Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Flashback Top 50 > Flashback Top 50 : qui était numéro un en février 1966 ?
Flashback Top 50
dimanche 14 février 2016 16:21

Flashback Top 50 : qui était numéro un en février 1966 ?

Un demi-siècle nous sépare du mois de février 1966. Sheila, Cloclo, Johnny et Eddy étaient déjà de véritables vedettes, tandis que Christophe et Hervé Vilar n'en étaient qu'aux balbutiements de leurs carrières. Yannick Suiveng, spécialiste des charts et auteur du Dictionnaire des tubes en France, nous replonge vers une époque... que les moins de 50 ans ne peuvent pas connaître !
Crédits photo : Abaca
A une période où il est encore bien difficile pour les anglophones de se frayer une place parmi les meilleurs ventes sur notre territoire, certains d'entre eux réussissent tout de même ce tour de force. Il faut bien avouer que sans Internet, le français lambda rencontre en 1966 toutes les peines du monde à écouter des disques d'artistes étrangers !

Les Beatles VS les Rolling Stones


Trois exceptions dérogent tout de même à la règle. A commencer par les Rolling Stones, considérés comme de "méchants" garçons que les fans écoutent le plus souvent cachés au fond de leur chambre puisque le choc des générations sévit déjà. Vient ensuite Elvis Presley, avec ses 45 tours qui arrivent en France au compte-goutte. Ses chansons parviennent à être connues de tous grâce aux interprétations que le King en fait à travers les comédies musicales dont il est l'acteur principale. Enfin, et surtout, les Beatles, composés du duo d’auteurs-compositeurs John Lennon - Paul McCartney et de leurs acolytes George Harrison et Ringo Starr. En février 1966, les "Fab Four" réussissent l'exploit de classer "Michelle" sur la plus haute marche des ventes en France, exception notoire quand on sait que ce titre n'était même pas gravé en 45 tours dans leur propre pays !




Cloclo fait recette


Claude François réussit une belle performance en classant deux titres parmi le top 10 du mois. Rien d'extraordinaire quand on mesure l'impact qu'a le chanteur sur la jeunesse française à ce moment de sa carrière (12 titres classés rien qu'en 1966 !). Après les hits "Amoureux du monde entier", "Mais combien de temps" ou bien encore "J'attendrai", Cloclo propose "Même si tu revenais", chanson qui atteint la seconde place des hits en novembre 1965. Le titre refera parler de lui bien plus tard, en 1990, grâce à un sacré lifting qui lui permit de faire le bonheur des clubs et de réapparaitre dans le top 10 des ventes. Pour la petite histoire, Claude François évoque à travers cette chanson la rupture douloureuse qu'il eu avec sa femme, la danseuse Janet Woollacott. Cette dernière, frustrée par la jalousie de son mari, préféra le quitter et se consola bien vite dans les bras d'un autre bellâtre un peu plus âgé, un certain Gilbert Bécaud.




La confirmation Christophe


Au milieu de tous ces "jeunes loups", Jean Ferrat fait figure d'ovni. Ses disques se vendent très bien mais le chanteur engagé éprouve toutes les peines du monde à être invité sur les plateaux de télévision. Il faut dire que son positionnement politique très à gauche rebute les programmateurs de variété qui préfèrent l'évincer, de peur qu'il n'exprime ses opinions. C'est pour cette raison qu'il sera tour à tour exclu de l"enregistrement des émissions "tête de bois" puis de "Télé-Dimanche". La chanson "Potemkine" sera donc boudée par certains ou au contraire bien exposée par d’autres, notamment les stations Europe 1 et France Inter qui le classent même numéro un.

Enfin, dans la catégorie "nouveau talent", le chanteur Christophe réussit à imposer un second tube après s'être révélé avec l'incontournable "Aline". C'est une nouvelle fois sur fond de polémique que ce titre est programmé dans l'émission "Tête de bois". Albert Raisner, présentateur de ce célèbre rendez-vous, a décidé d'inviter Christophe pour qu'il interprète sa nouvelle chanson "Je chante pour un ami". Mais l'artiste, préférant défendre ses "Marionnettes", use de sa nouvelle notoriété pour faire plier Raisner après plusieurs heures d'intenses négociation. « C'était les "Marionettes" ou je me cassais » expliquera plus tard l'une des révélations de cette année 1966.




Top 10 des tubes de février 1966


(Attention, ce classement n’est pas le reflet des seules ventes, mais de l’ensemble des hit-parades représentatifs à l’époque)

1 Beatles - "Michelle"
2 Claude François - "Le jouet extraordinaire "
3 Eddy Mitchell - "Et s’il n’en reste qu’un"
4 Johnny Hallyday - "Le diable me pardonne"
5 Sheila - "Le folklore américain"
6 Claude François - "Même si tu revenais"
7 Jean Ferrat - "Potemkine"
8 Christophe - "Les marionnettes"
9 Adamo - "Comme toujours"
10 Hervé Vilard - "Fais-là rire"

Le "Dictionnaire des tubes en France", par Yannick Suiveng, est le premier ouvrage qui rassemble tous les hits classés dans notre pays !
1950-2010 : 60 ans de hits ! Un incontournable pour tous les fans des classements en France. A découvrir et/ou commander sur le site officiel !
Yannick SUIVENG

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Que devient... Sandy Valentino ? Que devient... Sandy Valentino ?
  • Les papys du rap font de la résistance ! Les papys du rap font de la résistance !

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP