Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Top 10 > Actualité de The Rolling Stones > 50 ans des Rolling Stones : ces 10 titres du groupe que vous ne connaissez pas
Top 10
jeudi 12 juillet 2012 17:20

50 ans des Rolling Stones : ces 10 titres du groupe que vous ne connaissez pas

Aujourd'hui, Mick Jagger et ses amis musiciens fêtent leurs 50 ans de carrière. Pure Charts a décidé pour l'occasion de dépoussiérer quelques vinyles des Stones trop longtemps restés dans vos cartons.
Crédits photo : ABACA
"Jumping Jack Flash", "19th Nervous Breakdown", "Get Off of My Cloud", "(I Can't Get No) Satisfaction", "Brown Sugar", "Angie", "Miss You"... La listes des singles des Stones ayant atteint le sommet des charts est longue. Mais si ces tubes ont fait le tour du monde, d'autres sont injustement restés sur vos étagères. Retour sur quelques pépites musicales à (re)découvrir !

1. "Blue Turns To Grey" (1965)
1965 est l'année de l'envol pour les Stones. Avec "The Last Time" ou encore "(I Can't Get No) Satisfaction", le couple Jagger/Richards fait des miracles en terme de composition. Parallèlement à l'incontournable opus "Out of Our Heads", les Stones propose cette même année "December's Children (And Everybody's)" sur le marché américain. Véritable retour en arrière en matière de son, le groupe y évoque ses débuts, notamment dans les morceaux "Get Off of My Cloud" et "She Said Yeah". L'avant dernière piste "Blue Turns To Grey" est tout à fait troublante. Sonorités des guitares, chants, rythme de la batterie : tout semble faire écho aux compositions de leurs rivaux de toujours : les Beatles.

Ecoutez "Blue Turns To Grey" :



2. "Backstreet Girl" (1967)
En 1967, le groupe est en pleine transition. En tournée l'année précédente, la formation s'accorde du repos. C'est également l'année des premières tensions entre les deux guitaristes. L'album "Between the Buttons" parait au début de l'année. A l'époque, le manager Andrew Loog Oldham pousse la provocation toujours plus loin en inventant le fameux slogan « Laisseriez-vous votre fille épouser un Rolling Stone ? ». Sur fond d'accordéon, le titre "Backstreet Girl" est une ballade méconnue du grand public, qui mérite tout de même qu'on lui lance quelques fleurs.

Ecoutez "Backstreet Girl" :



3. "Sway" (1971)
En 1971, les Rolling Stones sortent l'album "Sticky Fingers" avec sa célèbre pochette fermeture-éclair dessinée par Andy Warhol. Références explicites au sexe et à la drogue : le ton est fixé. Le fameux logo du groupe en forme de bouche fait son apparition. L'arrivée de Mick Taylor donne un nouveau souffle au groupe qui entame la même année une tournée d'adieu au Royaume-Uni. C'est en France, sur la Côte d'Azur, que le groupe pose ses valises pour échapper au fisc anglais. C'est le début de l'été, et "Wild Horses" cartonne. Ecoutez-donc sa face B : "Sway".

Ecoutez "Sway"



4. "Moonlight Mile" (1971)
Autre morceau composé par Mick Taylor et présent sur l'album "Sticky Fingers" du groupe légendaire, "Moonlight Mile" est une ballade trop souvent ignorée du grand public. Pourtant la mélodie profonde et bluesy vaut son pesant de cacahuètes, en partie grâce au jeu de Taylor à la slide. Ce dernier travailla une nuit entière sur un bout de partitions de Richards intitulé "Japanese Thing" et le retravailla avec Jagger.

Ecoutez "Moonlight Mile" :



5. "Soul Survivor" (1972)
En 1972, le groupe sort son premier double album "Exile on Main Street". La plupart des titres ont été enregistrés dans la villa Nellcôte, à Villefranche-sur-Mer, où réside Keith Richards. De nombreux invités comme Bobby Keys et Gram Parsons participent à l'album. Le disque sera d'ailleurs classé 7e meilleur album de tous les temps en 2003, d'après le magazine Rolling Stone. A côté de titres marquants tels que "Tumbling Dice" et "Happy", "Soul Survivor" est injustement resté dans l'ombre.

Ecoutez "Soul Survivor" :



6. "Sweet Black Angel" (1972)
Suite au succès de l'album "Exile on Main Street", les Stones se lancent dans une gigantesque tournée aux États-Unis. Le groupe connait son apogée à cette époque. Ils interprètent notamment le titre "Sweet Black Angel", une ballade country/blues chantée en hommage à Angela Davis, une militante communiste des droits de l'homme.

Ecoutez "Sweet Black Angel" :



7. "100 Years Ago" (1973)
En 1973, l'inspiration du groupe s'appauvrit. Keith Richards commence à connaître des problèmes suite à sa dépendance à l'héroïne. Le guitariste est d'ailleurs déclaré persona non grata dans l'Hexagone, y privant le groupe de tout concert pendant plusieurs années. "Goat's Head Soup", enregistré en Jamaïque, est un opus nettement inférieur aux précédents. Le hit "Angie" sauvera toutefois la galette. Autre piste méconnue : "100 Years Ago" est un morceau énergique et réussi. Le guitariste Mick Taylor joua sur les mots à l'époque de sa sortie, qualifiant le titre de "très vieux". "100 Years Ago" n'avait été écrit que deux ans auparavant.

Ecoutez "100 Years Ago"



8. "Till The Next Goodbye" (1974)
En 1974, la sortie de l'album "It's Only Rock 'N Roll" marque la fin de la collaboration du groupe avec Mick Taylor. Il sera remplacé par Ron Wood, issu des Faces et ayant travaillé avec Rod Stewart et Jeff Beck (en tant que bassiste). Premier disque produit sous le vocable "Glimmer Twins", surnom du duo Jagger - Richards, "It's Only Rock 'N Roll" ouvre sur le titre "If You Can't Rock Me" avec Keith Richards à la basse, suivi de "Ain't Too Proud To Beg", reprise des Temptations. Mais c'est "Till The Next Goodbye" qui retiendra ici notre attention. Cette ballade aux influences country est on ne peut plus touchante et planante.

Ecoutez "Till The Next Goodbye"



9. "Memory Motel" (1976)
La fin des années 70 est une période sombre pour les Stones. Le groupe s'essaie à des musiques nouvelles qui collent à leur époque comme le reggae ("Cherry O Baby"), le disco ("Miss You") ou la funk ("Hot Stuff" sur l'album "Black and Blue"). "Black and Blue" sort en avril 1976. Parmi les huits pistes de la tracklist figure "Memory Motel". Composée dans la maison d'Andy Warhol par Jagger et Richards, la chanson évoque une femme forte et indépendante rencontrée dans un motel à Montauk (Long Island).

Ecoutez le live des Rolling Stones avec Dave Mathews sur "Memory Motel" :



10. "Before They Make Me Run" (1978)
En 1978, la vague punk déferle sur le monde occidental. Parallèlement, la musique disco inonde les ondes. Dans ce contexte de "crise du rock", les Rolling Stones publient "Some Girls" et misent sur "Miss You", un titre aux accents disco qui devient vite un tube. A côté de lui, d'autres morceaux de l'album gardent une tonalité rock brute : "When The Whip Comes Down", "Some Girls", "Lies", "Respectable", et surtout "Before They Make Me Run". Enregistrée à Paris en mars 1978, la chanson est une réponse directe de Richards aux autorités. Le guitariste avait été arrêté pour détention d'héroïne à Toronto (Canada) l'année précédente.

Ecoutez "Before They Make Me Run" :
Jean-Baptiste PIETRA
Pour en savoir plus, visitez rollingstones.com, ou la page Facebook du groupe.
Ecoutez et/ou téléchargez la discographie des Rolling Stones sur Pure Charts.
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos
Clip The Rolling Stones - Come On
The Rolling Stones
Clip The Rolling Stones - All The Way Down
The Rolling Stones
Clip The Rolling Stones - Good Times, Bad Times
The Rolling Stones
Clip The Rolling Stones - Let It Loose
The Rolling Stones
Clip The Rolling Stones - Short And Curlies
The Rolling Stones

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Combien gagnent réellement les artistes ? Combien gagnent réellement les artistes ?
  • Ces artistes qui ont déjà tourné dans une pub TV Ces artistes qui ont déjà tourné dans une pub TV

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP