Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > News musique > Covid-19 : les discothèques fermées pendant quatre semaines
News musique
mardi 07 décembre 2021 10 :39

Covid-19 : les discothèques fermées pendant quatre semaines

Jean Castex a annoncé la fermeture des discothèques dès ce vendredi et "jusqu'à début janvier", pour essayer de contrer la cinquième vague épidémique liée au Covid-19 en France. Un nouveau coup dur pour l'un des secteurs les plus fragilisés par la crise sanitaire.
Crédits photo : Pexels / Edoardo Tommasini
Le monde de la nuit est encore mis à l'épreuve. Lors de sa conférence de presse commune avec Olivier Véran ce lundi 6 décembre, Jean Castex a annoncé une nouvelle série de mesures pour contrer la propagation de Covid-19, repartie à la hausse ces dernières semaines. Parmi les principales annonces faites par le Premier ministre pour contrer la cinquième vague, le télétravail est dorénavant encouragé deux ou trois jours par semaine, tandis que le protocole des écoles passe en niveau 3, c'est-à-dire avec le port du masque dans les cours de recréations et des sports de contact restreints. « Sans la vaccination, des mesures de confinement auraient déjà été prises » a rappelé le chef du gouvernement, alors que les Français sont appelés à réaliser leur troisième dose de vaccin, tandis qu'Olivier Véran parle d'un « nouveau malade par minute environ » actuellement. Mais Jean Castex a surtout annoncé la fermeture des discothèques à compter de ce vendredi 10 décembre et ce « jusqu'à début janvier », soit pendant quatre semaines.

Le player Dailymotion est en train de se charger...


« Nous le faisons parce que le virus circule beaucoup chez les jeunes, même vaccinés, parce que le port du masque est extrêmement difficile dans ces établissements » a précisé Jean Castex, parlant aussi d'une « cohérence avec le message de prudence ». Néanmoins, le Premier ministre a assuré que des aides financières seront apportées à ces boîtes de nuit qui resteront portes closes jusqu'au début 2022 : « Nous le ferons en accompagnant économiquement les entreprises concernées. (...) J'ai demandé au ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, d'engager dès demain les concertations sur les conditions de cet accompagnement qui devra s'ajuster à la situation de chaque entreprise ».

"C'est un manque de courage politique"


Une décision qui apparaît comme un nouveau coup de massue pour le monde de la nuit, un des secteurs les plus durablement touché par la crise sanitaire. Un tiers des discothèques a d'ailleurs dû fermer ses portes à cause de la crise sanitaire et cette nouvelle mesure ne risque pas d'améliorer la situation. Pour l'AFP, Thierry Fontaine, le président de l'organisation professionnelle Umih Nuit (Union des métiers et des industries de l'hôtellerie), se dit « scandalisé » : « On n'évoque pas une jauge, on évoque carrément la fermeture. On trouve ça complètement disproportionné. Vu qu'on n'a pas - excusez-moi du terme - les couilles de forcer les gens à la vaccination, et bien on va nous fermer ».

Il déplore notamment un monde de la nuit sans cesse impacté par les décisions sanitaires au détriment des autres lieux ou entreprises : « On ne renforce rien dans aucun autre métier, bien entendu. Tout va bien ailleurs ! On ne prend aucune autre mesure, mais on ferme les discothèques. Et on nous sort "J'ai demandé à Bruno Le Maire de vous aider". On va vous donner trois francs six sous… Quand vous enlevez la plus grosse période de l'année, c'est un manque de courage politique. On nous supprime le Nouvel An… ». Comme le rappellent nos confrères de LCI, une récente étude de l'Institut Pasteur a montré que les discothèques sont l'un des lieux où le risque de contamination est le plus fort.
Théau BERTHELOT

Charts in France

Copyright © 2002-2022 Webedia - Tous droits réservés