Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Interview > Marc Antoine en interview
Interview
mercredi 17 septembre 2008 00:00
9

Marc Antoine en interview

Marc Antoine est un artiste sans frontières. Ce jeune Montréalais d’origine haïtienne rencontre désormais le succés en France, ses chansons teintées de soul et de variété ont rapidement touché le public. Il propose actuellement son nouveau single "Plus rien à perdre", et sera à La Cigale de Paris le 20 octobre prochain.
Bonjour Marc Antoine, tu as des influences très larges, de la musique soul à la variété. Comment as-tu forgé ta culture musicale, celle qui te permet aujourd'hui de présenter tes propres morceaux (Nikolas Lenoir, rédacteur) ?
Marc Antoine : Dés mon plus jeune âge, j’écoutais beaucoup de styles de musique en fait comme Michael Jackson, Prince mais aussi de la chanson française. C’est le R'n'b qui m’a le plus marqué dans tout ça et j’ai ainsi cherché mon chemin dans le sens où cela m’a aidé à définir mon propre univers musical.

Adolescent, tu as ainsi formé ton propre groupe avec tes frères. Que retiens-tu de cette étape avec Eden ?
J’ai commencé à chanter sur Michael Jackson par exemple vers l’âge de sept, huit ans. Quelques années plus tard, mes frères et moi avons en effet formé le groupe Eden. Nous faisions des sons à la Boys II Men et nous avons ainsi fait quelques représentations. Je retiens de cette expérience qu’elle m’a surtout confirmé ma passion pour le chant et pour l’écriture.

J’ai découvert que tu te définis comme un “amant de la musique”. Que veux-tu signifier avec cette expression ?
Je veux transmettre l’idée qu’en musique, je ne calcule rien. J’aime avant tout une bonne chanson. J’aime donc le R'n'b, mais également les chansons de Bruel, de Cabrel, de Metallica... J’ai vraiment un rapport passionné et infini avec la musique et cela sans me limiter à un style en particulier. C’est ce que j’ai voulu transmettre en me définissant comme un amant de la musique.

Tu es arrivé en France en faisant notamment des premières parties de la tournée de Vitaa. Comment s’est passée la rencontre ?
En fait, nous avons une amie en commun. À l’époque où Vitaa cherchait sa première partie, l’amie en question lui a suggéré mon nom. Elle a écouté mes chansons, elle a découvert mon univers musical et elle s’est rendu compte que ça pouvait fonctionner avec le sien. J’ai ainsi fait six dates avec elle et cela s’est très bien passé.

Tes trois premiers clips sont scénarisés et sont même entrecoupés de scènes jouées. Es-tu attiré par le cinéma ?
Les clips sont scénarisés pour mettre les gens dans l’ambiance. Au delà de ça, je ne suis pas vraiment attiré par le cinéma, même si je reconnais que j’aime mettre mes chansons en images.

Considères-tu les autres artistes variété/soul, tels que Gage ou Matthieu Edward, comme des concurrents ?
Pour moi, Gage par exemple a une voix superbe. Matthieu arrive et j’ai écouté son premier titre. J’aime ce qu’ils font. C’est un style musical à découvrir et je crois qu’il y a de la place pour plusieurs artistes comme Gage, Matthieu Edward et moi.

Parlons maintenant de ton album. Pourquoi avoir fait le choix de faire une reprise de Francis Cabrel avec "Je l’aime à mourir", reprise d'ailleurs actuellement par Quentin Mosimann également, et ayant déjà été reprise dans les 90's par Alliage ?
C’est pour moi la plus belle chanson française. S’il y a bien un texte que j’aurais aimé écrire, c’est cette chanson. Je me le suis donc approprié et je l’ai interprété à ma façon.

Mise à part ta culture musicale axée notamment sur la chanson française, quelles sont selon toi les raisons de ton succès en France ?
J’ai voulu que cet album soit autobiographique. J’y ai donc mis des choses que j’ai vécues et donc des expériences que d’autres également ont vécues. Le public peut donc se reconnaître dans les textes. Je prends l’exemple de "Tant besoin de toi" et il me semble qu’à des degrés certes différents, beaucoup de personnes ont vécu ce genre d’histoire. D’une façon générale, on ne veut pas voir partir la personne que l’on aime. Je crois que la proximité des sujets touche le public.

As-tu déjà une idée du quatrième single ?
J’ai en effet une idée déjà bien arrêtée pour le prochain titre.

Et peux-tu nous dire de quelle chanson il s’agit ?
C’est un de mes morceaux préférés et je peux donc te dire qu’il s’agit de "Plus rien à perdre".



C’est en effet une très belle chanson que l’on peut d’ailleurs découvrir en version acoustique sur la double édition de ton album. Dans tes projets, tu as également une tournée à l’automne ?
Il y a en effet pas mal de dates au mois de décembre notamment et le 20 octobre, je serais à La Cigale de Paris.

Et que prépares-tu pour cette série de concerts ?
J’avais déjà fait trois dates à Paris, Marseille et Lyon. Le public va découvrir mon album sur scène mais également des chansons d’artistes que j’apprécie. Il y aura aussi des invités sur la tournée. J’ai vraiment envie de mieux faire connaître mon univers sur scène.

Comme beaucoup d’artistes actuellement, considères-tu qu’un album en anglais sera une étape à plus ou moins long terme dans ta carrière ?
À court terme, ce n’est pas d’actualité. Cependant, il est vrai que j’y ai déjà pensé mais je ne veux pas précipiter les choses. Je le ferai quand je sentirai que c’est le bon moment.

Ton premier public est canadien. Est-ce que les français sont un public différent ?
Je crois qu’avec le public français, c’est tout ou rien. J’ai en effet remarqué que soit on t’aime ou soit on ne t’aime pas. Je crois qu’il n’y a pas vraiment de place pour l'intermédiaire. En ce qui me concerne, ça se passe très bien et j’ai été bien adopté ici. C’est devenu ma deuxième maison. J’adore la France, presque comme Montréal (rires) !

Pour finir cette interview, quel message aimerais-tu transmettre à ton public et aux lecteurs de Charts in France ?
J’aimerais leur transmettre ma passion pour la musique, ma sincérité et partager tout cela avec eux.

Merci Marc Antoine pour avoir répondu à ces questions.
Merci, à bientôt.

Pour en savoir plus, visitez son MySpace officiel.
Pour réserver vos places de concert, cliquez sur ce lien.
Pour écouter et/ou télécharger le premier album de Marc Antoine, "Comme il se doit", cliquez sur ce lien.
la Redaction
Ajoutez un commentaire
Invité
le 17/09/2008, 18:00
Citer
La classe !!
Invité
le 17/09/2008, 22:27
Citer
Très bel album que je conseille vivement
Invité
le 18/09/2008, 11:50
Citer
Super album avec des chansons d'amour et des sujets plus grave comme l'inceste ou la depression, un vent d'air frais dans le rn'b français aseptisé. Thierry Moussin
Invité
le 18/09/2008, 11:54
Citer
C'est genial. Ethel
Invité
le 18/09/2008, 12:09
Citer
c'est le meilleur album rnb de l'année il mérite une victoire de la musique . le contraire serait purement un scandale.
Invité
le 18/09/2008, 12:16
Citer
Une douce voix. Du talent et il aborde des thèmes trés variés dans son album. Je le conseille.
Invité
le 18/09/2008, 21:29
Citer
Le RNB français avait... tant besoin de lui.
Invité
le 19/09/2008, 18:39
Citer
c'est le meilleur album rnb de l'année il mérite une victoire de la musique . le contraire serait purement un scandale.


Il faut quand même rien exagérer. Ses textes sont quand même très très faibles.
Invité
le 27/10/2008, 08:06
Citer
super albums est il y a il une belle voix

Ajoutez un commentaire

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • "Star Academy" 1 : que sont-ils devenus ? "Star Academy" 1 : que sont-ils devenus ?
  • Que devient... Ricky Martin ? Que devient... Ricky Martin ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP