Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Business et économie de la musique > Actualité de Taylor Swift > Taylor Swift, Katy Perry et 180 artistes lancent une pétition contre YouTube
Business et économie de la musique
dimanche 26 juin 2016 11:11

Taylor Swift, Katy Perry et 180 artistes lancent une pétition contre YouTube

Les artistes et les maisons de disques montent au créneau. Une pétition signée par Taylor Swift, Paul McCartney, Christina Aguilera et 183 autre artistes demandent la révision de la loi américaine du Digital Millennium Copyright Act, qui favorise les services numériques comme YouTube.
Crédits photo : Montage Pure Charts / DR
C'est un pavé dans la mare que viennent de jeter les artistes. Dans une pétition relayée dans les magazines Politico, The Hill et Roll Call et le site Billboard, 186 interprètes, auteurs et compositeurs appellent le gouvernement américain à réformer le Digital Millennium Copyright Act. Promulguée en 1998 aux prémices d'internet, cette loi américaine vise à adapter à l'ère numérique les moyens de lutter contre les violations du droit d'auteur.

En l'état, le texte offre une "zone de protection" à des plateformes comme YouTube qui leur fournit un avantage aujourd'hui jugé déloyal face à l'émergence des services de streaming comme Spotify ou Apple Music. Le géant de Google peut en effet diffuser n'importe quel contenu qu'un utilisateur héberge sur sa plateforme, jusqu'à ce qu'une plainte pour violation de copyright soit déposée. En d'autres termes, pour l'industrie de la musique, cela signifie que YouTube peut utiliser n'importe quelle chanson pour gonfler son audience sans en payer les droits.

Un avantage déloyal ?


En pleines négociations avec les maisons de disques depuis plusieurs mois concernant le reversement des royalties, YouTube est donc en position de force et c'est bien ce qu'entendent dénoncer Taylor Swift, Paul McCarney, Maroon 5, Katy Perry ou Christina Aguilera, tous signataires, ainsi que 19 compagnies et labels. Ces derniers estiment que la situation actuelle avec YouTube n'incite pas les internautes à souscrire à une offre payante, laquelle offrirait une meilleure rémunération à tous les acteurs du secteur musical. Au mois de mars, la Recording Industry Association of America (RIAA) avait accusé YouTube de « faire main basse » sur le marché. Le texte publié dans la presse américaine est donc un moyen de faire pression sur le Bureau des droits d'auteur, qui a lancé un sondage alors que la loi doit être révisée par la Commission des affaires judiciaires de la Chambre des représentants.


Yohann RUELLE
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Les 10 lives les plus désastreux en vidéos Les 10 lives les plus désastreux en vidéos
  • Que devient... François Feldman ? Que devient... François Feldman ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

  • Concours Tokio Hotel

    Tokio Hotel

    Assiste à la pré-écoute de l'album !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP