Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Nous y étions > Actualité de Stephan Rizon > Stéphan Rizon a charmé le Café de la danse
Nous y étions
lundi 08 avril 2013 13:21

Stéphan Rizon a charmé le Café de la danse

Vendredi soir, Stéphan Rizon assurait sa première date parisienne au Café de la danse. Une salle qu'il a séduite pendant plus d'1h30 au son des titres de son premier opus mais aussi de quelques reprises réussies de grands classiques d'Aretha Franklin ou de Nina Simone, avant un rappel qui a mis tout le monde d'accord.
Crédits photo : Pogliani Claudel Charly
Le public est déjà à bloc vendredi soir, quand Stéphan Rizon, gagnant de la première saison de "The Voice", débarque sur la scène du Café de la danse pour son premier concert parisien. Et c'est avec un titre qui lui tient à coeur mais qui ne figure pas sur son premier album que le chanteur décide d'entamer son tour de chant. L'inquiétant "Who Do You Meet at Night?" se met à résonner, indiquant dès les premières notes que le jeune homme est vocalement en forme, un sentiment qu'il confirmera tout au long de la soirée, sans fausse note de la première à la dernière minute, et alternant entre puissance et douceur.

Mais c'est avec "Give Me a Chance", plus lumineux, que le concert débute réellement, avant que ne s'enchaînent les titres de son premier opus, de "Big Boy", qui évoque Mandela, à l'entraînant "I Will Love You So". Entre chaque titre ou presque, Stéphan s'adresse au public quelques secondes, juste le temps de présenter ses titres ou de faire de l'humour. Le public est conquis et le tempo se calme ensuite un peu sur "About Me", une ballade rétro signée Sophie Delila pour laquelle Stéphan Rizon troque son déhanché et sa gestuelle nonchalante pour une prestation plus en retenue, assis sur un tabouret, un moment plus intime bienvenu.


L'atmosphère est chaleureuse, le public se met même à danser !


Mais on ne se repose pas trop longtemps puisque le jeune homme invite le public à se lever sur "Chain of Fools" d'Aretha Franklin, le premier classique qu'il revisite. Le public ne se fait pas prier, l'énergie est palpable, la prestation du chanteur impeccable et quand la musique cesse de résonner, le public se rassoit. « Je ne me rassiérais pas si vite si j'étais vous », lance alors Stéphan Rizon avant de lancer son premier single, "Looking for Love", énergique, frais et légèrement retravaillé, et pour lequel le public se remet volontiers debout. Après ce joli moment, l'artiste enchaîne sans attendre avec "Ouch", deuxième single envoyé aux radios la semaine dernière dans une nouvelle version.

Les titres du premier album du chanteur, "From Mars With Love" défilent puis Stéphan décide de rendre hommage à Nina Simone en entonnant son mythique "Feeling Good", puis le public s'invite spontanément à danser devant la scène sur la ballade "You Lie to Me", meilleure indication de la bonne ambiance qui règne dans la salle. Quelques titres plus tard, le chanteur reprend un deuxième titre de Nina Simone, "Nobody's Fault But Mine", qui précède le très énergique "Shelter of Love", parfaite conclusion pour le show. Le rappel est court mais efficace : une partie de "Caruso" a cappella, pour le public qui l'a découvert dans "The Voice" et qui confirme son talent de chanteur, puis "I Can't Stand the Rain", dont la version la plus célèbre est sans doute celle de Tina Turner, et qui met tout le monde d'accord. On ressort bluffé par la voix du chanteur, et charmé par son attitude impeccable.
Charles DECANT
Dans l'actu musicale

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Clips : le nouveau créneau des grandes marques Clips : le nouveau créneau des grandes marques
  • Pseudonymes : de GaGa à Maé, quels sont leurs vrais noms ? Pseudonymes : de GaGa à Maé, quels sont leurs vrais noms ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés