Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Interview > Melissa Mars en interview
Interview
vendredi 26 octobre 2007 22:16
9

Melissa Mars en interview

Melissa Mars a récemment publié son troisième album, "A la recherche de l'amour perdu", dont le single "Love Machine" en est le premier extrait. Elle a accordé une interview exclusive à Charts in France, et s'est portée volontaire pour être la Rédactrice en Chef du site le temps d'un week-end.
Charts in France (Thierry Cadet) : Bonjour Melissa, ton nouvel opus est en bacs, ta maison de disques m'a dit que tu étais très anxieuse à chaque sortie d'albums, l'es-tu toujours un mois après sa parution ?
Melissa Mars : Un mois après sa parution, ça va mieux.

Je pensais que le duo avec Pascal Obispo, "1980", qui a été un succès aurait drainé un nouveau public, plus populaire...
(sourire) On verra bien par la suite, un album a une longue vie. "Love Machine" passe en radio, le clip à la télé, je dois dire que je mise pas mal sur les concerts aussi, un univers dans lequel je suis pleinement dans mon élément.

Tu fais beaucoup de scène, je t'ai vu au Théâtre des Déchargeurs il y a deux ans, j'ai beaucoup aimé...
Merci. Beaucoup de gens ne connaissaient que mes disques et on été surpris de ce que ça pouvait donner en concert. J'aime la scène, en musique ou via la comédie aussi. Et concernant cette salle de théatre, Les Déchargeurs, elle est magique, il s'y passe quelque chose. Sais-tu que c'est dans cette salle qu'est née la légende de l'Alchimiste ? Nicolas Flamel, l'écrivain et libraire du XIV siècle en a imprégné les lieux de son âme.

"A la recherche de l'amour perdu" est donc ton troisième album, alors que tu n'as qu'un seul succès à ton actif, "Papa m'aime pas", et bien sûr ton duo avec Obispo...
Oui. Je suis assez chanceuse car mon label me fait confiance, croit en moi, et je dois dire que dans les circonstances actuelles du marché du disque, c'est une aubaine ! Jean-Philippe Allard, le patron de Polydor, me soutient comme une véritable artiste en développement et je ne l'en remercierai jamais assez. Il m'a toujours laissé carte blanche.

A défaut de tubes, tu as cependant un public fidèle, un public essentiellement gay qui te porte en égérie, comment réagis-tu ?
J'en suis la plus heureuse ! Il y a un vrai noyau dur de fans.

Tu sembles être très proche d'eux, via le Net et notamment MySpace...
Oui. J'aime beaucoup MySpace car on a accès au public en live. Et j'aime mettre régulièrement mes sites à jour. J'ai même créé un Webzine avec un de mes fans, Mick Bulle, qui est info-graphiste.

Souffres-tu, par contre, de cette image de lolita que le public a de toi ?
Non. Mais ça me gène par contre, car pour moi la seule et unique lolita, c'est le personnage de Nabokov. Cette espèce de femme enfant à laquelle personnellement je ne me compare pas.

Alizée a quitté Polydor pour RCA, la voix est donc libre !
Non parce qu'on ne se court-circuitait pas de toutes façons. Alizée a une carrière relativement différente de la mienne.

Tu définis toi même ce nouvel album comme la fin d'une trilogie, peux-tu nous en dire un peu plus ?
Oui, il y a eu "Et alors ?", "La Reine des abeilles" et maintenant "A la recherche de l'amour perdu" clos les aventures sentimentales de cette fille qui est en partie moi, en partie une autre.

Quel est ton titre préféré sur ce nouvel album ?
Je n'en ai pas de préféré, je les aime tous. Tout dépend du moment de la journée (sourire).

Parmi tes nouveaux musiciens, on retrouve Davy et Rob du groupe Pleymo, Keuj du groupe Watcha à la batterie, Marq du groupe Enhancer... comment les as-tu rencontrés ?
Rob, qui ne sera pas avec nous sur scène, je suis allé le solliciter par le Net par exemple (sourire); en fait je surfais sur le MySpace de Phoenix, puis de Rob, et là je suis tombé sur une petite vidéo sur laquelle il jouait exactement le son du clavier que je voulais entendre sur mes nouveaux morceaux. Je le lui ai dit, on s'est rencontré, et voilà ! Tu sais, la musique c'est souvent une histoire de rencontres.

Lara Fabian avec laquelle tu as enregistré un duo, "Les Homéricains", c'est une rencontre aussi ?
Oui, elle préparait son album "9", et elle a entendu mon single "And I Hate You". Elle m'a alors envoyé un email en me proposant le duo. Ca m'a touché, on s'est rencontré et je l'ai enregistré.

Et Pascal Obispo ? La légende raconte qu'il t'a téléphoné à 3h00 du matin !
Ce n'est pas une légende, c'est la vérité. Le téléphone a sonné, j'ai décroché, c'était Pascal Obispo qui me disait aimer ce que je faisais, me proposant le duo "1980". Incroyable, non ? (rires) J'aime les histoires riches comme ça, même si j'étais très étonnée quand même ! Depuis ce duo, on a créé ensemble de nouvelles chansons sur ce nouvel album : "Love Machine", le single, mais aussi "Métal Boy", "L'Être-Ange Mephisto" ou "Et si nous deux" qu’il chante avec moi.

Quelles sont exactement tes influences musicales Melissa, on est un peu perdu entre Lara Fabian, Pascal Obispo, Pleymo...
Tu oublies Nelly Furtado, Gwen Stefani, Madonna, Coldplay, Britney Spears, Marylin Manson... (rires) Je suis très éclectique dans mes goûts musicaux. Je m'enichis de beaucoup de choses.

Toi qui est une enfant des années 80, tu l'as d'ailleurs chanté, que penses-tu de ce revival 80's, de Teki Latex en passant par Lio ou les arrangements des derniers albums de Michal, Thierry Amiel, le prochain opus de Leslie, exclusivement composé de reprises... penses-tu en bénéficier ?
Il est vrai que ça sonne très 80 tout ça, mais ce sont mes influences aussi, et je n'ai rien calculé. C'est cyclique de toutes façons, on n'y peux rien. Bientôt les années 90 feront leur grand retour. On réinvente la musique avec les influences du passé, mais ça se vérifie aussi dans la mode, le cinéma ou la télévision d'ailleurs...

Revenons à la scène, tu seras le 10 décembre prochain sur celle de La Cigale à Paris, comment va s'articuler ce spectacle autour de tes trois albums ?
Il y aura évidemment une grande part du dernier, mais aussi d'anciens titres. Je dois dire que ça n'est pas encore pleinement défini, et puis il faut garder l'effet de surprise ! (sourire) J'étais aussi récemment à Meaux pour un joli festival féminin qui s'appelle "Musik'elles", et je serai en tournée à la fin de l'année.

Pour finir Melissa, papa ne t'aime-t-il toujours pas ?
(silence)

Melissa est à la recherche de l'amour perdu, mais est-elle amoureuse ?
(silence)

Merci Melissa, à bientôt !
(sourire) Merci beaucoup.

Pour découvrir la sélection d'articles de Melissa Mars en tant que Rédactrice en chef, cliquez ici.
la Redaction
Ajoutez un commentaire
Invité
le 27/10/2007, 06:19
Citer
Je n'aime pas trop cette chanteuse. J'aime juste son duo avec Pascal Obispo sur le titre 1980. Je trouve que sa voix est trop faible et ses musiques trop monotones! Je m'endors en l'écoutant. Heureusement que des artistes comme Nelly Furtado ou Madonna existe pour nous faire bouger le week end sinon la vie ne serait pas cool !!!!!
Invité
le 27/10/2007, 09:21
Citer
Je n'aime pas trop cette chanteuse. J'aime juste son duo avec Pascal Obispo sur le titre 1980. Je trouve que sa voix est trop faible et ses musiques trop monotones! Je m'endors en l'écoutant. Heureusement que des artistes comme Nelly Furtado ou Madonna existe pour nous faire bouger le week end sinon la vie ne serait pas cool !!!!!



le dernier album, je ne l'ai pas aimé, je n'ai aimé que le premier en fait et quelque part je peux te donner raison ... mais une voix faible ? non, je trouve pas ... mais bon bref ... j'ai pas aimé le duo avec obispo non plus ... et j'ai eu l'occasion d'écouter les extrait de ce nouvel album dans un magasin, je n'en raffole pas non plus ... dommage, elle a une personnalité et un univers à défendre, je la respecte pour ça ... mais cette personnalité et cet univers, je n'y accroche pas ...
Invité
le 27/10/2007, 17:44
Citer
beaucoup de talent....bisous Melissa...
Invité
le 27/10/2007, 19:27
Citer
Mélissa a un super style bien a elle. qu'elle le conserve et elle percera...
Invité
le 27/10/2007, 22:02
Citer
Au bout de 3 albums, c'est à desesperer !
Son dernier album a passé 2 semaines dans le Top 200 albums.
Cette fille n'interesse personne, elle chante très mal, se croit originale alors qu'elle est simplement nulle et ridicule.
Obispo ou pas, personne ne veut de sa musique !
Invité
le 28/10/2007, 00:04
Citer
Je soutiens Mélissa à 100%. Elle est unique.Son côté énigmatique , envoutant , et cette fausse légereté teintée d'espieglerie , qui transparessent à travers son personnage nous donne envie d' en savoir plus...Un très bel album. Sans doute le meilleur.
Invité
le 28/10/2007, 09:47
Citer
Commentaire supprimé par l'équipe de modération de Charts in France.
Invité
le 28/10/2007, 10:40
Citer
Commentaire supprimé par l'équipe de modération de Charts in France.
Invité
le 28/10/2007, 14:06
Citer
franchement,y a tellement d autres "trucs"nuls....mais vraiment nul....
melissa est très talentueuse...
y en a qui on de la m.....dans les oreilles...

Ajoutez un commentaire

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Que devient... Ophélie Winter ? Que devient... Ophélie Winter ?
  • Les pires playbacks diffusés en TV (vidéos) Les pires playbacks diffusés en TV (vidéos)

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP