Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Princess Erika > Princess Erika s'énerve après la polémique sur son salaire MMA : "Qui aurait refusé ?"
C'est dit !
mercredi 10 décembre 2014 10:48

Princess Erika s'énerve après la polémique sur son salaire MMA : "Qui aurait refusé ?"

Princess Erika ne s'attendait pas à ce que ses révélations sur son salaire touché par les droits des publicités MMA provoquent tant de réactions. Excédée, la chanteuse a eu envie de mettre les choses au clair : "Qui allait refuser franchement ? Et ça ne regarde que moi !".
Crédits photo : Abaca
C'est une révélation qui a fait couler beaucoup d'encre. Le week-end dernier, au cours de l'émission "Salut les Terriens !", diffusée sur Canal+, Princess Erika a répondu aux questions sans concession de Thierry Ardisson. L'animateur a d'ailleurs mis en lumière que le slogan des publicités MMA était une déclinaison de l'une des chansons de Princess Erika. Oui, "Zéro tracas, zéro bla bla. MMA" est né de « Trop de bla bla / Me dit cet homme-là / Trop de tracas / J'ai donné déjà » du titre "Trop de bla bla". La chanteuse a cédé les droits de son morceau à la Mutuelle du Mans Assurance depuis 2001. « J'imagine que ça vous rapporte pas mal de blé blé. 100.000 euros par an ? » a lancé Thierry Ardisson, avant que l'artiste rectifie : « Non... 60 000 ». Au passage, Princess Erika a confié que c'était une rente agréable et sans contraintes : « Ça me rapporte pas mal, ça me permet de vivre sans me faire trop chier ».

"Ça ne regarde que moi !"


L'interprète de "Faut qu'j'travaille" ne s'attendait pas à ce que cette révélation choque de nombreux internautes et téléspectateurs. Princess Erika a donc décidé de s'exprimer sur cette somme sur le blog de Jean-Marc Morandini. « Je ne démens pas du tout cette somme que j'ai indiquée » a-t-elle d'abord confié, avant de tout de même nuancer le montant. « Il s'agit d'une fourchette. Mais elle est fortement variable depuis onze ans, selon le nombre de spots diffusés par MMA, et sur différents supports » a-t-elle tenu à expliquer pour faire taire la polémique. Selon elle, les droits sont renégociés tous les trois ans. « Qui allait refuser franchement ? Et ça ne regarde que moi » a lancé la chanteuse de "Sur la route du reggae".

"Je n'ai jamais arrêté de travailler !"


Vexée de l'image que cette déclaration lui a valu, Princess Erika a souhaité mettre les choses au clair : « Je n'ai jamais arrêté de travailler ! J'ai sorti plusieurs albums, un autre est en cours. Je prépare également un one woman show. (...) Cela me permet de m'auto-produire, de faire les choses comme je les souhaite, afin de garder ma liberté ». Elle regrette également les réactions qui ont suivi : « Je trouve cela dommage qu'on se focalise là dessus, où tout a été pris au premier degré. Mon passage chez Thierry Ardisson évoquait surtout mon parcours et mes projets, mais non, on préfère retenir ce point, c'est assez énervant ».

Souvenez-vous de "Trop de bla-bla" de Princess Erika :
Julien GONCALVES
Pour en savoir plus, visitez princesserika.fr, ou son MySpace officiel.

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Elles ont chanté Serge Gainsbourg Elles ont chanté Serge Gainsbourg
  • Madonna : une carrière en 12 chiffres Madonna : une carrière en 12 chiffres

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP