Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Business et économie de la musique > Marc Toesca : “15 titres capitalisent 90% des passages radios”
Business et économie de la musique
lundi 14 mars 2011 11:33
37

Marc Toesca : “15 titres capitalisent 90% des passages radios”

Depuis deux ans, l'ex-animateur du cultissime "Top 50" de Canal+, est directeur artistique du label indépendant Monte-Carlo Records. De passage au Midem, il s'est exprimé sur sa vision du métier d'aujourd'hui par rapport à celle d'autrefois. A commencer par le monopole de certains titres sur les radios “15 titres capitalisent 90% des passages radios”. Sans parler du même phénomène sur les rotations de clips au sein des chaines musicales.


Le niçois Marc Toesca, animateur du "Top 50" dans les années 80/90 sur Canal+, était récemment en visite à Cannes, au Midem. Depuis deux ans, il est directeur artistique du label indépendant Monte-Carlo Records, produisant entre autres Arnold Turboust, Komä ou Nicolas Ghetti. « Les gens écoutent toujours de la musique. Le soucis de l'industrie musicale aujourd'hui, c'est comment gagner de l'argent et ne plus en perdre. Mais moi mon métier c'est de fabriquer la musique, c'est de trouver des gens. Si vous voulez on cherche un équilibre entre la vente de disque, et ce qu'on appelle l'édition musicale, c'est à dire la gestion des droits, des auteurs, des compositeurs etc. » déclare-t-il. « Ce qui m'intéresse vraiment dans ce métier, c'est de découvrir des gens et d'aboutir à un projet qui peut être un jour passera en radios, qui peut être un jour sera disque d'or ».

Ecouter Fun ou NRJ, c'est accepter d'entendre 5 fois Grégoire ou 8 fois Colonel Reyel dans la journée. Idem sur les chaines musicales, où par exemple W9 (hormis sur sa tranche nocturne de robinets de clips indés "Tendance") diffusent actuellement des dizaines de fois à la chaine les clips de Guillaume Grand, Jenifer, "Mozart", Claire Keim ou Rihanna. Toujours les mêmes. Des rotations souvent dues à des partenariats avec les labels concernés. Et les autres ? Il leur reste les miettes (ou pas).


“Introduire plus de diversité musicale”


« Que reste-t-il du vent de liberté qui a soufflé sur la bande FM dans les années 80 ? Peu ou rien, si l'on observe les principaux indicateurs chiffrés qui servent à mesurer la diversité musicale en radio. Seulement 11 nouveautés francophones figurent parmi les 100 plus fortes rotations en 2010, soit 56% de moins qu'en 2009. La diffusion des œuvres françaises ou francophones est le plus souvent reléguée le week-end à des heures d'écoute peu significatives (entre 6 heures et 8h30). Pour justifier leur comportement, les radios accusent les maisons de disques de délaisser les artistes francophones. Faux. Malgré la crise, les producteurs ont envoyé aux radios en 2010, 2 180 nouveautés, dont 713 productions francophones. Non, dans leur grande majorité, les radios ne sont plus le principal vecteur de découverte qu'elles ont été pendant longtemps. Or, c'est précisément parce que les auteurs, les artistes et les producteurs souffrent des effets de la crise que traverse notre secteur qu'ils ont, plus que jamais besoin, du soutien des médias (les télévisions généralistes ayant également tendance à ne prendre aucun risque). C'est la raison pour laquelle, la filière musicale, dans son ensemble, en appelle au Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) et au ministre de la culture pour que non seulement la lettre et l'esprit de la loi sur les quotas de chanson française ne soient plus dévoyés, mais également pour conduire les radios à introduire plus de diversité dans leur programmation musicale » déclare également nos confrères du journal "Le Monde".

avec Nicolas Ghetti.
Thierry CADET
Visionnez les meilleurs moments du "Top 50" avec Marc Toesca (1989) :


Merci à Benoît Nedelec.
Ajoutez un commentaire
EyesOpen
le 14/03/2011, 11:54
Citer
Je trouve qu'il a tout à fait raison! On entend toujours la même chose et ça tue la création!
Invité
le 14/03/2011, 12:01
Citer
La création existe , c'est un problème de diffusion et d'un manque de curiosité d'un certain public qui n'est absolument pas en recherche ! Il faut un peu se décalaminer les oreilles
Invité
le 14/03/2011, 12:01
Citer
Entièrement d'accord.
La plupart des radios et chaines télé diffusent sans cesse les mêmes clips, on peut même zapper d'une chaine musicale à une autre et tomber trois fois sur le même clip au même moment !
Heureusement, il existe de bonnes radios qui cherchent l'originalité, la différence (je pense à Radio Nova par exemple). Seulement elles ne sont pas très nombreuses !
mlle leslie
le 14/03/2011, 12:12
Citer
Entièrement d'accord.
La plupart des radios et chaines télé diffusent sans cesse les mêmes clips, on peut même zapper d'une chaine musicale à une autre et tomber trois fois sur le même clip au même moment !
Heureusement, il existe de bonnes radios qui cherchent l'originalité, la différence (je pense à Radio Nova par exemple). Seulement elles ne sont pas très nombreuses !


justement comme tu dis, yen a pas assez
Invité
le 14/03/2011, 12:22
Citer
Avant les radios aident les artistes ! il passait des tracks qui n avaient pas de label pour leur donner une chance d en trouver maintenant on ne passe plus qu un produit fini et générateur de fric !!!
Invité
le 14/03/2011, 12:25
Citer
Entièrement d'accord.
La plupart des radios et chaines télé diffusent sans cesse les mêmes clips, on peut même zapper d'une chaine musicale à une autre et tomber trois fois sur le même clip au même moment !
Heureusement, il existe de bonnes radios qui cherchent l'originalité, la différence (je pense à Radio Nova par exemple). Seulement elles ne sont pas très nombreuses !


Nova est une très bonne radio mais trop indé. Il nous faudrait une radio diffusant des artistes français peu connus, diffusant aussi des indés et des auto-prods de qualité afin de leur donner une chance et de nous décrasser les oreilles. Ras le bol de toutes les memes daubes. Ensuite, oui, on va nous dire 'vous n'avez qu'à pas écouter la radio', certes. Mais il faudra à ces artistes là, une vitrine pour s'exprimer. Qu'on puisse les entendre quelque part.
Invité
le 14/03/2011, 12:25
Citer
c'est clair aujourd'hui y'a du matraquage voulu, arrangements entre radios et artistes, bourrage de crane et c'est le cas partout dans le monde, surtout aux etats'unis ou les radios sont reines.
exemple : le dernier Lady gaga est matraquée jusqu'a l'overdose sur les radios pour en faire absolument un succés, c'est forcer un succés en quelque sorte mais c'est limite indécent alors que j-lo avec son dernier titre a un veritable succés populaire mais les radios refusent de le passer aux USA , ce qui lui empéche forcement la 1er place des classements, ca lui bloque l'accés.
mlle leslie
le 14/03/2011, 12:40
Citer
c'est clair aujourd'hui y'a du matraquage voulu, arrangements entre radios et artistes, bourrage de crane et c'est le cas partout dans le monde, surtout aux etats'unis ou les radios sont reines.
exemple : le dernier Lady gaga est matraquée jusqu'a l'overdose sur les radios pour en faire absolument un succés, c'est forcer un succés en quelque sorte mais c'est limite indécent alors que j-lo avec son dernier titre a un veritable succés populaire mais les radios refusent de le passer aux USA , ce qui lui empéche forcement la 1er place des classements, ca lui bloque l'accés.


aux states y'a beaucoup de stations de radios ou on peut ecouter de tous, et y'en a pour tous les gout.
alors qu'en france les stations diffuse la mm chose, au point qu'on fait plus la difference.
Invité
le 14/03/2011, 12:46
Citer
Tout est dit ... "On nous prend pour des cons"...
Invité
le 14/03/2011, 12:47
Citer
Tout à fait d'accord, on entend toujours les mêmes chansons à la radio
Je regrette aussi un manque de diversité de "langues" : à part l'anglais et le français, très peu de chansons "européennes" (italienne, espagnole, portugaise, allemande ou autres encore moins courante comme le finnois, suédois, polonais)
Je consulte régulièrement les classements des tops européens sur "charts in france", et par curiosité je vais voir les chansons "locales" sur des sites de vidéos : il y a de bonnes choses qui malheureusement ne dépasseront jamais les frontières
Mais c'est aussi valable pour les chansons francophones à l'étranger
Invité
le 14/03/2011, 13:12
Citer
Les réseaux ne fonctionnent plus que par parainage et c'est pour ça qu'ils matraquent toujours les mêmes artistes. Dans les années 80, la FM était vraiment libre et permettait de découvrir de nouveaux talents; depuis, la bande FM s'est regroupée en réseaux et on voit le résultat.
Même RTL me déçoit: pendant longtemps cette station prenait des risques et osait faire découvrir et imposer de nouveaux artistes français (on leur doit entre autres la découverte de Marc Lavoine ou encore Mylène Farmer) mais depuis plusieurs années, il n'y a plus aucune prise de risques et la station programme essentiellement des artistes parainnés.
Oui, la télé et la radio nous prennent vraiment pour des cons. Mais ça n'est pas nouveau.
Invité
le 14/03/2011, 13:41
Citer
Heureusement, il y a Radio NEO qui répond parfaitement à toutes ces attentes.
Seulement sur Paris, Toulouse et Bourges mais candidate à Marseille (en même temps que ouifm)
Lebriard
le 14/03/2011, 14:06
Citer
Colonel Reyel la honte de la Guadeloupe qui chante de la musique et des rythmes africains passe 15 fois par jour sur les chaines musicales.Ce monsieur est le déshonneur des Antilles .Collectif Métisse font honneur à la culture antillaise mais on les voit rarement à la télé .
steph3333
le 14/03/2011, 14:11
Citer
Je suis totalement d'accord avec Marc Toesca. Les radios ne passent que du préformaté, jusqu'à l'overdose. Idem pour les chaines musicales... Tu as raté le début d'un clip ? Change de chaine musicale, dans les 10 minutes, tu pourras voir ce même clip en intégralité.
Et on s'étonne que l'industrie du disques va mal... C'est le néant.
Résultat, Notre star féminine : Mylène Farmer (50 ans). Notre star masculine : Johnny Hallyday (67 ans). Et personne pouvant prétendre à la relève.
peg
le 14/03/2011, 14:45
Citer
Completement d'accord, les radios nous imposent un choix musical, sans donner la possibilité d'écouter ce que l'on veut. Il faudrait en effet remettre tout cela en cause pour le travail des artistes d'abord et un plus large choix de chansons à l'écoute.
Cela se fera-til, espèrons le.

Ajoutez un commentaire

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Les morts qui gagnent le plus sont chanteurs Les morts qui gagnent le plus sont chanteurs
  • Clips : qui a dit qu'ils étaient fidèles ? Clips : qui a dit qu'ils étaient fidèles ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

  • Concours Patrick Fiori

    Patrick Fiori

    Gagne ton album "Promesse" !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP