Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Que devient... ? > Que devient... Loïs Andréa, 22 ans après "Insomnie" ? La chanteuse se confie
Que devient... ?
dimanche 29 novembre 2020 11:42

Que devient... Loïs Andréa, 22 ans après "Insomnie" ? La chanteuse se confie

22 ans après le succès de ses singles "Insomnie", "In" ou "Duo", Loïs Andréa sort de l'ombre. Après avoir disparu du paysage musical, la chanteuse revient sur son parcours, raconte ses désillusions et donne de ses nouvelles au podcast cd2titres. Que devient Loïs Andréa ? Réponse !
Crédits photo : Pochette de Lois Andrea
« Et je vis ma vie, insomniiiiies ». Si vous étiez mélomane à la fin des années 90, vous n'avez sans doute pas pu passer à côté des chansons efficaces de Loïs Andréa, "In", "Insomnie" et "Duo". Alors qu'Ophélie Winter cartonne à l'époque, la chanteuse tente sa chance elle aussi avec ses titres pop accrocheurs porté par sa voix soul, concoctés avec le compositeur et producteur Jean-Patrick Allouche. Evaporée après son premier album "Insomnies", sorti en 1999, Loïs Andrea a finalement été retrouvée par le podcast cd2titres, « qui célèbre les chansons des années 1996 à 2003 avec amour et sans plaisir coupable ». « Tout l'album "Insomnies", j'étais joyeuse. J'étais tellement heureuse. C'était très sincère. J'ai réalisé mon rêve. Tout le monde me disait : "Tu n'y arriveras jamais". Je faisais ce que j'aimais, je chantais, je partageais. La partie télé, tout ça, c'était très impressionnant, tout était nouveau (...). Ça reste une sublime expérience et un sacré challenge dans ma vie de femme » explique l'artiste qui a ensuite travaillé dans une grande maison de mode dans « des fonctions business ».

"Artistiquement, j'avais encore des choses à dire"


Une expérience qui a pu avoir lieu après des rencontres décisives, mais surtout une passion dévorante. « La musique, c'était un autre monde, ça me rendait vivante (...) J'ai suivi un cursus comme une provinciale qui avait ce rêve. Je n'étais pas du tout dans le sérail. Je n'avais pas du tout des parents qui étaient dans la musique. On chantait tout le temps à la maison mais c'était par plaisir » explique Loïs Andrea dans le dernier épisode de cd2titres, révélant avoir tenté sa chance à Paris, en enchaînant les castings et en entrant dans une école de musique. Grâce à une connaissance qui travaille chez Fun Radio, et alors qu'elle devient choriste notamment pour François Feldman, elle rencontre Jean-Patrick Allouche (Indra, Marc Lavoine...). Loïs enregistre son premier album et signe chez Barclay pour trois albums. Le premier single "In" se classe 22ème et s'écoule à près de 80.000 ventes, avant que "Insomnie" prenne le relais quelques mois plus tard (35ème, 45.500 exemplaires) puis "Duo", qui samplait "You And I" de Delegation (49ème, 50.000 ventes). Si l'album "Insomnies" ne séduit que 20.000 acheteurs à l'époque, un deuxième disque est prévu dans la foulée. Enregistré, il ne verra pourtant jamais le jour.

Souvenez-vous de "Insomnie" par Loïs Andrea :



"Ça m'a couté cher"


Alors que Loïs Andrea a failli collaborer avec le compositeur star Craig Armstrong pour son deuxième album, tout s'arrête soudainement après l'enregistrement à cause de multiples incompréhensions entre l'artiste et son label. « Je n'en étais pas satisfaite et je sentais aussi qu'on n'allait pas le défendre à la hauteur de ce que je souhaitais. Je préférais ne rien faire de plus (...). Le problème, c'est que je voulais suivre une direction artistique plus que commerciale. (...) Artistiquement, on n'avait pas les mêmes envies ». La rupture de son contrat « abîme » la chanteuse, qui n'a « pas de regret » aujourd'hui et préfère garder les bons souvenirs : « J'ai réussi un rêve de gosse, où ça n'a pas perduré. Oui c'est regrettable parce qu'artistiquement, j'avais encore des choses à dire. Mais la musique fera toujours partie de ma vie, jusqu'à ma mort. Ce n'est pas parce que je ne passe plus à la télé et que je ne fais plus de disques... Ce n'est pas ma quête ».

Ecoutez l'interview de Loïs Andrea du podcast cd2titres :



22 ans après, Loïs Andrea est critique envers le fonctionnement des maisons de disques et notamment le manque de vision et d'accompagnement de la part de certains directeurs artistiques. « Le problème, c'est qu'on dépend d'une personne. Ça n'a pas matché avec la DA, ça a été la vraie problématique. Je pense qu'on ne s'est pas comprises, on ne s'est pas entendues » explique celle qui rêvait de collaborer avec Jean-Jacques Goldman. « Après tu paies. Eux, ils s'en fichent, ils restent en poste. C'est ça qui est dur à vivre. Le public ne sait pas tout ça. Vu que pour d'autres artistes ça fonctionne, finalement, c'est toi le problème. (...) Ça m'a couté cher ». S'exprimant désormais dans la peinture et dans divers projets dans l'ombre, Loïs Andrea refuse toutes les émissions de télévision ou autres tournées nostalgiques : « Ah non, certainement pas. Revenir... Tu n'es plus du tout en phase avec tes chansons. Même pas en rêve ! Mon Dieu, au secours ! J'ai autre chose dans ma vie. Je n'ai tellement pas baissé mon froc pour pouvoir continuer ce métier. C'était une passion vitale, c'était mon moyen d'expression, d'exister, de vivre ». Un « magnifique » album inédit a d'ailleurs failli sortir il y a dix ans. En attendant, l'album "Insomnies" est disponible sur les plateformes de streaming !

Souvenez-vous de "Duo" de Loïs Andrea :
Julien GONCALVES

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Les 10 lives les plus désastreux en vidéos Les 10 lives les plus désastreux en vidéos
  • Madonna : une carrière en 12 chiffres Madonna : une carrière en 12 chiffres

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés