Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Interview > Mauss en interview
Interview
mardi 08 juillet 2008 00:00
1

Mauss en interview

Le chanteur révélé par un premier opus il y a deux ans, "L'année du chien", obtient un joli succès au Top depuis le printemps dernier avec "Je recherche", en duo avec Charlie. Nous avons rencontré ce charmant garçon, fort simple et sympathique.
Bonjour Mauss, ton single "Je recherche" est disponible en bacs depuis mai dernier, alors que le clip est diffusé sur les chaines musicale depuis l'automne 2007 ! Que s'est-t-il passé (Thierry Cadet, rédacteur ) ?
Fabrice Mauss : Bonne question... (rires) C'est vrai que le buzz a eu lieu en janvier ou février dernier, très certainement aidé par l'opération que nous avons menée avec Meetic. Un partenariat qui a eu lieu en septembre 2007, et s'est poursuivi également pour la sortie de l'album en novembre dernier. J'ai également participé avec Charlie a de nombreuses soirées Speed Dating pour la promotion du single, avec des concerts à la clef ; il y avait là de nombreux liens évidents entre eux et le thème de notre chanson. C'est ensuite qu'on s'est rendu compte, mon label et moi, qu'il y avait une attente physique du single. Finalement ces nombreux mois auront servi à promouvoir le titre en amont.

Tu as déjà publié en 2006 un premier album, "L'année du chien", porté par le single "Cracher mes nerfs"... Avec le recul, es-tu satisfait de son accueil auprès du public ?
Oui parce que nous avions seulement une grosse radio nationale à l'époque : Europe 2, nouvellement Virgin Radio. Sans oublier bien sûr les radios locales qui sont très importantes. Scoop à Lyon nous soutient pas mal par exemple.

Mais tu es originaire du Rhône ?
Oui. Le mouvement culturel a certainement aidé mais tu sais, on a plus joué à Paris ou dans le Nord de la France, que dans le Sud (sourire)...

Quelle est la différence fondamentale entre le premier album il y a deux ans, et celui-ci "Aux dernières nouvelles" ?
Il y a plus de musicalité sur le second... Les sons, le piano, la voix... Le premier disque était beaucoup plus brut, il y a en cela une réelle évolution. Par contre, l'équipe reste la même, les musiciens, les gens qui m'entourent. Il est important pour moi que je me sente comme dans une vraie famille.

Es-tu très proche de tes musiciens ?
Très proche dans le travail oui, après il m'arrive aussi de prendre mon café tous les matins avec mon guitariste, et on parle musique ou autres, mais chacun se respecte et respecte la vie privée de l'autre. On ne s'étouffe pas, et il faut savoir que c'est un exercice difficile lorsqu'on part en tournée par exemple et qu'on est 24h/24 les uns sur les autres. Ce sont de très grands, musicalement mon batteur Michaël Boudoux a par exemple déjà joué avec Maurane, Grégory Lemarchal, Florent Pagny... et humainement ils le sont aussi.

Malgré l'accueil très mitigé de l'opus au Top (ndlr : Top 157 en mars 2008), restes-tu confiant ?
Oui, je suis confiant. Il faut laisser au public le temps de nous identifier. Tu sais qu'au début, les gens pensaient que "Je recherche" était une chanson interprétée par Mathias Malzieu de Dyonisos, et Olivia Ruiz (sourire)... Les choses se mettent en place maintenant, notamment grâce au clip.

Les concerts que tu réalises depuis de longs mois y participent aussi, non ?
Oui bien sûr ! Mais nous ne vendons pas l'album sur les concerts... et malheureusement, pour ensuite retrouver les gens dans les magasins, acquérant le disque, c'est autre chose... On vit dans une société où tout va de plus en plus vite, c'est édifiant ! Cela dit, un public se forge sur scène également, et pas uniquement avec la radio et la télévision, c'est la raison pour laquelle je reste confiant.

Qui est Charlie ? Comment l'as-tu rencontrée ?
Charlie avait un groupe de rock, et puis elle est partie faire des choses en solo, et j'ai immédiatement aimé son univers. Elle donne d'ailleurs de nombreux concerts avec ses chansons à elle, ils sont régulièrement indiqués sur son MySpace officiel. Elle sera notamment au festival Musik'elles de Meaux, le 26 septembre prochain.

Quel sera le prochain single extrait de ton album ?
Nous n'en savons rien pour le moment. J'aime bien "A 20 ans", j'ai remarqué que le morceau avait très rapidement trouvé sa cible sur nos concerts... ou "L'angle droit" qui a un côté très frais et un univers proche des années 80 que j'aime particulièrement.

Pourquoi avoir repris "Marlène" de Noir Désir sur "Aux dernières nouvelles" ?
Déjà parce que Noir Désir fait pleinement partie de mes influences musicales. Ensuite parce qu'en février dernier je l'ai chanté en acoustique sur le "TNT Show" de Direct8, et l'accueil a été formidable. Mon D.A (ndlr : Directeur Artistique), m'a alors dit que c'était une super idée et m'a proposé de l'enregistrer live en studio, guitare/voix. La prise est restée telle qu'elle.

Quelle est ta chanson préférée sur le disque ?
Sans hésiter, "Aux dernières nouvelles". C'est un des premiers morceaux de l'album qu'on ait enregistré, et on a gardé les voix faites dans ma chambre, pour préserver l'émotion brute. Le titre s'est ainsi retrouvé habité.

Le thème du temps est récurent chez toi, non ?
Oui, mais il ne change pas le cours des choses, j'ai la même liberté de propos qu'à 20 ans. Aujourd'hui cette chanson "A 20 ans" est reprise à mes concerts comme un hymne, alors que c'était plus pour faire sourire qu'autre chose (sourire)...

Qui est "Mon ange" ? Ton ange gardien ? Ta moitié ? Ton alter égo ?
(sourire) "Mon ange" est un titre un peu ésotérique inspiré par la lecture du "Parfum" de Süskind, c'est un peu tout ce que tu as cité !

Pour en revenir au mode tournée, comment s'est passée celle du Road Show et grâce à laquelle tu jouais chaque soir aux côtés de Zoë Avril, Fred et Salsedo ?
Très bien. Pareil, humainement tout s'est très bien passé et je respecte beaucoup les autres artistes. Cette initiative nous a permis d'aller ensemble à la rencontre du public. Je crois que c'est un projet qui en cours pour une saison 2 l'an prochain, avec d'autres découvertes.

Le concert prévu à La Cigale le 5 juin dernier a, par ailleurs, été annulé...
Oui, pour des raisons de rentabilité. Il faut bien reconnaitre que l'esprit du Road Show était davantage des salles de 300/400 personnes à 8 euros l'entrée, qu'une salle de 1500 à 20 euros la place... C'était un pari difficile.

De quel artiste t'es-tu senti le plus proche sur le Road Show ?
Humainement de Zoë, elle venait d'arriver dans ce métier, avec cette belle fraicheur qui la caractérise. Même si avec Fred et David Salsedo, ça s'est très bien passé aussi (sourire).

Quels sont tes influences musicales au juste ?
Jacques Brel dont je suis un inconditionnel, Noir Désir, The Killers, Renan Luce... J'aime en général les gens assez rock'n'roll ; Jacques Brel était très rock'n'roll par exemple (sourire) !


Pour en revenir au thème de ton succès "Je recherche", comprends-tu les gens qui se rencontrent virtuellement ?
Oui parce que quand on est timide, on a besoin du virtuel. Ensuite, se rencontrer dans un café c'est bien aussi, afin de ne pas rester dans l'illusion. Mais le premier pas est déjà fait...

Mais finalement, "Je recherche" est adaptable à beaucoup de situations : l'amour, l'amitié, la recherche parentale etc. ?
(silence) C'est vrai, tu as raison finalement. «Je recherche quiconque te ressemblera...» pourrait-être aussi bien la recherche de l'âme sœur, que de l'alter égo, le père absent ou autres. Belle analyse (rires) !

Ou, pour en revenir à Meetic, la recherche d'un plan sexuel simplement...
(rires) Oui, c'est vrai que c'est aussi une des fonctions de la communauté Meetic, mais après tout pourquoi pas, à partir du moment où les choses sont claires dès le début. On est dans une société où les gouts évoluent très vite, où les désirs évoluent. On recherche telle chose à un moment donné et telle autre à un autre...

Finit-on par le trouver ?
Ce qu'on recherche ? Je le souhaite ! Mais toute notre vie on court après quelque chose, on cherche à s'accomplir au quotidien, on attire souvent les mêmes personnes d'ailleurs... Parfois on aimerait en changer, parfois pas parce qu'on est dans un certain confort... Je me rends compte finalement grâce à toi que le texte est bien plus complexe qu'il n'en a l'air (rires) !

Si on reste dans le domaine de l'amour, "Je recherche" peut aussi bien être la quête de l'ex, que celle de l'idéal ?
Exactement. De l'ex, si «je recherche quiconque te ressemblera», c'est par contre sublimer l'autre par rapport à son propre passé. Mais ce n'est pas forcément toujours très sain. L'essentiel est en tout cas que ce texte ait plusieurs lectures, et tu m'en vois ravi (sourire) !

Merci beaucoup Mauss pour cet agréable moment, sans langue de bois.
Merci à toi Thierry et à Charts in France. A très bientôt !

Pour en savoir plus, visitez son espace MySpace officiel.
Pour écouter et/ou télécharger le nouvel album de Mauss, "Aux dernières nouvelles", cliquez sur ce lien.
Découvrez le clip de Mauss + Charlie, "Je recherche" :
la Redaction
Ajoutez un commentaire
Invité
le 09/07/2008, 09:42
Citer
J'adore cet artiste. Le premier album était aussi trés bon. Son nouvel album est encore meilleur. L'angle droit parle de la levrette je crois mais c'est trés joli, subtil et surtout respectueux et drôle. Il devrait vendre l'album sur les concerts, ça fonctionne toujours ça. D'autres artistes le font donc il devrait aussi pouvoir le faire.

Ajoutez un commentaire

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Que devient... Ricky Martin ? Que devient... Ricky Martin ?
  • Ces artistes qui se mettent à nu pour leur disque Ces artistes qui se mettent à nu pour leur disque

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP