusions hatives ça peut être un parti pris de l artiste et c est tout....
Erreur MySQL: Table 'chartsinfrance-forum4.ibf_members' doesn't exist