Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Interview > Tom Frager en interview
Interview
samedi 03 octobre 2009 00:00
8

Tom Frager en interview

L'année 2009 restera certainement celle de la consécration pour Tom Frager. Un deuxième album plébiscité par le public et un tube imparable "Lady Melody" lui ont permis de passer du statut de surfeur émérite à celui de chanteur populaire. L'opus "Better Days" est un véritable voyage musical que Tom Frager et Gwayav' proposent également sur scène. Rencontre.
Bonjour Tom. Toujours en tête des ventes, "Lady Melody" est un des tubes qui ont marqué ces derniers mois et ton album se classe aussi très bien. Que ressens-tu dans le fait de passer de champion de surf à champion du Top (Nikolas Lenoir, journaliste) ?
Tom Frager : J’ai surtout le sentiment que la reconversion est réussie et c’est très agréable. Je n’étais pas certain d’y arriver quand je me suis lancé dans l’aventure de la musique. Au bout de huit ans de travail, cela marche bien et j’en suis très heureux. La route n’a pas été courte mais les choses arrivent.

Retrouvez le clip de "Lady Melody" :


Tu as notamment assuré plus de 400 concerts avec le groupe Gwayav’ pendant ces huit dernières années. Quel est ton rapport à la scène ?
J’ai rencontré la scène très naturellement en jouant dans des petits bars et sur des festivals de surf. En étant confronté au public, j’ai beaucoup appris sur moi-même. J’adore être sur scène car c’est un formidable moment de partage.

En parlant de partage, on retrouve dans ton album du français, de l’anglais et même du créole sur l’excellent "Gwadinina". Est-ce justement pour montrer l’universalité des chansons ?
« La musique permet de dépasser les frontières. »
Je crois en effet que la musique est vraiment universelle. Elle est aussi passionnante car on peut y mélanger beaucoup de choses. C’est aussi pour cela que mon album comporte des styles musicaux très différents tels que du jazz manouche, de l’acoustique, du reggae, du groove, du folk… J’ai procédé de la même façon pour les langues car je pense que la musique permet aussi de dépasser les frontières.

C’est en effet un joli voyage musical. Comment pourrais-tu définir cet album "Better Days" ?
Il s’agit de musiques du Monde et de métissages culturels. Je suis né en Afrique, j’y ai vécu huit ans puis treize en Guadeloupe et j’ai beaucoup voyagé en tant que membre de l’équipe de France de surf. Cela a notamment donné lieu à des expériences formidables en Australie, dans les Caraïbes… J’ai envie de donner en musique ce que j’ai appris pendant ces voyages.

Est-ce que le fait d’être né en Afrique et d’avoir grandi en Guadeloupe a déterminé ta vision du monde ?
Je pense effectivement que cela a eu un rôle important. Si j'étais resté dans mon petit village, sans en sortir, je verrais certainement les choses d’une façon différente. C’est une vraie chance d’avoir voyagé dès mon plus jeune âge. Pour la musique, j’ai grandi en écoutant de la musique black, afro-caribéenne et cela se ressent certainement dans ce que je fais.

La chanson "Lady Melody" est devenue l’un des grands tubes de cet été. Crains-tu que ce titre prenne finalement trop d’importance par rapport à l’album ?
« J'ai peur que le public s'arrête à "Lady Melody". »
Totalement. J’ai peur en effet que le public s’arrête à "Lady Melody". C’est le risque quand on fait un carton avec un titre. C’est un morceau populaire mais il y a sur l’album d’autres chansons dont je suis aussi très fier artistiquement et musicalement. J’espère donc que beaucoup de gens iront écouter ce que je propose au delà de ce titre.

Peux-tu nous dire quel sera le prochain single ?
Nous sommes en train d’y réfléchir. C’est assez délicat avec les quotas en radios car j’ai notamment des chansons en anglais. J’aurais bien aimé que ce soit "Give Me That Love" mais il est plus difficile de faire rentrer ce titre en radio. C’est un choix qu’il va falloir faire et ce n’est pas évident.

Découvrez le clip de "Give Me That Love" :


Tu chantes plusieurs chansons en duo sur l’album, tu as assuré des premières parties pour Patrice, Alpha Blondy… témoignant ainsi une nouvelle fois de ta volonté de partage. Comment se sont passées ces collaborations ?
Ce sont des expériences inoubliables. On rencontre parfois les artistes dont on assure les premières parties mais il arrive aussi de les croiser rapidement dans un couloir et qu’ils ne soient pas très accessibles. En ce qui concerne les duos sur l’album, cela naît toujours d’une rencontre, d’une amitié et du plaisir de chanter ensemble.

Le succès de l’album est-il une motivation supplémentaire pour réfléchir au suivant ?
« Je ne m'arrête jamais d'écrire. »
Tout à fait. Cet album est par contre souvent présenté comme mon premier car il est sorti nationalement mais j’avais déjà fait un disque il y a trois ans. Il n’est pas connu du grand public car il n’est pas passé par les grands réseaux de distribution. Je ne m’arrête jamais d’écrire donc je prépare en effet la suite de "Better Days".

Quel message aimerais-tu transmettre à ton public et aux internautes ?
J’aimerais vraiment remercier toutes les personnes grâce à qui je suis là, les gens qui viennent aux concerts, qui écoutent mes chansons et qui ne me classent pas dans la case "Lady Melody". J’espère aussi les retrouver lors de la tournée.

Merci Tom pour ta disponibilité.
Merci à toi.
la Redaction
Pour en savoir plus, visitez le MySpace officiel.
Pour écouter et/ou télécharger le dernier album de Tom Frager & Gwayav', "Better Days", cliquez sur ce lien.
Ajoutez un commentaire
Kermit
le 03/10/2009, 16:06
Citer
C'est moi ou il donne l'impression d'avoir un peu de mal à assumer Lady Melody, son succès de l'été ?
Invité
le 03/10/2009, 17:39
Citer
Je pense aussi qu'il n'assume pas "lady melody" qui a dû rencontré un public adolescent... Mais le "give me that love" semble de la même veine...

Bref je suis pas fan, sans détester non plus.
Invité
le 03/10/2009, 17:52
Citer
C'est moi ou il donne l'impression d'avoir un peu de mal à assumer Lady Melody, son succès de l'été ?


C'est pas question de pas assumer mais beaucoup de chanteurs ont connu un gros succès et le public n'a malheureusement pas cherché plus loin. Un tel carton peut coller à la peau alors que l'artiste propose bien d'autres choses. Il faut donc écouter les albums pour vraiment entendre ce qu'ils proposent.
Lavoix
le 04/10/2009, 02:07
Citer
A mon avis, ses ventes de singles doivent être beaucoup + importantes que celles de l'album, d'où la raison de vouloir qu'on s'intéresse aussi à son album et pas qu'à son single, mais je ne pense pas qu'il renie cette jolie mélodie qui plaît à un large public

J'aime bien ses réponses sur la musique, les voyages, les frontières, etc...

Belle reconversion d'un sportif, et bonne continuation pour la suite de sa carrière.
Invité
le 04/10/2009, 14:06
Citer
Encore un succès de cet été avec Celui de Coeur de Pirate que n'arrive pas à m'expliquer. Ce sont des chansons sympas sans plus........
Invité
le 04/10/2009, 19:55
Citer
effectivement le niveau de grammaire est assez faible, ça donne super envie de découvrir le reste de l'album c'est de la chanson française? enfin je crois....
minéla
le 04/10/2009, 22:37
Citer
Encore un succès de cet été avec Celui de Coeur de Pirate que n'arrive pas à m'expliquer. Ce sont des chansons sympas sans plus........


Je suis moi aussi de cet avis .

Coeur de PIRATE doit beaucoup à DORE et lui à la 2 .
Invité
le 26/10/2009, 00:45
Citer
en tout tres belle chanson ce titre "give me that love "

Ajoutez un commentaire

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Sexe, religion... Madonna en 10 provocations Sexe, religion... Madonna en 10 provocations
  • Les pires playbacks diffusés en TV (vidéos) Les pires playbacks diffusés en TV (vidéos)

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

  • Concours Mariah Carey

    Mariah Carey

    Des places de concert à gagner !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP