Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Interview > Brûlant en interview
Interview
jeudi 14 décembre 2006 18:34
3

Brûlant en interview

Il était le chanteur du groupe Sally bat des ailes, Jérôme Lucas alias Brûlant se lance à présent en solo, devenant au passage un auteur prometteur : c'est lui qui est à l'origine du dernier tube d'M. Pokora, "Mal de guerre". Rencontre.
Charts in France (Thierry Cadet, rédacteur) : Salut Jérôme, Brûlant est ton nouveau nom de scène ?
Brûlant : J'ai simplement repris mon vrai patronyme. Le public me connaissait sous Jérôme de Sally bat des ailes, aujourd'hui c'est une nouvelle étape qui s'ouvre à moi, une continuité en solo.

CIF : Pourquoi le groupe Sally bat des ailes s'est-il arrêté ?
B : Parce qu'on avait des différents artistiques : chacun voulait partir dans des directions opposées alors on s'est dit que plutôt d'être malheureux artistiquement, il valait mieux voguer vers de nouvelles aventures. Au bout de près de huit ans, je comprends aussi...

CIF : Ne penses-tu pas que vous ayiez souffert du succès de Kyo ? Ils ont pris une place et s'y sont accrochés...
B : C'est sûr ! Mais cela dit, c'était justifié. La première fois que j'ai écouté "Le chemin", c'était avant sa sortie par le biais d'un pote dans le studio où se réalisait le mix, j'ai dit de suite : "Ils vont tout déchirer !"; c'était évident. A l'époque, on a essayé, avec le groupe, d'en parler à notre label, de leur dire de faire attention à un groupe qui allait débarquer et tout déchirer, mais ils ne nous ont pas écoutés et Kyo s'est installé.

CIF : Revois-tu Alex, David et Greg - qui vous avait rejoint sur la fin ?
B : Alex oui, c'est un ami; les autres non. Il faut dire que concernant David c'est normal puisque nous nous étions séparés de lui au sein de Sally avant que le groupe ne décide de jeter l'éponge. C'est Greg qui l'avait remplacé, mais à la basse.

CIF : Le groupe a plutôt bien existé médiatiquement au début des années 2000 avec notamment un tube "Je te veux encore“ et une nomination aux NRJ Music Awards...
B : Oui, il y a eu trois singles, "Bleu“ et "Quand Sally bat des ailes“ ont suivi "Je te veux encore“. On avait NRJ à trente-cinq passages par semaine, Europe 2, RTL2... puis un album (ndlr : vendu à plus de 120 000 exemplaires), des concerts – notamment à La Cigale à Paris – et la reconnaissance avec cette nomination aux NRJ Music Awards ; je suis très heureux de cette aventure. Mais j'en avais assez d'être le seul à ouvrir ma gueule, je n'arrêtais pas d'aller de l'avant, de tirer le groupe vers le haut... Aujourd'hui, je préfère, par contre, me tourner vers mon projet solo.

CIF : Justement, j'ai eu la chance d'écouter quelques titres en avant-première... "Si c'est pas toi“ me parait être le tube, tu y parles notamment de la célébrité qui t'a tout apporté dés l'âge de dix-sept ans, sauf l'essentiel : l'amour...
B : Oui. C'est vrai que je me suis retrouvé célèbre du jour au lendemain grâce à mes différentes victoires lors de l'émission "Graines de star“ sur M6 à la fin des années 90. J'ai d'ailleurs, sur ce plateau, rencontré Alex, le batteur avec qui j'ai fondé Sally. Puis tout s'est enchaîné très vite, notre signature, le succès, les concerts etc. A dix-sept/dix-huit ans c'est très grisant. Tu as toutes les gonzesses que tu veux, tu goûtes à tous les excès, c'en est même dangeureux si tu n'est pas bien entouré; tu peux facilement péter un câble. De plus, je suis quelqu'un de flippé dans la vie, un hypocondriaque total, parano etc. (rires) Je ne te dresse pas un tableau positif je l'avoue mais je me soigne... (sourire) Et puis je te parle de ça, il y a déjà quelques années... aujourd'hui je suis plus serein, et j'ai rencontré l'amour !

CIF : "Tes anciens“ parle des ex de ta copine, serais-tu jaloux ?
B : Pas jaloux, parce que j'ai confiance en elle, mais je ne supporte pas d'entendre parler d'eux. C'est peut être ce manque de confiance en moi qui provoque ce sentiment...

CIF : Le morceau "Danse“ parle de la maladie, du cancer, non ?
B : Oui, ça me perturbe beaucoup. Ma copine fume et je n'arrête pas de lui dire qu'elle devrait arrêter. J'ai peur de tout ça, j'ai voulu en faire une chanson parce que, comme beaucoup d'ailleurs, j'ai été touché de près ou de loin par cette maladie.

CIF : "Le son des yeux de Priss“ traite de quel sujet exactement ?
B : (sourire) Il s'agit d'une méthaphore entre l'amour et la musique.

CIF : Y a-t-il une date de sortie d'album de prévue ?
B : Pour le moment nous sommes en train d'étudier les propositions qu'on nous fait.

CIF : Pourquoi "nous“ ?
B : Parce que je travaille toujours, depuis le début de Sally, aux côtés de Martial Kool qui est comme un frère pour moi, un père musical.

CIF : L'album devrait porter le curieux titre d'"Alternatif portrait“, pour quelles raisons ?
B : Dans "Alternatif portrait“, je m'interroge sur les inquiétants phénomènes de mode dans notre monde en mal d'identité.

CIF : Toi qui a été révélé par "Graines de star“, que penses-tu de "Star Academy“ ?
B : Même si le sytème est parfois condamnable, les candidats sont, dans l'ensemble, sincères. Je n'ai rien contre eux. Je connais d'ailleurs Elfy par des gens interposés, et puis j'avais croisé Emma Daumas aussi, avant...

CIF : Tu as justement écrit récemment un texte pour M. Pokora, sur son deuxième album. "Mal de guerre“ fait l'objet d'un nouveau single pour lui. Pokora qui provient de "Popstars“... comment vous êtes-vous rencontrés ?
B : Oui, tu vois, c'est simplement une question d'affinité. Je me fiche de savoir d'où proviennent les gens. J'avance à l'affectif et Matthieu est un mec super que j'ai rencontré grâce à EMC Records, que nous avions lui et moi en commun. C'est un garçon très sensible et très intelligent. Je lui ai proposé ce texte et il l'a accepté. J'en suis très heureux, d'autant plus que c'est son dernier single !

CIF : Qu'écoutes-tu comme musique aujourd'hui ?
B : De tout. Vraiment. Ça va de la Nouvelle Scène Française au rock, en passant même par des "one shot" parfois, qui peuvent me faire délirer le temps d'une soirée. Je ne pratique pas le racisme musical. J'aime aussi par dessus tout Serge Gainsbourg que je trouve exceptionnel.

CIF : Que peut-on te souhaiter de mieux pour l'an prochain ?
B : Que mon album soit bien accueilli ! Et puis je participe aussi à un collectif caritatif, Les Marguerites, aux côtés d'artistes autoproduits ou indépendants : Cédric Barré, Théo, Lotus, Patrice Mercier (ndlr : "Radio+", et qui officie en tant que comédien lors du "Grand Journal" de Denisot sur Canal+); le single s'appelle "J'y étais pas". Il sortira en mars 2007 et sera au profit de la lutte contre la maladie d'Alzheimer.

CIF : Merci à toi Brûlant !
B : Merci à vous surtout, et à très bientôt !

Pour écouter deux titres de l'album de Brûlant, c'est sur www.myspace.com/brulantmusic.
la Redaction
Ajoutez un commentaire
Invité
le 14/12/2006, 19:38
Citer
cool ce retour
Invité
le 16/12/2006, 21:33
Citer
J'avais beaucoup aimé l'album de Sally
Invité
le 16/01/2008, 19:07
Citer
Ludy la Bretonne: Je suis une Fan de la première heure!!Tout d'abord de Jérôme lui même, je suivais Graines de Star et j'ai été totalement subjugée par cette voix magnifique!!!!je l'ai suivi par la suite et ai eu la chance de rencontrer Sally bat des ailes, s'en ai suivi des courrirers, coup de téléphone etc...Depuis leur premier album je n'attends qu'une chose, la sortie d'un autre!J'ai donc été déçue quand j'ai su que POpulaire Rock Box ne sortirai pas!!!

Enfin, j'attends maintenant qu'Alternatif Portrait sorte, et là, ça sera la pure extase!!!!!!!!!!!!!!!

Ajoutez un commentaire

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Les papys du rap font de la résistance ! Les papys du rap font de la résistance !
  • Ils se sont payés le luxe de refuser un tube ! Ils se sont payés le luxe de refuser un tube !

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP