Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Interview > Dave Dario en interview
Interview
mardi 06 décembre 2011 11:34
3

Dave Dario en interview

Après l'Afrique du Sud et l'Angleterre, Dave Dario, 29 ans, originaire de l'Ile Maurice, débarque en France et fait ses débuts dans l'émission "Nouvelle Star", saison 8. Aujourd'hui, fort des ses multiples expériences, il entame un tournant dans sa carrière avec la sortie de son single "Je cours". Un titre qui nous propulse directement au soleil, avec des instruments traditionnels qu'il souhaite remettre au goût du jour, sans oublier les sonorités actuelles, très pop.
Crédits photo : DR Facebook officiel

Tu as été découvert par le public français lors de l'émission "Nouvelle Star", en 2010. Parle-nous de ton parcours depuis. (Sarah MERLO)
Dave DARIO : La "Nouvelle Star" m'a permis de rencontrer beaucoup de personnes qui sont ensuite devenues des amis. J'avais envie de les retrouver sur mon projet d'album. Juste après l'émission, j'ai commencé à écrire mes propres chansons, à composer et maquetter. Mais j'ai fait comme tout le monde, j'ai frappé aux portes et il y a eu beaucoup de refus. Heureusement j'ai pu rencontrer des gens d'Universal, afin de commencer à enregistrer.

Comment la rencontre avec le label s'est-elle déroulée ?
J'ai commencé par les prospections, et j'ai envoyé ma maquette à Universal. J'ai eu mon rendez-vous et heureusement ils ont aimé ! (rires) J'ai aussi été contacté par d'autres labels, mais mon choix s'est porté sur Polydor.

Justement parlons de Polydor. Que ressens-tu à l'idée d'être signé sur le même label que Lady Gaga ou des Black Eyed Peas ?
Avant d'y signer je ne savais pas, mais j'ai commencé ensuite à me renseigner sur les artistes suivis par Polydor... J'étais vraiment impressionné : il fallait vraiment que je me mette à bosser ! Je suis là pour ça et il faut de toute façon se donner à 200%. Je suis très content de mon choix. Je sais qu'il y a des artistes qui signent puis mis de côté parce que des plus connus passent avant eux. J'ai eu la chance de pouvoir enregistrer juste après la sortie de mon single "Je cours", contrairement à d'autres qui peuvent attendre six mois pour passer en studio.

Comment as-tu vécu l'expérience de la "Nouvelle Star" ?
Je suis venu en France pour faire la "Nouvelle Star" seulement deux jours avant les auditions. J'avais pris l'avion de l'Ile Maurice et beaucoup de choses étaient nouvelles pour moi. Par exemple, c'était la première fois que je voyais de la neige. Tu ressens physiquement la différence en passant de 38 degrés à -8 ! Mais même s'il faisait très froid, j'ai vraiment aimé. Ça a été clairement un des moments forts de la "Nouvelle Star". C'est peut-être bizarre, mais quand tu viens d'un pays où la neige n'est qu'à la télévision, c'est vraiment surprenant !




Hormis la neige, qu'est-ce qui t'as marqué ?
La "Nouvelle Star" est vraiment une très belle expérience au niveau professionnel. On aborde la musique d'une toute autre façon puisqu'on est dans la cour des grands. Dans ce genre d'émission, tout le monde est au même niveau, avec 10, 20 ou 30 ans d'expérience. C'est un autre monde car tu as des plannings surchargés, et ta semaine est chronométrée à la minute près. A 8h, la coach vocal vient t'aider sur ta chanson, et l'après-midi, il faut aller répéter à Baltard. Les gens ne s'imaginent pas le travail qu'il y a avant le prime. Très souvent derrière mon écran, je disais comme tout le monde que c'était facile. Mais plus aujourd'hui ! Je me suis rendu compte du réel stress des candidats. Mais c'est vraiment une expérience à faire. C'était la première fois que je chantais devant 600 personnes et tu prends une claque. Mais c'est une expérience que je conseillerais uniquement si la personne a un projet pour la suite. Il faut vraiment savoir pourquoi on le fait, sinon il y a des risques qu'il n'y ait pas de suite justement.

Du coup, l'émission a été un tremplin ?
Oui, définitivement. Je suis satisfait de ce que j'ai fait et je trouve que je suis sorti au bon moment. J'ai eu l'expérience que je voulais, ce qui m'a permis de rebondir sur mon projet. Je tenais à faire mes chansons sans avoir l'étiquette "Nouvelle Star".

Avant cette expérience, tu as eu l'occasion d'enregistrer un single en Afrique du Sud, mais le projet de l'album a été ensuite avorté. Peux-tu nous en parler ?
L'Afrique du Sud a été ma première étape dans l'aventure et c'est arrivé comme ici : j'ai fait une maquette que j'ai envoyé à un producteur. Il s'avérait être le producteur star du pays. On est rentré en studio et on a commencé à bosser sur un album ; douze titres qui ne sont malheureusement pas sortis. Un single est néanmoins paru et a rencontré le succès de façon très old school, en fonctionnant au bouche à oreille. Le titre n'a pas été médiatisé mais quand les gens l'ont entendu, ils ont accroché et poussé le single dans les charts. Malheureusement, la personne avec qui je travaillais n'a pas été très adroite dans sa façon d'opérer. J'ai décidé d'abandonner l'Afrique et je suis parti en Angleterre.

« Il y a, à mon goût, trop de musique électronique en ce moment. »
Pourquoi avoir choisi l'Angleterre ?
Généralement, c'est un tremplin pour les musiciens, j'ai donc voulu essayer en me disant que, quoiqu'il arrive, il n'y a pas de mauvaise expérience. Mais c'était dur... J'ai vu l'émission "The X Factor" et j'ai voulu passer l'audition, mais je ne le conseille pas à tout le monde ! C'était un peu la galère, je n'avais pas beaucoup d'argent mais je me suis retrouvé à faire des choses qui m'ont beaucoup aidé par la suite, comme jouer dans le métro. J'ai une technique pour ceux qui veulent le faire : il y a souvent des guitaristes qui y jouent seul, alors je leur donnais une livre et en échange de quoi, je pouvais chanter avec eux ! Ensuite, on partageait les recettes à deux. Ça m'a fait un peu d'argent de poche pour vivre, surtout qu'à Londres la vie est chère. Mais je me suis débrouillé, j'avais des amis qui y habitaient, et chez qui je dormais, sur le canapé, en attendant la prochaine audition.

Après ces multiples expériences, qu'attends-tu de la sortie de ton premier single ?
J'attends que la chanson plaise et pour le moment j'ai eu de très bons retours. Je suis content de ce qui se passe et je suis à fond dans l'enregistrement de l'album.

Visionnez le clip de Dave Dario, "Je cours" :



Parlons de ton album, on sent d'entrée tes origines mauriciennes, quelles influences veux-tu ajouter à cet album ?
Je recherche vraiment à amener l'auditeur dès l'introduction dans un thème musical, et ce bien avant les paroles. Je mets vraiment l'emphase sur la couleur musicale. Dans l'opus, j'utilise des instruments de sonorités hawaïennes, le ukulélé, l'accordéon ou encore l'harmonica. On travaille avec le label sur un concept qui consiste à remettre à jour des instruments ayant des sonorités crues, avec bien sûr un mélange de pop, pour apporter la touche moderne. Il y a, à mon goût, trop de musique électronique en ce moment. Je pense qu'il est important de connaître l'origine de ces sons, et j'essaie de faire en sorte qu'ils ne soient pas oubliés. Je pense vraiment que tous ces instruments feront un bon mélange dans l'album.

As-tu déjà une date de sortie de prévue ? Y aura-t-il des duos ?
Une date précise pas encore, mais on espère pouvoir annoncer une sortie début 2012. Quant aux collaborations, elles sont au niveau de l'écriture et de la composition, mais c'est toujours avec la même petite équipe. C'est avec elle que j'essaye de mettre en avant l'authenticité de la musique et de ne pas être emporté dans une production commerciale. Je veux réellement garder une originalité.

« Refaire la "Nouvelle Star" ? Non ! »
Tu parlais toute à l'heure de "The X Factor", as-tu suivi l'émission française ?
La petite anecdote est que j'ai travaillé sur "X Factor"... Je faisais les chœurs, côté garçons en tout cas. L'expérience m'a permis de garder le contact avec des musiciens rencontrés sur le plateau de la "Nouvelle Star" car beaucoup d'entre eux se retrouvaient sur "X Factor". En fait, des auditions avaient été passées mais personne ne correspondaient pas aux critères recherchés. Il faut réussir à tout chanter parce qu'il y a beaucoup de styles différents. Du coup, on m'a demandé de l'aide et j'ai accepté.

Dernière question, si l'expérience "Nouvelle Star" était à refaire, accepterais-tu ?
Non ! (rires) C'est à faire une fois ! C'est fort émotionnellement parlant et je le souhaite sans vraiment le souhaiter parce que c'est réellement difficile. Mais à côté de ça, tu apprends beaucoup ce qui te permet d'évoluer !
la Redaction
Retrouvez toute l'actualité sur la page du Facebook officiel de Dave Dario.
Ajoutez un commentaire
Invité
le 06/12/2011, 14:34
Citer
J'aime bien ce que dégage ce type. Il chante très très bien, il est classe. Curieux d'écouter l'album.

Commentaire envoyé via l'application iPhone Charts in France : téléchargez-là gratuitement !
Invité
le 12/12/2011, 17:22
Citer
Jai entendu Je cours!
C ultra frais!!

J'adore!!!
Invité
le 28/12/2011, 14:41
Citer
Je trouve aussi qu'il dégage quelque chose de très sympa. Peut être le charme des îles. ^^ En tout cas bonne chance à lui.

Ajoutez un commentaire

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Ces artistes qui ont déjà tourné dans une pub TV Ces artistes qui ont déjà tourné dans une pub TV
  • Sexe, religion... Madonna en 10 provocations Sexe, religion... Madonna en 10 provocations

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

  • Concours Rihanna

    Rihanna

    Des BO de "Valérian" à gagner !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP