Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Interview > C. Beaugrand, A. Brodier et K. Ferri en interview
Interview
samedi 06 février 2010 19:00
0

C. Beaugrand, A. Brodier et K. Ferri en interview

Christophe Beaugrand, Ariane Brodier et Karine Ferri ont présenté le samedi 30 janvier la première édition du Night For Life aux Arènes de Metz. Ils ont ainsi présenté un show de plus de quatre heures au cours duquel de nombreux artistes succédés sur scène afin de sensibiliser le public à la lutte contre le cancer. Plusieurs d'entre eux nous ont parlé de leur engagement dans cette cause et pour lancer cette série de témoignages, les trois jeunes animateurs se sont confiés à propos de cet évènement alliant musique et générosité. Interview.
Bonjour, Quelles ont été vos motivations pour présenter cette première édition du Night For Life ? (Nikolas Lenoir, journaliste)
Christophe Beaugrand : L’argent bien entendu car on nous en a proposé énormément pour présenter cette soirée. (Rires)
Ariane Brodier : On a tous quelqu’un autour de nous qui est parti à cause du cancer. Quand nous avons été appelés pour le Night For Life, nous étions de fait très motivés à le faire.

Qu’est ce que vous ressentez en vous retrouvant tous les trois à présenter une même soirée ?
« La cause nous a forcément touché et motivé. »
Christophe Beaugrand : Il faut reconnaître qu’il y a une ambiance colonies de vacances, très colonies de vacances même et c’est très sympa. Comme le dit Ariane, la cause nous a forcément touché et motivé. J’ai perdu mon père d’un cancer donc je sais que cela peut tous nous toucher. J’aime aussi beaucoup le fait que le message soit ludique avec le Night For Life. Il y a un plateau d’artistes, le public est assez jeune et je trouve que c’est aussi une bonne façon de leur faire passer des messages. Si on peut servir à quelque chose, c’est vraiment génial. De plus, on fait la fête donc c’est tout bénef.



En parlant justement d’un public jeune, est-ce que le fait d’être des animateurs en adéquation avec celui-ci permet aussi d’être cohérent dans le message ?
Karine Ferri : C’est la première édition du Night For Life et c’est la première nuit où les jeunes se mobilisent contre cette maladie. Le message passe par d’autres personnes et cela peut certainement les interpeller encore plus. Il est aussi indispensable de préciser que tous les bénéfices seront reversés à quatre associations qui luttent toutes contre le cancer. Nous sommes donc aussi pour cela ce soir. Je crois en effet que nous sommes encore jeunes. (Rires) Comme le disent Ariane et Christophe, nous sommes malheureusement tous touchés par ce combat.

Le public se mobilise et les artistes sont aussi présents pour cette cause. Quel regard portez-vous sur leurs engagements ?
Ariane Brodier : Je suis très touchée par cette mobilisation des artistes. Certains avaient des dates payantes et ont préféré venir participer au Night For Life.
Christophe Beaugrand : Collectif Métissé avait un show prévu à Strasbourg et ils ont donné leur accord pour venir ici ce soir. Ils ont demandé de passer au début. C’était d’ailleurs une bonne chose car ils ont mis une très bonne ambiance. Ils sont ensuite rapidement partis sur Strasbourg. Se faire plus de 200 kms pour assurer un engagement et participer à une cause comme celle-ci dans la même soirée, est tout à leur honneur. Ils tenaient vraiment à être là et porter le message envers le public qui les écoute.



Matthieu Gautier, le président de l’association, porte ce projet. Êtes-vous particulièrement touchés qu’une personne de notre génération s’implique autant pour une cause ?
« C'est une idée formidable que d'avoir mis en place la première soirée Night For Life. »
Karine Ferri : Matthieu est à l’origine du concept avec cette volonté de toucher un autre public. C’est une idée formidable que d’avoir mis en place la première nuit Night For Life au cours de laquelle autant d’artistes sont réunis pour sensibiliser l’opinion publique sur cette maladie.
Ariane Brodier : Cela nous fait très plaisir de parler de Matthieu car il a fait un travail exceptionnel. Le cancer a entre guillemets, une image de maladie pour les vieux. Cela est bien sûr totalement faux. Tout le monde peut être touché. Le Sidaction, le Téléthon… sont des causes que l’on connaît mais malheureusement, il n’y a pas d’évènements comme cela contre le cancer et c’est bien que Matthieu ait eu cette idée.
Christophe Beaugrand : Il est sur ce projet depuis plus d’un an et demi donc il faut en effet le féliciter pour tout ce qu’il fait. Il a commencé à nous en parler il y a un an et il se demandait s’il arriverait à convaincre des artistes. Toutes les personnes qu’il a contactées se sont mobilisées et il a réussi un truc énorme.

De part votre métier et le fait que cela vous rende proche du public, vous êtes certainement sollicités par plusieurs associations par exemples. Comment faites-vous le choix de vous impliquer dans telle ou telle cause ?
« À notre humble niveau, cela nous semble indispensable de le faire. »
Ariane Brodier : Nous n’avons pas d’exclusivités pour une cause et on s’investit tant que l’on peut. À notre humble niveau, cela me semble indispensable de le faire.
Christophe Beaugrand : J’ai été sollicité pour plusieurs choses et je reconnais m’être concentré sur les causes qui me parlent certainement plus que d’autres. J’ai bossé pendant deux ans sur Pink TV et on faisait pas mal de choses autour du sida. Je trouve que les médias en parlent peu ou en tout cas, en parlent mal. La lutte contre le sida me tient très à cœur. J’ai également participé à des campagnes contre l’homophobie et la lutte contre le cancer a été une évidence. Comme nous le disions, tout le monde y est ou y sera confronté que ce soit des proches ou nous-mêmes. J’ai été concerné de très près il y a peu de temps donc c’était plus que naturel que je sois là pour cette cause. Après, je trouve qu’il ne faut pas s’investir partout car il faut rester cohérent et ne pas brouiller le message. Il faut être vigilant à rester légitimes sur certains thèmes.



Vous êtes trois jeunes animateurs télé qui construisent leurs chemins respectifs depuis déjà pas mal d’années. Quels conseils aimeriez-vous donner à ceux qui liront cette interview et qui ont envie de suivre vos pas ?
Christophe Beaugrand : Il faut coucher. (Rires)
Karine Ferri : Christophe a tort pour une fois. Je tiens à le dire car d’habitude, il a toujours raison. (Rires). Je pense que la motivation et le travail sont essentiels pour aborder ce métier.
« C'est un métier difficile mais il faut s'en donner les moyens. »
Christophe Beaugrand : Les gens pensent à tort que c’est facile d’arriver devant une caméra ou derrière un micro de radio. La motivation compte énormément. Il faut toujours croire en ses rêves et en sa chance. C’est un métier difficile mais il faut s’en donner les moyens. Il faut beaucoup travailler et surtout ne pas avoir peur de se prendre des claques. On en prend pas mal dans la tronche mais c’est normal quand on fait le choix d’être ainsi exposé.
Karine Ferri : Nous sommes en effet exposés en bien ou en mal mais c’est aussi cela les médias. Il faut être armé et blindé pour être sur le devant. Pour parler de la prestation de ce soir et en tirer des conseils, nous sommes à Metz, il y environ 2.500 personnes et il n’y a ni caméra, ni prompteur. Nous devons parler avec notre cœur et être professionnels tout en restant sur notre ligne conductrice.
Ariane Brodier : C’est en effet une cause où l’on se doit plus que jamais de parler avec notre cœur. On ne doit pas oublier pourquoi nous sommes là et je sais que cela nous est bien resté à l’esprit.

Quels messages aimeriez-vous transmettre au public pour cette cause de la lutte contre le cancer ?
Christophe Beaugrand : J’ai la chance de ne pas fumer donc j’aimerais déjà leur dire de ne jamais y toucher. C’est vraiment plus sympa, on a pas de soucis au niveau des fringues, de l’haleine… (Rires). On essaie justement de faire passer des messages de façon ludique.
Ariane Brodier : Il a totalement raison. Il faut avoir une bonne hygiène de vie et même le slogan des cinq fruits et légumes par jour que l’on nous rabâche est un très bon conseil.
Karine Ferri : On remercie le public pour son soutien et l’intérêt porté à cette cause. Les gens peuvent continuer à la soutenir via les quatre associations auxquelles les bénéfices du Night For Life seront reversés.

la Redaction
Pour en savoir plus, visitez http://www.nightforlife.com.
Pour en savoir plus sur les associations soutenues par le Night For Life, visitez Cent Pour Sang La Vie, Cheer Up, Tout le monde chante contre le cancer et Jeunes Solidarité Cancer.
Ajoutez un commentaire

Ajoutez un commentaire

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Les papys du rap font de la résistance ! Les papys du rap font de la résistance !
  • Ils se sont payés le luxe de refuser un tube ! Ils se sont payés le luxe de refuser un tube !

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP