Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Business et économie de la musique > Le streaming a boosté le marché de la musique en France en 2019
Business et économie de la musique
mercredi 26 février 2020 16:00

Le streaming a boosté le marché de la musique en France en 2019

Le SNEP présente son bilan de la musique enregistrée pour l'année 2019 en France. Sous l'impulsion du streaming, le marché poursuit sa croissance en dépit de ventes physiques au ralenti, malgré l'essor des vinyles. Tous les chiffres !
Crédits photo : Pexels.com
Le Syndicat National de l'Edition Phonographique (SNEP) a présenté à Paris sa conférence annuelle pour décrypter les performances du marché français de la musique enregistrée sur l'année 2019. Un bilan accessible publiquement sur le site de l'organisme qui se veut porteur de bonnes nouvelles. Avec un chiffre d'affaires global de 772,5 millions d'euros, le marché français progresse de 5,4% et confirme une dynamique internationale (+9,7% en 2018) soutenue par l'essor du streaming, « nouvel usage dominant dans l'écoute de musique en France et dans le monde ».

Le streaming touche toutes les générations


Dans le détail, les revenus numériques, incluant ceux générés par le streaming, sont en hausse de 18,6% et pèse 395 millions d'euros. Depuis deux ans, ils constituent « la première source de chiffre d'affaires de la musique » en France. Conforté par une démocratisation à grande échelle et une offre légale de plus de 50 millions de titres, le streaming affiche une croissance de 23% par rapport à 2018 : à lui seul, ce mode de consommation représente 59% du marché. Il est intéressant de noter que, contrairement à la croyance populaire, les plateformes de streaming ne sont pas uniquement favorisées par la jeune génération. 70% des français âgés de plus de 10 ans écoutent de la musique en ligne, et un quart des utilisateurs a plus de 55 ans !



Ainsi, si les musiques urbaines restent le genre le plus prisé en France et représentent 36% de la consommation totale de titres, la tendance est en train de s'aplanir. « L'élargissement de la population des abonnés au streaming va progressivement corriger le phénomène de surexposition du répertoire rap, hip-hop et R&B, réinstallant une diversité musicale plus conforme à la réalité de la consommation de musique, quelles que soient les générations » analyse le SNEP. Ce sont désormais 9,4 millions de Français qui écoutent de la musique via du streaming payant, pour un parc total de 15 millions d'utilisateurs.

4,1 millions de vinyles vendus


De leur côté, les ventes physiques continuent leur lente érosion : elles ont accusé une baisse de 10% en 2019 pour tomber à 230 millions d'euros de chiffre d'affaires, soit 37% des revenus du marché. Toutefois, le format vinyle est en pleine forme : depuis 2015, le nombre de 33 et 45 tours écoulés dans l'Hexagone a quadruplé ! Il s'en est vendu 4,1 millions d'exemplaires l'an dernier, et quelques 188.000 platines ont trouvé preneurs (+9%). Mais si les indicateurs sont globalement au vert, la prudence reste de mise. « Le marché rattrape tout juste celui qu'il y a 10 ans et ne représente encore que 44% de celui de 2002 » précise-t-on dans ce bilan exhaustif. En 2002 en France, le marché de la musique enregistrée pesait 1,432 milliard d'euros.

Yohann RUELLE

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Quand les actrices porno jouissent de la musique Quand les actrices porno jouissent de la musique
  • Les morts qui gagnent le plus sont chanteurs Les morts qui gagnent le plus sont chanteurs

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés