Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Interview > Slaï en interview
Interview
lundi 21 juillet 2008 00:00
6

Slaï en interview

Qui n’a pas dansé sur les tubes de Slaï ("La dernière danse", "Flamme" et "Après la tempête") ? Il a cartonné avec son album "Florilège" vendu à 300 000 exemplaires et vous êtes nombreux à l’avoir applaudi à guichet fermé à la Cigale. Le beau Slaï sortira "Caraïbes", son nouvel opus, le 21 juillet prochain. Nous l’avons rencontré pour parler de ce nouvel album et du premier extrait, "Leçons particulières" qui passe déjà en boucle sur toutes les ondes. Attention l’été sera chaud avec Slaï !
Après avoir cartonné avec "Florilège" ton troisième album vendu à 300 000 exemplaires, tu es de retour avec "Caraïbes", qui sera dans les bacs le 21 juillet prochain. Comment te sens-tu et n’as-tu pas une pression particulière pour ce nouvel album ? (Vincent Kheng, rédacteur)
Forcément, j’ai un peu la pression car ça faisait un petit moment que je n’avais pas d’actualités. Pour ce nouvel album qui est composé de 15 nouveaux titres, j’ai une certaine angoisse qui vient du fait également que j’ai pris des risques car je me suis attaqué à de nouveaux courants musicaux. Il y a toujours une certaine appréhension car on a peur de décevoir, mais c’est naturel et c’est normal.

Justement pourquoi avoir mis autant de temps entre ces deux albums ?
Parce que ça a été l’occasion pour moi de me remettre en question autant sur ma vie privée que professionnelle. Il fallait que je continue dans d’excellentes conditions, alors j’ai signé un nouveau contrat en choisissant moi-même la nouvelle équipe qui allait travailler avec moi et ça a mis du temps.

Comme tu l’as dis tout à l’heure, tu as changé de style musical : c'est-à-dire ?
Effectivement je me suis dirigé vers le reggae, le dance hall, les rythmes afro caribéen, mais aussi vers des chansons plus acoustiques genre guitare/voix et l’acapella. On retrouvera tout cela dans mon nouvel album « Caraïbes ».

Pourquoi l’avoir appelé "Caraïbes" ?
C’est le mot qui me définit le mieux ainsi que l’album. L’album dans ses influences et les courants musicaux qu’on retrouve comme ceux que j’ai cité précédemment. Il y a un esprit très caribéen qui s’y dégage et on entend un instrument traditionnel “Le groca”. Et puis ce mot me définit car je suis issu d’une population métissée caribéenne et je trouvais que tout cela sonnait bien.

Le premier single est le titre "Leçons particulières" : pourquoi ce choix ?
Ça a été une décision collégiale tout simplement, il y avait une écriture particulière pour ce titre car je mettais le personnage dans une situation de faiblesse. Ce n’est pas un type de texte qu’on retrouve partout, car actuellement la plupart sont intellectualisés. Ce titre a fait l’unanimité dans les deux parties pour son style d’écriture particulier qui nous a porté.

En parlant du texte, c’est du vécu ?
Refrain :
« Apprends-moi à t'aimer
Même si je dois me mettre en danger
Enseigne-moi l'art de ton toucher
J'ai besoin de leçons particulières
Apprends-moi à t'aimer
Même si je dois me mettre en danger
Enseigne-moi l'art de ton toucher
De ton savoir faire »

(Rires) C’est des choses que j’aurai peut-être pu dire dans certains moments de ma vie et que j’exprime grâce à la musique. Je pense qu’il y a des moments ou on doit mettre son orgueil de côté et jouer carte sur table, et c’est un peu ce que je fais dans cette chanson. Je pense que c’est une chose que j’aurai pu et que j’aurai dû dire à certains moments.

Le clip a été tourné à Miami, peux-tu nous raconter le déroulement du tournage et nous parler du synopsis ?
On a eu 2 jours de tournage car on a du avancer les dates à cause de la pluie qui était annoncée. On a eu énormément de prises à l’extérieur et heureusement que durant ces 2 jours il a fait très beau. Ça nous a permis de multiplier les lieux de tournage avec beaucoup de confort. Les personnes devaient être habituées au tournage car elles ne nous ont pas dérangées et ont été très sympathiques. Sur place on a travaillé avec une grande agence de casting qui nous a permis d’avoir des figurants métissés et caribéens. J’ai choisis Miami par rapport à la symbolique, je voulais une ville qui fasse un clin d’œil aux sonorités de l’album et qui ait un point commun avec moi. Je pense que Miami a été un très bon choix ! Pour ce qui est du synopsis le clip raconte la rencontre d’un musicien et d’une femme anonyme. Ils se croisent pour la première fois dans un hôtel et c’est là que l’histoire démarre. Pour commencer ils apprennent à se connaître et les lieux se multiplient. Au fur et à mesure que la liaison progresse en intensité ils deviennent de plus en plus intimes. On les voit un peu partout notamment dans une chambre d’hôtel. C’est l’histoire d’un musicien qui fait une belle rencontre à Miami, ce qui justifie les scènes où l’on me voit performer avec des musiciens dans un club.



Tu as fait plusieurs concerts à guichet fermé à la Cigale de Paris, vas-tu repartir en tournée prochainement et revenir chanter sur une scène parisienne ?
C’est le gros chantier en ce moment car on est entrain de négocier tout ça. Il y a une tournée de prévue mais, pour le moment, je ne peux annoncer aucune date. La scène reste ma priorité et j’ai vraiment hâte de retrouver le public un peu dans les 4 coins de l’hexagone et voire ailleurs. Je vais essayer d’expérimenter de nouvelles salles parisiennes, mais l’avantage dans les salles comme la Cigale c’est la proximité avec le public. Par contre, chanter dans les Zéniths me stresse un peu dans le sens où on est un peu éloigné des gens. Je ne conçois pas la scène sans une certaine proximité avec les personnes qui viennent me voir. J’aime les salles comme la Cigale ou le Bataclan !

Je vais maintenant te citer 3 artistes du même registre que toi, et j’aimerais savoir ce que tu en penses…
Les Déesses ?
Je pense qu’elles ont démarré très fort avec leur premier titre qui est très bien interprété. J’espère qu’elles vont poursuivre sur ce chemin avec des titres aussi fort que le premier single que j’ai bien aimé. Je trouve que c’est un peu inédit dans le paysage musical français car c’est 3 filles qui chantent ensemble et c’est une chose rare actuellement.
Princess Lover ?
Ca fait longtemps qu’elle est dans le milieu zouk mais elle avait commencé par le dance hall. C’est une personne que je respecte beaucoup, qui a énormément d’expériences et qui est une artiste de scène qui est vraiment belle à voir !
Thierry Cham ?
Je connais très bien Thierry Cham, c’est un artiste qui n’arrête pas d’évoluer, que j’apprécie beaucoup et je ne pense que du bien de lui.

Existe-t-il une sorte de concurrence entre vous ?
Non du tout bien au contraire, j’ai de très bons rapports avec Thierry Cham et Princess Lover, je ne connais pas encore les Déesses. Mais le fait que l’on soit minoritaire dans le paysage musical français crée un certain lien entre nous et c’est très bien !

Pourquoi ne pas faire un duo avec l’un d’eux ?
Et bien pourquoi pas maintenant que je viens de terminer l’album j’ai l’intention de m’ouvrir à de nouvelles collaborations. Jusqu’à présent, elles se limitaient à des arrangeurs ainsi qu’à des compositeurs et rarement avec des artistes, alors pourquoi pas. Je pense que je vais y songer certainement par la suite…

Ton album va sortir cet été… donc pas de vacances ?!
Effectivement je n’aurai pas de vacances, mais ce n’est pas grave car j’ai des fourmis dans les cordes vocales (rires). J’ai vraiment hâte de retrouver le public et je pense que cet album mérite vraiment que je le défende jusqu’au bout. Je resterai donc en France et on pourra me voir un peu partout cet été !

Merci beaucoup et pleins de bonnes choses pour la sortie de l’album.
Merci à toi et à bientôt !

Découvrez le nouvel album de Slaï, "Caraïbes", en cliquant sur ce lien.
la Redaction
Ajoutez un commentaire
Invité
le 30/06/2008, 23:22
Citer
Ca fait plaisir de retrouver Slaï. J'ai hâte de découvrir ses prochains sons car le premier single ne me convainct pas vraiment. Au niveau coiffure, il passe quand chez le coiffeur. ;-) Je le trouvais plus sexy avec les cheveux courts.
Invité
le 21/07/2008, 09:51
Citer
nul je déteste.....enfin c pa spécialemen la chanson mais tout simplement le style musical....jaccroche pas.....
rom
Tia Yess
le 21/07/2008, 11:36
Citer
J'aime pas trop le style donc bon...
Invité
le 23/07/2008, 14:45
Citer
Tres bonne interview comme d'hab CIF, merci.
Invité
le 25/07/2008, 16:01
Citer
Encore des paroles chantées 1001 fois, c'est trop commercial la musique de mnt! =X Grr.
Invité
le 10/09/2008, 21:51
Citer
superbeee son nouvelle album <3

Ajoutez un commentaire

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Ils se sont payés le luxe de refuser un tube ! Ils se sont payés le luxe de refuser un tube !
  • Les papys du rap font de la résistance ! Les papys du rap font de la résistance !

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP