Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Interview > DJ Assad en interview
Interview
vendredi 15 octobre 2010 00:00
6

DJ Assad en interview

S'il a débuté sa carrière de DJ il y a maintenant dix ans, c'est en 2010 que DJ Assad fait paraître son premier album. Ecrit, composé et produit avec ses proches collaborateurs de toujours, "Playground" est une pièce de musique taillée pour les clubs. Fort du succès de son concept radio "Royal Mix", DJ Assad part aujourd'hui à l'assaut des charts, notamment avec son tout nouveau single "So Far Away" que l'artiste affectionne particulièrement et qu"il joue lors de sa tournée d'automne tout juste commencée.
Ton premier album a été publié le 14 juin de cette année. Même si tu as commencé il y a dix ans, c’est aujourd’hui que l’électro et les DJ sont très tendances. Qu’est ce qui justement selon toi te différencie des autres DJ ? (Jonathan Hamard, rédacteur)
DJ Assad : Tout d’abord, je suis DJ par passion. Je suis un amoureux de la musique. Je ne cherche pas à ressembler à un autre DJ connu. Je fais ce métier parce que j’aime être en face du public et jouer des sons pour faire la fête avec eux. J’adore les faire voyager. Pour moi, un set de deux heures, ce n’est pas seulement balancer de la house ou du Rn’B en club. J’aime commencer avec des sons hip hop et terminer sur de la transe. Tout dépend du public que j’ai en face de moi. J’ai cette faculté de savoir jouer de tout et pour tous les publics. Ca fait une dizaine d’années que je suis DJ : j’ai commencé dans des booms, puis dans des clubs, et désormais je fais des concerts. Toute cette expérience que j’ai acquise, je la mets à mon actif tous les week-ends. Après, à savoir qualifier ce qui me différencie spécifiquement des autres DJ, je ne saurais pas dire, si ce n’est que je suis guidé par ma passion.

Cet album serait donc en quelque sorte le fruit de toutes tes expériences vécues, un peu la finalité du travail produit depuis tes débuts.
Avant de concevoir cet album, j’avais déjà produit quelques titres dont "Everybody Clap" qui fut le titre le plus diffusé sur Fun Radio en 2008. J’ai pris mon temps avant de concevoir cet album en produisant des remixes pour d’autres personnes. J’ai ensuite compris que j’avais la maturité nécessaire pour faire ce disque. Ce sont deux ans de travail avec entre temps mes émissions de radio et mes tournées. J’ai une équipe avec moi pour m’aider pour les paroles et j’ai fait appel à des musiciens pour certains titres. J’ai essayé de tout produire par moi-même. C’est mon premier disque mais ce ne sera pas le dernier. Je suis un acharné du travail.

On peut aussi y trouver des titres produits à tes débuts : "Everybody Clap" et "Just Dance". Pourquoi ceux-là en particulier ?
"Everybody Clap", je l’ai voulu sur le disque parce que c’est mon premier tube. Je ne voulais pas oublier ce que j’ai fait il y a trois ans, même si aujourd’hui ma production s’oriente sur autre chose. Pour "Just Dance", j’adore la voix du chanteur, donc je voulais sur l’album un remix club du titre que je trouve plutôt sympa.

Il est vrai qu’on trouve plusieurs featurings et collaborations pour l’album : Big Ali, Craig Paris, Vincent Brasse… Ce sont des artistes qui ont aussi commencé jeunes tout comme toi, et du coup sont familiarisés et sensibles à la musique comme tu peux l’être. Ce sont des amis plus que des collègues de travail ?
Quand je fais des featurings, j’essaie toujours de prendre les meilleurs dans un domaine. Willy et Craig sont des beaux paroliers et des bons musiciens. Ali est un bon rappeur et dispose d'une belle actu. C’était important pour moi de réunir ces personnes car ce sont des amis. Ils font partie de mon entourage. Je les côtoie régulièrement et c’était pour moi évident que je travaille avec eux. Après, c’est un premier bébé. Financièrement, tu ne peux pas te payer un Akon ou un Snoop.

« Pour l’instant, je fais avec les moyens du bord. »
Tu n’avais peut-être pas l’envie non plus ?
Oh que si. Qui ne rêverait pas d’avoir un featuring avec un artiste américain sur son album ? Je serais très fier de moi si je pouvais travailler avec un artiste international. Pour l’instant, je fais avec les moyens du bord. Mais pour les prochains projets, même si j’ai un gros featuring, je ne changerai pas mon équipe et on continuera à bosser ensemble.

Un album qui est déjà promu par trois singles dont le dernier est "So Far Way". NRJ a d’ailleurs proposé de gagner la possibilité de participer au clip de ce nouveau morceau. Tu viens d’arriver sur cette radio : quel accueil reçoit ta programmation et ton émission ?
Ca fait 3 semaines qu’on est sur NRJ. L’émission cartonne. Je pense qu’on a fait nos preuves sur la radio. On est passé par FG Radio, Fun Radio. C’est la preuve que notre concept "Royal Mix" avec DJ Milouz marche.

Regardez le nouveau clip de DJ Assad, "So Far Way" :


D’ailleurs, pourquoi avoir quitté Fun Radio pour NRJ ?
Pour moi, c’était une facilité de rester sur Fun. Je savais pertinemment que tous mes sons clubs rentreraient en playlist. Je voulais réaliser un défi. Je ne pouvais pas rester tout ma vie avec la même entreprise. Je suis obligé de bouger, je suis DJ itinérant : le week-end je suis à Genève, au Portugal, dans le sud de la France. J’essaye de bouger. Arrivé à un moment, si tu veux continuer à vivre ta passion, il faut savoir évoluer et changer d’atmosphère. On m’a proposé NRJ qui est la radio numéro 1 en France. Même si on n’y diffuse pas que des titres club, c’est elle qui me ressemble le plus actuellement. J’écoute de tout, je ne suis pas focaliser sur un style musical. Il y a juste de la bonne et de la mauvaise musique. Niveau programmation, tu peux écouter sur NRJ du rock, de la variété, du funk… mais ça reste avant tout des hits et du bon son.

Justement, serais-tu prêt à accueillir dans ton émission des titres pop-rock ou rap ?
"Royal Mix", c’est une émission club. Il est hors de question pour moi de mettre un titre qui n’a rien à voir avec son concept. Je ne vais pas mettre un titre NRJ parce que je travaille sur NRJ. J’ai une totale liberté dans ce que je fais. Je n’ai aucune playlist imposée. Je suis là pour me faire plaisir et surtout faire plaisir aux gens. Pour moi, que ce soit sur n’importe quelle radio, le concept "Royal Mix" ne changera jamais : c’est reprendre les hits du moment et les remixer à notre manière.

C’est vrai que c’est une émission qui a fait ses preuves. Huit ans déjà qu’elle évolue sur les ondes. Comment est né ce projet "Royal Mix" ?
C’est un projet crée avec mon acolyte DJ Milouz. On se connaît depuis qu’on est petit. On voulait mettre en place un concept. Nous, on aime bien tout ce qui est « couronne » et « King ». On s’est dit alors que "Royal Mix" nous correspondait. Après c’est parti : on a proposé le concept de l’émission à FG qui nous a laissée carte blanche tous les samedis soirs. On a ensuite été repéré par Fun. L’émission est ensuite devenue numéro 1 sur Fun et désormais, on joue sur NRJ.

C’est une émission qui est amenée à perdurer selon toi ?
Le jour où on n’aura plus l’envie de mixer, ça se ressentira et l’audience baissera. Mais pour le moment, on a toujours cette envie.

Le "Royal Mix", c’est aussi une tournée. Beaucoup de dates sont prévues pour l’automne.
Le "Royal Mix Tour", c’est tout les week-ends. On est sur les platines tout le temps. En été, c’est pratiquement tous les jours. On peut mixer chacun dans notre coin. On peut aussi bosser ensemble pour des shows à quatre platines.

« Il faut savoir s’adapter à la musique que les gens aiment. »
Depuis quelques années, les DJ ont le vent en poupe. Les programmations radios ont évolué en laissant une plus large place aux DJ. Comment analyses-tu cette évolution ?
Ce sont les featurings avec les groupes et les rappeurs américains qui se posent sur des productions up tempos. Quand on voit qu’il y a cinq ans, le groupe Black Eyed Peas était plus orienté hip hop alors qu'aujourd'hui il propose de l’électro. Tout le monde y passe ! Du coup, la musique évolue, les mœurs évoluent, et heureusement les radios aussi. Il faut savoir s’adapter à la musique que les gens aiment.

D’autres projets cette année ?
Pour l’instant je défends mon bébé. Il y a la sortie de "Sor Far Away", et j’y crois vraiment beaucoup. J’aimerais un gros featuring avec un américain. Je me bats pour réaliser ce rêve. Pour l’instant, je ne peux rien dire car rien n’est fait. Quoi qu’il arrive, je ferai un gros featuring tôt ou tard, non pas pour utiliser son nom mais pour réaliser mon rêve. Déjà que tout marche comme je le souhaitais. J’en remercie Dieu tous les jours.

Très bien, merci à toi !
Merci.

la Redaction
Retrouvez l'actualité de DJ Assad sur son site internet officiel.
Ecoutez et/ou téléchargez l'album "Playground" en cliquant sur ce lien.
Visionnez le clip "Everybody Clap" (2007) :

Ajoutez un commentaire
Invité
le 15/10/2010, 18:32
Citer
"Il faut savoir s'adapter à la musique que les gens aiment" : voila la mentalité la plus démago du monde pour les DJ qui explique qu'on se tape toujours les mêmes sons, les mêmes reprises, les mêmes trucs en permanence. Un DJ chevronné et inteliigent dirait "Il faut savoir doser intelligemment ses musiques pour faire aimer aux gens des choses nouvelles". Merci DJ Assad pour ce condensé de beauferie, donc...
Invité
le 15/10/2010, 20:40
Citer
"Il faut savoir s'adapter à la musique que les gens aiment" : voila la mentalité la plus démago du monde pour les DJ qui explique qu'on se tape toujours les mêmes sons, les mêmes reprises, les mêmes trucs en permanence. Un DJ chevronné et inteliigent dirait "Il faut savoir doser intelligemment ses musiques pour faire aimer aux gens des choses nouvelles". Merci DJ Assad pour ce condensé de beauferie, donc...


+1
Déjà avec un pseudo pareil...
Invité
le 18/10/2010, 18:21
Citer
le royal mix est passé sur nrj, :O ...dommage il quitte une bonne radio, pour la plus pourrie..
Invité
le 18/10/2010, 23:48
Citer
le royal mix est passé sur nrj, :O ...dommage il quitte une bonne radio, pour la plus pourrie..


Bof, ça fait des années que Fun n'est plus une bonne radio, aujourd'hui Fun et Nrj, c'est pas loin d'être la même chose, donc pour lui autant qu'il aille sur la plus écoutée... les amateurs de bon son, eux, sont plutôt sur les webradios ou à la rigueur FG et Contact à certaines heures, surtout la nuit.
Invité
le 19/10/2010, 10:50
Citer
Changer de radio les blaireaux si vous ne comprenez rien à rien allez ecouter nostalgie, il faut evoluer un peu les pokemons, les temps changent le reste aussi

Commentaire envoyé via l'application iPhone Charts in France : téléchargez-là gratuitement !
Invité
le 20/10/2010, 13:45
Citer
Changer de radio les blaireaux si vous ne comprenez rien à rien allez ecouter nostalgie, il faut evoluer un peu les pokemons, les temps changent le reste aussi

Commentaire envoyé via l'application iPhone Charts in France : téléchargez-là gratuitement !


Les pokémons évoluent aussi mais là on s'éloigne du sujet :D
Plus sérieusement Dj Assad fais des musiques pas trop mal même si c'est pas original

Ajoutez un commentaire

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Que devient... David Charvet ? Que devient... David Charvet ?
  • Les 10 lives les plus désastreux en vidéos Les 10 lives les plus désastreux en vidéos

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

  • Concours Sam Smith

    Sam Smith

    Des albums à gagner

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP