Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Nous y étions > Fashion Freak Show : Jean Paul Gaultier star d'une revue exubérante et décomplexée
Nous y étions
mercredi 14 novembre 2018 19:09

Fashion Freak Show : Jean Paul Gaultier star d'une revue exubérante et décomplexée

Depuis plusieurs semaines, Jean Paul Gaultier propose le spectacle "Fashion Freak Show" sur la scène des Folies Bergère. Une revue folle, délurée, décomplexée et festive, retraçant son parcours, portée par des guests de prestige et une troupe d'artistes fantastiques. Pure Charts vous raconte !
Crédits photo : Luke Austin
Avec son "Fashion Freak Show", qui se joue jusqu'au 10 mars à Paris, Jean Paul Gaultier a voulu réaliser un rêve d'enfant. Véritable génie de la mode fourmillant d'idées, le couturier s'est taillé un spectacle haute couture et sur mesure aux Folies Bergère. C'est vrai, le premier tableau pourra en dérouter plus d'un. Sur les écrans, une équipe de chirurgiens est en pleine opération... sur l'ourson de Jean Paul Gaultier, prénommé Nana. Car tout est parti de lui. C'est sur sa peluche que le jeune garçon a fait ses première expérimentations. D'un coup, au son du tube intemporel "Le Freak" de Nile Rodgers, des ours grandeur nature débarquent - soutien-gorge coniques sur la poitrine, pour danser tandis qu'un ersatz de Conchita Wurst s'invite pour mimer "Rise Like a Phoenix". Mais où sommes-nous ?! Dans la tête du petit Jean Paul Gaultier, ce qui explique ce grand n'importe quoi.

"Le Freak c'est chic !"


La première partie de ce "Fashion Freak Show" se veut d'ailleurs chronologique pour nous raconter l'histoire du créateur avec un hommage touchant à sa grand-mère, un pilier dans son parcours incarné ici par Micheline Presle, ou comment une revue aux Folies Bergère diffusée à la télévision et le film "Falbalas" a changé sa vie. Mais Jean Paul Gaultier, à travers sa superbe troupe d'une quinzaine de danseurs, va plus loin en revenant sur l'impact de son premier amour Francis, à travers un tableau tendre et coloré mais un peu vide, incarné par une photo signée Pierre et Gilles, ou lorsqu'il évoque ses expériences débridées dans un sex club fétichiste de Londres lors d'une séquence brûlante. Dans la pénombre, les corps lascifs se rapprochent, s'échangent et se percutent, une acrobate vêtue de cuir tournoie dans les airs, un homme est tenu en laisse, alors que résonnent "Etienne Etienne" ou "I Want Your Sex" et que les personnages cultes de Tom of Finland s'incrustent dans les écrans. La mise en scène est incroyable, l'atmosphère bluffante. L'un des grands moments du show.

Une ode à la fête et à la différence


Jean Paul Gaultier n'élude pas non plus le sida qui fait tomber ses proches (Catherine Ringer donne des frissons en revisitant "I've Got You Under My Skin"), rappelle l'importance d'Act Up - la troupe distribue alors des préservatifs dans le public au son de "Express Yourself" de Madonna devenu "Protect Yourself", dénonce la perfection et la chirurgie esthétique dans un tableau particulièrement drôle, pour finir en apothéose : les danseurs se mettent à nu pour s'asseoir en pyramide, dos à dos, sur les marches afin de célébrer toutes les beautés. Le message est fort. Frissons garantis. Mais à ne pas s'y méprendre, le "Fashion Freak Show" est aussi un véritable défilé de mode à travers plus de 200 costumes présentés notamment lors de deux séquences phares où se suivent la robe perfecto, les seins coniques de Madonna, la robe sac poubelle, les corsets ou la célèbre marinière de Gaultier. Qui dit défilé de mode, dit aussi défilé de stars. Ainsi, lors de vidéos parfaitement intégrées au spectacle (ce qui est rare !), Rossy de Palma excelle en institutrice de la vieille école, Catherine Deneuve apporte une touche de d'élégance, Line Renaud délire en meneuse de revue d'une souplesse folle, tandis que Cristina Cordula et Catherine et Liliane nous régalent par leur humour communicatif.

Certes, Jean Paul Gaultier a mis toutes ses idées et influences dans ce "Fashion Freak Show", parfois victime de ce trop plein d'ambition. Certes, le mélange des genres peut parfois paraître incongru (un indien qui fait du roller au son de "Ta fête" de Stromae ou une battle entre sapeurs et vogueurs sur "Sapés comme jamais" de Maître Gims). Mais c'est justement ce choc des cultures qui a participé à la légende de JPG, qui prend d'ailleurs un plaisir fou à répondre aux critiques et à la presse people ou à tacler gentiment Karl Lagerfeld. Au final, ce "Fashion Freak Show", porté par une bande son exceptionnelle (Madonna, Mylène Farmer, Eurythmics, Joséphine Baker, Serge Gainsbourg...) et une troupe formidable - le sculptural Lazaro Cuerto Costa est particulièrement impressionnant - est une ode à la fête, à la réalisation de ses rêves les plus fous, à l'acceptation de soi, au besoin de briser les codes. Et c'est peu de dire que ça fait du bien !

Regardez le teaser du "Fashion Freak Show" :
Julien GONCALVES

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Sexe, religion... Madonna en 10 provocations Sexe, religion... Madonna en 10 provocations
  • Madonna : une carrière en 12 chiffres Madonna : une carrière en 12 chiffres

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP