Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Concerts : les événements de plus de 5.000 personnes interdits jusqu'au 30 octobre
C'est dit !
mardi 11 août 2020 17:14

Concerts : les événements de plus de 5.000 personnes interdits jusqu'au 30 octobre

Enième mauvaise nouvelle pour le monde du spectacle. Le Premier ministre Jean Castex annonce la prolongation jusqu'au 30 octobre de l'interdiction des événements rassemblant plus de 5.000 personnes. Certaines dérogations pourraient être néanmoins délivrées.
Crédits photo : Sébastien Botella / Nice Matin / Bestimage
C'est un nouveau coup dur pour l'industrie du spectacle. Alors que les voix s'élèvent pour demander des consignes plus claires sur la reprise des concerts, le gouvernement a tranché. Lors d'une conférence de presse tenue au CHU de Montpellier ce mardi, le Premier ministre Jean Castex a annoncé la prolongation jusqu'au 30 octobre de l'interdiction des événements rassemblant plus de 5.000 personnes. Néanmoins, le chef du gouvernement assure que les préfets pourront « y déroger sous respect de vérification du strict respect des protocoles sanitaires ». Une annonce qui survient au moment où Jean Castex confirme que la situation liée à l'épidémie de Covid-19 « s'est dégradée au cours des derniers jours » avec plus de 2.000 cas recensés en France sur les dernières 24 heures : « La situation épidémiologique évolue dans le mauvais sens ». Le Premier Ministre assure également vouloir « étendre l'obligation du port du masque dans les espaces publics », une mesure déjà mise en application dans des villes comme Lille ou Paris.

Artistes et producteurs se sentent "à l'abandon"


Cette déclaration est une énième déception pour l'industrie du spectacle, en pause depuis la mi-mars, et qui se désole d'être laissée dans le flou. De nombreux producteurs s'inquiètent face au manque d'informations claires de la part du gouvernement, notamment sur la question de la distanciation sociale à respecter pour des concerts qui affichent déjà complets. « On a un sentiment d'abandon. Agacement, désolation, ras-le-bol, c'est ce que nous ressentons : nous sommes le seul secteur qui n'a pas repris, alors que les foires et les salons professionnels pourront le faire à partir du 1er septembre » explique à l'AFP Aurélie Hannedouche, du Syndicat des musiques actuelles (SMA).

Certains artistes comme M. Pokora ou Vitaa et Slimane sont montés au créneau pour pousser un coup de gueule face aux différentes annonces du ministère de la Culture. « On a bien compris qu'on était la dernière roue du carrosse. Mais un peu de considération (...) Soit vous annoncez "Concerts possibles avec port du masque obligatoire jusqu'à tant de personnes", soit vous interdisez et, au moins, on sait à quoi s'en tenir et on passe à autre chose » s'est insurgé l'interprète de "Tombé" sur Instagram. « On ne peut pas tout attendre des collectivités publiques, chacun exerce une part de responsabilité » répond Jean Castex. Cette prolongation de l'interdiction devrait donc mettre en péril les nombreuses tournées prévues à la rentrée, comme celles de M. Pokora, Matthieu Chedid ou Vitaa et Slimane, qui seront sans doute reportées à l'année prochaine.

Théau BERTHELOT

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Les morts qui gagnent le plus sont chanteurs Les morts qui gagnent le plus sont chanteurs
  • Que devient... François Feldman ? Que devient... François Feldman ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés