Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Interview > Nyco et Pierrick Lilliu en interview
Interview
mardi 01 avril 2008 09:00
21

Nyco et Pierrick Lilliu en interview

Mercredi soir à 20h50, le premier prime de la saison 6 de "Nouvelle Star" battra son plein. A l'heure où de nouveaux candidats à la gloire s'opposent sur M6, nous avons voulu savoir ce que devenait le finaliste de la saison 3, Pierrick Lilliu, et par la même occasion interroger son frère Nyco, puisque ces derniers sont actuellement ensemble en tournée.
Bonjour Pierrick, à l'heure où la saison 6 de "Nouvelle Star" bat son plein sur M6, quel regard portes-tu sur l’évolution de l'émission aujourd'hui (Nikolas Lenoir, journaliste) ?
Pierrick Lilliu : Depuis que je l’ai faite, je reconnais que je ne l’ai pas trop regardée. Cependant, je tiens à dire que je trouve que Christophe Willem est vraiment exceptionnel. Julien Doré est aussi quelqu’un dont je trouve l’univers intéressant. Je trouve que cette émission continue dans sa voie, dans le sens où elle poursuit sa volonté de révéler des gens qui sortent de l’ordinaire ou qui ont leur propre univers. C’est tout le mérite de "Nouvelle Star".

Avec le recul, trois ans après ta participation, comment as-tu vécu "Nouvelle Star" ?
PL : Ce fut un très beau moment de ma vie. Cela a duré trois mois et à part le fait que ce fut une formidable expérience et que cela m’a apporté beaucoup de choses, c’est difficile d’en parler encore aujourd'hui avec du recul car c'est allé tellement vite. Humainement et artistiquement, ce fut vraiment très intense.

As-tu gardé des contacts avec celles et ceux que tu as rencontrés lors de ton passage dans l'émission ?
PL : Avec Myriam, on se donne régulièrement des nouvelles. De ma promotion, je suis aussi en contact avec Roland, Malik et Philippe. On s’appelle, on essaie de se voir quand on peut.

Comment as-tu vécu le joli succès de ton single "A cœur ouvert" (Top 6 en 2005) et de ton premier album "Besoin d’espace" (Top 35 en 2005) ?
PL : C’est vrai que pour un premier album, en vendre 67 000 c'est un bon chiffre. Pour moi, c’est génial évidemment ! Ça représente du monde et c’est super de se dire que ces personnes ont acheté mon disque. Je suis très content, mais il faut aussi se dire que le succès dans le milieu, il faut le relativiser. Je l’ai vécu normalement et je pense que je suis toujours resté simple. J’ai fait mon travail, que je ne considère pas comme un travail d’ailleurs, avec passion. J’étais très heureux de faire connaître cet album, d’assurer sa promotion, de faire des plateaux multi-artistes…

Bonjour Nyco, tu es le frère de Pierrick, et toi tu as publié un premier album l'an dernier, "Dimmi Perché" (Top 62 en 2007), pourquoi avoir choisi de l'enregistrer en italien ?
Nyco : J’ai choisi de le faire dans cette langue car j’aime beaucoup la musique italienne. Dès mon plus jeune âge, mes parents m’ont fait découvrir la chanson italienne et en particulier mon père qui est originaire de ce pays. Puis j’ai découvert un producteur qui est lui aussi originaire d’Italie. Il ne savait pas du tout au départ que je chantais dans cette langue et même que j’avais des racines par mon père ! Nous avons commencé à travailler ensemble et notre première maquette était d’ailleurs ce qui allait devenir mon premier single, "Dimmi Perché" (ndlr : un single uniquement utilisé pour la promotion). Comme nous étions contents du résultat, nous avons choisi d'enchaîner les titres en italien. Voilà comment l’album s’est fait.

Tu as participé aux castings de "Nouvelle Star" toi aussi, non ?

N : J’ai passé les castings de la Nouvelle Star et j’ai été jusqu’aux étapes parisiennes. Mais je me suis rendu compte que de me retrouver en concurrence avec d’autres artistes ne me convenait pas. Et finalement, j’ai rencontré mon producteur et j’ai ainsi pu commencer mon chemin tout seul.

Par contre, tu as chanté en première partie des concerts de "Star Academy" l'an dernier ?

N : Oui. Mais je n’aurais par contre jamais pu faire "Star Academy". Ce n'est pas un télé-crochet, c'est de la télé-réalité.

Sur ton disque, on découvre un titre "Il Ricordo Che Ho Di Noi", dont Laura Pausini a écrit le texte. Ce n'est autre, en fait, que la version italienne du tube "On n'oublie jamais rien, on vit avec" d'Hélène Ségara et Laura Pausini. Comment est née cette collaboration ?
N : Mon producteur est un ami de Laura Pausini. Celui-ci avait d’ailleurs participé à la composition du titre "On n’oublie jamais rien, on vit avec" que Laura a effectivement chanté en duo avec Hélène Ségara. J’ai voulu la reprendre car j’aime beaucoup ce titre et j’ai une grande estime pour les deux interprètes. J’avais retranscrit en italien les paroles de la chanson, non pas dans une traduction littérale, mais dans une volonté de conserver le sens du texte. Au départ, nous avions d’ailleurs enregistré cette version, mais ensuite mon producteur a envoyé notre version à Laura Pausini, et elle nous a fait le cadeau de refaire un texte inédit dessus.

Après la tournée avec "Star Academy", l’une de tes premières rencontres avec le public a été la tournée "Expérience NRJ" avec Koxie, Leslie et Melissa. Quels souvenirs en gardes-tu ?

N : C’était vraiment bien. Je n’avais jamais fait de tournée sur ce concept, de partir sur les routes avec d’autres artistes. J’avais certes déjà fait la première partie de la tournée "Star Ac", mais ce n’était pas pareil. Ils étaient en groupe car ils avaient déjà vécu plusieurs mois ensemble. J’étais donc plus en retrait. Lors de la tournée NRJ, nous étions vraiment soudés. Nous avons partagé une belle expérience, nous avons appris à nous connaître et nous avons bien rigolé aussi. Le fait de chanter avec des jeunes qui sont passés par des castings, chose que nous connaissions car nous l’avions vécu avant, étaient enrichissant pour eux, mais aussi pour nous. Tout le monde y a pris beaucoup de plaisir.

Certains te comparent à Nek ou encore à Paolo Meneguzzi (ndlr : chanteur italien célèbre en France pour son duo avec Ophélie Cassy, "In Nome Dell'Amore", et qui représentera la Suisse à la prochaine édition de l’Eurovision) ; qu’en penses-tu ?

N : Je dirais que ce n’est pas faux (rires) ! J’aimerais aussi citer Tiziano Ferro car c’est également un chanteur italien que j’apprécie beaucoup. Je reconnais que pour certains titres, je me suis inspiré de ces artistes et je suis flatté que l’on me compare à eux.

Pierrick, envisages-tu de collaborer de nouveau avec Jérémy Chatelain, Brice Davoli, Steeve Estatof et Patrick Fiori qui avaient participé à ton premier opus ?

PL : C’est une question difficile car on est en train de travailler de façon complètement différente pour le deuxième album. C’est encore tôt pour en parler car on veut garder l’effet de surprise, mais je pense qu’il y aura beaucoup plus de choses personnelles. On va essayer de plus créer par nous-mêmes.

On murmure que tu collaborerais avec David Lukas ("Star Academy" saison 6), et David Moreau, le frère de Patrick Bruel ?

PL : Je ne peux vraiment pas en dire plus pour le moment (ndlr : Thierry Duchadeuil, d'Artist'n'co, le tourneur de Nyco et Pierrick Lilliu nous a ensuite indiqué que ces rumeurs étaient infondées.).

N'acceptant pas les titres qui t’étaient proposés, tu as quitté ta maison de disques. Comment envisages-tu la sortie de ce disque ?
PL : C'est moi qui ai, en effet, décidé de le rompre et de reprendre ma liberté. Maintenant je prends le temps. Les choses ont été très vite pour le premier album et pour celui-ci, je vais faire les choses doucement. Je pense que l’on va commencer par mettre des extraits de chanson sur mon MySpace telle que "Issue de secours" qui est déjà en écoute et qui a été écrite par Mark Scotto. On va ensuite présenter les chansons sur scène comme nous commençons à le faire d'ailleurs, et puis on verra, j'ai déjà quelques pistes, mais là encore il est trop tôt pour en parler. En attendant, faire de la scène est vraiment une chose que j’aime et qui m'épanouit. Pour ce qui est du deuxième album, j’espère simplement le sortir en fin d’année.

Aborderas-tu une vision assez sombre de certains sentiments, comme ce fut le cas dans le premier disque ?
PL : J’ai envie de te dire que si ce que l’on fait actuellement va jusqu’au bout, ça va surprendre. Après les gens seront surpris en positif ou en négatif, mais il y aura en tout cas beaucoup de changement par rapport à "Besoin d’espace".

Nyco, de ton côté, où en est l'exploitation de ton premier opus ?
N : Nous avons proposé l'été dernier aux radios le deuxième single extrait de l'album qui s’appelle "Paura". Il est chanté entièrement en italien, et il a malheureusement été retiré de l'Airplay, notamment NRJ, à cause des quotas pour les langues francophones. Nous allons maintenant le proposer dans une nouvelle version que nous avons déjà enregistrée. Pour rentrer dans les quotas et être ainsi mieux diffusé, le titre a été enregistré à 40 % en italien et à 60 % en français. Il va très prochainement être envoyé aux radios.

Aujourd'hui, que prévoyez-vous pour ces concerts à deux voix ?
N : Nous sommes déjà très contents car on se retrouve assez rarement pour chanter ensemble, mis à part à la maison. Nous avons des voix qui se complètent et donc proposer nos deux univers au public nous plaît beaucoup. C’est vraiment agréable de pouvoir en même temps faire ce que l’on aime et le partager en famille !

Pensez-vous un jour refaire un duo, que ce soit sur scène ou sur disque, comme au temps du superbe "Comme un frère" sur l'album de Pierrick ?
PL : Je ne sais pas mais si c’est le cas, ce sera sur scène. Nous prenons beaucoup de plaisir à chanter ensemble.

Pierrick, on t’a découvert comédien dans le film de Thierry Klifa, "Le héros de la famille". Que retiens-tu de cette expérience ?
PL : C’était aussi magnifique qu’inattendu. Je n’avais jamais fait de théâtre ou de comédie. Je ne m’étais d’ailleurs jamais posé la question de savoir si ça m’intéressait... Puis j’ai eu la chance que le réalisateur ait justement regardé l’émission et nous nous sommes rencontrés par la suite grâce à mon producteur. J’ai alors passé les essais et je me suis retrouvé dans l’aventure. J'avais une scène dans laquelle je devais me retrouver à moitié nu au lit avec un homme, et je t'avoue que ce n'a pas été si simple au début ! (sourire) Mais j'ai appris beaucoup de choses, et notamment celle de se mettre totalement au service d'un rôle, de jouer quelqu'un qui peut ne pas nous ressembler. C'était vraiment bien.

Aimerais-tu poursuivre dans cette voie, parallèlement à ta carrière musicale ?

PL : Ce serait vraiment bien, en effet, de faire d’autres choses dans ce sens. Et même si je suis plus penché sur la musique, j’ai très envie de refaire des essais pour tel ou tel projet. C’est un domaine auquel je n’avais pas pensé avant comme je te l'ai dit, mais qui m’a en réalité beaucoup plu.

Pour finir cette interview, qu’aimeriez-vous dire à votre public, ainsi qu’à celles et ceux qui vous liront sur Charts in France ?

N : Un grand merci au public qui nous soutient, qui vient nous voir sur scène, et j’espère que vous aimerez mon nouveau single "Paura".
PL : Je tiens pour ma part à remercier les gens qui m’ont soutenu. J’ai connu une période assez sombre il y a quelques mois, pendant laquelle j’ai même remis en question ma place dans la musique. Mais c’est grâce au public, qui continue d’être là, et aux gens qui m’entourent, que j’ai retrouvé comme un second souffle, des envies encore plus percutantes qu’avant. Je suis maintenant là avec toute ma force, et j’espère ne pas vous décevoir par la suite.

Merci à vous pour votre disponibilité et votre honnêteté.

N et PL : Merci à toi.

Pour en savoir plus, et notamment sur les dates de concert, visitez : myspace.com/pierrickofficiel myspace.com/nycoonmyspace.
Redécouvrez le clip du premier single de Pierrick Lilliu, "A coeur ouvert" (2005) :

Redécouvrez le clip du premier single de Nyco, "Dimmi Perché" (2007) :
la Redaction
Ajoutez un commentaire
Invité
le 02/04/2008, 10:19
Citer
J'aime beaucoup la sincèrité de Pierrick, mais je ne sens pas du tout Nyco... et niveau musique c'est pareil.
Invité
le 02/04/2008, 11:53
Citer
Vous me manquez les gars... revenez vite sur scène à paris :)
Invité
le 02/04/2008, 14:59
Citer
C'était bien plus sympa et naturels les candidats des premières Nouvelle star. C'était plus débridé, plus fou, plus original mais sans chercher l'originalité à tout prix et donc injustifiée.
Invité
le 02/04/2008, 17:19
Citer
Merci les anges pour cette belle interview !
Ca fait super plaisir d'avoir des nouvelles ...
On comprend pourquoi l'album de Pierrick ne sort pas et on est rassuré et prêt à l'attendre ;)
J'espère que ton titre sortira sur les ondes Nyco !
A très bientot Pierrick ...
Et Nyco a bientot j'espère !
On vous aiiime !!
Invité
le 02/04/2008, 17:27
Citer
Un grand merci à Nikolas Lenoir et à CIF pour cette interview.
ca fait vraiment plaisir d'avoir des nouvelles de Pierrick dont j'ai toujours apprécié l'humilité dans ses propos.

Il me tarde de découvrir son deuxiéme album...
Erreur MySQL: Table 'chartsinfrance-forum4.ibf_members' doesn't exist